Recommended Posts

Pinned posts

LES VOIES D'ACCÈS AU MONT ROYAL (CAMILLIEN-HOUDE / REMEMBRANCE)

L'Office de consultation publique de Montréal a été mandaté par le comité exécutif pour assurer la tenue d'une consultation publique visant à évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit pour les véhicules particuliers sur les voies Camillien-Houde et Remembrance et à imaginer le futur pour ces chemins d’accès au parc du Mont-Royal.

http://ocpm.qc.ca/fr/consultation-publique/voies-dacces-au-parc-mont-royal

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.ledevoir.com/politique/montreal/553427/l-ocpm-recommande-le-maintien-de-la-circulation-automobile-sur-le-mont-royal

L’OCPM recommande le maintien de la circulation automobile sur le mont Royal

Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

Entre le 2 juin et le 31 octobre 2018, la circulation de transit avait été interdite sur le mont Royal et il n’était plus possible pour les automobilistes de traverser la montagne.

Jeanne Corriveau

Estimant peu concluant le projet-pilote mené par la Ville de Montréal sur la voie Camillien-Houde l’an dernier, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) recommande le maintien de la circulation automobile sur le mont Royal. Il propose cependant de transformer la voie routière en « chemin de plaisance ».

Entre le 2 juin et le 31 octobre 2018, la circulation de transit avait été interdite sur le mont Royal et il n’était plus possible pour les automobilistes de traverser la montagne.

Selon l’OCPM, les résultats du projet-pilote ont été décevants. La circulation de transit a certes diminué, mais le transport collectif et actif n’a pas connu la croissance attendue, note l’organisme qui a mené une série de consultations l’an dernier. « La cohabitation entre piétons, cyclistes et automobiliste circulant tous sur le même axe a continué d’être conflictuelle, d’autant que certains aménagements ou restrictions de parcours ont eu pour effet de l’exacerber. Les expériences récréatives ou paysagères, même si bien reçues, ont fait l’objet de critiques », indique l’Office dans son rapport de consultation publié jeudi.

L’OCPM recommande donc à la Ville de maintenir la circulation automobile sur le mont Royal, mais de faire de la voie Camillien-Houde et du chemin Remembrance un « chemin de plaisance » qui s’intégrerait mieux à la vocation du parc du Mont-Royal. Il propose ainsi que la voie soit rétrécie et que les abords du chemin soient verdis avec la plantation d’arbres. Une passerelle piétonne devrait être construite au-dessus de la voie Camillien-Houde afin de compléter le chemin de ceinture et favoriser la cohabitation des usagers, précise-t-on.

L’accès au belvédère Camillien-Houde devrait aussi être modifié afin que les usagers, qu’ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes, puissent y entrer et en sortir de façon sécuritaire. Le nombre de places de stationnement devrait aussi y être réduit pour faire place à davantage de verdure, ajoute l’Office. De même, le nombre de places de stationnement à la maison Smith devrait être considérablement réduit, propose-t-on.

La voie Camillien-Houde et le chemin Remembrance devraient par ailleurs être soustraits du réseau routier montréalais pour désormais faire partie du parc du Mont-Royal. L’OCPM suggère que des portails soient installés aux entrées pour marquer de façon plus claire l’entrée dans un parc.

L’Office suggère la mise sur pied d’une instance administrative pour piloter le chantier pour la création du chemin de plaisance.

D’autres détails suivront.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui n'ont pas le temps de lire le rapport, voici le sommaire des recommandations:

Recommandation #1 La commission recommande de maintenir la circulation automobile sur l’ensemble de l’axe Camillien-Houde / Remembrance, tout en revoyant son aménagement pour le transformer en une voie qui s’intègre mieux à la vocation du parc du Mont-Royal et respecte son patrimoine naturel.

Recommandation #2 La commission recommande le réaménagement de l’axe Camillien-Houde / Remembrance en chemin de plaisance.

Recommandation #3 La commission recommande de compléter le chemin de ceinture en aménageant la traverse piétonne prévue au-dessus de la voie Camillien-Houde.

Recommandation #4 La commission recommande que le réaménagement de l’axe CamillienHoude / Remembrance soit entrepris en concertation avec les parties prenantes, de façon à assurer la sécurité de chaque groupe concerné.

Recommandation #5 La commission recommande que le chemin de plaisance et ses abords soient aménagés selon les principes d’accessibilité universelle.

Recommandation #6 La commission recommande que la Ville modifie l’accès au belvédère Camillien-Houde d’une manière qui permet aux piétons, cyclistes et automobilistes d’y entrer et d’en sortir de façon sécuritaire, peu importe leur provenance et leur destination.

Recommandation #7 La commission recommande que le nombre de places de stationnement pour voitures au belvédère Camillien-Houde soit réduit et remplacé par de la verdure et des espaces de détente.

Recommandation #8 La commission recommande de revoir l’aménagement du segment de la voie Camillien-Houde encaissé entre les falaises afin de rendre sécuritaire le passage des piétons et des cyclistes et de faciliter la cohabitation de tous les usagers.

Recommandation #9 La commission recommande que le belvédère Soleil soit aménagé du côté sud de la voie Camillien-Houde, au sommet de la falaise, et que son design mette en valeur le paysage et le caractère naturels du mont Royal.

Recommandation #10 La commission recommande que le chemin de plaisance Camillien-Houde / Remembrance fasse désormais partie du parc du Mont-Royal plutôt que du réseau routier montréalais.

Recommandation #11 La commission recommande de marquer les deux entrées de la voie Camillien-Houde et du chemin Remembrance par des aménagements de type portail indiquant que l’on quitte l’espace de la ville et que l’on entre dans l’espace du mont Royal.

Recommandation #12 La commission recommande : • que les travaux sur l’échangeur Remembrance / Côte-des-Neiges prévus depuis plusieurs années soient entrepris dans les meilleurs délais pour assurer une sécurité accrue pour tous les usagers; • que l’intersection Mont-Royal / Camillien-Houde / Chemin de la Côte-SainteCatherine soit réaménagée, en accordant une attention particulière aux besoins et à la sécurité des piétons et des cyclistes afin de rendre l’accès au parc plus convivial.

Recommandation #13 La commission recommande d’adopter une signalisation distinctive dans le parc, aux entrées et dans les rues avoisinantes pour orienter les usagers.

Recommandation #14 La commission recommande de réduire considérablement le nombre de places de stationnement à la maison Smith et d’aménager les stationnements dans l’esprit du parc sous réserve : • d’ententes avec les propriétaires de stationnements en périphérie; • de la mise en place d’un système de navette; • du déploiement de mesures d’accompagnement des usagers.

Recommandation #15 La commission recommande : • de repenser l’offre de transport collectif en connectant mieux la montagne aux réseaux existants d’autobus et de stations de métro, de même que du futur REM; • d’utiliser les moyens d’information et de marketing disponibles pour inciter les usagers à se rendre à la montagne en transport collectif; • d’aménager les autobus menant à la montagne pour qu’ils puissent recevoir les équipements nécessaires aux activités des personnes qui s’y rendent.

Recommandation #16 La commission recommande : • de mettre en place un bureau de projet spécifique pour le chemin de plaisance qui sera chargé de concevoir et de coordonner la mise en œuvre du plan qui actualisera la vision et les objectifs d’aménagement; • de doter cette unité de l’autorité requise et des ressources humaines et financières nécessaires à cette responsabilité; • de rendre public régulièrement l’état d’avancement des travaux.

***

Même si j'étais plutôt favorable au projet-pilote, je me rallie à 100% aux recommandations de l'OCPM, qui semblent être un excellent compromis. La réduction des "nuisances" par l'interdiction pur et simple de circulation entre les deux stationnements n'était pas la bonne solution, entraînait des inconvénients majeurs pour plusieurs personnes (accès aux cimetières, contournement inutile de la montagne pour certains usagers) tout en étant peu efficace pour prévenir le vrai problème: la circulation de transit (congestion, vitesse trop élevés, conflits entre les usagers). En permettant la circulation de part et d'autre sur un chemin refait, embelli et avec des mesures d'apaisement de la circulation, les gens qui utilisaient ce chemin purement comme raccourci seront moins tentés de le faire, et les familles qui souhaitent vraiment se rendre au Mont-Royal ou le traverser en voiture "pour le plaisir" pourront continuer de le faire en respecter le caractère de parc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur le fil Twitter de Benoit Chapdelaine

 
Le communiqué officiel de la Ville 
 

Axe Camillien-Houde–Remembrance : Montréal prend acte du rapport de l'OCPM sur les voies d'accès du mont Royal

2 mai 2019

Montréal, le 2 mai 2019 - La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante a réagi ce matin au rapport de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) sur les voies d'accès au mont Royal via l'axe Camillien-Houde–Remembrance. Mandaté pour assurer la tenue d'une consultation publique visant à évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit pour les véhicules particuliers et à imaginer le futur pour ces chemins d'accès au parc du mont Royal, l'OCPM devait entre autres formuler des recommandations et mesurer le niveau de satisfaction des usagers dans le cadre du projet pilote. 

« J'entends respecter les recommandations de l'OCPM tel que je m'y suis engagée au cours de la dernière année. La circulation sera donc possible sur Camillien-Houde, mais aujourd'hui, ce rapport signe aussi la fin de l'autoroute Camillien-Houde. À ce sujet, le rapport de l'OCPM est clair, le statu quo n'est plus possible, c'est ce que démontrent les résultats de la consultation. La route deviendra donc un chemin de plaisance apaisant et sécuritaire pour tous. D'ailleurs des aménagements transitoires nous permettront de faire le pont vers cette vision dès cet été », a déclaré la mairesse de Montréal. 

Le rapport de l'OCPM contient 16 recommandations basées sur les perceptions des citoyens et citoyennes ayant participé à la consultation. Près de la moitié de ces recommandations concernent la sécurité. Ainsi, dès cet été, un aménagement temporaire mettant l'accent sur la sécurité sera déployé par la Ville et tous les détails seront communiqués dans les prochaines semaines. Pour ce qui est de la vision à plus long terme du chemin de plaisance, tel que recommandé par l'OCPM, la Ville amorcera le travail rapidement. 

« Le mont Royal est un joyau, un poumon vert au cœur de l'île. Il appartient à tous les Montréalais et toutes les Montréalaises. Et chacun doit y avoir accès en toute sécurité. L'autoroute Camillien-Houde est chose du passée. Nous nous tournons maintenant vers l'avenir. Dorénavant, piétons, cyclistes, autobus et autos devront cohabiter dans le respect », a conclu la mairesse. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le bon sens est respecté. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ScarletCoral a dit :

À écouter : La chronique de de François Cardinal à l'émission Gravel le matin qui a « démoli » le rapport de l'OCPM.
https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/gravel-le-matin/episodes/433093/audio-fil-du-vendredi-3-mai-2019/32

D'habitude, je respecte grandement les opinions de François Cardinal mais je trouve son commentaire inapproprié en mentionnant que la Mairesse ne devrait pas tenir compte du rapport puisqu'elle a été élue sur cette promesse. La légitimé de l'élection de Projet Montréal ne donne pas le pouvoir à la formation politique de respecter ou pas les rapports de l'OCPM. Soit tu respectes l'organisation, soit tu le ne respectes pas mais ce n'est pas à la pièce... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être un tipping point dans la politique de PM de « faire chier les automobilistes pour faire chier les automobilistes ». 

Pas mal tout le monde s'entend pour dire qu'on donne trop d'espace aux automobiles dans nos villes... Cependant, si on enlève de l'espace il faut la redonner ailleurs : élargir les trottoirs, verdissement, voies réservées, métro aérien, tramway, pistes cyclables, etc.

Couper des rues en deux (pour rien) comme sur le Plateau ou sur Camillien-Houde n'est certainement pas une stratégie qui sert a augmenter la qualité de vie globale des citoyens et doit cesser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Né entre les rapides
      Voici une idée parfaitement insensée de ma part, que je serais le premier à rejeter si elle était proposée sérieusement, mais qui n'est pas totalement dénuée de vraisemblance malgré tout.  Alors...
      L'idée consiste à utiliser les déblais d'excavation des tunnels des futurs prolongements du métro, de les transporter sur le Mont-Royal, de sorte que le sommet de celui-ci se trouverait considérablement rehaussé.  Son profil deviendrait plus "pointu" --signe d'une montagne plus "jeune".  Par voie de conséquence, la hauteur maximale permise pour les futures tours pourrait être augmentée d'autant, sans compromettre l'objectif de conserver la prééminence du "Mont" dans le profil montréalais.  À ceux qui crieraient au sacrilège d'un lieu naturel, les promoteurs répondraient que ce ne serait pas "pire" que la création d'îles artificielles dans le lit du fleuve pour en faire le site d'Expo 67 --en utilisant les déblais de la construction de la première phase du métro.  Ils pourraient même ajouter que les dommages environnementaux sur la faune et la flore du Mont-Royal seraient moindres que ceux infligés au fleuve Saint-Laurent à l'époque.
      Il faudra toutefois attendre un peu avant que la réalité dépasse la fiction.  Ce qui risque cependant de ne pas attendre, c'est la flopée (volée) de dislikes de la part de ceux qui sont congénitalement imperméables à la fantaisie. 
    • By IluvMTL
      Je cherche un bon magasin près du centre-ville qui conçoit/construit des PC pour la modélisation/rendus en 3D. C'est un peu les mêmes exigences (CPU/GPU) que les PC pour des gamers. Merci!
    • By ScarletCoral
      Réaménagement de la rue Peel

      La Ville de Montréal procède au réaménagement de la rue Peel, du canal de Lachine jusqu’au mont Royal, afin d’offrir aux résidents et usagers un environnement agréable et favorisant les déplacements actifs et collectifs.
      La Ville souhaite créer un lien cyclable desservant le centre-ville, qui relie les pistes du canal Lachine et du boulevard De Maisonneuve.Au sud du boulevard René-Lévesque, la largeur de la rue Peel permet facilement l'implantation d'une piste cyclable. Au nord de ce boulevard, l'achalandage piéton, la diversité des activités et l'étroitesse de la chaussée rendent nécessaire une démarche de participation publique pour trouver ensemble les meilleures façons de combiner les différents modes de transport actif et collectif et faire de cette portion de la rue Peel un lieu central et mémorable de notre centre-ville.
       

      Information : https://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=9517,143041036&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Consultation pour la portion entre Sherbrooke et René-Lévesque  : https://www.realisonsmtl.ca/peel
      Info-travaux rue Peel : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7097,142059623&_dad=portal&_schema=PORTAL
       
    • By IluvMTL
      Usage université
      Conseil du 12 mars 2013
       
      http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_avis/pdfav14724.pdf
       
       
      http://www.canderel.com/fr/projets-actuels/le-1215-rue-carre-phillips

       
      Le 1215 rue Carré Phillips
       
      Montreal, QC
       
      Le 1215 rue Carré Phillips, situé à deux pas des magasins de la populaire rue Sainte-Catherine et du centre des affaires, boulevard René-Lévesque, est l’un des derniers emplacements d’importance encore disponibles au centre-ville de Montréal pour la construction d'une nouvelle tour de bureaux.
       
      Le futur immeuble offrira aux locataires l’accès à des bureaux dans un des lieux les plus stratégiques du centre-ville de Montréal. En effet, celui-ci est situé à la frontière entre les quartiers des affaires de l'est et de l'ouest de la ville tout en offrant à ses occupants un accès privilégié au métro et aux principales autoroutes, comme l'autoroute Bonaventure et l’autoroute Ville-Marie.
       
      Le 1215 rue Carré Phillips sera doté de technologies « vertes » et obtiendra la certification LEED. Présentement, on prévoit construire un immeuble d’une superficie de 900000 pieds carrés, mais les plans offrent la possibilité d’adapter la taille de celui-ci pour répondre aux exigences de tout autre occupant important.
       
      Les occupants apprécieront la conception exceptionnellement efficace des étages réservés aux bureaux. L’aménagement a été pensé pour permettre aux locataires de maximiser le nombre de postes de travail, offrant ainsi une efficacité sans pareil ailleurs sur le marché.
       
      Équipé de systèmes à l’avenant, ce projet offre l’occasion de combiner des technologies de pointe en matière de construction avec un emplacement et un environnement favorisant un type de développement durable.
    • By ScarletCoral
      Secteur Bridge-Wellington

      D’une superficie de 2,3 km2, situé à cheval sur les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, il comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.
      Le secteur Bridge-Bonaventure est actuellement fortement minéralisé, morcelé par les infrastructures de transport, peu convivial pour les transports actifs, mais aux paysages et patrimoines uniques. Il est occupé par des activités économiques diversifiées, mais est très peu habité, même s'il jouxte le quartier résidentiel de Pointe-Saint-Charles.
      De mai à octobre, plusieurs activités de consultation en personne et en ligne seront organisées afin de permettre à tous de s’informer, de discuter de la vocation du secteur, de mieux le découvrir, de s’inspirer d’exemples d’ici et d’ailleurs et de donner son opinion.
      Les résultats de la consultation permettront à l’équipe de la Ville de Montréal de préparer un document de planification comprenant des hypothèses de mise en valeur.
      Site Web : http://ocpm.qc.ca/bridge-bonaventure
      Diffusion en direct des séances : http://ocpm.qc.ca/en-direct
      Première soirée d'information
      22 mai 2019
      Kiosques d'information : 15 h
      Séance d'information : 19 h 
      Plaza Centre-Ville
      777, boul. Robert-Bourassa