Jump to content

Recommended Posts

Bellemare voit la LCF à Québec

 

Lundi 26 novembre 2007

RDS.ca

 

Le candidat à la mairie de Québec, Marc Bellemare. Le projet d'une équipe de football de la Ligue canadienne à Québec refait surface au lendemain de la présentation du match de la coupe Grey. Le candidat à la mairie Marc Bellemare travaille sur le dossier depuis quelques années.

 

L'avocat croit que la Ville de Québec est prête pour une franchise de la LCF. Il a reçu un appui supplémentaire vendredi dernier quand le commissaire de la Ligue, Mark Cohon, a révélé que Québec et Halifax représentent des villes d'expansion potentielles. Pour Bellemare, l'idée d'apporter une équipe à Québec est un projet mobilisateur d'envergure nationale qui relancerait une rivalité avec Montréal.

 

"Les Alouettes souhaitent depuis dix ans que Québec adhère à la Ligue canadienne", avance-t-il.

 

Outre quelques gens de Québec, Jacques Dussault, Bruno Heppel et Larry Smith, le président des Alouettes, sont impliqués dans le dossier. Le budget d'opération d'une équipe de football serait de 20 M$, en plus des 4 M$ pour l’obtention une franchise. On vise un stade de 25 000 places. Il faudrait agrandir celui du PEPS de l'Université Laval en ajoutant 15 000 sièges.

 

Le financement devrait venir des différents paliers de gouvernement et d'entreprises privées. Le promoteur ne pense pas que la Ligue canadienne nuirait aux activités du Rouge et Or. Il y voit plutôt un complément au football universitaire.

 

"Québec est une ville d'envergure et la preuve a été faite que nous sommes intéressés au football », croit Bellemare.

 

Le politicien estime que Québec, dont le bassin régional est plus important que les villes de Regina et Winnipeg, peut accueillir la Ligue canadienne d'ici cinq ans.

 

Bellemare a de grandes ambitions pour la Ville de Québec. En plus d'amener une équipe de la LCF, il espère la construction d'un amphithéâtre pour le hockey de la Ligue nationale en plus de ramener le dossier des Jeux olympiques sur la table d'ici les vingt prochaines années.

 

Agrandir le PEPS

 

Il y a une ouverture à la Ligue, mais encore faut-il trouver l’endroit où faire évoluer cette équipe. Le stade de football du PEPS de l’Université Laval demeure la place favorite. «Pour agrandir le stade Molson à Montréal de 5000 sièges, il en coûte 30 millions $, dont 12,5 millions $ seront fournis par chacun des gouvernements provincial et fédéral alors que le reste provient des Alouettes. Pour la même somme, nous pourrions faire passer la capacité du stade du PEPS de 10 000 à 25 000 sièges. Et tout ce que l’on demande, c’est que Québec reçoive des gouvernements les mêmes sommes qui ont été allouées à Montréal.»

 

«La Ville n’est pas capable financièrement de supporter toutes ces constructions, et c’est pourquoi il faut faire appel au secteur privé. Il y a plusieurs fils qui pendent pour la réalisation d’un tel projet, des fils que seul un maire peut attacher. Il est évident que si le maire est élu pour aller de l’avant dans ce projet, je suis la personne pour le mener à terme. Je trouve que le projet du football est incontournable, je veux que l’on ramène le plaisir à Québec, que l’on fasse renaître une autre rivalité Québec-Montréal pour que les gens s’amusent.»

 

Marc Bellemare aimerait aussi que la Ville s’engage à retravailler sur le dossier olympique d’ici les 20 prochaines années. «Regardez à Vancouver, une somme de 1,2 milliard $ d’argent neuf a été insufflée dans cette région à cause des Jeux de 2010. D’autre part, le projet d’un nouvel amphithéâtre devrait être calqué sur celui de Winnipeg, qui n’a coûté que 133 millions $, dont 93 millions $ proviennent du privé. C’est important d’avoir des équipements modernes, et il y a plusieurs groupes musicaux qui ne viennent pas à Québec à cause de la désuétude du Colisée.»

 

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 22
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je ne sais pas si Québec est prêt pour une 2e équipe. Il y a presque plus de gens au match du Rouge et Or que de Montréalais au Match des Alouettes. Est-ce que les fans de football pourront se séparer en deux ou pire encore, l'équipe de la LCF sera 2e en assistances vs Université Laval. Je ne veux pas partir de débat mais ça ferait une maudite belle rivalité entre 2 équipes locales.

 

Je me demande si les fans de football qui vont voir les Alouettes vont aussi voir les Redmen, les Stingers ou les Carabins?

Link to comment
Share on other sites

Il y a presque plus de gens au match du Rouge et Or que de Montréalais au Match des Alouettes.

 

Nous savons tous pourquoi. le Stade Molson n'a que 20, 2902 places. Si ils avaient aggrandit le Stade Molson il y a quelques années, ce serait touours remplit à capacitée! Même avec 25,000 sièges!

 

Je me demande si les fans de football qui vont voir les Alouettes vont aussi voir les Redmen, les Stingers ou les Carabins?

 

Quand j'étudiais à Concordia, je suis allé voir les Stigners 2 fois.

Link to comment
Share on other sites

Je souhaite que Québec obtienne une franchise sincèrement. C`est complètement illogique quand une ville avec un bassin de prêt d`un million d`habitants ne soit pas encore dans cette ligue. Ceci est un projet réaliste et fait sur mesure financièrement pour la ville. Il doit bien y avoir dans tout le Canada une corporation prête à mettre 4 millions pour une franchise et quelques autres pour le stade dans un marché ayant un potenciel de succès certain. La CFL est en mesure de vivre à régina et Winnipeg.... et la NFL vit à Green Bay, tout est une question de vision et de vouloir.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Federal cash could put CFL team in Quebec City

 

RHEAL SEGUIN

Globe and Mail Update

September 3, 2008 at 3:31 PM EDT

 

The federal government will announce today a multimillion dollar infrastructure program for Quebec that could pave the way for a Canadian Football league franchise in Quebec City.

 

The federal funding includes the expansion and renovation of Quebec City's Laval University sports centre where local investors are offering to expand the football stadium in their bid for a CFL franchise.

 

According to prominent Quebec City lawyer Marc Bellemare, local investors have already set aside half of the $40-million needed to expand the stadium with the other half expected to come from other potential investors once the project is approved.

However the head of Laval University Denis Brière has been reluctant in giving his full support to the stadium's expansion for a CFL franchise.

 

“It would be irresponsible to say no to the expansion of the football stadium.,” Mr. Bellemare said on behalf of the anonymous investors in an interview on Tuesday. “The investors need to settle the situation involving the stadium. And then we can move and show the rest of Canada that Quebec City is truly a city capable of attracting a CFL franchise.”

 

According to a marketing conducted on behalf of the investors the marketing firm Impact Recherche, 71 per cent of Quebec City residents support a CFL franchise. The study obtained by the Globe and Mail showed that 43-per cent of the 1001 people polled would be interested in purchasing a season ticket and that 85-per cent believed that Laval University sports centre would be an appropriate location to hold CFL games.

 

The investors worked closely with the Montreal Alouettes in preparing their project for a CFL franchise. Alouette's president Larry Smitth said in a recent local radio interview he embraced Quebec City as a potential CFL franchise location saying it would create a healthy rivalry between the two city that would boost interest for the league throughout Quebec. According to Mr. Bellemare, CFL director general Michael Copeland also indicated to him that Quebec City would be an ideal location for the league's proposed expansion project.

 

Quebec City has one of the most popular university football teams where the Laval University Rouge et Or has attracted as many as 19,000 people to local games in a stadium that only has slightly more than 10,000 seats. The marketing study showed that the attraction of CFL franchise in the city would not have a negative impact on the popularity of local university foot ball games.

 

“The university hold four local games per season. Most of the CFL local games could be scheduled in July and August and would no compete with the university games,” Mr. Bellemare said. “Now it's up to the government to urge the university to change their plans for a new sports centre to allow for the stadium's expansion.

 

Laval University's current $85-million sports centre proposal includes the construction of an indoor soccer field on empty land next to the current football stadium. The city has announced it will inject $10-million in the project with the other $75-million coming from equal contributions from Ottawa and the province.

 

The investors have proposed that the university modify the plan in order to move the soccer stadium further east and use the empty field for the expansion of the football field.

 

Today federal Minister of Transport, Infrastruture and Communities Lawrence cannon will confirm Ottawa's contribution to the university's sport centre proposal. Mr. Cannon as well as Quebec Finance Minister Monique Jérôme-Forget are expected to respond to investors' proposal for changes to the University's plan that could pave the way for a CFL franchise in the city.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...