Jump to content

Recommended Posts

  • Administrator

Conférence de Montréal: de grosses pointures attendues

 

26 avril 2007 - 06h00

La Presse

Denis Arcand

 

 

Dans les PME québécoises, ces jours-ci, on parle plus souvent du gardien de but Roberto Luongo que de Rodrigo de Rato, le président du Fonds monétaire international.

 

Mais l'ancien ministre Gil Rémillard pense qu'aucun chef d'entreprise du Québec n'a les moyens de manquer sa 13e Conférence de Montréal, qui réunira du 18 au 21 juin M. Rato et un panthéon d'experts économiques internationaux et de dirigeants de grandes entreprises.

 

Ce n'est pas Davos, mais il y a quand même de grosses pointures : Robert Zoellick, l'ancien secrétaire d'État au commerce des États-Unis, Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, Harihuko Kuroda, président de la Banque asiatique de développement, et James Heck-man, Prix Nobel d'économie 2000 et professeur à l'Université de Chicago.

 

«Ce ne sont pas les noms qu'on entend le plus souvent sur les planchers d'usine et dans les conseils d'administration de PME d'ici, mais je ne connais pas grand monde qui sache mieux anticiper l'inflation, le risque de récession, l'évolution des taux de change et la direction des taux d'intérêt», dit M. Rémillard, fondateur et président de la Conférence de Montréal.

 

«Estimer à combien le dollar US va être l'an prochain, et à quel taux seront les hypothèques commerciales, c'est crucial pour le type qui fabrique des portes et fenêtres à Drummondville et qui doit décider s'il va investir 500 000 $ dans la construction d'un deuxième entrepôt pour exporter plus», dit M. Rémillard, qui s'attend à ce que 3200 personnes assistent aux ateliers.

 

L'événement, aussi connu sous le nom de Forum économique international des Amériques, a comme thème cette année Réussir dans un monde incertain : de l'évaluation du risque à la décision stratégique.

 

Malgré ce titre aride, les conférences traitent le plus souvent d'enjeux terre-à-terre.

 

«L'instabilité des coûts de l'énergie et les nouvelles technologies ont des impacts directs sur les entreprises de partout.»

 

B.R.I.C.

 

Le fabricant de portes et fenêtres imaginé par M. Robillard s'inquiète aussi de voir les prix cassés par un concurrent d'un pays en développement: «Nous avons un atelier sur ce qui se passe dans les pays du B.R.I.C., le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, dit M. Rémillard. Quelle entreprise peut se permettre d'ignorer ce qui se passe là-bas?»

 

Une importante délégation indienne sera d'ailleurs sur place.

 

Plusieurs grosses pointures locales seront sur place, David Dodge, de la Banque du Canada, Henri-Paul Rousseau, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Paul Desmarais fils, de Power Corporation, Richard Evans, d'Alcan, Thierry Vandal, d'Hydro-Québec, Michael Sabia, de BCE, Gordon Nixon, de la Banque Royale, et Robert Dutton, de Rona.

 

Diverses possibilités seront explorées, comme le marché du développement et de la réfection des infrastructures, «un des marchés les plus importants au monde, dont les rendements sont en train de remplacer les blue chips dans les portefeuilles des grandes caisses de retraite», note Me Rémillard.

 

La santé publique, le développement durable, l'innovation et la sécurité nationale sont d'autres sujets qui seront débattus, notamment par Mohamed El Baradei, de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Jaap de Hoop Scheffer, de l'OTAN, et le virologue Luc Montagnier, professeur de l'Institut Pasteur et découvreur du virus du sida.

 

Le libre-échange est son évolution est toujours un sujet d'importance à la Conférence de Montréal: «La première conférence, en 1994, a été organisée dans la foulée de la création de l'Organisation mondiale du commerce et de l'ALENA. À cette époque, on savait qu'il fallait se diriger vers la mondialisation de l'économie. Mais on ne savait pas précisément où ça allait nous mener, les conséquences exactes étaient incertaines en ce qui a trait à nos façons de faire des affaires et à nos vies en tant qu'être humains.»

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...
  • Administrator

Forum économique: Henry Kissinger à Montréal en juin

 

 

kissinger_henry_bbg.jpg L'ancien secrétaire d'État américain Henry Kissinger. Photo: Bloomberg

 

L'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger sera l'un des principaux conférenciers du 14e Forum économique international des Amériques qui aura lieu à Montréal du 9 au 12 juin prochains.

Sa présence a été confirmée mercredi main par l'ex-ministre québécois Gil Rémillard, qui est président-fondateur du Forum économique international des Amériques/Conférence de Montréal. M. Rémillard affirme que cet événement est le plus important forum économique annuel et privé à se tenir dans les Amériques.

 

Cette année, le Forum réunira plus de 3000 participants de tous les domaines d'activités tant du secteur privé que public, ainsi que plusieurs délégations internationales qui viendront entendre quelque 160 conférenciers. Ensemble, ils se pencheront sur l'état d'un monde dont les différents pays font de plus en plus face aux mêmes problématiques.

 

L'économie internationale en transition, les perspectives économiques, la crise financière et ses impacts, le développement durable et l'innovation, de même que le financement et le développement des infrastructures feront partie des thèmes abordés.

 

Henry Kissinger, lauréat du Prix Nobel de la paix en 1973, a été secrétaire d'Etat sous les présidents américains Richard Nixon et Gerald Ford. Il aura 85 ans en mai prochain.

http://www.lesaffaires.com/article/0/economie/2008-04-09/475598/forum-economique-henry-kissinger-a-montreal-en-juin-.fr.html

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value