Search the Community

Showing results for tags 'limpact'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 23 results

  1. Le vendredi 20 juillet 2007 L'Impact en route vers la MLS? Patrick Leduc. Photo François Roy, La Presse Jean-François Bégin La Presse En embauchant hier l'ex-ministre Richard Legendre à titre de vice-président principal, l'Impact de Montréal a franchi une étape importante sur la route qui pourrait le conduire vers la Major League Soccer. Taille du texteImprimerEnvoyer La nomination de Legendre, qui a présidé à l'agrandissement du stade du parc Jarry à l'époque où il était à la tête de Tennis Canada, est une prise de taille pour l'Impact, dont le nouveau stade est présentement en construction. «Ma priorité sera de mener à bon port la construction du stade et surtout de faire en sorte de le remplir jusqu'à ce qu'il devienne trop petit et qu'il faille l'agrandir de nouveau», a dit M. Legendre lors d'une conférence téléphonique, hier après-midi. L'ancien joueur de tennis referme la parenthèse politique ouverte en 2001. Il avait alors été élu sous la bannière péquiste, lors d'une élection partielle dans la circonscription de Blainville. Candidat malheureux lors la course à la direction du PQ qui avait couronné André Boisclair, il a été défait aux élections provinciales, le printemps dernier. «Je suis content de ce que j'ai fait au cours des six dernières années, mais le 26 mars, la population m'a dit de faire autre chose. Je suis content de revenir dans le sport, car c'était mon premier choix», a dit M. Legendre. Comme ministre responsable du Loisir et du Sport dans le cabinet de Bernard Landry, Legendre avait participé au sauvetage et à la relance de l'Impact à titre d'organisme sans but lucratif, en 2002. «J'ai vu la façon dont il a mené le dossier de l'Impact et les dossiers de sport en général, a dit le président de l'Impact, Joey Saputo. Il va aider l'Impact et le soccer. C'est la personne idéale pour mener notre sport et notre équipe au prochain niveau.» La tentation de la MLS À en juger par les propos tenus hier par M. Saputo, le prochain niveau, ça risque fort d'être la MLS. La ligue née en 1996 offre le meilleur calibre de soccer professionnel en Amérique du Nord. Elle vient d'accueillir en grande pompe sa première authentique super-star, David Beckham, qui fera demain ses débuts dans l'uniforme du Galaxy de Los Angeles, si sa blessure à une cheville est suffisamment guérie. «Dans le passé, je disais non à la MLS, parce que je n'aimais pas la structure de la ligue. Mais celle-ci est en train de changer et mon opinion change aussi», a indiqué Saputo. Tant mieux. Le succès phénoménal de la Coupe du monde U-20, qui a attiré 240 000 spectateurs au Stade olympique, a prouvé hors de tout doute l'appétit des Montréalais pour du soccer de qualité. Or, disons-le franchement, la première division de l'USL, dont fait partie l'Impact, n'offre pas toujours du soccer de haut vol. Les accros de foot européen diront que la MLS non plus, mais ce serait quand même un net progrès. La MLS compte présentement 13 équipes, dont le Toronto FC. L'équipe de la Ville reine a fait ses débuts cette saison et détient l'exclusivité sur le marché canadien pendant trois saisons. Après cela, tout est possible. «Je ne veux pas dire qu'on va être dans la MLS dans deux, trois ou quatre ans, dit Saputo. Mais on va examiner cette possibilité si c'est intéressant. C'est quelque chose qu'on regarde.» La MLS s'est développée en fonctionnant de manière très centralisée, mais elle offre de plus en plus d'autonomie à ses franchises, selon Saputo. «Si ça continue dans cette direction et que le propriétaire peut plus ou moins décider de la direction de son équipe, on est ouvert.» Cette ouverture nouvelle explique sans doute l'optimisme affiché par un haut gradé de l'Association canadienne de soccer, qui me confiait récemment sa conviction que l'Impact se joindrait à la MLS en 2010. Une conviction renforcée par la construction, à l'ombre de la tour olympique, du stade Saputo, qui doit ouvrir ses portes à temps pour la saison 2008 de l'Impact. Le nouvel amphithéâtre pourra accueillir 13 000 spectateurs, mais il sera possible de faire passer sa capacité à 18 000 sièges, de manière temporaire ou permanente. «À 18 000 sièges, ce serait accepté par la MLS», dit Joey Saputo. À titre de comparaison, le BMO Field, domicile du Toronto FC, compte 20 000 places. Il y a encore beaucoup de fils à attacher avant que la MLS débarque à Montréal. Le succès de foule de l'Impact repose en bonne partie sur des billets peu coûteux qui permettent aux familles d'assister aux matchs. Il faudrait maintenir le plus possible cette accessibilité. Mais ce serait une progression logique pour l'Impact que de passer dans les grandes ligues. Les Raging Rhinos de Rochester ou le Battery de Charleston, c'est bien beau, mais Montréal mérite mieux. Impact international Le succès de la Coupe du monde U-20 a convaincu Joey Saputo qu'il serait viable pour l'Impact de disputer des matchs internationaux pendant la saison morte, à l'automne ou au printemps, contre des clubs mexicains ou sud-américains. Mais pour jouer en avril ou en novembre, il faut jouer à l'intérieur, au Stade olympique. Et pour jouer au Stade, il faut une surface artificielle. L'Impact examine présentement la possibilité d'investir pour garder au Parc olympique la surface synthétique amovible acquise par la Fédération de soccer du Québec en prévision de la Coupe du monde U-20. Cette surface fait présentement l'objet d'un appel d'offres et pourrait être vendue à une municipalité si une entente n'est pas conclue pour qu'elle reste au Stade. La faisabilité d'une telle entente serait plus forte si l'Association canadienne de soccer donnait des garanties que l'équipe nationale disputera plus souvent des matchs à Montréal. «L'Association canadienne a vu qu'un match international à Montréal peut avoir du succès et qu'il n'y a pas qu'Edmonton ou Toronto», dit Joey Saputo. Une histoire à suivre.
  2. Haïti et la Syrie face à l'Impact Mardi 02 juin 2009 LA PRESSE CANADIENNE Ajouter Partager Répondez Imprimer La stade Saputo sera l'hôte de trois matchs internationaux au cours des prochaines semaines. (Pépé) MONTRÉAL - L'Impact de Montréal a annoncé la tenue de trois matchs amicaux internationaux au Stade Saputo entre le club montréalais, l'équipe nationale d'Haïti et l'équipe nationale de Syrie. Le premier match opposera Haïti et la Syrie, le samedi 27 juin (15h30). L'Impact affrontera la sélection haïtienne le mercredi 1er juillet (19h30), puis, le mercredi 8 juillet (19h30), la formation montréalaise jouera contre la sélection syrienne. "Ces trois matchs s'inscrivent parfaitement dans la philosophie de notre club de vouloir jouer et promouvoir des matchs internationaux, a déclaré le président de l'Impact et du Stade Saputo, Joey Saputo. Ces rencontres nous permettront de faire la promotion du soccer québécois en collaboration avec les différentes communautés culturelles au Québec. C'est une excellente occasion de montrer notre talent local à la communauté du Moyen-Orient et de renouer avec le soccer haïtien. Nous sommes heureux d'annoncer qu'une partie des fonds recueillis sera remise à la communauté haïtienne." L'équipe nationale d'Haïti, actuellement au 122e rang du classement de la FIFA, participera à la prochaine Gold Cup de la CONCACAF. Il s'agira donc d'une dernière préparation pour la sélection avant son premier match contre le Honduras, le 4 juillet. "Nous voulons remercier l'Impact d'avoir fait les démarches pour organiser ces matchs internationaux, a déclaré le Dr Yves Jean Bart, président de la Fédération haïtienne de football. Nous sommes honorés de cette invitation, qui nous permet de renouer avec une longue tradition d'échanges entre le soccer haïtien et celui de Montréal. Nombreux sont nos compatriotes qui vivent à Montréal. Ils auront l'opportunité d'aller apprécier les talents de notre sélection, fière porte-drapeau d'un pays en souffrance, mais qui veut se réconcilier avec son passé glorieux." L'équipe nationale de Syrie, 99e au classement de la FIFA, prendra part à une tournée en Amérique du Nord. "C'est avec grand plaisir que nous confirmons notre voyage dans la ville excitante qu'est Montréal, a déclaré le Dr. Ahmad Jabban, président de l'Association syrienne de football. Nous avons hâte de jouer pour les supporters de notre héritage arabe et pour tous les amateurs de soccer de Montréal, qui sont de vrais connaisseurs." ============================= Mon billet est déjà réservé pour le match du 8 juillet (section 105).
  3. Dans les deux cas, les travaux sont maintenant suffisamment avancés pour que l'on soit certain qu'ils seront complétés (en 2010 pour le tronçon "est" de l'A-30, en 2011 pour le pont de l'A-25 et en 2012 pour le reste de l'A-30, y compris les ponts sur le Saint-Laurent et le canal de Beauharnois) Le pont de l'A-25 sur la rivière des Prairies permettra un lien "direct" entre Laval (+ Laurentides et Lanaudière) et l'est de Montréal (+ la Montérégie "est" et l'A-20 est vers les Maritimes) sans passer par la Métropolitaine. Les nouveaux tronçons de l'A-30 , à partir de l'actuel échangeur A-20/A-540 à Vaudreuil-Dorion jusqu'au tronçon existant à Candiac permettront de contourner entièrement l'Ile de Montréal par le sud. Tout le monde sait (déjà) cela! J'aimerais qu'on discute de trois choses: 1) L'impact sur les trajets (origine, destination, ou les deux) hors de l'Ile de Montréal--par exemples: Boisbriand-Boucherville, Terrebonne-Quartier Maisonneuve, Toronto-Lévis, en termes de parcours et de durée. 2) L'impact sur les trajets entièrement sur l'Ile de Montréal --par exemple: Kirkland-Anjou. 3) L'impact sur la localisation des entreprises d'envergure régionale, nationale ou continentale--par exemple: centre de distribution de Canadian Tire.
  4. Le prix du pétrole perdait plus de 2 dollars dimanche à New York, passant sous la barre des 100 dollars le baril, alors que le marché paraissait rassuré par l'impact relativement limité de l'ouragan Ike sur la production du golfe du Mexique. Pour en lire plus...
  5. Le Canadien Pacifique annonce un recul de ses profits trimestriels de 40% en raison, essentiellement, de l'impact négatif de la hausse fulgurante du coût des carburants sur ses dépenses d'exploitation. Pour en lire plus...
  6. Cherchant à minimiser l'impact de ce marché sur ses affaires, la banque torontoise décroche un investissement de 1,05 G$ US du fonds américain Cerberus. Pour en lire plus...
  7. Le premier ministre discutera de l'impact environnemental des sables bitumineux avec le nouveau président américain. Pour en lire plus...
  8. Shanghai croule sous le poids des gratte-ciel Une photo modifiée par ordinateur place le Shanghai Tower bien en vue dans le centre-ville de la ville chinoise.Photo: AP Avec 632 mètres de hauteur totale, le plus haut gratte-ciel de Chine, dont la construction vient de commencer, sortira de terre dans quatre ans dans le quartier de Pudong, à Shanghai. Il dépassera alors la tour Huanqiu Jinrong, qui avec ses 492,5 mètres avait déjà soufflé en 2008 la première place à la tour Jin Mao, haute de 420,5 m, construite en 1999. Tous ces records de hauteur font naître des inquiétudes quant à l'impact environnemental de ces tours, notamment en ce qui concerne l'affaissement des sols, rapporte le magazine économique Caijing. Depuis 1921, un tassement (ou subsidence) du sol de Shanghai, construit à l'embouchure du fleuve Huangpu, sur un sol sédimentaire, a été constaté. A partir de 1965, il a été maîtrisé à environ 1 centimètre par an (1,5 à 3 cm dans certains quartiers aujourd'hui). Mais, avec environ 1 000 grandes tours de plus de 100 mètres, le tassement du sol de la métropole de l'est de la Chine s'accentue. Ainsi, selon le Bureau de la planification de la ville de Shanghai, le tiers des affaissements dans le centre-ville est provoqué par ces grands immeubles. Le Bureau municipal de protection de l'environnement a donc confié à l'Institut de recherche des sciences environnementales de Shanghai une étude sur l'impact de cette nouvelle tour. Un bref résumé de cette étude a été publié sur son site le 7 mai 2008, mais le Bureau de protection de l'environnement a refusé d'en communiquer le texte complet, regrette le journaliste de Caijing. L'institut n'a, quant à lui, pas répondu à ses demandes. http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=93343
  9. Page not found | Montreal Impact <header style="color: rgb(0, 0, 0); font-family: arial, sans-serif; font-size: 20px;">[h=1]Un nouveau mini-terrain de soccer au centre-ville de Montréal[/h]4 Novembre, 201614:24 EDT Communiqué [TABLE=width: 100%] <tbody style="border: none; padding: 0px; margin: 0px; width: auto; float: none; border-radius: 0px; font-size: 16px; background: none; text-size-adjust: none; user-select: none;">[TR] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody style="border: none; padding: 0px; margin: 0px; width: auto; float: none; border-radius: 0px; font-size: 16px; background: none; text-size-adjust: none; user-select: none;">[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody style="border: none; padding: 0px; margin: 0px; width: auto; float: none; border-radius: 0px; font-size: 16px; background: none; text-size-adjust: none; user-select: none;">[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody style="border: none; padding: 0px; margin: 0px; width: auto; float: none; border-radius: 0px; font-size: 16px; background: none; text-size-adjust: none; user-select: none;">[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody style="border: none; padding: 0px; margin: 0px; width: auto; float: none; border-radius: 0px; font-size: 16px; background: none; text-size-adjust: none; user-select: none;">[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] </header>Fruit d'un partenariat entre l'arrondissement de Ville-Marie et l'Impact de Montréal, un nouveau mini-terrain de soccer aux couleurs du club montréalais a été inauguré vendredi, à l'angle des rues Saint-Alexandre et Saint-Edward. Cette initiative de MLS Works, Canada Soccer, Southern New Hampshire University (SNHU) et adidas a donné naissance au tout dernier de 20 mini-terrains de soccer installés dans divers quartiers à travers l'Amérique du Nord. « Mon intérêt pour le sport est bien connu, a souligné M. Denis Coderre, maire de Montréal. Il est essentiel d'offrir aux jeunes Montréalais des espaces de qualité pour s'adonner à leurs activités ou leurs sports favoris. Je suis ravi de cette collaboration entre l'arrondissement de Ville-Marie et l'Impact qui permet d'offrir une nouvelle installation collective, le tout dans l'esprit de la Politique du sport et de l'activité physique que Montréal a adoptée. » « En tant que club professionnel, nous toujours dit que notre implication à l'extérieur du terrain était tout aussi importante que nos succès sur le terrain, surtout quand il s'agit d'aider les enfants, a déclaré le président de l'impact de Montréal, M. Joey Saputo. L'inauguration de ce nouveau mini-terrain, au c??ur de Montréal, va dans ce sens. » Chaque nouveau mini-terrain offre aux enfants des quartiers un endroit sécuritaire où jouer, encourageant la pratique du soccer dans les communautés locales, tout en soutenant la croissance de ce sport. Des joueurs de la première équipe du club, le gardien Evan Bush, le défenseur Kyle Fisher et les attaquants Anthony Jackson-Hamel et Michael Salazar ont tous participé à l'événement, tout comme les joueurs de l'Impact U13 qui ont disputé le tout premier match pour inaugurer le terrain.
  10. Aux grands maux les grands remèdes. Confronté à une érosion de ses ventes, le géant pharmaceutique Pfizer s'est tourné hier vers son concurrent Wyeth et l'a avalé pour 68 milliards US. Une transaction dont l'impact est encore difficile à mesurer au Québec, où les deux entreprises emploient conjointement environ 1800 personnes. Pour en lire plus...
  11. La marge de profit a augmenté dans l'ensemble malgré l'impact négatif de l'effet du taux de change. Pour en lire plus...
  12. L'impact d'une faillite des trois grands constructeurs automobiles américains serait catastrophique pour l'économie américaine, selon une étude du Centre pour la recherche automobile. Pour en lire plus...
  13. Le ministre de l'Agriculture Laurent Lessard annoncera d'ici quelques semaines un plan d'aide pour diminuer l'impact de la crise de la listériose qui a durement touché plusieurs petites entreprises. Pour en lire plus...
  14. Le gouvernement fédéral examine des projets d'infrastructure qui pourraient être lancés rapidement pour minimiser l'impact de la récession qui menace l'économie canadienne, a annoncé le ministre des Finances. Pour en lire plus...
  15. *VIDÉO* La transformation du Stade Saputo (CKAC Sports) – Le début de la saison de la MLS demain à Seattle m'a donné le goût de vous mettre l'eau à la bouche pour 2012. Si l'on se fie aux propos de Don Garber hier en conférence de presse et à ceux de Richard Legendre sur nos ondes la semaine dernière, la MLS et l'Impact confirmeront l'arrivée du club dans le grand circuit d'ici peu. Dans un monde idéal, Joey Saputo aurait aimé entamer la première phase d'agrandissement du Stade Saputo cet hiver, pour ensuite pouvoir compléter avec la deuxième étape l'an prochain. Mais la bureaucratie gouvernementale a fait en sorte que le projet a été décalé d'un an. Sans avoir de confirmation que les paliers de gouvernements ont accepté de se joindre au projet de l'Impact, l'enthousiasme qui se ressent dans le discours de tous et chacun nous permet de croire que ce dossier est réglé. Après les deux phases d'agrandissements, le Stade Saputo deviendra en effet un réel stade de soccer dont le terrain de jeu sera entouré à 100% d'estrades. Ça permettra à l'Impact de pouvoir accueillir plus de 20,000 spectateurs par match, un pré requis pour la MLS. Par ailleurs, vous pouvez voir sur le vidéo que l'équipe a aussi l'intention de faire ajouter un petit abri qui viendrait couvrir les quelques rangées les plus hautes des sections extérieures du stade. http://www.youtube.com/watch?v=UAHIOVOOcCU&feature=player_embedded#
  16. Les Bourses d'Asie, dont les plus importantes étaient fermées pendant la tempête mondiale de lundi, dégringolaient mardi sous l'impact du dépôt de bilan de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers. Pour en lire plus...
  17. Compte tenu de la popularité du moteur de recherche, on pourrait s'attendre à ce que l'impact de Google sur les entreprises soit phénoménal. Or, ce n'est pas le cas. Pour en lire plus...
  18. La situation de la compagnie n'a pas trop changé au deuxième trimestre: Rite Aid lui fait encaisser des pertes alors que ses ventes au Canada se portent bien. Pour en lire plus...
  19. Al's, Impact et CH au 7e ciel (CKAC)– Mine de rien, la ville de Montréal vit une année 2008 absolument superbe sur le plan sportif. Avec le centenaire du Canadien, le retour en force des Alouettes et les prouesses de l'Impact en Ligue des Champions, les amateurs de sports en ont plein la vue. Le CH vise la Coupe Avec l'addition d'Alex Tanguay, Robert Lang et de Georges Laraque, le Canadien s'avère, sur papier, une meilleure équipe que celle qui avait terminé la saison dernière au premier rang de la conférence de l'Est. Les Chris Higgins, Mike Komisarek et Carey Price de cette équipe débarquent au camp avec une année de plus d'expérience sous la cravate. Alex Kovalev, Saku Koivu et Alex Tanguay ont tous intérêt à donner le maximum d'eux-mêmes puisqu'ils deviennent tous joueurs autonomes l'été prochain. Pour la première fois depuis les années '80, les partisans ont l'assurance que l'équipe ne vise rien de moins que la coupe Stanley. Le message du président Pierre Boivin a été bien clair lors du tournoi de golf de l'équipe il y a un mois. «Nous voulons que les partisans sachent que nous ne sommes plus en période de reconstruction, il est temps pour nous de passer à une autre étape, celle de tenter de gagner la coupe.» Le Canadien célèbre en même temps le centenaire de son équipe avec une multitude de cérémonies et de célébrations entourant cet anniversaire spécial. Les mordus du Canadien n'en sauront plus où donner de la tête. Les Alouettes de retour au sommet Avec l'embauche de Mark Trestman, les Alouettes ont finalement retrouvé leur aplomb et la crédibilité qu'ils avaient bâtie depuis leur retour à Montréal. Trestman a amené avec lui son bagage de la NFL et a instauré la discipline qui était disparue depuis que Jim Popp était en poste. Même Brian Chiu, qui est avec l'équipe depuis des années, n'en revenait pas. «Je ne me suis jamais entraîné aussi fort durant les entraînements de l'équipe.» Anthony Calvillo est redevenu le quart-arrière étoile que l'on connaissait lors de la conquête de la Coupe Grey en 2002. Calvillo montre un pourcentage de passes complétées de 67.1%, ayant déjà accumulé 3608 verges cette saison. Le porteur de ballon Avon Cobourn était en lice pour le titre de joueur le plus utile à son équipe lors qu'il a été victime d'une blessure à la cheville. Il se dirigeait vers une saison de plus de 1000 verges au sol et 1000 verges par la voie des airs, du jamais vu dans la Ligue canadienne. Les Alouettes trônent au sommet de la division Est de la LCF et sont déjà assurées d'une place en série et d'un match à domicile au Stade olympique. Avec une victoire cette fin de semaine face aux Tiger-Cats ou une défaite des Blue Bombers, l'équipe s'assurerait du championnat de la division et d'une semaine de congé lors de la première ronde des séries. Comme par hasard, le retour en force de l'équipe coïncide avec le fait que les Alouettes seront l'hôte de la Coupe Grey cette année. Le plan de match de Larry Smith se déroule exactement comme il l'espérait. L'équipe devrait pouvoir bénéficier de quelques matchs sans signification au mois d'octobre pour donner congé à certains joueurs blessés. L'équipe devrait donc faire son entrée dans les séries avec une équipe en santé. Avec un peu de chance, les Alouettes remporteront leur premier match des séries au Stade olympique et seront propulsés directement à la Coupe Grey. L'Impact sur la scène internationale Non seulement l'Impact a envahi la ville de Montréal cet été, mais l'équipe s'est aussi finalement fait un nom sur la scène internationale. Pour la première fois de l'histoire, le tournoi de la Ligue des Champions avait sa tranche nord-américaine et l'Impact a trouvé le moyen de remporter le championnat canadien pour représenter le pays sur la scène mondiale. C'est lorsqu'on aperçoit le nom Impact de Montréal dans la même liste que ceux du Juventus, Manchester United, AC Milan, Barcelone et Marseille, lorsqu'on consulte les résultats de matchs sur le site internet de ESPN que l'on se rend compte de l'ampleur des exploits de l'équipe. L'Impact est au sommet de son groupe avec 7 points et se retrouve en bonne posture pour accéder à la ronde éliminatoire de la Ligue des Champions qui aura lieu au mois de février. En même temps, l'équipe n'a pas abandonné l'idée de remporter le championnat de la USL. Les guerriers de John Limniatis se donnent cœur et âme soir après soir malgré les nombreux longs voyages de l'équipe. Plusieurs experts prédisaient un effondrement de l'Impact au mois de septembre dû à la fatigue extrême, mais Limniatis et sa troupe trouvent toujours le moyen de jouer des matchs solides. Avec une victoire dans la série aller-retour face aux White Caps de Vancouver, l'Impact se retrouverait en grande finale. Les amateurs de soccer de Montréal ont aussi eu droit à 2 autres premières à Montréal. Premièrement, l'arrivée d'un tout nouveau Stade de soccer; le Stade Saputo. Un Stade de 13 000 places, construit uniquement pour le soccer, qui pourrait se transformer en stade de 20 000 si l'équipe fait le saut en MLS…Une autre bonne nouvelle qui pourrait être confirmée aux partisans d'ici la fin de l'année 2008. Par ailleurs, Montréal a été l'hôte de deux matchs de qualification de la Coupe du monde de soccer : le premier impliquait l'équipe nationale canadienne et l'équipe de St-Vincent et les Grenadines, l'autre opposait nos Canadiens au Honduras. En tout et partout, sur le plan sportif, les partisans pourront dire que les équipes montréalaises auront trouvé le moyen de voler la vedette cette année, surtout si on se compare à Toronto. Comparez rapidement les équipes de Toronto versus celle de Montréal…Canadiens-Maple Leafs, Alouettes-Argonauts, Impact-FC Toronto… Ok Ok, vous pouvez arrêter de rire maintenant. Jeremy Filosa / CKAC
  20. Stade Saputo Architectes: Stade Saputo Fin de la construction:2008 Utilisation: Stade de soccer pour L'Impact de Montréal Emplacement: Parc Olympique (Mercier), Montréal Descriptions: - Le stade devait être construit, au départ, au technoparc. - C'est l'abandon du projet de Casino du Bassin Peel et du projet du Havre, par le fait même, qui amena le déménagement du projet au Parc Olympique. - Le stade contiendra 13 000 places. - Il sera construit sur la piste de course du parc, au coin de Sherbrooke et Viau.
  21. ok c'est pas une tour de 72 étages, mais encore un autre parmi une quantité constante année après année de beaux petits projets infill, celui-ci dans ce qui est l'un des plus beaux secteurs (le plus beau?) de Montréal - les environs du parc Molson à Rosemont. http://www.lebeaubiendesecores.com/ on réalise pas l'impact de ces bâtiments class et sobres, parce qu'ils sont discrets. mais depuis plusieurs années, leur multiplication commence à avoir un effet vraiment cool (rapiécement) sur la trame urbaine. celui-ci pourrait être un peu plus moderne, mais ça va.
  22. Les prix de l'or noir ont terminé en petite baisse vendredi à New York, minés par un regain d'inquiétudes sur l'impact qu'aura le ralentissement économique. Pour en lire plus...
  23. Le président de la Réserve fédérale américaine a reconnu avoir sous-estimé l'impact de la crise immobilière aux États-Unis sur l'ensemble de l'économie. Pour en lire plus...