vincethewipet

Modérateur
  • Compteur de contenus

    3 756
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    17

vincethewipet a gagné pour la dernière fois le 3 septembre 2018

vincethewipet a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 766 Excellent

5 abonnés

À propos de vincethewipet

  • Rang
    Est-ce un avion? Est-ce un oiseau? Non, c'est Vincethewipet

Informations sur le membre

  • Biographie
    Fier résident du Mile End.
  • Location
    Montréal, Qc
  • Intérêts
    .
  • Occupation
    .

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Ça va être bien comme configuration avec le jardin du Plateau 54 et celui du Mil-N, bien entouré par les deux édifices. Et ce sera encore mieux avec l'allée Alma pour lier le tout 🙏.
  2. J'ai dit que c'est "récent", mais finalement j'en doute! Je vois ce règlement dans le plan d'urbanisme adopté en 1994 (RÈGLEMENT 94-077). Donc je ne sais pas d'où ça vient exactement, peut-être à ce moment-là? Pourtant il y a des références à une zone de +-210m (donc hauteur du mont Royal) dans d'autres documents plus récents, mais c'est peut-être une omission ou une erreur.
  3. 200 mètres est la hauteur absolue, mais c'est une disposition relativement récente dans le règlement de la ville.
  4. Merci L'Excentris est de nouveau occupé, par le collège Salette. Il reste un peu de branding à changer sur l'édifice, mais sinon ce n'est plus un édifice sans vocation. Je ne l'ai pas compté dans mon décompte par contre. Il y avait un café au RDC avant je crois, mais je ne sais pas si l'espace est encore disponible pour un tel commerce maintenant, vu que l'édifice a changé de vocation. Je vais le recompter quand la transformation sera terminée et qu'on saura exactement la configuration. Ce qui est bien, c'est que ça va créer de l'achalandage supplémentaire pour ce secteur . Pour l'ancien Buonanotte, les pancartes "à louer" ne sont plus là en ce moment, et il y a des travaux à l'intérieur. Comme je ne sais pas la nature des travaux, j'ai mis le local dans "vacant".
  5. Des photos d'aujourd'hui (2019-03-19):
  6. Des photos d'aujourd'hui (2019-03-19):
  7. Des photos d'aujourd'hui (2019-03-19):
  8. La prochaine rue que je vais faire, c'est Mont-Royal, et ensuite je vais faire Saint-Denis, probablement dans les deux prochaines semaines. J'ai moins de raison d'aller sur Saint-Denis, et je fais souvent ces décomptes quand j'ai une raison de faire le trajet et que j'ai le temps de marcher la rue en comptant. Mais oui je veux voir si le 25% qu'on entend au sujet de Saint-Denis est bel et bien véridique :).
  9. État de la Main (Boulevard Saint-Laurent dans le Plateau), 2019-03-19 Une belle journée, pourquoi ne pas prendre une marche en allant chercher son dîner? J'ai compté les locaux commerciaux de Sherbrooke à Saint-Joseph. J'ai divisé cette section en deux: La Main traditionnelle, de Mont-Royal à Sherbrooke, et le secteur entre le Mile-End et la Main, de Mont-Royal à Saint-Joseph. Je crois que c'est représentatif des "sections" de la rue. L'aménagement de la Main prend fin à Mont-Royal, les trottoirs rapetissent, mais on est pas encore dans le cœur du Mile-End. À noter que la SDC de la Main va de Sherbrooke à Laurier, mais ça ne me semble pas organique comme division. Les mêmes règles qu'à l'habitude pour mon décompte. La Main traditionnelle J'ai compté un total de 261 locaux commerciaux dans ce tronçon. Sur cette quantité, 230 étaient occupés. 4 ou 5 de ces locaux me semblaient des ouvertures prochaines, du papier journal/etc en vitrine, mais de nouveaux commerces sont inscrits en façade, après vérification sommaire (merci Google). Il y a aussi une vente de fermeture dans le total (le local est toujours occupé par contre). Ces locaux occupés sont donc 88.1% du total. C'est une amélioration par rapport à l'an passé presqu'à même date (85.6%). Il y a 9 pancartes à louer en tout de Mont-Royal à Sherbrooke, c'est seulement 3.4% du total. L'an passé, il y avait le double de pancartes à louer (18). C'est donc une belle amélioration à ce niveau. Il y a donc deux fois moins de locaux sur le marché de la location. Il n'y a pas vraiment de gros local à louer. Il y a 22 locaux vacants sur ce tronçon de rue (8.4% du total). Le nombre est stable (plus ou moins 1) par rapport à l'an passé. C'est le plus gros problème de la rue, comme toujours; il y a quelques édifices à l'abandon (du moins le local du RDC). Voici les deux pires exemples: Juste là, c'est une bonne part des locaux vides de la Main. En dehors de ces locaux, la rue s'améliore encore et toujours. Les nouveaux arrivants sont intéressants, beaucoup de rénovations avec les nouveaux venus, ça fait attention à l'apparence du commerce. Un mot clef: la mixité des services. Il y a de tout. Des restos, des bars, des coiffeurs, des galleries d'art, des épiceries... Il y a un côté "bohème/artiste" assumé. Ça mise sur le local (et l'image de Montréal), le végétarien. etc... C'est jeune. Les concepts sont souvent plus pointus, assumés. Il y a maintenant beaucoup de galleries d'art sur Saint-Laurent dans le Plateau. Il doit en avoir une 20aine sur la rue en tout. Le «trou noir» de l'Excentris, de Prince-Arthur à Sherbrooke, est mieux qu'avant. Là aussi, le nombre de pancartes «à louer» a été divisé par deux, de 4 à 2. Il reste toujours les mêmes locaux vacants, et cela comprend l'édifice que j'ai mis en photo plus haut, de loin la pire plaie de ce petit tronçon. La transition entre la Main et le Mile-End, Saint-Laurent de Mont-Royal à Saint-Joseph Le Mile-End commence à déborder dans ce petit tronçon de rue. Quelques nouveaux bars et restos plus beaux que ce qu'on s'attend de ce secteur s'y installent tranquillement. Des galleries d'art aussi (comme partout sur Saint-Laurent, il y a tellement). Il y a 62 locaux commerciaux dans ce secteur, 54 sont occupés (87.1%), 3 pancartes à louer (4.8%) et 5 vacants (8.1%). Ça me semble une performance correcte pour ce petit tronçon peu un peu plus destructuré. Il est possible que certains locaux que j'ai compté "vacants" soient des appartements résidentiels, parfois il est difficile de faire la différence lorsqu'il se passe une transition… Saint-Laurent dans le Plateau, portrait global, début 2019 Il y a 460 locaux commerciaux au rez-de-chaussée sur Saint-Laurent, dans le Plateau Mont-Royal. sur ce total, nous avons: 411 locaux occupés (89.2%) 15 pancartes à louer (3.3%) 34 locaux vacants (7.4%) Sans surprise, la meilleure performance vient du Mile-End, mais le reste de la rue propose aussi un faible taux de locaux sur le marché de la location, et c'est franchement pas loin en terme d'occupation. Les édifices abandonnés sont le principal problème, particulièrement pour la section plus au sud du boulevard. Depuis que je compte les locaux commerciaux, c'est la meilleure performance que j'ai vu sur Saint-Laurent. Pour l'ensemble de la rue, par rapport à l'an passé, les pancartes à louer sont passés de 22 à 15 (un peu moins dans la Main, un peu plus dans le Mile-End), et les locaux vacants sont stables à 34 (normal, c'est en bonne part toujours les mêmes).
  10. Le rendu n'avait pas l'air si pire… Mais le résultat final est vraiment moche. Je pensais pas qu'on pouvait utiliser autant de vinyl sur une construction neuve à Montréal. Le RDC ressemble à un derrière de bungalow à Saint-Lin.
  11. Je n'ai jamais vu quelqu'un qui considère le projet Turcot comme étant le «retrait» d'une autoroute. C'est vraiment pour éviter les expropriations. Ça se comprend un peu aussi, détruire du bâti en plein cœur de la ville pour un projet autoroutier, ça passe mal. Mais tout le monde considère cette voie rapide pour ce qu'elle est, à mon avis, peu importe son appellation.
  12. vincethewipet

    Rue Saint-Denis

    La situation sur Saint-Denis n'est pas particulièrement unique dans l'histoire des rues commerciales, on a vu des taux de vacance similaires après des travaux ou des périodes moins fastes sur bien d'autres rues. L'important c'est de cibler les raisons et d'effectuer une transition pour assurer sa pérennité, comme ça s'est fait ailleurs. Ce n'est pas les taxes et les loyers qui ont fait le plus gros tord à la rue à mon avis. Pas que ces deux éléments ne soient pas des problèmes (ils le sont), mais c'est la réalité de toutes les rues commerciales à Montréal. Certaines ont peu ou pas de pancartes à louer, avec le même taux de taxation. Ce ne sont pas des éléments non plus qui vont empêcher physiquement les gens d'aller sur une rue et de créer de l'achalandage. Ce n'est pas ça qui me font aller sur Saint-Laurent plutôt que Saint-Denis, par exemple. De mon expérience, les problèmes de la rue tiennent à ceci: - Une offre commerciale qui, bien que souvent iconique et nostalgique, a tout simplement passé de mode sans se renouveler (surtout pour un quartier plus jeune friand de nouvelles expériences, et plus axé sur d'autres valeurs dans leurs achats). - Cette même offre commerciale qui a été la première à se ramasser dans les centres commerciaux périphériques durant les dernières décennies. (Pour commenter sur ces deux points, beaucoup de gens vont se dire surpris et déçus des fermetures… Mais ne s'en étaient même pas rendu compte avant qu'on en discute. Signe qu'ils n'y allaient plus dans ces commerces anyway.) - Absence de service de proximité pour me faire aller sur la rue "au quotidien", plutôt que sur d'autres rues. - Rue plus désagréable à cause de sa fonction d'artère: bruit, stress, sentiment d'insécurité, longueur des blocs et distance pour traverser la rue. - Absence de mobilier urbain, peu d'espace aménagé pour la clientèle de la rue, et ambiance minée par ce manque d'activité humaine. Ce qu'on peut donc faire: - Permettre un zonage plus flexible, pour réduire la quantité de locaux. Aussi beaucoup d'édifices ont aussi deux commerces superposés. Ça pourrait être un seul, pour maintenir la trame commerciale. - Continuer d'attirer d'autres commerces à vocation plus locales. - Aménager les intersections croisant la rue pour donner un peu de mobilier urbain et créer des zones de rencontre (mettre du monde dans la rue). Certaines rues sont déjà aménagées de cette façon, mais ça doit être plus, et faut idéalement des commerces qui vont générer de l'achalandage pour ces petites places publiques (genre un café plutôt qu'un magasin de vêtements, par exemple). Je parle des rues perpendiculaires, car la rue Saint-Denis comme telle ne sera pas refaite avant des décennies. - Mettre plus de traverses piétons au centre des îlots. Il y en a juste une en ce moment. - Continuer les efforts pour diminuer le fardeau des taxes des commerçants. - La SDC doit réfléchir à un nouveau branding. une nouvelle image de marque, comme l'a fait Saint-Laurent, et en faire la promotion. Il y a une transition à effectuer, et faut que les gens aillent en tête la nouvelle réalité de la rue au niveau de son offre. - Affichage ou guidage intelligent pour les places de stationnements. Le taux d'occupation n'est pas si élevé, mais les automobilistes se plaignent qu'il n'y a pas de places. Ça devrait être la norme en ville anyway. - Avoir un véritable autobus le long de Saint-Denis. La 30 au 30 minutes (hihihi), ce n'est pas assez. Saint-Denis devrait peut-être engager Glenn Castanheira. C'est le type qui a tourné Saint-Laurent de bord, alors que la Main n'était pas mieux que Saint-Denis maintenant. Il est maintenant consultant pour ce genre d'intervention (https://briqueetmortier.com/).
  13. 80 mètres ça fait environ 32 étages.
  14. C'est la boulangerie Le Toledo, c'est ouvert maintenant. C'est vraiment un très bel endroit, j'étais sur Mont-Royal avec mes parents hier et l'endroit à attiré le regard de tout le monde en passant devant. Vraiment un gros plus! En marchant de là jusqu'à la fromagerie Bleu & Persillé sur Mont-Royal, il n'y a pas beaucoup de locaux à louer, peut-être 4 que j'ai remarqué, tous grosso-modo au même endroit (et la moitié à Shiller Lavy). La rue avait beaucoup d'achalandage, dans les commerces aussi. Ça fait du bien à voir.