vincethewipet

Modérateur
  • Compteur de contenus

    3 710
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    17

vincethewipet a gagné pour la dernière fois le 3 septembre 2018

vincethewipet a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 766 Excellent

5 abonnés

À propos de vincethewipet

  • Rang
    Est-ce un avion? Est-ce un oiseau? Non, c'est Vincethewipet

Informations sur le membre

  • Biographie
    Fier résident du Mile End.
  • Location
    Montréal, Qc
  • Intérêts
    .
  • Occupation
    .

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. En tout cas, il semble qu'au moins la station Anjou soit lié avec un développement majeur…
  2. Vraiment impressionnant comme rénovation intérieure, merci de partager.
  3. Je suis complètement d'accord, mon point est qu'on voit maintenant d'autres quartiers, souvent plus anciens et plus pauvres, aller cherchez ces mêmes qualités en apaisant les rues, en créant des aménagements plus beaux, axés sur les piétons et la sécurité, le verdissement ou le mobilier urbain. On considère ces qualités normales et désirables à Westmount ou Ville Mont-Royal, des quartiers apaisés avant même que le mot "apaisé" soit appliqué à toutes les sauces en urbanisme, mais plusieurs y sont hostiles dans les quartiers centraux. Je trouve cela sans queue ni tête, c'est un double standard. J'avais cette discussion avec ma famille plus éloignée il y a peu. Ils se plaignaient de l'apaisement du Plateau, c'était pas comme ça quand ils étaient jeunes et y habitaient… Mais la question est: «auriez-vous élevé vos enfants dans le Plateau?», et la réponse est un: «non, pas du tout». Et bien, maintenant, statistiquement parlant, les gens le font, et ça coincide avec ce virage de qualité de vie. Parce que la sécurité et le bien-être pour ses enfants, c'est fondamental :).
  4. Comment expliquer que les quartiers qui se sont le plus apaisés ont inversé la tendance du départ des familles et augmentent leur nombre? Pourquoi une famille voudrait vivre dans un endroit plus laid, plus dangereux, plus bruyant? Le fait est que Montréal croît beaucoup plus vite et retient plus de familles depuis ce virage, indépendamment du solde migratoire interrégional. Petit ajout: d'ailleurs même Verdun a vu son nombre de familles avec des enfants augmenter: Lien PDF des données démographiques de Verdun Statistiquement, le virage qualité de vie est une solution, et non un problème. C'est normal. Les gens ont souvent quitté la ville pour une qualité de vie et une sécurité. C'est un critère fondamental pour une famille. Et en contrepartie c'est pas comme s'il existait un endroit sur l'île où les ménages n'avaient pas accès à une automobile relativement facilement, surtout quand tes besoins en auto sont immensément plus faibles, comme en ville.
  5. C'est ce que je voulais dire en bout de ligne, c'est souvent un problème de prix pour les familles. Les petites unités sont plus abordables pour beaucoup d'acheteurs à cause de leur taille. Pour le même prix au pied carré, elles ne sont plus abordables ou intéressantes pour les familles. Ça restreint le nombre d'acheteurs potentiels. Mais ça ne veut pas dire que les familles ne voudraient pas d'un tel logement, grand et central. Si un promoteur vendait son projet 300$ le pied carré dans une optique d'être abordable pour les familles, il en vendrait probablement beaucoup de grosses unités. Mais il peut vendre le même édifice à 400$ le pied carré, en plus petites unités, qui sont abordables pour beaucoup de ménages. Il y a quand même plusieurs projets de grosses unités au centre, ainsi que plusieurs grosses unités dans la plupart des édifices neufs. Ils sont plus restreints, pour une clientèle plus sélecte et plus rare. La quantité va avec la capacité de payer des ménages. Si on veut retenir des familles au centre, c'est certain qu'il faut penser à leur capacité de payer. Sinon elles ne peuvent pas rester, même avec toute la bonne volonté du monde de le faire.
  6. La demande n'est pas faible. Il y a une surenchère sur les plex et une situation de rareté sur les gros logements. Mais c'est plus rentable de construire des petits logements. Tu peux faire de l'argent et répondre aux besoins des familles. Où tu peux faire encore plus d'argent et répondre aux besoins des petits ménages. Tant qu'il y a la deuxième option, c'est pas compliqué ce que tu construits sur ton terrain...
  7. Montréal est la porte d'entrée du Québec, les logements sont saturés. Ça va continuer tant que ces deux faits existeront. Montréal a eu une forte croissance ces dernières années, ça doit aussi contribuer à alimenter le volume de trop-plein qui déborde ailleurs.
  8. Oh peut-être qu'elle en parle très peu, mais si c'est dans la liste des demandes qu'elle a fait publiquement pour le prochain budget, c'est une priorité exprimée clairement auprès de Québec. Après tout, c'est un dossier qui dépend presque uniquement de Québec. Le logement social et les pistes cyclables, c'est la juridiction de la ville, c'est un peu normal que ça occupe plus les discussions municipales, non? La CAQ est bien "pro-business" mais elle parle encore moins que Projet Montréal de ce projet, n'a rien manifesté durant la campagne électorale, et ce sont eux qui vont décider. C'est plutôt sur ça que je m'inquièterais. Surtout que c'est un projet très centré sur Montréal, et c'est un gouvernement relativement froid à ces choses à mon avis. J'espère que ce serait une belle surprise dans le prochain budget.
  9. Ben voyons :P. C'est dans la liste des demandes de la ville pour le prochain budget provincial. Montréal demande une confirmation du financement de l'agrandissement du Palais des Congrès. Québec a reçu la requête officiellement.
  10. Quelle nuance elle devrait apporter ici? Elle a été élue avec un programme qui dit clairement que les projets immobiliers doivent avoir cette mixité. c'est écrit noir sur blanc. Elle va abandonner son programme et ses valeurs sans réelle raison ici? C'est vraiment majeur dans les valeurs de la formation politique. Son intervention est juste normale. Elle souhaite un développement qui suit sa vision de la ville, ni plus ni moins (et techniquement celle de ses électeurs). N'importe quel maire dirait la même chose, avec les nuances de son programme spécifique. Enfin, c'est certain que ça suppose un développement immobilier accompagnant le projet de stade, ce que je souhaite (s'il y a la place, comme souligne Malek :P). Je veux aussi un stade urbain. Du stationnement de surface est de loin le pire usage d'un espace central a mon avis. S'il y a une ouverture de la mairie pour un tel ensemble, tant mieux, si ça coûte juste d'intégrer de la mixité, encore mieux. Un petit projets de 3 étages le fait à côté de chez nous, ça ne sera pas un problème pour un développement majeur. Bref, faut pas se chicaner sur les bonnes nouvelles, tout le monde est content de l'emplacement et de la construction potentielle du stade en bout de ligne. C'est le meilleur consensus qu'on peut avoir. Si on s'attend en plus à avoir un chèque en blanc pour la forme du développement, ça n'arrivera jamais à Montréal, peu importe l'administration. Faut pas se fâcher pour ça. On va avoir au moins 3 nouvelles tours de 200 mètres dans ce contexte, dans le centre-ville. Ce projet n'est pas différent et va faire son chemin.
  11. Je ne sais pas quoi trop penser du revêtement… Les bouches d'aération ne sont pas hideuses. Elles s'incèrent dans le rythme de la façade. Mais bon, ça reste des bouches d'aération, et je pensais pas que la ville de Montréal n'aimait pas trop en avoir en pleine façade de la sorte. Sinon j'aime la couleur et la qualité du mur-rideau, même la section plus pâle. J'espère qu'on ne va pas perdre les motifs intéressants sur les autres façades, c'est ce qui donne à la tour un petit côté futuriste.
  12. C'est seulement vrai si ce sont 25 000 personnes actuellement sur le chômage, qui ne font qu'attendre qu'Amazon crée ces postes. Si ton emploi vaut 100 000 dollars en montant, j'ose espérer que c'est un domaine en demande. Probablement proche du plein-emploi. Faut pas penser que ce sont nécessairement 25 000 nouveaux emplois directs. Les retombées réelles sont plus compliquées que cela, même si elles peuvent être définitivement positives. Tout comme cela peut menacer d'autres entreprises établies, à compétitionner pour le même bassin de main d'oeuvre. Amazon ne va pas créer un seul emploi, ou dépenser un seul dollar supplémentaire sur chacun de ses emplois, que ce qu'elle a besoin pour remplir ses besoins. Les subventions des gouvernements ne changent rien à ces retombées fiscales. Si elle agissait autrement, en tant qu'actionnaire, je serais très fâché. Le concept de mettre les différents gouvernements en compétition pour attirer cet investissement, au frais des contribuables, est un concept absurde et indéfendable pour beaucoup. La seule façon de s'assurer que les gouvernements ne le font pas, c'est si les gens réagissent et disent non. Comme c'est le cas à N-Y. Et je suis certain que ce sera le cas dans la prochaine ville en liste. À accepter ces pratiques, on crée un environnement où tous les gouvernements sont perdants, où il faut utiliser les fonds publics en don pour espérer obtenir ces recettes fiscales. C'est une spirale où l'on augmente le coût du développement économique régional pour tout le monde, aussi pauvre soit-il, au profit d'entreprises extrêmement riches. Je doute que c'est une situation qu'accepte bien des citoyens. C'est le travail du gouvernement de représenter ces gens. Tant qu'à moi, le rôle d'un gouvernement est d'offrir un environnement fiscal compétitif et juste, une législation soutenable, un environnement sain et une main d'oeuvre qualifiée. Amazon ne va nullement ralentir son expansion, si celle-ci est rentable, en bout de ligne. Si tout le monde dit non, tout le monde est gagnant. Sauf Amazon, qui va déclarer un profit un peu plus bas à ses actionnaires. Parce qu'elle va payer pour ses opérations (quel drame!).
  13. Merci beaucoup :). J'espère qu'on va faire un effort pour réduire les véhicules à cet endroit à ceux nécessaire pour un usage vraiment local, pour minimiser les conflits.
  14. Je ne sais pas pour les autres, mais il y a aussi le fait que le resto n'a pas une super réputation au niveau de la cuisine, et c'est la raison pourquoi j'ai évité le resto jusqu'ici… J'y suis allé aussi l'an passé pour un drink seulement, et c'était tout simplement décevant. J'espère que ça a changé depuis. Personnellement, je trouve qu'il y a une limite à charger pour la vue…
  15. Qu'est-ce qui justifie de conserver une misérable voie par direction pour les automobiles? À moins d'avoir une étude de circulation sérieuse que cela aurait un réel impact mesurable sur la mobilité du centre-ville, je ne vois pas l'intérêt. Surtout que ce tronçon va accueillir un édicule pour le REM, que l'achalandage piéton va être à son maximum, et qu'on doit s'assurer le plus possible le confort et la sécurité de ces gens. Faire sortir les gens du REM dans une place publique piétonne me semble beaucoup mieux que sur le bord d'une rue et de partager l'espace avec des voitures. On ne fait pas une "cohabitation harmonieuse" dans une situation de conflit constant.