Jump to content

Desjardins: les pratiques inappropriées concernent l’Édifice Windsor


ErickMontreal
 Share

Recommended Posts

Desjardins: les pratiques inappropriées concernent l’Édifice Windsor

 

29 juillet 2008 - 15h15

LaPresseAffaires.com

Olivier Bourque

 

Jean-Guy Langelier a dû quitter son poste.

 

Deux hauts dirigeants du Mouvement, Jean-Guy Langelier et Trung Huu Nguyen, ont dû quitter leur poste après qu'une vérification interne a révélé «des pratiques d’achats et administratives inappropriées».

 

«Nous avons constaté des irrégularités. Les deux dirigeants ont été rencontrés et ils ont choisi de démissionner», a indiqué André Chapleau, porte-parole chez Desjardins, à LaPresseAffaires.com.

 

Les manquements en question des deux dirigeants tirent leur source lors du déménagement de quatre sièges de Desjardins dans l’Édifice Windsor en 2005.

 

Selon toutes vraisemblances, il y aurait eu des irrégularités dans le processus d’appel d’offres entourant cet aménagement. Selon Desjardins, une grande partie de l’édifice a été rénovée afin d’accueillir les bureaux.

 

Quatre filiales du Mouvement sont situées dans cet édifice soit Valeurs mobilières Desjardins, la Fédération des caisses, Desjardins Gestion d’actifs et la Caisse centrale Desjardins (CDD). Les pratiques douteuses concernent uniquement cette dernière.

 

M. Langelier était justement à la tête de la CDD et chef de la trésorerie du Mouvement au moment des irrégularités. M. Nguyen agissait comme premier vice-président finances et alliances stratégiques également à la Caisse centrale.

 

Selon Desjardins, les deux dirigeants ont agi de manière «simultanée» et «concurrente».

 

Les deux hommes étaient des dirigeants bien en vue au Mouvement. M. Langelier avait notamment été candidat plus tôt cette année afin de succéder à Alban D’Amours à la direction de Desjardins.

 

Desjardins se fait rassurant

 

Malgré des manquements jugés «importants» et «graves» par Desjardins, le Mouvement tient à rassurer les épargnants: ces pratiques n’ont pas eu d’impact sur les finances et la trésorerie de Desjardins.

 

«Il s’agissait plutôt de pratiques de gestion», souligne M. Chapleau.

 

Les deux hommes étaient admissibles à leur retraite, ils ont donc décidé de s’en prévaloir. Mais Desjardins le précise, aucun des deux n’a reçu «une offre», ni une prime de séparation.

 

Pour le reste, Desjardins dit poursuivre sa vérification interne afin de faire toute la lumière sur cette affaire. En raison des procédures en cours, il a été impossible de connaître les montants impliqués.

 

Des accusations pourraient être portées contre les deux hommes, mais à l’heure actuelle, il est trop tôt pour s’avancer, a souligné le porte-parole.

 

Bruno Morin, ancien premier vice-président Fonds de placement et services fiduciaires à la Fédération des caisses, prendra donc le siège de M. Langelier à la Caisse centrale.

 

Raymond Laurin, premier vice-président et chef de la direction financière de Desjardins, deviendra chef de la direction financière à la CDD. Jacques Descôteaux va être à la tête des activités de trésorerie de Desjardins.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...