Jump to content

Recommended Posts

Les exportations vont plomber la croissance

 

16 juillet 2008 - 10h32

 

LaPresseAffaires.com

 

Olivier Bourque

 

La ralentissement américain - notamment dans la construction - et la force du huard n'aident pas les exportateurs canadiens.

 

La baisse des exportations va limiter la croissance au Canada à seulement 1,7% pour l’année 2008.

 

C’est ce qu’affirme le Conference Board of Canada dans sa note de conjoncture canadienne de l’été 2008.

 

«Depuis quatre ans, l'économie canadienne oscille entre des dépenses de consommation très solides et un secteur du commerce extérieur faible. Cette

tendance s'est poursuivie jusque dans les premiers mois de 2008", explique Pedro Antunes, Directeur, Prévisions nationales et provinciales.

 

Toutefois, souligne l’organisme, les manufacturiers devraient connaître un soulagement, car le dollar canadien se maintiendra juste sous la parité.

 

Mardi, le dollar canadien a avancé de 0,29 cent US à 99,77 cents US.

 

«Heureusement pour les manufacturiers, le huard semble avoir quitté le sillage des cours de l'énergie. Le dollar canadien devrait donc rester relativement stable en 2008 et 2009», souligne M. Antunes.

 

Dans sa note, le Conference Board se dit étonné que le PIB du Canada ait chuté de la sorte.

 

Selon l’organisme, cela s’explique par «la baisse de la demande américaine de produits canadiens, surtout le secteur automobile».

 

Le Conference Board indique également que les ménages canadiens ont été imperméables jusqu’à présent aux soubresauts de l'économie, mais cela risque de changer.

 

«Les premiers signes de malaise commencent à se manifester dans notre économie intérieure», dit l’organisme dans sa note.

 

D’ailleurs, le Conference Board s’attend à ce que la création d’emplois ralentisse alors qu’on «arrive au bout des nouvelles mesures d'incitation budgétaire, surtout sous la forme de réductions de l'impôt fédéral et provincial».

 

Pour les États-Unis, l’organisme indique que les ménages ressentent les effets de la crise immobilière, de la diminution de l'emploi et de l'inflation.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...