Jump to content

Recommended Posts

Il manque les burgers DiLallo!

 

http://www.dilalloburger.ca/?lang=fr

 

home_food-1.png

LE BURGER

 

Depuis 1929, Dilallo Burger Restaurant est la référence pour un hamburger. Fait à la main avec de l’authentique bœuf canadien, le hamburger Dilallo a su conserver son gout depuis plus de 80 ans. Cuit sur les mêmes fourneaux, conçus sur mesure, utilisés par Luigi Di Lallo, émigré d’Italie au début du 20e siècle. Chaque Dilallo hamburger est préparés en utilisant la recette originale familiale, de Luigi et sa femme Josephina, utilisée pour faire des hamburgers pour leurs enfants.

Le plat signature de Dilallo est le Buck Burger ; garnis d’oignons, laitue, tomates, moutarde, relish, fromage, capicole et bien sûr, de leur recette maison de piment fort. L’ajout du piment au Buck Burger, qui rend hommage à Luigi, est indispensable ; celui-ci ne mangeait jamais un hamburger sans cet ingrédient. À ce jour, le goût exceptionnel du Buck Burger perdure à travers les années. Le Buck Burger est servis à l’envers, la seule manière dont Luigi servait le sien, le pain du dessus cuit à la vapeur avec perfection.

Un hamburger Dilallo est un régal, et ce chaque fois que vous en commandez un. Dès que vous prenez votre dernière bouchée, vous pouvez être sur que vous penserez déjà au prochain. Les Di Lallos le décrivent comme un hamburger que « vous pouvez manger quelques fois par semaine. » Sa qualité parle d’elle-même ; il suffit de poser la question a beaucoup de clients fidèles du restaurant, dont plusieurs ne manque pas une occasion de s’arrêter au restaurant pour leur dose, et ce, plusieurs fois semaine.

Oui, c’est aussi bon que ca. Pourquoi? Parce qu’une tradition bien spécifique a été transmise à plus de trois générations ; un principe auquel Luigi a vécu et inculqué à ses fils, et à tous ceux qui seraient autorisés, à faire un hamburger Dilallo. Le message était simple: Préparez tous les hamburgers comme s’ils étaient pour vous-mêmes ; si vous ne le mangeriez pas, ne le servez pas.

 

LA FAMILLE

 

Les Di Lallos sont passionnés par leurs hamburgers. Depuis 1929, la famille Di Lallo est restée très près de son restaurant, Dilallo Burger, et vice versa. Avant de devenir un restaurant, le magasin de Luigi, situé au 6801 boulevard Monk, était un dépanneur. Depuis le tout début, c’était littéralement un commerce lié à la famille Dilallo.


Luigi et Josephina n’ont jamais manqué d’aide ; les sept enfants (Tony, Carlo, Louis, Mike, Joseph, Constant, et Lauretta) ont été impliqués dans la boutique depuis un très jeune âge. Au début, ils balayaient le plancher et nettoyaient les tables. Plus tard, ils commencèrent à servir les clients et finalement, quand ils ont été prêts, ils commencèrent à faire les hamburgers. 

Luigi était un vendeur né ; de saisons en saisons. En hiver ; il vendait des sapins de Noël. En été ; les tomates de son jardin. Il a aussi possédé un poulailler et une station de taxis, qui lui a aussi permis de fournir ses hamburgers à l’extérieur du restaurant (adoptant de manière pionnière la livraison). Luigi fera tout ce qui est en son pouvoir afin que le client puisse obtenir ses produits, sachant que la qualité saura toujours les ramener chez lui.


Après la mort de Luigi en 1959, Joseph repris brièvement avant de céder les rênes à Tony, Carlo, Lou Sr et John dans les années 1960. Toujours fidèle, après que son mari est décédé à l’âge de 59 ans, Josephina ne remis jamais les pieds au restaurant. Au lieu de cela, elle resta toujours assise devant l’entrée, se berçant dans sa chaise et veillant toujours au bon fonctionnement du travail de ses fils.

Aujourd’hui, c’est au tour de la troisième génération Di Lallo, Louis, de dirige le restaurant. Il est devenu l’un des propriétaires lorsque son oncle John a décidé de prendre sa retraite en 1992. Cependant, la famille demeure toujours présente autour du restaurant de Ville-Émard. Vous pouvez encore apercevoir Tony et Chas, à leur tour retraités, préparer les hamburgers, les déguster et fraterniser avec plusieurs clients loyaux qui sont maintenant considérés comme des amis.

Dilallo Burger est toujours, en quelque sorte, un commerce familial de la famille Di Lallo. 

Maintenant a sa quatrième génération (Les enfants de Louis: Stéphanie, 20 ans, Peter, 17 ans et Cory 15 ans), Dilallo Burger reste un mode de vie requis pour les Di Lallo. Un rapide calcul révèle que les Di Lallo ont mangé plus d’un million de burgers Dilallo!

 

LE RESTAURANT

 

D’entrer dans le restaurant est d’entrer dans une multitude d’époques et histoires. Ornés de centaines de photographies, ses murs dépeignent un tableau de l’histoire du restaurant des icones de Montréal, avec une emphase sur celles du monde du sport. Vous pourrez y voir des photos anciennes et plus récentes de Ken Dryden, Scotty Bowman, Mario Lemieux, Marc Bergevin et plusieurs autres.

Vous pourriez passer une journée entière à arpenter les murs, réel musée photographique qu’est le restaurant Dilallo Burger. Bien sûr, si vous y passiez la journée, vous pourriez surement croiser une de ses vedettes locales, qui n’est pas rare d’apercevoir au restaurant!


Parmis nos visiteurs célèbres, nous pouvons conter ; des Canadiens de Montreal, Marc Bergevin et Ken Dryden. Gilles Proulx, historien, animateur de radio et de télévision. Yvon Duhamel, temple de la renommée de la course en moto. Nathalie Lambert, médaillée d’or aux Olympiques en patinage de vitesse. Yvon Deschamps, comédien, auteur, et humoriste québécois. Michel Pagilaro, chanteur et compositeur.


Et si ce n’est pas Marc Bergevin que vous croisez, ce pourrait très bien être son ancien coéquipier peewee Mario Lemieux ou Jean-Jacques Daigneault ! Ces trois anciens joueurs de la LNH ont tous joues pour les Hurricanes de Ville-Émard dans la ligue de hockey mineur, une équipe qui a été fondée par les Di Lallo. Les membres des Hurricanes, anciens et actuels, restent fideles au restaurant. En effet, Gilles Meloche, le premier joueur des Hurricanes à se rendre dans la LNH, possède la franchise Dilallo sur la rue Notre-Dame Ouest, avec ses frères.

Et même si au fil des ans, plusieurs autres Dilallo Burger ont vu le jour à divers endroits autour de la métropole, celui de Ville-Émard en reste le phare. Cependant, le Dilallo Burger original ne siège plus à son emplacement d’origine; en effet, par un hasard de l’adversité, le Dilallo a été contraint de réaménager quatre pâtés de maisons à l’ouest de la rue Allard. L’expropriation forcée a été du a la construction de la station de métro Monk pendant les jeux Olympiques d’été de 1976, à Montréal.

Tandis que les restaurants familiales, de type ‘’vieilles écoles’’ ont fait place a des chaînes de restauration rapide et commerciale, le Dilallo n’a jamais été menacé pour le goût de McDonald ou Harvey’s. La famille Di Lallo reste fidèle ses hamburgers ; beaucoup d’entre eux n’ayant jamais même goûté un hamburger McDonald. Ils croient en la qualité de leur produit, ses ingrédients frais ainsi que l’attention et la précision avec laquelle les hamburgers sont préparés.

Grâce à l’exceptionnalité et la saveur unique de ses hamburgers, ses clients repartent toujours satisfaits. Mais c’est aussi grâce au service chaleureux, à l’atmosphère sociale et à la présence quotidienne des membres de la famille que le Dilallo a acquérit sa cliente fidele, qui ne cesse de revenir. 
 
Même après l’incendie de 1997, qui a forcé le restaurant à fermer pendant quatre mois, la clientèle ne cessa de venir au Dilallo, et même les photographies célèbres. Les trois quarts des photos dédicacées, et irremplaçables, furent perdus ou endommagées par le feu, mais les gens qui apparaissent sur ces photos, sans même avoir reçu la demande des Di Lallo, leur envoyèrent un double de ses photos perdus.

En 2007, après que son numéro 29 soit accroché au Centre Bell, devant 21, 273 supporteurs attentifs, la légende du Canadiens de Montréal, Dryden, a mentionné le Dilallo Burger comme un de ses restaurants favoris au cours de ses huit années à jouer à Montréal, et à ce jour, il continu de venir manger au restaurant.


Et voilà l’impact qu’a eu le Dilallo Burger sur la ville de Montréal. Le hamburger Dilallo est un authentique et savoureux, un incontournable du quartier, conviviale et jamais ennuyeux, et un musée photographique qui ne cessent de se renouveler et d’écrire son histoire. Et surtout, Dilallo Burger est un héritage, une tradition qui continu de satisfaire, et ce, depuis 1929.

 

photo-principal.jpg

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

Pourquoi 35? À ce compte là, celui de ma mère va rentrer dans le lot. Un peu too-much comme liste.

 

Je crois que que l'auteur a utilisé « epic » dans le sens que ça sort de l'ordinaire ou qu'il y a des ingrédients rarement utilisés.... car je ne suis pas sûre qu'un sandwich au ramen soit vraiment bon ;)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value