Jump to content

côte-des-neiges-notre-dame-de-grâce Quartier Namur-Hippodrome (reconversion de Blue-Bonnets)


ErickMontreal

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

Reconversion des terrains de l'hippodrome Blue Bonnets

image.png

Projet de requalification des terrains de l'hippodrome. Quartier de 6000 unités d'habitation prévu. Les terrains ont été cédés à la ville de Montréal en 2017.

Consultation publique http://ocpm.qc.ca/hippodrome

Les grandes étapes :

  • Consultation publique en amont par l’OCPM sur la vision et les principes de mise en valeur – automne 2019
  • Dépôt du rapport de l’OCPM – printemps 2020
  • Dépôt du plan d’ensemble – 2021
  • Modifications règlementaires, le cas échéant – au plus tard en 2023
Citation

Autres images/cartes

image.png

image.png

image.png

image.png

image.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Recherche simple : "quartier sans voiture" sur google.

 

La première page de recherche m'a permis de trouver ceux-ci :

 

  • Amsterdam – Westerpark : GWL terrein
  • Vienna – Floridsdorf : Nordmanngasse
  • Cologne – Nippes : Stellwerk60
  • Berlin – Mitte : Mauerprojekt Bernauer Strasse
  • Münster – Gartensiedhung : Weissenburg
  • Berne-Bümpliz : Burgunder
  • Ostermundigen : Oberfeld
  • Zurich : Kalkbreite
  • Zurich : Sihlbogen
  • France : LA RAVOIRE
  • Copenhague : Vesterbro
  • Fribourg : Vauban
  • Stockholm : Hammarby Sjostad
  • Londres : BedZed

 

 

Petite lecture intéressante aussi :

 

http://carfree.free.fr/index.php/2008/03/05/les-quartiers-sans-voitures/

Edited by Gilbert
Link to comment
Share on other sites

J'ai bien hâte de voir ça!

 

Publié le 29 octobre 2012 à 12h43 | Mis à jour à 13h29

L'ancien hippodrome deviendra «une ville dans la ville»

 

KARIM BENESSAIEH

La Presse

 

Plus de 1 million de mètres carrés à bâtir, 20 000 nouveaux résidants et un concept qui se veut novateur: le terrain de l'ancien hippodrome de Montréal deviendra d'ici une dizaine d'années «une ville dans la ville de Montréal», a promis ce matin le numéro 2 de l'administration Tremblay, Michael Applebaum.

 

Le processus de consultation et de planification, qui s'échelonnera jusqu'en 2017, commencera réellement cet automne, avec la tenue en décembre d'un forum d'experts.

 

Cette «requalification» des lieux est «une occasion unique qui deviendra une référence internationale en matière d'aménagement urbain», a-t-il assuré lors d'un point de presse dans un restaurant à proximité de l'hippodrome désaffecté.

 

Un exemple de «TOD»

 

 

Après une année de consultation, la Ville lancera en septembre 2013 un concours international de design pour préciser la vocation des lieux.

 

L'Office de consultation public sera sollicité à trois reprises pour tâter le pouls de la population et des groupes intéressés.

 

Enfin, à l'hiver 2016, on prévoit adopter un plan directeur. Les travaux d'aménagement seraient lancés dès 2017, selon ce calendrier.

 

Le maire Gérald Tremblay estime qu'il s'agit d'un «moment très important» pour ce secteur. C'est l'occasion de «démontrer qu'on peut intégrer dans un développement harmonieux l'ensemble des politiques mises de l'avant» par son administration.

 

On veut construire de 5000 à 8000 logements qui seront un exemple de Transit Oriented Development (TOD), un complexe où s'intègrent la densité, le transport collectif et le développement durable. Le maire a précisé à cette occasion que le tramway pourrait faire son apparition à cet endroit, si les fonds sont au rendez-vous.

 

Les copropriétés offertes seront «au minimum» composées de 30 % de logements abordables et sociaux, a-t-il promis. Par un mécanisme qui doit encore être précisé, on espère que ces appartements seront destinés aux familles. On souhaite y intégrer des parcs, des plans d'eau, des commerces, des écoles et un poste de police.

 

À parts égales avec Québec

 

 

Le «projet Hippodrome», comme l'appelle l'administration Tremblay, est inspiré de réalisations «inspirantes» à l'étranger, notamment le BedZED de Londres, le Bo01 de Malmö, en Suède, et le GWL d'Amsterdam. Ce dernier, terminé en 1998, est le premier quartier résidentiel dense sans voitures.

 

On espère que le nouveau quartier montréalais, enclavé dans un secteur où la circulation automobile est déjà très lourde, proposera des modes de déplacement plus écologiques.

 

Le projet est évalué à 2,5 milliards, et les retombées fiscales pour la Ville seront de l'ordre de 20 millions par année. En vertu d'une entente avec Québec, le gouvernement provincial et la Ville se partageront à parts égales les fruits de la vente des terrains.

Link to comment
Share on other sites

Je suis toujours sceptique. J'ai peur qu'on se ramasse avec un autre Quartier Angus #2 qu'on nous fasse passer pour quelque chose d'incroyable.

 

Attendons voir mais je ne m'attends à rien de grandiose.

 

N'oubliez pas que ce secteur est somme toute loin de tout et très enclavé. À l'ouest et au Nord, une cour de triage et un secteur industriel. Au sud, des chemins de fer. À l'est, un centre commercial et une autoroute.

 

Ce n'est pas un terrain propice à un développement sans voiture !!!

Link to comment
Share on other sites

Ça fait combien de fois qu'on essaie de développer ce terrain? Même dans les années 80, on s'était lancé dans un projet grandiose de tours à bureaux et condos.. resté lettre morte. Encore une fois on jappe fort mais à part brasser des idées, rien ne lève. Même les promoteurs ont préféré développer le quartier du triangle juste à côté plutôt que se lancer sur ce terrain pourtant vacant. Je prédit un terrain vague dans 20 ans encore et un autre maire en 2030 qui va nous promettre un nouveau quartier selon la mode urbanistique du moment!

Edited by Rocco
Link to comment
Share on other sites

Je suis toujours sceptique. J'ai peur qu'on se ramasse avec un autre Quartier Angus #2 qu'on nous fasse passer pour quelque chose d'incroyable.

 

Attendons voir mais je ne m'attends à rien de grandiose.

 

N'oubliez pas que ce secteur est somme toute loin de tout et très enclavé. À l'ouest et au Nord, une cour de triage et un secteur industriel. Au sud, des chemins de fer. À l'est, un centre commercial et une autoroute.

 

Ce n'est pas un terrain propice à un développement sans voiture !!!

 

C'est vrai. Par contre, on parle ici d'un quartier assez dense qui pourra accueillir 20 000 résidents. C'est une toute nouvelle ville!

 

On souhaite y intégrer des parcs, des plans d'eau, des commerces, des écoles et un poste de police.

 

On mentionne aussi le tramways...

J'espère qu'on aura un projet plus sérieux en 2016 lors de l'adoption du plan directeur...

 

Logiquement, il s'agirait d'une ligne Est-Ouest sur Jean-Talon. Le métro suit déjà la 15. Elle tournerait sur Côte-des-Neiges jusqu'au centre-ville.

La connections avec le reste de la ville pourrait se faire beaucoup mieux.

 

Et peut-être aurons-nous enfin droit à un projet de parc sur la 15...!

 

On jase là.

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que ces terrains ont fait l'objet de projets de développement depuis des décennies , dont la fameuse proposition Campeau qui n a jamais décollé. Mais cette fois-ci je demeure optimiste pour une foule de bonnes raisons, dont la principale: une nouvelle mentalité en ce qui a trait au développement orienté vers les transports en commun. La région de Montréal souffre du mal des transports, avec des congestions importantes qui empireront certainement avec les gros travaux planifiés pour la décennie à venir. De plus la banlieue n'est plus aussi "in" qu'avant, et la ville a gagné beaucoup de points avec ses nombreuses constructions sur l'ile, qui dépassent certainement en nombre de logements, tout ce qui se fait ailleurs dans les couronnes sud et nord combinées.

 

Ne reste maintenant qu'à proposer justement des habitations et des quartiers, qui intéresseront les familles tout en demeurant abordables. Pour cela il faut une multiplicité de formules d'habitation, des logements spacieux et bien desservis, par des transport en commun bien sûr, mais aussi où on pourra développer un sentiment d'appartenance et de sécurité. Favoriser le déplacement à pied, à vélo, des rues piétonnières avec des places publiques entourées de services de proximité. Et finalement des parcs et des écoles à échelle humaine pour une meilleure qualité de vie et un échange plus facile entre résidents.

 

Je pense justement à Malmö en Suède, que j'ai visité et qui m'a véritablement impressionné. Bien qu'imparfaite, on pourrait cependant s'inspirer de la formule de développement dont je publie un extrait tiré de Wikipedia:

 

"En 2001, Malmö a obtenu l'exposition Bo01 intitulée « La ville de demain ». Le site choisi est situé dans le district de Västra à distance de marche du centre-ville et couvre une superficie de 18 hectares. Plusieurs architectes scandinaves de renommée internationale furent conviés pour y aménager des habitations. Le projet fut endossé par la ville de Malmö. L'objectif de l'exposition était de construire Bo01 avec une autosuffisance énergétique totale. Pour ce faire, le site capitalise grandement sur l'aquifère. Un système de pompage de l'eau souterraine permet une circulation de l'eau à travers le quartier. Cette eau est chauffée, ou utilisée comme système de refroidissement, ce qui permet de combler à 85 % les besoins en chauffage. Le reste est fourni par des panneaux solaires et des éoliennes. La gestion des déchets et des eaux usées est intégrée. Dans ces deux cas, une attention particulière fut portée à la concentration des phosphates. Une série de mesures furent intégrées dès la conception, dont la séparation des matières organiques et l'installation d'électroménagers plus performants. Le projet final offre 500 unités d'habitations, des commerces, des services sociaux, à proximité de sites d'expositions et de bureaux, en plus d'un nouveau projet d'implantation d'une université. Cependant, le projet n'a pas réussi à répondre à la dichotomie classique : construire des habitations de haute qualité environnementale grâce aux innovations de dernières technologies ou construire pour fournir du logement abordable aux populations moins nanties.

 

Le Turning Torso, une spectaculaire tour d'habitation, située dans le quartier nord de la ville, dont la construction s'est achevée novembre 2005. Elle est la deuxième plus haute tour d'habitation d'Europe, et le plus haut bâtiment de Scandinavie du haut de ses 190 mètres."

 

Je retiens de ce texte et de mon expérience, qu'il faut une motivation sérieuse pour s'engager dans un projet aussi vaste, pour arriver à en faire un véritable succès. L'idée d'une expo est intéressante en soi, tout autant que de construire une structure icônique qui deviendrait le centre d'attrait principal.

Link to comment
Share on other sites

J'adore votre enthousiasme !!!!!!

 

Considérant que c'est une année électorale et que la ville est incapable de financer et de gérer des projets d'envergure... Je ne retiens pas mon souffle.

 

 

Sent from my iPhone using Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...