Jump to content

Recommended Posts

Strolling the streets of Montreal you could sometimes be forgiven for thinking you were in Europe.

 

It has a distinct feel from other Canadian cities such as Toronto, unsurprising given that as well as being the largest city in the province of Quebec it is the second-largest French speaking city in the world after Paris.

 

"Montreal is basically a French city," Josh Freed, a journalist with the Montreal Express, says. "This is a little slice of France in North America, where people speak French, live in French."

 

Just as the French language is at the heart of Quebecois identity, so too is food.

 

"I just read a poll this morning: with the current economic problems, what would you give up first? And Quebeckers unlike the rest of Canada, the one thing they won’t give up is their food shopping," Freed says.

 

"Food is just food in English Canada. In Quebec food is like holy material and that's a very French thing.

 

(Courtesy of Al Jazeera)

 

Read the rest by clicking the link, plus there is a video.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 39
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Even a few inaccuracies.

Je suis d'accord : comme qualifier l'O.L.F. de "police de la langue". C'est complètement idiot. Quoi que le cas du McKibbin's Pub montre bien les excès dans lesquels il ne faut tomber.

ou :

Despite a French-speaking majority dating back to the 16th century, Quebec was largely English until the 1960's.

Le journaliste cite Josh Freed qui le dit lui-même dans la vidéo. C'est une drôle d'analyse, non ?

Jusqu'à aujourd'hui j'avais une opinion un peu plus élevée de Josh Freed qui me donnait l'impression d'être l'angolphone montréalais qui comprennait le mieux la culture francophone de notre ville :

It's a little slice of France here in North-America.
:eek:

C'est aussi bête que de dire que Boston est "a little slice of Ireland here in North America" ou que Philadelphie est "a little slice of England here in North America"

 

Quand Françoise Kayler dit :

"I feel that Anglophones are more in a hurry at the table – restaurant owners will tell you that they eat and run;

Elle n'a sans doute pas souvent croisé d'anglophones. Je travaille dans le tourisme et j'ai souvent l'occasion de conduire des touristes anglophones (d'ici, des États-Unies,d'Angleterre ou d'ailleurs) et they don't eat and run !!¨Pas selon mon expérience en tous cas.

Autre chose : j'ai hâte qu'on arrête de présenter la poutine comme le "plat national" ou dans les moins pire des cas une spécialité locale. C'est tout simplement une merde immangeable. A chaque touriste qui me demande où en manger, je conseille de s'en tenir le plus loin possible. :stirthepot:

 

A la fin cependant, je suis d'accord avec la conclusion de Nathalie Spielmann : le plaisir que nous prenons tous à manger ici à Montréal transcende la barrière linguistique et est un puissant trait de notre culture.

Link to comment
Share on other sites

.

Autre chose : j'ai hâte qu'on arrête de présenter la poutine comme le "plat national" ou dans les moins pire des cas une spécialité locale. C'est tout simplement une merde immangeable. A chaque touriste qui me demande où en manger, je conseille de s'en tenir le plus loin possible. :stirthepot:

 

:eek: Pauvres touristes.

Link to comment
Share on other sites

bravo yara, comment peux-tu dire à tes clients quoi pas manger à cause de tes propres convictions? Laisse les faire leur propre choix.

 

Pour faire écho à ce reportage, il y a beaucoup trop de focus sur les langues, c'est démesuré pour un reportage qui est sensé parler de nouriture?!?!

 

L'affaire du pub irlandais est une joke, le proprio s'est fait reprocher par l'OLF le service non-français, ses écritaux anglais, et non les poster vintages qui ne sont pas soumis à la loi 101. Le gars du pub s'est fait de la pub gratuite, la chose avait éclatée au grand jour quelques jours après cette histoire. pathétique qu'une journaliste n'ai pas fait ses recherches.

Link to comment
Share on other sites

bravo yara, comment peux-tu dire à tes clients quoi pas manger à cause de tes propres convictions? Laisse les faire leur propre choix.

Je leurs donne mon avis. Après ils sont assez grands pour décider. Tant mieux pour leur palais s'il me font confiance.

 

Pour faire écho à ce reportage, il y a beaucoup trop de focus sur les langues, c'est démesuré pour un reportage qui est sensé parler de nouriture?!?!

Complètement d'accord. Il fallait donner ce reportage à une autre journaliste moins biaisée.

 

L'affaire du pub irlandais est une joke, le proprio s'est fait reprocher par l'OLF le service non-français, ses écritaux anglais, et non les poster vintages qui ne sont pas soumis à la loi 101. Le gars du pub s'est fait de la pub gratuite, la chose avait éclatée au grand jour quelques jours après cette histoire. pathétique qu'une journaliste n'ai pas fait ses recherches.

Encore une fois je suis complètement d'accord.

Link to comment
Share on other sites

C'est quand même juste des frites avec de la sauce et du fromage...

Précisément : il n'y a pas de quoi en faire un plat (littéralement !!)

Quand je vois des reportages sur notre ville où on propose aux éventuels touristes qui viendront ici d'essayer ce truc franchement dégueulasse, j'ai honte. Si c'est tout ce qu'on a à proposer en fait de plat typique, on faut dur.

Le bagel ? Je veux bien. C'est du pain et toute les cultures proposent une sorte de pain ou une autre !!

Le smoked meat ? ? de la viande fumée !! C'est millénaire le traitement de la viande fumée. C'est goûteux. Parfait !! De plus c'est rattaché à l'histoire de l'immigration dans cette ville. Excellent !! Il n'ya que des bons points.

Si au moins on proposait une poutine qui relève de l'expérience gastronomique comme à La Queue de Cochon !! mais partout à Montréal !! Remplaçons cet horrible fromage frais du jour qui n'a aucun goût et qu in'est là que pour dégouliner !! Mettons-y systématiquement un bon fromage de chez nous !! Un cheddar vieilli cinq ans, du Pied de Vent, du Oka, etc

Et de grâce, épargnez-moi l'insipide sauce BBQ qui donne l'impression que celui ou celle qui a inventé ce truc manquait soit d'imagination soit de ressource soit des deux.

C'est bien qu'un ou deux restos proposent de variantes mais on devrait déclencher une fièvre d'inventivité pour faire de ce banal fourre-tout une expérience culinaire hord du commun. Là -et seulement là, je goûterai à une poutine.

Link to comment
Share on other sites

Le fromage frais du jour est un fromage de chez nous, c'est pas kraft qui l'as inventé.

 

beaucoup de plats nationaux ne sont pas des plats trop compliqués mais bons et populaires.

 

Quand tu y penses les spaghettis c'est juste des vulgaires pates, sauce tomate et viande hachée :)

Link to comment
Share on other sites

Le fromage frais du jour n'a aucun goût : il ne peut pas en avoir puisqu'il n'a pas vieilli.

Je n'ai rien contre un plat simple en autant qu'il est bon -ce qui n'est pas le cas ici.

Les pâtes à la putanesca s'appellent ainsi parce que ce sont les putes italiennes qui s'en préparaient entre deux clients : il fallait donc que ce soit simple à préparer.

Quand tu y penses les spaghettis c'est juste des vulgaires pates, sauce tomate et viande hachée

Dire que je ne met même pas de viande dans mes pâtes !! ce qui les rend encore plus simples !! Par contre il y a une variété incroyable de pâtes et avec tous les types de sauces qui existent (dans lesquel n'importe qui peut décider d'y mettre son grain de sel) les possibilités sont quasiment illimitées.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...