Jump to content

Quartier Namur-Hippodrome (reconversion de Blue-Bonnets)


ErickMontreal

Recommended Posts

Hippodrome: Montréal redevient propriétaire des terrains

 

Montréal pourrait voir naître un des quartiers les plus attrayants en Amérique du Nord sur le site de l'ancien l'hippodrome.

 

 

C'est du moins le souhait du maire de Montréal, Gérald Tremblay, qui a fait connaître ses ambitions vendredi lors d'une annonce officielle au cours de laquelle le gouvernement du Québec a révélé qu'il cédait gratuitement à la Ville de Montréal les terrains du complexe de sport hippique.

 

 

Le site de l'ancien hippodrome de Montréal occupe une superficie de 43,5 hectares. Le site pourrait accueillir entre 5000 et 8000 logements.

 

 

D'autres détails suivront

 

http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/gouvernement/hippodrome-montreal-redevient-proprietaire-des-terrains-/542539

Link to comment
Share on other sites

Hippodrome: Montréal redevient propriétaire des terrains

 

Montréal pourrait voir naître un des quartiers les plus attrayants en Amérique du Nord sur le site de l'ancien l'hippodrome.

 

 

C'est du moins le souhait du maire de Montréal, Gérald Tremblay, qui a fait connaître ses ambitions vendredi lors d'une annonce officielle au cours de laquelle le gouvernement du Québec a révélé qu'il cédait gratuitement à la Ville de Montréal les terrains du complexe de sport hippique.

 

 

Le site de l'ancien hippodrome de Montréal occupe une superficie de 43,5 hectares. Le site pourrait accueillir entre 5000 et 8000 logements.

 

 

D'autres détails suivront

 

http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/gouvernement/hippodrome-montreal-redevient-proprietaire-des-terrains-/542539

 

Am I the only one thinking about, how bad the traffic will be now because of this?!

Link to comment
Share on other sites

Entente entre Québec et Montréal sur la cession de l'hippodrome - Un potentiel de développement énorme au cœur de la métropole

MONTRÉAL, le 23 mars 2012 /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, et le président du comité exécutif et maire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, M. Michael Applebaum, se réjouissent de l'entente de principe intervenue avec le gouvernement du Québec qui cède à la Ville de Montréal les terrains de l'hippodrome à titre gratuit, selon certaines conditions.

 

« Notre vision d'aménagement pour le secteur se veut ambitieuse et inspirante. Ce que nous voulons, c'est y aménager l'un des quartiers le plus attrayant en Amérique du Nord grâce à nos façons de faire uniques aux plans urbain et environnemental. C'est ambitieux, j'en conviens, mais c'est là où nous en sommes rendus pour le développement de Montréal. Pour nous, il importe que ce quartier fasse honneur à nos talents, à notre créativité et à notre désignation de Ville UNESCO de design », a indiqué le maire Tremblay.

 

L'entente de principe intervenue est une solution gagnante-gagnante tant pour le gouvernement du Québec que pour la Ville de Montréal. En effet, ils ont convenu de partager équitablement les retombées liées à la revente des parcelles de terrain une fois certains coûts soustraits, notamment ceux liés à la réhabilitation des sols. Par ailleurs, la revente des parcelles ne débutera qu'en janvier 2017 afin de compléter la planification et d'éviter de concurrencer inutilement les projets actuellement en cours de réalisation dans le secteur, particulièrement dans le secteur Namur-Jean-Talon.

 

« Le site de l'ancien hippodrome présente des défis urbains importants, mais présente également un potentiel exceptionnel ! En effet, il constitue l'un des rares grands sites à aménager au cœur de Montréal. Il offre une occasion unique de régénérer ce secteur en y déployant tout notre talent dans toutes les sphères d'activités urbaines : transport, aménagement, environnement, patrimoine, milieu de vie, commerce », a précisé M. Applebaum.

 

Rappelons que le site de l'ancien hippodrome de Montréal occupe une superficie de 43,48 hectares. Son potentiel de développement estimé est de 5 000 à 8 000 logements. Les premières courses de chevaux s'y sont déroulées en 1907 et les activités hippiques ont cessé 102 ans plus tard, soit en 2009.

 

http://www.newswire.ca/fr/story/943141/entente-entre-quebec-et-montreal-sur-la-cession-de-l-hippodrome-un-potentiel-de-developpement-enorme-au-c-ur-de-la-metropole

Link to comment
Share on other sites

Publié le 23 mars 2012 à 11h42 | Mis à jour le 24 mars 2012 à 11h05

 

Un quartier à la place de l'hippodrome

 

 

 

Pierre-André Normandin

La Presse

 

Québec redonne à Montréal l'hippodrome que la Ville lui a vendu il y a 14 ans.

 

Les courses de chevaux étant résolument hors piste, la métropole souhaite maintenant faire de ce secteur l'«un des quartiers les plus attrayants en Amérique du Nord» en y faisant construire de 5000 à 8000 logements.

 

Le ministre des Finances, Raymond Bachand, a annoncé hier que les terrains achetés par le gouvernement en 1998 pour 37 millions de dollars seront cédés gratuitement à la Ville de Montréal. L'administration municipale s'est toutefois engagée à partager en parts égales avec Québec les revenus tirés de la revente du site aux promoteurs immobiliers.

 

L'administration Tremblay compte en effet faire pousser un tout nouveau quartier résidentiel sur cet espace grand comme 80 terrains de football, soit plus étendu que le parc La Fontaine. Afin d'éviter de nuire aux projets immobiliers déjà en cours dans le secteur, Montréal mettra cinq ans à préparer le terrain. Un concours international de design sera lancé pour en concevoir les grandes lignes, et des consultations publiques seront organisées avant la mise en vente, prévue pour 2017.

 

Raymond Bachand évalue que les profits de la revente du terrain par la Ville devraient permettre de récupérer les quelque 50 millions que le gouvernement y a investis depuis son achat, en 1998. La valeur du terrain est actuellement estimée à 21,7 millions, mais le ministre des Finances croit que sa vente pour un lotissement immobilier pourrait rapporter d'ici 2025 au moins 100 millions. Et même probablement plus de 125 millions, a-t-il avancé prudemment.

 

Le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Michael Applebaum, qui a fait carrière dans l'immobilier, a expliqué que la valeur des terrains augmentera au fur et à mesure que ceux-ci seront développés. Un promoteur aurait récemment offert au gouvernement 25 millions pour acquérir le quart du site, mais Raymond Bachand a jugé qu'il n'aurait pas fait «la meilleure affaire».

 

La vente de l'hippodrome enlève également une épine dans le pied du gouvernement, qui devait payer à la Ville 3 millions par année en taxes municipales. Cette entente met ainsi fin à «l'hémorragie», a affirmé le ministre Bachand.

 

Montréal devra payer les coûts de décontamination du sol. On ne s'attend toutefois pas à de mauvaises surprises, ces anciennes terres agricoles ayant accueilli des courses de chevaux depuis 1907, jusqu'à la fermeture de l'hippodrome en 2009. Depuis, l'endroit est pratiquement inutilisé, à l'exception des spectacles que le groupe U2 y a tenus l'été dernier.

 

L'administration Tremblay souhaite faire de ce nouveau quartier un exemple de développement durable, même si on s'est gardé de parler pour l'instant d'un écoquartier. Le maire a assuré que le projet prévoira 15% de logements sociaux et 15% de logements abordables. Montréal tient également à faire une place aux familles avec des logements de trois chambres. La Ville compte miser sur le transport en commun pour attirer les résidants dans ce secteur enclavé dans des voies ferrées et l'autoroute Décarie.

 

L'hippodrome représente un dossier épineux pour Montréal et le gouvernement depuis plus de 20 ans, alors que les courses de chevaux ont connu une lente agonie. Montréal avait acheté les terrains de Blue Bonnets en 1991 pour 46 millions à l'homme d'affaires Robert Campeau, pour les revendre au gouvernement en 1998. En les retournant à la métropole, le gouvernement annonce du même souffle qu'il dissout la Société nationale du cheval de course, créée pour gérer les hippodromes québécois. Sa dette, évaluée à 50 millions de dollars, sera absorbée par le gouvernement.

 

***

 

Hippodrome: 43,5 hectares. En comparaison, le parc La Fontaine à Montréal a une superficie de 34 hectares

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_offres/pdfof5312.pdf

 

Services professionnels en matière de la mobilisation de l’expertise et de la concertation dans le cadre de la démarche participative – volet 1, en lien avec le projet de mise en valeur du secteur de l’ancien hippodrome de Montréal et de ses abords

CDN-NDG-12-AOP-DAUSE-001

Link to comment
Share on other sites

"Services professionnels en matière de la mobilisation de l’expertise et de la concertation dans le cadre de la démarche participative – volet 1"

 

Ça veut dire quoi cette phrase? Quel profession s'occupe de la mobilisation de l’expertise et de la concertation dans le cadre de la démarche participative? La ville n'a pas des gens qui sont capables de penser à un plan eux même? J'ai l'impression que ce sera une dépense totalement inutile, merci de m'éclairer!

Link to comment
Share on other sites

Je crois que les terrains de l'hyppodrome seraient mieux utilisés par l'expansion du quartier industriel-commercial adjacent (reste a trouver des entreprises qui voudraient d'y installer). Je crois pas que ce soit une bonne idée d'enclaver un quartier résidentiel entre les voies ferrés, l'autoroute décarie, la cour de triage du CN et d'un quartier industriel. Il y a encore de la place pour du dévelopment résidentiel de l'autre coté de décarie, dans le secteur du triangle.

Link to comment
Share on other sites

ouf, moi, je ne fais pas confiance du tout ni aux cadres ni aux élus de la ville de montréal. très franchement et à juste titre, j'espère que ce méga-projet soit déborder de problèmes d'ici la prochaine élection municipale, après laquelle bergeron serait soit maire, soit chef de l'opposition.

 

La mise en vente est prévue en 2017, donc il y a de l'espoir. Moi également je ne fait pas confiance aux élus en place mais ils sont quand même payés pour diriger et décider. Là, ils nous font payer 2 fois pour une décision, on paie leur salaire et le salaire de consultants qui décideront à leur place... Qu'ils décident eux mêmes comme ça leur incompétence et leur manque de vision sera évident plutôt que de prendre le poste et puis engager avec notre argent quelqu'un d'autre pour faire leur job.

Link to comment
Share on other sites

Je crois que les terrains de l'hyppodrome seraient mieux utilisés par l'expansion du quartier industriel-commercial adjacent (reste a trouver des entreprises qui voudraient d'y installer). Je crois pas que ce soit une bonne idée d'enclaver un quartier résidentiel entre les voies ferrés, l'autoroute décarie, la cour de triage du CN et d'un quartier industriel. Il y a encore de la place pour du dévelopment résidentiel de l'autre coté de décarie, dans le secteur du triangle.

 

tu as vu juste mon cher...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...