Jump to content

Recommended Posts

Je trouve l'idée excellente et si ça se réalise, ils peuvent compter sur moi comme passager.

 

******************************

 

Transports

Le tour du Québec en train?

Éric Yvan Lemay

Le Journal de Montréal

27/09/2010 05h33

 

Un groupe de citoyens caresse le projet fou d'un chemin de fer qui ferait le tour du Québec en passant par Blanc-Sablon, Kuujjuaq, Radisson et la Gaspésie. Une pétition 3 448 noms a été déposée à l'Assemblée nationale.

 

 

Les instigateurs du projet ont d'ailleurs été reçus jeudi dernier pour présenter le projet à la commission parlementaire sur les transports et l'environnement. S'il se concrétisait, le Transquébec Express serait l'un des plus longs du monde avec 9 500 kilomètres de voie ferrée. Il faudrait sept jours

 

 

et sept nuits pour faire le tour du Québec. Le projet estimé à plusieurs milliards est toutefois loin de la première pelletée de terre, mais ses promoteurs y croient dur comme fer. «Les gens ont parfois un sourire en coin lorsque je leur parle du projet, mais c'est l'utopie qui fait avancer le monde. Le dirigeant d'une grosse compagnie m'a dit que j'étais une visionnaire, que j'étais 20 ans en avance sur le temps», dit celle qui a imaginé le projet, Michelle L. Déry.

 

 

La résidente de Sainte-Agathe-des-Monts a rencontré des dizaines de personnes ces 10 dernières années pour soutenir son projet. Des esquisses du TransQuébec Express ont été faites et une fondation pour recueillir des fonds a été créée.

 

 

Briser l'isolement

 

Pour elle, le projet permettrait de mettre un terme à l'isolement de plusieurs communautés de la basse Côte-Nord, de la Jamésie et du Nunavut. Il permettrait aussi à des entreprises de transporter les matières premières présentent en grandes quantités dans le Nord-du-Québec.

 

 

«On pourrait faire un circuit écotouristique grandiose. Avec le secteur industriel, ça pourrait aussi créer des milliers d'emplois, dit-elle. On pourrait même installer sur place des usines de transformation plutôt que de donner nos ressources naturelles à l'extérieur.»

 

 

Selon le groupe qui fait la promotion du projet, il pourrait très bien s'inscrire dans le Plan Nord sur lequel planche actuellement le gouvernement Charest.

 

 

Cinq tronçons

 

Michelle L. Déry reconnaît toutefois ne pas avoir obtenu beaucoup d'appui au niveau politique. C'est pourquoi les promoteurs ont profité de la rencontre de la semaine dernière à Québec pour demander un premier investissement de 500 000 $ au gouvernement pour les études de préfaisabilité et de marché.

 

 

Si jamais le projet va de l'avant, sa construction se ferait par tronçons et pourrait prendre jusqu'à 10 ans. «Je me suis inspirée [de la construction] du Transsibérien (en Russie), qui a pris 20 ans», indique son instigatrice.

 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

* Sur certains tronçons comme celui reliant Sept-Îles à Schefferville, cela représente des milliers de kilomètres à construire dans des zones encore difficilement accessibles.

 

 

* Pour en savoir plus sur le projet, consultez le site http://www.transquebecexpress.ca

Link to comment
Share on other sites

carte_full.jpg

 

I would totally love to visit the far ends of Quebec.

 

I wonder how much that trip would cost. Seeing VIA rail from Montreal to Vancouver costs the big bucks. Guess I could fly to Calgary or Edmonton and take the train from there to Vancouver.

Edited by jesseps
Link to comment
Share on other sites

:eek: Hallucinant!!! Un beau rêve sur papier qui demeurera cependant un rêve pour longtemps et cela pour plusieurs raisons, dont la première et non la moindre: la rentabilité. En effet comment justifier un investissement de plusieurs dizaines de milliards de dollars si le besoin véritable n'est pas présent, on a mieux à faire avec cet argent, que nous n'avons pas, est-il nécessaire de le rappeler, et qui coûterait déjà des millions de dollars en intérêt sur la dette.

 

Il n'est pas interdit de rêver, loin de là, mais encore faut-il que le rêve ait une base réaliste pour prendre forme. Et là malheureusement on est dans l'imaginaire total, en voulant procéder à l'envers avec des voies en boucle qui ne vont nulle part, et qui ne répondent pas à la simple logique économique de transport qui veut que deux points soient reliés le plus directement possible pour faire leurs frais. Sinon on promènerait la marchandise et les gens par un détour gigantesque, en gaspillant une énergie en quantité astronomique et cela en pure perte.

 

Pensons logistique: combien de rivières et lacs devrons-nous traverser? Les ponts sont de loin les ouvrages les plus chers à réaliser et à chaque site important, il faudrait faire une sérieuse étude environnementale car chaque endroit à ses caractéristiques propres à protéger. Ensuite on construirait sur un parcours étendu de pergélisol qui représenterait à lui seul un défi de taille en entretien et des coûts additionnels importants.

 

Il faudrait aussi bien sûr justifier les salaires, le logement, les déplacements et toute la logistique nécessaire à un immense chantier, loin de tout, et cela pour de nombreuses années. Sans compter les accords nombreux qu'il faudrait conclure avec toutes les populations autochtones sur cet immense territoire divisé en plusieurs nations et tribus locales aux intérêts parfois divergents.

 

Le développement du nord est déjà prohibitif à cause des distances immenses à parcourir, de plus il n'y a aucun besoin de transport passagers terrestre, l'avion étant beaucoup plus économique et rapide. Une route existe déjà vers la baie James qui pourra être prolongée avec les besoins et une ou des lignes de chemin de fer pourraient être construites pour relier les chantiers miniers importants avec certains ports à développer sur la côte de la baie James. Car on sait bien que le transport maritime est le plus économique et le plus efficace pour une quantité importante de marchandise.

 

Alors oublions cette idée échevelée totalement irréaliste, et surtout ne dépensons pas des centaines de milliers de dollars d'études de faisabilité en pure perte, puisque l'on sait déjà d'un seul coup d'oeil qu'on est dans un rêve qui pourrait vite virer en cauchemar.

Link to comment
Share on other sites

LOL! Comme pas mal tout le monde a dit: très utopique comme projet, voir irréalisable.

N'empêche que je serais un des premier à le faire si ca existait!! Je tripperais vraiment!

Un genre de ptit ''trans-sibérien'' québecois, avec la différence que tu risques pas de te faire assassiner à chaque stop :yes:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...