Recommended Posts

Pinned posts

Á prendre avec un grain de sel, vu d'où ça vient, mais Couillard rêverait d'une future phase en territoire lavallois pour dans une dizaine d'années

 

Citation
Premier Philippe Couillard is well-aware that fast-growing Laval needs better mass transit. However, the residents of Île Jésus will have to wait until well into the next decade before the province will start to look at prospective solutions, he toldThe Suburbanduring a visit to Laval des Rapides, March 24.

 

“We made a commitment to the population of the West Island of Montreal to give them enhanced public transit to travel downtown and we adhere to our commitments,” Quebec’s chief minister said in an exclusive interview. “That’s one of my principles. So that’s the reason.”

 

The province wants to see construction of that line start before the end of 2017 and be finished by 2021, he said, and expressed confidence that the Quebec pension fund will deliver on time.

 

“We trust the Caisse [de depot et placement du Québec],based on what it has done elsewhere,” Couillard declared.

 

He voiced a far-sighted view of the future for mass transit in Laval and beyond.

 

“The vision, farther down the line, is to have an [electric train network] that will go north as well,” he projected, taking a cue from France. “When you land in Paris [airports], you have access to the RER [regional express train] network and the subway. It’s a very broad network.”

 

That dream is not yet possible, he added, due to the exorbitant price tag.

 

“You cannot do it,” he acknowledged. “It’s $6 billion as it is now. At some point someone has to blow the whistle and say ‘ok, we’ll stop it there and do it and let people use it and see how it works, how it connects with buses and the Metro’, but the medium- and long-term vision is to extend that.”

 

 

Chomedey, Laval’s poorest, most densely populated district, will continue to lack the mass-transit service it has already awaited for decades. In the meantime, the province is preparing to beef up the century-old line at the western tip of Île Jésus. It also remains to be seen how much tax revenue the Caisse will ask Laval to hand over to pay for the project. In October,The Suburbanreported that, according to Laval transit authority ceo Guy Picard, the projected price had already shot up by $500 million to nearly $6 billion.

 

So how long with Laval and North Shore residents have to wait?

 

“That’s many years down the road,” Couillard admitted. “It costs a lot of money—plus there’s also the Metro blue line project to Montreal’s east end, which has an even higher priority; and the rapid bus system in Quebec City. We want to do this, so we will do that: All three of them”

 

http://www.thesuburban.com/news/laval_news/laval-mass-transit-at-least-a-decade-away/article_09d2a905-2805-5e2c-b12c-be1d9027eb53.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant. Un peu déçu du timing attendu (dix ans+) mais intéressant. Comme quoi il se discute bien (assez pour que ça remonte aux oreilles du PM) une suite au projet en coulisses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, surtout que c'est supposé être un "investissement" pour toutes les parties. Je garde toujours espoir que le SRB devienne le REM. D'ailleurs je n'ai rien vu de concret dans le budget provincial à cet effet? Je l'ai lu rapidement par contre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Laval? On parle de la ligne de Train de Saint-Jérôme j'imagine? Parce que à part de ça, des belles ligne à Laval, y'en a pas beaucoup.

 

Autrement, à moins de suivre l'autoroute sur la pleine longueur, ça me semble salement compliqué de tracer / construire une ligne. La plupart des emprises avec suffisamment d'espace sont loin des rues commerciales et à une bonne distance des habitations. Laval serait plus facile à desservir avec des Tramway est-ouest pour rabattre les gens vers la ligne de Train Saint-Jérôme, la phase 1 du REM ou le SRB Pie-IX.

 

Sinon, dans l'axe de la 930, il y a une opportunité en or de densifier sur la rive sud. Suffirait de suivre taschereau et de s'arrimer à la phase 1 du REM. Ce sont des terrains en friche ou des stationnements des deux coté. C'est facile à densifier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je verrais possiblement une ligne de REM dans l'emprise de l'A15. Ce serait une occasion de consolider/desservir le "centre-ville" lavallois, Chomedey et les quartiers nord. Ça peut inciter à la création de liens piétonniers dans le centre pour mieux unir ses secteurs est et ouest. À court terme, cependant, ce n'est qu'un rêve un peu fou. On se revoit dans les années 2020-30!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je verrais possiblement une ligne de REM dans l'emprise de l'A15. Ce serait une occasion de consolider/desservir le "centre-ville" lavallois, Chomedey et les quartiers nord. Ça peut inciter à la création de liens piétonniers dans le centre pour mieux unir ses secteurs est et ouest. À court terme, cependant, ce n'est qu'un rêve un peu fou. On se revoit dans les années 2020-30!

 

La 15, à proximité de la rivière des Prairies n'est pas une emprise suffisamment large, du moins, pas sans devoir démolir beaucoup de maisons. On parle également d'une emprise qui est loin des secteurs résidentiel, et donc, de grand stationnements à chaque station. De plus, ça implique l'utilisation du tunnel Mont-Royal qui va déjà être passablement occupé avec les plans actuel. J'imagine qu'éventuellement, ça va être inévitable de creuser un autre tunnel, mais en attendant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste un commentaire comme ça... Y'a quelqu'un qui avait suggéré il y a quelques temps de cela, sur le thread principal consacré au REM, qu'un autre thread soit fait pour discuter des possibilitées d'extensions futures. Ça pourrait être intéressant d'utiliser ce thread pour ça. Ça garderait l'autre thread plus propre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juste un commentaire comme ça... Y'a quelqu'un qui avait suggéré il y a quelques temps de cela, sur le thread principal consacré au REM, qu'un autre thread soit fait pour discuter des possibilitées d'extensions futures. Ça pourrait être intéressant d'utiliser ce thread pour ça. Ça garderait l'autre thread plus propre.

 

+1

 

Le premier thread pour discuter du réseau initial et de sa réalisation. Celui-ci pour discuter de l'expansion future du réseau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ben, je vais me lâcher lousse. J'avais déjà posté quelques images sur l'autre thread, et au fil des discussions, j'ai retravaillé plusieurs fois. Voici deux lignes qui pourraient être intéressantes.

 

En bleu, Autoroute 930, lignes d'Hydro-Québec, Taschereau, Tunnel sous le St-Laurent, Pie-IX.

En rouge, Boulevard Henri-Bourassa, autoroute 25, Rue Sherbrooke, emprise du chemin de fer du CN (qui me semble plus que suffisamment large à partir de la 25)

 

Note: Cette carte comprend le prolongement de la ligne bleu et orange.

 

L'idée dominante avec ces lignes, c'est de mailler le réseau. Dans cet optique, traverser le fleuve pour aller vers Pie-IX me semble logique. J'ai voulu desservir la route du train de l'est qui sera coupé avec la phase 1 du REM. J'ai également voulu donner une ligne à Montréal Est qui en demande une depuis longtemps. J'ai aussi considéré les possibilités de développements. Il y a de grands terrains presque inutilisé le long de l 'emprise réservé pour la 930. Taschereau est dominé par des bâtiments commerciaux à un ou deux étages maximum qui peuvent facilement être démoli pour faire place à autre chose. Il y a également plusieurs possibilitées le long de la 25 et de grand terrains industriels en requalification dans Montréal Est.

 

attachment.php?attachmentid=31327&d=1491267908

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

First things first, get this up and running and see how well it does. If there is an expansion, they should really think about connecting Cote Vertu to Sauve and beyond, maybe Pie-IX/Henri-Bourassa.

 

There are so many possibilities to choose from.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Megafolie
      Pathétique...
      https://pq.org/deblocage/
       
      EXCLUSIF Publié le 20 mars 2018 à 05h00 | Mis à jour à 06h08
      Un gouvernement péquiste enverrait le REM sur une voie de garage
      Le Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec devrait coûter près de 6 milliards $.
      PHOTO FOURNIE PAR LA CDPQ
      DENIS LESSARD
      La Presse (Québec) Porté au pouvoir, un gouvernement du Parti québécois (PQ) mettrait pour l'essentiel au rancart le projet de Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec. En lieu et place, le gouvernement Lisée proposerait un réseau de tramways, plus modeste et moins coûteux, et s'appuierait davantage sur les trains de banlieue et le métro.
      Le chef du PQ, Jean-François Lisée, doit, ce matin, annoncer la stratégie de son parti en matière de «mobilité pour Montréal», dans une conférence de presse depuis son bureau de chef de l'opposition à la Place Ville Marie.
      À l'interne, des élus péquistes sont surpris de la rapidité de cette annonce. Mercredi dernier, les députés avaient eu une première présentation au caucus hebdomadaire. La réunion s'était prolongée pour les élus de Montréal et du 450. À la différence du REM, le projet mis de l'avant par le PQ déborde largement l'île de Montréal pour rejoindre davantage les électeurs du 450, essentiels pour les prochaines élections générales.
      Depuis des mois, les interventions du PQ à l'Assemblée nationale sont invariablement opposées au projet de la Caisse de dépôt. Mais les stratèges de Jean-François Lisée en conserveraient un élément, indiquaient des sources péquistes hier. Le changement de cap sera l'occasion d'imposer une balise qui fait cruellement défaut au projet actuel : le matériel roulant devrait comporter au moins 25% de contenu provenant du pays. Le REM ne prévoit aucune règle quant au contenu canadien ou québécois. Une décision prise pour avoir accès aux appels d'offres internationaux, avait soutenu la Caisse.
       
      Annoncé vendredi, le projet de tramway de l'administration Labeaume, à Québec, promet déjà 25% de contenu canadien, et le PQ avait publiquement dit que cela était plein de bon sens, confie-t-on.
      Une position qui fait jaser
      Dans le milieu des affaires de Montréal, en coulisses, la position du PQ faisait déjà jaser hier. Il faut s'attendre à ce que les groupes patronaux, unanimement favorables au REM, montent vite au créneau pour défendre le projet de la Caisse. Aussi, a relevé un des intervenants du patronat, les contrats sont déjà alloués, et les expropriations ont débuté. L'abandon du projet, ne serait-ce qu'en partie, suppose de très lourdes pénalités.
      On ne s'attend pas à un tracé précis ce matin, mais on devrait avancer un coût, qui devrait être en deçà de la barre des 6 milliards de dollars du REM actuel. Du côté des trains de banlieue surtout, on s'appuie sur un réseau existant.
      Avec son projet étonnant, le PQ veut, à l'évidence, se démarquer des autres partis, adopter une position qui le distinguera clairement dans l'esprit des électeurs.
      La position du PQ n'est qu'un pas de plus vers l'opposition systématique du parti envers le projet de la Caisse de dépôt. Il y a un an, le parti avait tenté, en vain, de convaincre le gouvernement d'accepter la tenue d'une commission parlementaire sur le projet. Pour le PQ, les frais de fonctionnement du REM et l'obligation de rendement de la Caisse de dépôt rendent inaccessible la rentabilité, à moins de lourdes subventions gouvernementales. Pour Jean-François Lisée, le manque de transparence du gouvernement devrait faire craindre le pire aux contribuables.
      D'ailleurs, l'opposition péquiste avait fait valoir que le REM rendrait nécessaire une hausse de taxe foncière dans plusieurs villes de la couronne.
      Pour élaborer sa position, le PQ a aussi échangé avec les dirigeants de Trainsparence, une organisation opposée au REM et vouée au développement durable en transports collectifs. L'un d'eux, Jean-François Lefebvre, a repoussé jusqu'à cet après-midi ses commentaires. «Je ne peux rien commenter pour l'instant. Il y a des propositions qu'on fait depuis des mois, qui circulent», se contente de dire le chargé de cours en études urbaines de l'UQAM.
    • Par ChrisDVD
      Réseau express métropolitain (REM)

      26 stations / 67 km
      http://www.rem.info/
      TRAINS
      - Voiture de type métro léger, électrique
      - Flotte d'environ 240 voitures à la mise en service
      - Rame de 4 voitures en heure de pointe; rame de 2 voitures en hors pointe
      - Capacité de 150 passagers par voiture (assis et debout)
      - Configuration entre deux voitures de type "boa"
      - Alimentation électrique par caténaire
      - Systèmes et conduite automatisée des trains
      - Vitesse maximale de 100 km/h
      STATIONS / GARES
      - Quais d'environ 80 m de long
      - Portes palières sur les quais
      - Accessibles à pied, vélo, par autobus et en voiture
      - Accès universel
      - Ascenseurs, escaliers mécaniques et supports à vélo
      - Wi-Fi offert sur toute la ligne
      - Préposés circulant dans les rames et stations pour information et contrôle