Jump to content

La Banque du Canada abaisse son taux directeur à 0,75%


ScarletCoral
 Share

Recommended Posts

à voir si les banques baissent leurs taux hypothécaires...

 

via LaPresse.ca

 

La Banque du Canada abaisse son taux directeur à 0,75%

 

Publié le 21 janvier 2015 à 10h04 | Mis à jour à 10h04

 

RUDY LE COURS

La Presse

 

 

À la surprise générale, la Banque du Canada abaisse son taux directeur dans le but d'adoucir les effets négatifs de l'effondrement des cours du pétrole.

 

Le taux cible de financement à un jour passe de 1% à 0,75%. Il n'avait pas bougé depuis septembre 2010.

 

Le choc pétrolier ralentit déjà la croissance réelle qui passera à 1,5% en rythme annualisé au premier semestre tout en faisant plonger le taux d'inflation sous la barre de 1% durant la plus grande partie de 2015 avant de revenir près des 2% à la fin de 2016.

 

«La mesure de politique prise par la Banque vise à offrir une assurance contre ces risques, à favoriser l'ajustement sectoriel nécessaire au renforcement des investissements et de la croissance, et à permettre à l'économie canadienne de retourner à son plein potentiel et l'inflation à la cible», expliquent les autorités monétaires.

 

Reste à voir maintenant si les institutions financières abaisseront à leur tour leur taux préférentiel consenti à leurs meilleurs clients. Il est fixé à 3,0%, lui aussi depuis septembre 2010. Ce taux influence les prêts à taux variable.

 

Dans son nouveau scénario économique, la Banque fait l'hypothèse que le cours moyen du baril de pétrole West Texas Intermediate sera de 60 $ américains d'ici la fin de 2016. Cela suppose qu'il se raffermira au cours des prochains mois. D'ici là, il pourrait diminuer encore à court terme.

 

La Banque fait aussi l'hypothèse que le taux de change moyen du dollar canadien sera de 86 cents US durant la période tout en admettant que son annonce-surprise est susceptible de l'affaiblir à court terme

 

Pour l'ensemble de 2015, le taux d'expansion réelle est ramené de 2,4% à 2,1% alors qu'il est augmenté d'un dixième à 2,4% pour l'an prochain.

 

La diminution est surtout attribuable aux investissements des entreprises. En octobre, la Banque s'attendait à ce qu'ils soient un facteur de croissance. Désormais, c'est l'inverse bien qu'elle prévoit un redressement solide l'an prochain, parallèlement à la remontée attendue des cours pétroliers.

 

L'autre grand changement à son scénario économique porte sur le revenu intérieur brut, une mesure fiable du pouvoir d'achat. Estimée à 1,7% en octobre, sa croissance est ramenée à 0,7% seulement. Cela signifie que les ménages et les entreprises ne sentiront pas l'enrichissement associé en général à la croissance.

 

Autrement dit, l'équivalent de la baisse d'impôt associée à la chute des prix des carburants aura des effets de courte durée. Les conséquences négatives sur les investissements des entreprises et sur la valeur des exportations liées au pétrole prendront progressivement le dessus.

 

Un prix plus faible du brut affaiblit la valeur des exportations alors que la baisse du dollar canadien augmente celle des biens importés. «L'affaiblissement des termes de l'échange du Canada aura un effet défavorable sur les revenus et la richesse, et influera de ce fait sur la consommation et les finances publiques.»

 

Cela signifie que bien des ménages auront le sage réflexe de mettre de l'argent de côté, surtout dans les provinces pétrolières où les mises à pied vont se multiplier. Bref, l'argent en plus venu de la baisse du prix de l'essence ne sera pas automatiquement consommé ailleurs.

 

C'est aussi un signal aux ministres des Finances d'aiguiser leurs crayons et de revoir leurs prévisions budgétaires, compte tenu de la chute anticipée de l'inflation qui va ralentir la croissance de l'assiette fiscale.

 

La prochaine date de fixation du taux directeur sera le 15 avril.

Link to comment
Share on other sites

Guest Olivier2160

On s'entend que PERSONNE n'avait prévu la chute actuelle du prix du pétrole. Mais c'est pas moi qui va se plaindre car je dois renouveler mes 2 hypothèques en mars [emoji1] ! Et en plus, tout ça est potentiellement très bon pour le Québec et Montreal !

 

 

Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

On s'entend que PERSONNE n'avait prévu la chute actuelle du prix du pétrole. Mais c'est pas moi qui va se plaindre car je dois renouveler mes 2 hypothèques en mars [emoji1] ! Et en plus, tout ça est potentiellement très bon pour le Québec et Montreal !

 

 

Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

 

Tu vas avoir du fix sur 5 ans pour 2.69% incroyable pareil!!!

Link to comment
Share on other sites

le $ canadien a perdu 2¢ par rapport au $ US depuis l'annonce... ça va faire augmenter les prix des produits importés :pessimist:

 

Et diminuer les coûts des produits exportés pour les acheteurs.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value