Jump to content

Montréal: la ville aux 162 chantiers


vanatox
 Share

Recommended Posts

Pour tous les mélodramatiques qui aimerait avoir 26 fois plus de tours en bureau en contruction...:silly:

 

 

Montréal: la ville aux 162 chantiersPublié le 29 mars 2011 à 09h00 | Mis à jour à 10h35

 

Martine Letarte, collaboration spéciale

La Presse

(Montréal) CHUM, CUSM, CHU Sainte-Justine, Quartier des spectacles, Faubourg Pointe-aux-Prairies, Pointe-Nord de L'Île-des-Soeurs: voilà quelques-uns des 162 chantiers de plus de 5 millions en cours à Montréal.

 

De ce nombre, on compte 70 projets institutionnels et commerciaux, 65 projets résidentiels, 29 projets de génie civil et de voirie ainsi que 2 projets industriels. Somme des investissements: 13,4 milliards.

 

Après des années de stagnation, et au moment où la ville de Québec regorge de projets, Montréal est-elle en train de se réveiller?

 

«On a longtemps dit qu'à Montréal, il n'y avait pas de projets et que ça reflétait le manque de confiance des investisseurs dans l'économie montréalaise. Là, avec tous les chantiers importants, il faut admettre l'inverse: les investisseurs croient au potentiel de Montréal», affirme Michel Leblanc, président de la chambre de commerce du Montréal métropolitain.

 

 

Pourtant, Montréal a été plus touché par la crise économique que l'ensemble du Québec.

 

«Il y a eu 32 000 pertes d'emplois au Québec en 2009, dont 30 200 à Montréal. C'est plus de 90%. L'an dernier, l'ensemble du Québec a récupéré et dépassé les emplois perdus, alors que Montréal les a récupérés, mais pas dépassés», indique Hugues Leroux, économiste pour la direction régionale d'Emploi-Québec de l'île de Montréal.

 

Il affirme toutefois que la métropole s'est bien sortie de la crise économique. «Montréal met toujours plus de temps à recouvrer la santé sur le marché du travail, entre autres, parce qu'il accueille la grande majorité des immigrants et beaucoup de jeunes des autres régions, explique le spécialiste. Ces personnes qui doivent intégrer le monde du travail y arrivent plus difficilement lorsque le marché de l'emploi est déprimé.»

 

Les retombées

 

En matière de développement économique, il semble qu'un projet en attire un autre.

 

«Le meilleur exemple de ça, c'est le Quartier international, affirme le maire de Montréal, Gérald Tremblay. Les gouvernements y ont investi 90 millions et il a géré des projets d'investissements de plus d'un milliard.»

 

Le Quartier des spectacles viendra renforcer aussi, selon Michel Leblanc, l'offensive internationale faite à l'image de marque de Montréal.

 

«On reverra des photos dans les grands magazines, comme on en avait vu pour le Quartier international, et c'est important, puisque ça montre que Montréal est une ville de créateurs, une ville où il se passe quelque chose.»

 

Le Quartier de la santé construit autour du CHUM pourrait aussi entraîner des investissements importants.

 

«Le défi sera d'attirer des entreprises du secteur des sciences de la vie. De plus, les firmes qui travaillent sur ces projets à la fine pointe de la technologie pourront par la suite exporter leur expertise», affirme le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

 

Et c'est sans oublier les projets de condos, plus nombreux que jamais, et l'effervescence du quartier Griffintown.

 

«Ça signifie que nous avons réussi à créer un environnement favorable pour les investisseurs», croit le maire Tremblay.

 

Dollar et productivité

 

Emploi-Québec est également optimiste pour Montréal, particulièrement pour le secteur des services et pour les gens qui ont un niveau de compétence élevé.

 

«D'ici à 2014, 55% des emplois créés exigeront un niveau de compétence universitaire ou collégial», indique Hugues Leroux.

 

«Plusieurs emplois de qualité sont créés dans les grappes technologiques comme celle en aérospatiale, mais aussi, celles en finance, en logistique et celle sur les technologies propres», indique Gérald Tremblay.

 

Certains secteurs demeureront toutefois en difficulté cette année, croit-on à Emploi-Québec. «Entre autres parce que le dollar canadien est toujours à parité et, selon les prévisions, il le demeurera», affirme M. Leroux.

 

Selon Michel Leblanc, le grand défi des entreprises est donc d'améliorer leur productivité pour demeurer concurrentielles dans ce contexte.

 

«Elles doivent investir dans de l'équipement et dans la formation, revoir leurs processus, penser à la délocalisation, indique-t-il. C'est important puisque notre productivité est plus faible que celle des États-Unis et nous avons de moins en moins de travailleurs disponibles. Heureusement, les entrepreneurs montréalais se concentrent déjà là-dessus alors qu'ailleurs dans le monde, ils sont encore à se demander comment ils sortiront de la récession.»

 

Évolution des projets

 

Le maire garde le cap

 

Conflits avec le vérificateur général et enquête de l'Agence du revenu du Canada sur les contrats municipaux en lien avec des allégations de collusion et de corruption mises au jour depuis plus d'un an. Est-ce que tout cela rend la réalisation des projets à Montréal plus difficile? «Je fais abstraction de tout ça, dit le maire Gérald Tremblay. S'il faut revoir certaines décisions, comme dans le cas des compteurs d'eau, je remets toute l'information aux autorités compétentes pour qu'elles vérifient s'il y a eu collusion.» L'avancement des projets est-il ralenti par ce contexte? «Moi, j'ai décidé de me concentrer sur deux grandes responsabilités: répondre aux besoins essentiels des citoyens et créer de la richesse en mettant en place un environnement favorable aux investisseurs. C'est ce que nous faisons depuis trois mandats», ajoute-t-il.

 

Montréal en bref

 

Superficie: 498 km2

 

Population: 1934082 (2010), soit 24% des habitants de la province

 

Solde migratoire interrégional: -23 640 (2009-2010)

 

Taux de chômage: 9,6% (février 2011)

 

Taux d'activité: 64,2% (février 2011)

 

PIB par habitant: 50 012$ (moyenne provinciale: 36 161$)

 

Revenu disponible par habitant : 27 262$

 

Secteur d'emploi le plus important: Tertiaire (plus de 85% de l'emploi)

 

Source: Institut de la statistique du Québec et MDEIE

 

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/portfolio/portrait-2011/201103/29/01-4384286-montreal-la-ville-aux-162-chantiers.php

Link to comment
Share on other sites

je pense qu'on est tous conscient que les choses vont un peu mieux maintenant qu'il y a, disons, 15 ans... mais il y en as simplement certain qui voient le verre a moitie vide plutot qu'a moitie plein - et ca pas par pessimisme mais par ambition! je continue de croire qu'on peut faire mieux que ca ...

 

je vais me permettre un peu hijack de la thread en vous demandant quel est le sold migratoire interregional ? est-ce que l'ile a perdu 23k aux banlieue, a la province, au pays?.... je suis un peu decu de cette statistique; je croyais que, bon an mal an, la ville continuait de croitre meme si plus lentement que la banlieue... j'ai hate que l'ile pete les deux millions, pour que ca fasse les manchettes, qu'on en parles, et que je n'ai plus jamais a entendre que montreal est un "ville de 1 million d'habitants"! ......

Link to comment
Share on other sites

je vais me permettre un peu hijack de la thread en vous demandant quel est le sold migratoire interregional ? est-ce que l'ile a perdu 23k aux banlieue, a la province, au pays?....

 

C'est les trois, mais la banlieue en très grande majorité!

 

La région de Montréal (l'île) grossit mais lentement.

 

2006: 1 873 589

2010: 1 934 082

 

environ 60 000 personnes en 4 ans

Link to comment
Share on other sites

Québec a eu son 400ième et un nouvel amphithéâtre, et à entendre nos médias , c’est devenue la ville avec le plus de grands projets au Canada. Je dis bravo à Québec d’avoir réussit à faire construire cette perception, mais il s’agit bien ici d’une perception. Dans les faits, la quantité de projets et de constructions à Montréal est/sera hallucinante et je suis très optimiste pour la métropole pour la décennie à venir.

Link to comment
Share on other sites

Ouais bah Labaume il cours après les médias et les projecteurs, notre maire, y'aime pas trop ça en ! Mais bon... il était pas au courant qu'on pouvait faire ça alors ! (scusez la ! :P)

 

Il y a des projet intéressant à Québec, mais rien qui se compare à Montréal non plus.

 

Mais je ne souhaite pas de malheur à Québec pour autant, même s'il ont un ton méprisant envers les Montréalais. C'est juste 2 villes incomparable.

 

Ici les projets viennent du privé, la-bas, c'est le publique. c'est tout ...

Link to comment
Share on other sites

Pour tous les mélodramatiques qui aimerait avoir 26 fois plus de tours en bureau en contruction...

 

Je comprends ton point de vue, mais des projets de 5 millions$ ou des petits projets de 3-4 étages...ce n'est pas très impressionant et toute les villes ont beaucoup de petits projets...rien de spécial là! Combien y a t il de projets de + de 20 millions$ et des projets de + de 50 millions$?? Certainement pas 100...

 

Je ne voudrait pas qu'on pense que je vais me suicider car Montréal traîne de la patte depuis l'année de ma naissance(1976). ;) C'est officiel que la ville se porte mieux aujourd'hui qu'en 1995. Il n'y a pas de doute! Mais on pourrait faire TELLEMENT MIEUX...et quand je dis TELLEMENT MIEUX, je ne veux pas dire genre 10-15% mieux...je veux dire 30-40% mieux (dans tous les aspects Économiques). Je crois que le revenu disponible par habitant devrais être beaucoup plus élevé que la moyenne provinciale. J'aimerais le voir aux alentours de 34,000$ par habitant! Je crois que le taux de Chomage à Montréal devraiet être le plus bas dans la province et devrait être dans le top 5 du Canada. Je crois qu'on devrait encourager les gens à faire des dons à nos universités...on devrait encourager nos grosse compagnies(et les moins grosses aussi) à faire des dons aux universités!

 

Il faut trouver des moyens pour CRÉER la RICHESSE... pas toujours chercher à la redistribuer!

Link to comment
Share on other sites

j'ai hate que l'ile pete les deux millions, pour que ca fasse les manchettes, qu'on en parles, et que je n'ai plus jamais a entendre que montreal est un "ville de 1 million d'habitants"! ......

 

ma prédiction...L'ile de Montréal va péter les 2 millions quand la grande Région Métropolitaine va péter les 4 millions! (d'ici 2013-2014)

Link to comment
Share on other sites

Je comprends ton point de vue, mais des projets de 5 millions$ ou des petits projets de 3-4 étages...ce n'est pas très impressionant et toute les villes ont beaucoup de petits projets...rien de spécial là! Combien y a t il de projets de + de 20 millions$ et des projets de + de 50 millions$?? Certainement pas 100...

 

Je ne voudrait pas qu'on pense que je vais me suicider car Montréal traîne de la patte depuis l'année de ma naissance(1976). ;) C'est officiel que la ville se porte mieux aujourd'hui qu'en 1995. Il n'y a pas de doute! Mais on pourrait faire TELLEMENT MIEUX...et quand je dis TELLEMENT MIEUX, je ne veux pas dire genre 10-15% mieux...je veux dire 30-40% mieux (dans tous les aspects Économiques). Je crois que le revenu disponible par habitant devrais être beaucoup plus élevé que la moyenne provinciale. J'aimerais le voir aux alentours de 34,000$ par habitant! Je crois que le taux de Chomage à Montréal devraiet être le plus bas dans la province et devrait être dans le top 5 du Canada. Je crois qu'on devrait encourager les gens à faire des dons à nos universités...on devrait encourager nos grosse compagnies(et les moins grosses aussi) à faire des dons aux universités!

 

Il faut trouver des moyens pour CRÉER la RICHESSE... pas toujours chercher à la redistribuer!

 

Ben la... si on veut corriger un probleme, il faut identifier sa cause... un cause qui demure au Quebec. Si on ne change pas les politiques suicidaires (impots, regulations, deficits structurels) et idiotiques (tout les debats d'identite, nationalisme, souvrainete) qui ne cessent pas a detuire l'atmosphere creatif de Montreal et le province en general on ne va pas changer le stagnation de l'economie montrealaise...

Link to comment
Share on other sites

Québec a eu son 400ième et un nouvel amphithéâtre, et à entendre nos médias , c’est devenue la ville avec le plus de grands projets au Canada. Je dis bravo à Québec d’avoir réussit à faire construire cette perception, mais il s’agit bien ici d’une perception. Dans les faits, la quantité de projets et de constructions à Montréal est/sera hallucinante et je suis très optimiste pour la métropole pour la décennie à venir.

 

Oui, tout-à-fait-d'accord!

 

Et avec l'affirmation de DavidBourque juste après aussi.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...