Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'grosses'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 10 results

  1. Je suis en train de faire de la recherche pour un article sur les graffiis dans la ville et j'aimerais avoir votre opinion sur les "tags" à Montréal. Est-ce qu'il y en a trop? Êtes-vous d'accord avec cet art? À qui revient la responsabilité des enlever? Les amendes sont-elle assez élevées? Pour ceux qui ont voyagé, comment MTL se compare à d'autres villes? Je tiens à souligner que je ne parle pas de murales commandées ou non de haute qualité, je parle surtout des simple tags, les vitres égratignées du métro ou les simple nom en grosses lettres sur les murs de bâtiments ou de maison. Merci de votre aide.
  2. Je vais continuer à partager avec vous les p'tits projets de mon quartier! Le 277 Mont-Royal Est, en construction depuis quelques mois déjà! Un beau petit projet qui s'intègre plutôt bien dans son environnement! Je me demandais pendant longtemps quel serait le revêtement, puisqu'il y a un petit jeu avec les fenêtres. Finalement : Grosses plaques de pierres grises! C'est très bien. Un commerce au RDC vient d'ouvrir. Un resto/take-out libanais! Incroyablement bon et peu cher!
  3. Conférence de Montréal: de grosses pointures attendues 26 avril 2007 - 06h00 La Presse Denis Arcand Dans les PME québécoises, ces jours-ci, on parle plus souvent du gardien de but Roberto Luongo que de Rodrigo de Rato, le président du Fonds monétaire international. Mais l'ancien ministre Gil Rémillard pense qu'aucun chef d'entreprise du Québec n'a les moyens de manquer sa 13e Conférence de Montréal, qui réunira du 18 au 21 juin M. Rato et un panthéon d'experts économiques internationaux et de dirigeants de grandes entreprises. Ce n'est pas Davos, mais il y a quand même de grosses pointures : Robert Zoellick, l'ancien secrétaire d'État au commerce des États-Unis, Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, Harihuko Kuroda, président de la Banque asiatique de développement, et James Heck-man, Prix Nobel d'économie 2000 et professeur à l'Université de Chicago. «Ce ne sont pas les noms qu'on entend le plus souvent sur les planchers d'usine et dans les conseils d'administration de PME d'ici, mais je ne connais pas grand monde qui sache mieux anticiper l'inflation, le risque de récession, l'évolution des taux de change et la direction des taux d'intérêt», dit M. Rémillard, fondateur et président de la Conférence de Montréal. «Estimer à combien le dollar US va être l'an prochain, et à quel taux seront les hypothèques commerciales, c'est crucial pour le type qui fabrique des portes et fenêtres à Drummondville et qui doit décider s'il va investir 500 000 $ dans la construction d'un deuxième entrepôt pour exporter plus», dit M. Rémillard, qui s'attend à ce que 3200 personnes assistent aux ateliers. L'événement, aussi connu sous le nom de Forum économique international des Amériques, a comme thème cette année Réussir dans un monde incertain : de l'évaluation du risque à la décision stratégique. Malgré ce titre aride, les conférences traitent le plus souvent d'enjeux terre-à-terre. «L'instabilité des coûts de l'énergie et les nouvelles technologies ont des impacts directs sur les entreprises de partout.» B.R.I.C. Le fabricant de portes et fenêtres imaginé par M. Robillard s'inquiète aussi de voir les prix cassés par un concurrent d'un pays en développement: «Nous avons un atelier sur ce qui se passe dans les pays du B.R.I.C., le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, dit M. Rémillard. Quelle entreprise peut se permettre d'ignorer ce qui se passe là-bas?» Une importante délégation indienne sera d'ailleurs sur place. Plusieurs grosses pointures locales seront sur place, David Dodge, de la Banque du Canada, Henri-Paul Rousseau, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Paul Desmarais fils, de Power Corporation, Richard Evans, d'Alcan, Thierry Vandal, d'Hydro-Québec, Michael Sabia, de BCE, Gordon Nixon, de la Banque Royale, et Robert Dutton, de Rona. Diverses possibilités seront explorées, comme le marché du développement et de la réfection des infrastructures, «un des marchés les plus importants au monde, dont les rendements sont en train de remplacer les blue chips dans les portefeuilles des grandes caisses de retraite», note Me Rémillard. La santé publique, le développement durable, l'innovation et la sécurité nationale sont d'autres sujets qui seront débattus, notamment par Mohamed El Baradei, de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Jaap de Hoop Scheffer, de l'OTAN, et le virologue Luc Montagnier, professeur de l'Institut Pasteur et découvreur du virus du sida. Le libre-échange est son évolution est toujours un sujet d'importance à la Conférence de Montréal: «La première conférence, en 1994, a été organisée dans la foulée de la création de l'Organisation mondiale du commerce et de l'ALENA. À cette époque, on savait qu'il fallait se diriger vers la mondialisation de l'économie. Mais on ne savait pas précisément où ça allait nous mener, les conséquences exactes étaient incertaines en ce qui a trait à nos façons de faire des affaires et à nos vies en tant qu'être humains.»
  4. Selon Deutsche Bank, la banque américaine aurait de grosses dépréciations d'actifs à annoncer, ce qui pourrait la pousser à lancer une nouvelle augmentation de capital. Pour en lire plus...
  5. evenko annonce avec fierté que selon les chiffres compilés par Venues Today*, le Centre Bell se classe au premier rang des arénas les plus achalandés au Canada et figure au troisième rang mondial ! Au Canada, le Centre Bell devance l'Air Canada Centre de Toronto, qui occupe le cinquième rang mondial. Ce palmarès est basé sur le nombre de concerts et les recettes des amphithéâtres de 15 001 à 30 000 sièges, du 16 octobre 2011 au 15 octobre 2012. Venues Today, magazine international couvrant le volet affaires de l'industrie du divertissement et du sport, recense l'achalandage des plus grands amphithéâtres au monde. Voici le classement des vingt premières places en 2012: 1.O2 Arena, London, U.K. 2.Staples Center, Los Angeles 3.Bell Centre, Montreal 4.Allphones Arena, Sydney 5.Air Canada Centre, Toronto 6.Madison Square Garden, New York 7.Wells Fargo Center, Philadelphia 8.Verizon Center, Washington 9.O2 World, Berlin, Germany 10.HP Pavilion at San Jose (Calif.) 11.Philips Arena, Atlanta 12.Thomas & Mack Center, Las Vegas 13.Consol Energy Center, Pittsburgh 14.Amway Center, Orlando, Fla. 15.American Airlines Arena, Miami 16.Coliseo de Puerto Rico, San Juan 17.Prudential Center, Newark, N.J. 18.Rexall Place, Edmonton, Alberta 19.American Airlines Center, Dallas 20.Honda Center, Anaheim, Calif. De plus, selon une étude réalisée par la firme de Secor pour le compte d'evenko, '' les spectacles d’evenko figurent parmi les attraits touristiques les plus importants de la métropole'' et ''constituent plus du tiers de l'assistance à des spectacles et événements au Québec.'' Nous remercions tous les spectateurs du Québec ainsi que les nombreux visiteurs canadiens et étrangers qui continuent, année après année, d'assister aux différents événements présentés au Centre Bell. (* 2012 Year-End "Top Stops". Based on concert and event grosses from Oct. 16, 2011-Oct. 15, 2012, as reported to Venues Today. Venue/Location/No. of Seats/Total Gross/Total Attendance/No. of shows.) ------------------------------------------------------- evenko is proud to announce that as per Venues Today* the Bell Centre has been ranked number one arena in Canada and 3rd top arena in the world! In Canada, the Bell Centre placed ahead of the Air Canada Centre, taking 5th position worldwide. The rankings are based on concert and event grosses from October 16, 2011 to October 15, 2012 in the amphitheatre category of 15,001 to 30,000 seats. Venues Today is a leading international trade publication that covers the business side of entertainment and sports, particularly as it relates to venues. Here are the 2012 '' 20 Top Stops'': 1.O2 Arena, London, U.K. 2.Staples Center, Los Angeles 3.Bell Centre, Montreal 4.Allphones Arena, Sydney 5.Air Canada Centre, Toronto 6.Madison Square Garden, New York 7.Wells Fargo Center, Philadelphia 8.Verizon Center, Washington 9.O2 World, Berlin, Germany 10.HP Pavilion at San Jose (Calif.) 11.Philips Arena, Atlanta 12.Thomas & Mack Center, Las Vegas 13.Consol Energy Center, Pittsburgh 14.Amway Center, Orlando, Fla. 15.American Airlines Arena, Miami 16.Coliseo de Puerto Rico, San Juan 17.Prudential Center, Newark, N.J. 18.Rexall Place, Edmonton, Alberta 19.American Airlines Center, Dallas 20.Honda Center, Anaheim, Calif. Moreover, according to a Secor study which was recently conducted for evenko: ″The events promoted by evenko are amongst the most important tourist attractions of the city″ and are ″a staple of the cultural industry in Quebec -- more than a third of the overall attendance at shows and events in the provinc″. We thank all patrons in Quebec and visitors from Canada and abroad who continue, year after year, to attend the various events presented at the Bell Centre. (* 2012 Year-End "Top Stops". Based on concert and event grosses from Oct. 16, 2011-Oct. 15, 2012, as reported to Venues Today. Venue/Location/No. of Seats/Total Gross/Total Attendance/No. of shows.)
  6. Aujourd'hui s'ouvre l'exposition au Complexe Desjardins. J'ai pu regarder rapidement ce matin et ça semble intéressant. Plusieurs grosses maquettes ainsi que des fiches explicatives sur plusieurs projets. Pour les habitués de SSP ou mtlurb, il ne semble pas y avoir de grosses primeurs. Tous des projets déjà connus, excepté peut-être un petit projet de bureau d'une dizaine d'étages que je crois avoir aperçu rapidement. Ça a l'air intéressant pareil!
  7. Lehman Brothers au bord de la liquidation, Merrill Lynch contrainte à se faire racheter, AIG cherchant frénétiquement à lever des fonds nouveaux: trois des plus grosses institutions financières américaines étaient en plein désarroi dimanche, à quelques heures d'une ouverture à haut risque des marchés boursiers. Pour en lire plus...
  8. Si la simple lecture des journaux depuis quelques semaines vous fait craindre pour votre emploi, rassurez-vous. Les mises à pied massives ne sont pas dans les plans de nos entreprises pour demain matin. Pour en lire plus...
  9. Le Journal de Montréal 07/11/2007 Si vous rêvez d’une maison manoir, sachez que ces grosses demeures de luxe ont toujours le vent dans les voiles dans la région métropolitaine de Montréal. Depuis le début de l’année, 917 maisons de plus de 500 000 $ se sont vendues. C’est 22 % de plus qu’à la même période l’an passé. Et si la tendance se maintient, 2007 pourrait marquer un record puisqu’en 2006, 979 maisons manoirs avaient changé de mains. À titre de comparaison, 379 transactions ont été enregistrées dans ce créneau en 2002. «Beaucoup plus de personnes sont en mesure de s’offrir ce type de maison», explique Astrid Joseph, analyste de marché à la Société canadienne d’hypothèques et de logement. En fait, il y a de plus en plus de familles qui gagnent un revenu de 100 000 $ et plus. Elles étaient 13,9 % en 2005 contre 9,6 % en 1980. Pouvoir de négociation La plupart de ces grosses demeures (70 %) se vendent sur l’île de Montréal dans des quartiers comme Outremont ou Westmount. C’est toutefois en banlieue que vous êtes en meilleure position pour négocier. Sur la Rive-Nord, par exemple, il y a 1 acheteur pour 38 vendeurs, alors que sur l’île de Montréal le marché est équilibré, c’est-à-dire qu’il y a 1 acheteur pour 10 vendeurs. Soulignons que le marché du neuf montre un peu plus de retenue que celui de la revente puisque 410 maisons manoirs ont vu le jour depuis le début de l’année. C’est une hausse de 5 %. Le marché de la maison manoir reste marginal. Dans le créneau de la maison existante, les maisons de plus de 500 000 $ représentent en 2007 seulement 4 % des maisons unifamiliales vendues par l’entremise du système inter-agences SIA
  10. Les entreprises américaines perdent du terrain dans le classement des 500 plus grosses sociétés du monde tandis que les firmes chinoises, indiennes et mexicaines sont en montée. Pour en lire plus...
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value