Jump to content

Construction en 2011: une année record à Montréal.


bxlmontreal
 Share

Recommended Posts

Personne ou presque ne l'avait anticipée. Malgré une année 2011 morose en matière d'emploi et l'hémorragie qui s'est poursuivie vers la banlieue, l'île de Montréal a connu une hausse spectaculaire de la valeur des permis de construire. En un an, ceux-ci sont passés de 2,4 à 3,5 milliards, une augmentation de 45% selon le dernier rapport de Statistique Canada. Et meilleure nouvelle encore, ce ne sont pas les grands projets gouvernementaux comme le CHUM qui en sont responsables: les permis résidentiels et commerciaux expliquent presque à eux seuls cette surprise.

 

«Montréal fait peau neuve, résume Chantal Routhier économiste au Mouvement Desjardins. C'est une belle effervescence, signe d'un beau dynamisme affiché par la métropole.»

 

Les 19 arrondissements et les 15 villes liées de l'île ont accordé 12 532 permis de construction résidentielle l'an dernier, le plus haut total en plus de 20 ans. Il s'agit d'une hausse modeste de 6% en nombre absolu par rapport à 2010, mais de plus de 41% en matière d'investissements. La tendance est similaire pour le secteur commercial, dont les investissements ont pratiquement doublé en un an pour se chiffrer à 1,2 milliard. De gigantesques projets immobiliers comme l'Altoria, aux abords du square Victoria (152 unités sur 35 étages), l'Onyx dans Côte-des-Neiges (102 unités), le Centre de recherche du CHUM, le succès de secteurs comme Griffintown et les environs du Centre Bell expliquent cette hausse, estime Mme Routhier.

 

Emploi et confiance

 

À l'hôtel de ville, on accueille cette bonne nouvelle avec jubilation. «C'est un témoignage de la vitalité de la ville, c'est le fruit des choix stratégiques faits par l'administration en place, affirme Richard Deschamps, responsable du développement économique au comité exécutif de la Ville. Le fait de lancer un message crée un environnement, un cadre, un esprit qui va faire en sorte que les entrepreneurs viennent investir à Montréal.» Il rappelle que des projets structurants comme le Quartier des spectacles, l'Espace pour la vie ou le développement du Havre de Montréal ont donné le ton à ce dynamisme.

 

Selon le Conference Board du Canada, plus de 24 000 logements ont été construits à Montréal dans les six derniers mois de 2011, «un niveau d'activité très solide», précise Mario Lefebvre, directeur du Centre des études municipales. La construction, surtout dans le secteur résidentiel, est un signe évident de santé économique, rappelle-t-il. «J'ai rarement vu un meilleur indicateur. Ça signifie que les gens sont confiants, qu'ils ont un emploi et qu'ils pensent qu'ils vont encore en avoir un demain.»

 

Il s'attend à une diminution notable du nombre de permis délivrés en 2012, car le rythme de l'an dernier est «insoutenable». «On a senti un certain essoufflement au quatrième trimestre.»

 

Selon le Conference Board, Montréal a connu une croissance «modeste» de son produit intérieur brut réel de 1,5% en 2011. Au Mouvement Desjardins, on évalue plutôt cette croissance à 3,8% pour le PIB nominal - qui tient notamment compte de l'inflation. Pourtant, la situation de l'emploi s'est détériorée l'an dernier, avec la perte de 43 000 emplois dans les sept derniers mois qui ont pratiquement ramené la métropole dans le creux observé lors de la récession en 2008. «Tout le monde se gratte la tête sur ces pertes d'emplois dans la deuxième moitié de l'année, note M. Lefebvre. Tous les autres indicateurs étaient solides. Tout le monde est sur le qui-vive pour les prochains mois.»

 

Richard Deschamps assure au contraire que «ce n'est qu'un début». La conjoncture économique, les taux d'intérêt bas et les initiatives de la Ville comme Montréal 2025 devraient permettre de continuer sur cette lancée. «Ça fait plusieurs années que tout ça se prépare, il y a eu une période d'incubation et nous en profitons maintenant.»

 

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/201203/01/01-4501593-construction-en-2011-une-annee-record-a-montreal.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_meme_auteur_4501755_article_POS2

Link to comment
Share on other sites

J'attend avec impatience les commentaires de nos éternels pessimistes !!!! On va voir comment ils vont réagir à la lecture de ces nouvelles sommes toutes très bonnes !!! Que dis-je ??? Excellentes !!!

Link to comment
Share on other sites

http://blogs.montrealgazette.com/2012/03/02/montreal-follows-toronto-as-new-condo-capital-of-na/

 

Montreal follows Toronto as new condo capital of NA

 

Three Canadian cities have emerged as the condo construction capitals of North America, with Toronto, not surprisingly, on top.

 

But Montreal is now the city with the second highest number of multi-family starts in North America, just ahead of Vancouver, data from RealNet Canada show.

 

Although multi-family starts also include residential apartment buildings in addition to condos, the construction of new rentals has been practically non-existent in Toronto and Montreal. The RealNet data is for the first three quarters of 2011.

 

Toronto, with around 22,000 starts, has almost double the amount of new construction as Montreal.

 

The Big Apple, in fourth place, is the American city with the highest number of multi-family starts.

 

The spectacular ranking of Toronto, Montreal and Vancouver is more the result of a weak U.S. housing market than a sustained Canadian boom, RealNet president George Carras notes.

 

What’s not surprising if you live and breath real estate, is that the Canadian housing dominance shifts when you include single family homes to the mix.

 

Toronto, with the largest hew home market in North America, remains on top, followed by Houston and then Montreal. Vancouver, shifts to fifth place behind Dallas.

 

[email protected]

Link to comment
Share on other sites

Sans oublier que le Buzz sur l'importance des pertes d'emplois fin 2011 et début 2012, était en partie faux vu l'erreur dans les stats

du chômage au Québec(voir autre sujet).2012 sera moins bonne ok mais 2011 était tellement hors norme que c'est quasi impossible

d'avoir deux années à pareil niveau.Le souci majeur des deux cotés de l'Atlantique (hors crise de dettes en Europe), est le prix du pétrole.

Chaque hausse de dix dollars aux USA c'est 1 pct de croissance en moins (au dessus de 100 usd).

Link to comment
Share on other sites

Je men fou de la construction residentielle, ca prend des emplois!

 

C'mon. If there was no residential development but a lot of job creation you would find a way to be negative about it. You would say that people are working in the city but they are not residing here and prefer to live outside of the city. And you would then say that you dont care about jobs if people are not living in the city.

 

If there's a boom in the residential market that's probably because some people somewhere are finding jobs in Montreal, no ? Otherwise they wouldn't be able to purchase all these condos. Yes, we would like the city to perform better but that doesn't mean it is not doing well. We often hear about jobs loss but rarely about job creation but it looks like there is plenty of job growth somewhere because if there ain't no job growth then i don't know who's buying all these condos.

Link to comment
Share on other sites

who is buying the condo's? Is it foreigners, or traders looking to make a profit? Is it just taking advantage of low interest rates and people hoping to find renters then flip the condo's? This is why i'm concerned.

 

Looking Quebec's economy is growing at 1.5% (vs. 4-5% out West and Ontario at 2-2.5%). Residential construction might indicate a bubble, how is this sustainable in the long run?

 

Les acheteurs/investisseurs étrangers dont tu parles n'existent pratiquement pas à Montréal (moins de 1%). À Vancouver, c'est 40%. Je ne sais pas pour Toronto, mais ça doit être extrêmement élevé aussi.

 

Il n'y a vraiment aucun signe concret d'une bulle à Montréal. Au pire, la construction et les prix vont se stabiliser dans les prochaines années. Mais Montréal sera toujours une île, avec une certaine rareté à l'offre, et la demande sera toujours au rendez-vous.

 

Le condo est un produit relativement nouveau, il constitue une nouvelle étape pour les propriétaires (premier achat ou faire suite à l'unifamiliale devenue trop grosse), et carrément un nouveau moyen d'accéder à la propriété pour des gens qui ne l'aurait pas considéré autrement. Tant que les gens ont le revenu disponible pour le produit, ça va aller.

Link to comment
Share on other sites

who is buying the condo's? Is it foreigners, or traders looking to make a profit? Is it just taking advantage of low interest rates and people hoping to find renters then flip the condo's? This is why i'm concerned.

 

Looking Quebec's economy is growing at 1.5% (vs. 4-5% out West and Ontario at 2-2.5%). Residential construction might indicate a bubble, how is this sustainable in the long run?

 

Oh so now you are concerned about foreigners buying condos in Montreal but you keep raw raw rawing about Vancouver and Toronto's boom in the condo market when their situation is far worst than ours in terms of foreigners buying condos !!! My god, i have a hard time following your logic.

 

Listen. Forget about all the numbers and about all the ''negative'' articles that you seem to be looking for all the time. Look around, Montreal is doing relatively well. Condo's are being built. Parkings are disapearing. Many people are moving in downtown. Big institutions are being built. The place is hot and being recognized by many different groups and associations abroad. Restaurants are opening on a weekly basis. Stores are regularly opening on Ste-Catherine and elsewhere. The political and social climate is damn good. The housing offer is very affordable compared to most big cities. etc etc etc...

 

C'mon, i want to hear you say nice things about Montreal. What do you find interesting in this city ? say some nice and positive things if you can !!!

Link to comment
Share on other sites

Montréal en 2e place nord-américaine pour le nombre de mises en chantiers d'immeuble à logements multiples.

Il est de bon ton ces jours-ci, semble-t'il, de se plaindre de la supposée stagnation de Montréal, mais toujours est-il que de toutes les villes nord-américaines (oui, toutes!), il n'y a qu'à Toronto où il s'est construit davantage d'immeubles à logements multiples au cours des trois premiers trimestres de 2011. Montréal occupe la 2e place nord-américaine.

 

Si l'on compte l'ensemble des mises en chantiers résidentielles, incluant les maisons unifamiliales, Montréal se classe en 3e place, après Toronto et Houston.

 

La construction résidentielle se porte mieux, et de loin, à Montréal qu'à New York, Los Angeles, Chicago, etc.

 

Étonnant.

 

http://blogs.montrealgazette.com/2012/03/02/montreal-follows-toronto-as-new-condo-capital-of-na/

 

http://www.montrealitesurbaines.com/

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...