IluvMTL

Le Square Children's (Projet Global) - 7 bâtiments 20 à 38 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Le Square Childrens
Hauteur en étages: 20 à 38 étages
Hauteur en mètres:
Coût du projet: 400 millions
Promoteur: Devimco et Bâtimo
Architecte:
Entrepreneur général:
Emplacement: ancien Montreal Children's Hospital
Début de construction:
Fin de construction:
Site internet: https://squarechildrens.ca/
Lien webcam:
Autres informations: 1 400 unités de logements, commerces, bureaux, hôte, centre communautaire, espaces verts et volet communautaire. 7 immeubles en tout.
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet: 

children1.png

Maquette:

Citation

Autres images: 

children.jpg

 

Vidéo promotionnelle: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201612/15/01-5051640-un-projet-de-400-millions-sur-le-site-de-lancien-childrens.php

 

 

 

[ATTACH]29673[/ATTACH]

 

[ATTACH]29674[/ATTACH]

 

Les points saillants de l'ensemble du projet sont :

 

 

  • 1 400 unités de logements locatifs, de copropriétés et de logements sociaux ;
  • sept immeubles, dont six de 20 à 32 étages (superficie totale de 130 000 m2) incluant un immeuble patrimonial de trois étages ;
  • des commerces de proximité au rez-de-chaussée des immeubles ;
  • des espaces à bureaux et un hôtel d'environ 250 chambres ;
  • la construction d'un centre communautaire, le « Centre Peter-McGill », qui abritera notamment une salle de spectacle multifonctionnelle, une bibliothèque, des salles polyvalentes pour l'organisation d'activités culturelles et physiques et une grande salle communautaire ;
  • l'aménagement d'espaces verts et d'un parc public qui compteront pour plus de 30 % de la superficie totale du projet ;
  • l'agrandissement et le réaménagement de la place Henri-Dunant, ce qui implique le réaménagement d'un tronçon de la rue Lambert-Closse à des fins de parcs ;
  • la restauration et l'intégration au projet de la première résidence des infirmières ;
  • l'ouverture d'une nouvelle vitrine sur le square Cabot.
  • Le volet communautaire inclura la construction du centre Peter-McGill et une contribution significative à l'aménagement du parc Henri-Dunant, deux éléments dont bénéficiera la population du quartier. Ces éléments permettront de créer un grand ensemble public assurant la consolidation du square Cabot et du parc Hector Toe-Blake en tant que cœur culturel et social de ce secteur de la Ville de Montréal. Ainsi, le projet contribuera à la relance économique de la rue Sainte-Catherine Ouest.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mise à jour : 10 mai 2015 | 23:13

 

La mise en vente de l’Hôpital de Montréal pour enfants dénoncée

Par Roxane Léouzon

Métro

 

 

photcal.com L'Hôpital de Montréal pour enfants

 

Le chef adjoint du Parti vert du Canada, Daniel Green, a demandé dimanche au gouvernement du Québec de suspendre la mise en vente de l’Hôpital de Montréal pour enfants, annoncée jeudi dernier.

 

Plusieurs organismes, comme ceux de la Coalition Sauvons les 5 sites hospitaliers, voudraient que les bâtiments et les terrains, qui seront désertés après le déménagement de l’hôpital au nouveau site Glen, servent à des projets bénéficiant à la communauté locale, comme des garderies, des logements sociaux, des habitations pour personnes âgées et des parcs.

 

Le Centre de santé et de services sociaux de la Montagne avait même présenté, en février 2014, un projet nommé Village santé des Grands-Jardins pour requalifier le bâtiment et ses terrains. Selon The Gazette, l’entité à laquelle ce CSSS est fusionné depuis le 1er avril, le Centre interuniversitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, n’est pas certain de vouloir reprendre le projet. «Aucun acteur du secteur public ne s’est montré intéressé à reprendre les propriétés», a d’ailleurs avancé Julie Paquet, porte-parole au Centre universitaire de santé McGill, auquel est rattaché l’hôpital.

 

«Nous avons évalué que cet hôpital avait un bon potentiel de revente au secteur privé. La possibilité de consacrer un autre hôpital excédentaire à un projet communautaire n’est toutefois pas écartée», a indiqué Joanne Beauvais, attachée de presse du ministre de la Santé.

 

M. Green voudrait toutefois que la vente soit mise en pause le temps d’évaluer les diverses possibilités pour s’assurer que le projet profite à la communauté. Il s’inquiète également que la démolition du bâtiment pour en faire des condos entraîne la contamination du voisinage par l’amiante qui se trouve dans la structure des hôpitaux de Montréal.

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est dommage que Porter et son acolyte se soient fait "pognés". Ils auraient pu réinvestir les 35 millions de pots-de-vin en le recyclant en condos. Ça leur aurait fait un beau projet de retraite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prével va transformer le tout en studios de 250 pc. Même pas besoin de refaire l'intérieur les chambres des patients sont la grandeur parfaite pour les étudiants étrangers. Un gros retour sur investissement. Le tout va se vendre en 24h et la direction de Prével va être morte de rire jusqu'à la banque.

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l’Hôpital de Montréal pour enfants localisé au 2300, rue Tupper, à Montréal, connu et désigné comme étant composé des lots 1 064 513, 1 067 404 et 4 143 243 du cadastre du Québec.

 

http://www.newswire.ca/fr/news-releases/les-placements-luc-poirier-ltee-remporte-lappel-doffres-public-pour-lacquisition-de-lancien-hopital-de-montreal-pour-enfants-558689141.html

 

À la suite du processus d'appel d'offres public pour la propriété qui abritait l'Hôpital de Montréal pour enfants (Montreal Children's Hospital) dans l'ouest du centre-ville jusqu'au printemps dernier, c'est la soumission de la compagnie Les Placements Luc Poirier Ltée qui a été retenue.

 

« D'une superficie constructible de près de 1 360 000 pieds carrés, il s'agit probablement du plus grand site à développer au centre-ville, et son potentiel est très intéressant. C'est d'ailleurs l'emplacement qui était privilégié pour le futur stade de baseball. En tant qu'acquéreur, je crois que notre projet pour ce site devra être à la hauteur de son potentiel et nous prendrons donc le temps nécessaire pour bien le raffiner. Nous en sommes donc rendus à la recherche de partenaires qui ont une vision et une expertise à mettre à contribution pour en faire une réussite, et même une fierté pour Montréal », déclare Luc Poirier, président, Les Placements Luc Poirier Ltée.

 

Soulignons que la compagnie a également bien pris acte de la volonté exprimée par la Ville de Montréal d'être une partie prenante du développement pour y installer sa bibliothèque municipale et des locaux pour des activités communautaires. De plus, la compagnie souhaite que son projet comporte un volet développement durable. En effet, elle envisage notamment la possibilité de mettre en place des bornes de recharge pour les voitures électriques, de créer des espaces de stationnement pour un service d'autopartage et de vélos libre-service, ainsi que de relier le site directement au réseau de métro.

 

« En plus d'approcher des partenaires éventuels, nous amorcerons bientôt un dialogue avec les parties prenantes intéressées par l'avenir du site, et ce, pour nous aider à en arriver au meilleur projet qui soit, car c'est dans notre intérêt », ajoute Luc Poirier.

 

Hôpital_de_Montréal_pour_enfants-min.jpg

montreal_children_hospital-min.jpg

aerial view.JPG

Modifié par MDCM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/bb907df5-5eb1-45aa-85a0-593e0e0587f2|_0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
      « VISION IMMOBILIÈRE » QUÉBEC VEUT DÉPLACER LES FONCTIONNAIRES VERS L’EST DU CENTRE-VILLE
      MARTIN CROTEAU LA PRESSE QUÉBEC — Des centaines, peut-être des milliers de fonctionnaires qui travaillent à Montréal seront graduellement déplacés du centre-ville vers l’est au cours des prochaines années, a annoncé le gouvernement Couillard, hier.
       
      Ce plan fait partie d’une stratégie plus large, dévoilée par le président du Conseil du trésor Pierre Arcand, afin de doter le gouvernement québécois d’une « vision immobilière ».
      Environ 25 ministères et organismes gouvernementaux ont des antennes au centre-ville de Montréal. Environ 9000 fonctionnaires y travaillent.
      Or, les coûts de location de ces bureaux ont augmenté au fil des ans, a expliqué le ministre Arcand.
      « Compte tenu des augmentations importantes au cours des dernières années des coûts au centre-ville de Montréal, il est clair que le gouvernement va se poser des questions », a-t-il résumé.
        La Société québécoise des infrastructures (SQI), le bras immobilier du gouvernement, sera chargée de mener l’opération. Au fur et à mesure que les baux de location des différents ministères viennent à échéance, la société d’État examinera la possibilité de les reloger dans des quartiers où les coûts sont plus bas.
      M. Arcand dit avoir consulté la mairesse de Montréal, Valérie Plante, afin de faciliter la transition. Pour des raisons stratégiques, le ministre n’a pas voulu s’avancer sur le fin détail des sites ciblés, ni sur le montant des économies espérées par le gouvernement.
      « On a des discussions avec plusieurs personnes actuellement, a-t-il indiqué. Vous comprendrez que je n’ouvrirai pas le jeu complètement aujourd’hui. »
      Le document officiel de la SQI donne toutefois des indices quant au secteur ciblé par Québec. On y souligne qu’en bordure du fleuve, plusieurs sites de grande superficie sont appelés à changer de vocation. On cite en exemple la maison de Radio-Canada, des terrains sous-utilisés du port de Montréal et d’autres terrains vacants au pied du pont Jacques-Cartier.
      Le déplacement des fonctionnaires vers l’est permettra de faire d’une pierre deux coups, peut-on lire dans le document : réduire les loyers et contribuer au développement urbain.
      LA SQI PLUS SURVEILLÉE
      La stratégie dévoilée par M. Arcand prévoit par ailleurs que les activités de la SQI seront supervisées de plus près par les élus. Jusqu’ici, toutes les acquisitions et ventes immobilières de la société d’État étaient approuvées par son président et par son conseil d’administration. Dorénavant, les transactions de plus de 10 millions de dollars nécessiteront le feu vert du ministère du Conseil du trésor. Celles qui dépassent 50 millions devront obtenir l’aval du Conseil des ministres.
      Cette annonce survient quelques mois après un rapport dévastateur de la vérificatrice générale sur des transactions immobilières survenues sous le gouvernement Charest.
      Québec projette également d’augmenter le nombre de locaux de bureaux dont il est le propriétaire. De 28 % actuellement, M. Arcand souhaite que la proportion passe à 35 % d’ici cinq ans.
       
    • Par Boosterfire
      1000 de la Montagne

       
    • Par DENIJS
      l'Union des Travailleurs et Travailleuses Industriels et de Service (UTIS) vend le 20, boulevard de Maisonneuve Ouest à Mondev. Projet de 'construction en hauteur'.