Jump to content

Station Bois-Franc - Discussion


Recommended Posts

  • 7 months later...

Il y a beaucoup de travaux du REM dans la gare de triage Val-Royal, à l'ouest de la gare Bois-Franc. Il y a des grosses buttes de roche et pierre. Ils sont en train d'aplatir le terrain.

Selon moi ils préparent des voies de garage pour quand Bois-Franc sera le terminus.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, nephersir7 a dit :

Pourtant, c'est Du Ruisseau qui sera le terminus temporaire, non?

Ça a changé lors de la présentation du plan des mesures de mitigation... Il a été annoncé que ça sera Bois-Franc...

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Projet de réaménagement TOD autour de la gare Bois-Franc du REM, souhaité par les arrondissements de Saint-Laurent et Ahuntsic-Cartierville.  Prolongement du métro jusqu'à Bois-franc; il y a eu un manque d'opportunisme avec les travaux du garage Côte-Vertu, mais le projet est toujours sur la table auprès de l'ARTM.

https://journalmetro.com/local/saint-laurent/2310900/autour-de-la-gare-bois-franc-la-planification-dun-milieu-de-vie-commence/

05:00  |  22 avril 2019   By: Johanna Pellus  |  Journal Métro

Autour de la gare Bois-Franc, la planification d’un milieu de vie commence

image.png

Photo: Gracieuseté – Arrondissement de Saint-Laurent

Le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa, et la mairesse d'Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, veulent travailler avec les résidents pour un aménagement axé sur le transport en commun autour de Bois-Franc.

Saint-Laurent et Ahuntsic-Cartierville travaillent de concert pour réaménager les alentours de la gare de train Bois-Franc, située à la limite des deux arrondissements. Alors qu’elle deviendra également une station du Réseau express métropolitain (REM), le lieu se veut au cœur d’un développement impliquant les résidents.

Les maires des deux arrondissements, Alan DeSousa et Émilie Thuillier, souhaitent collaborer pour créer un aménagement axé sur le transport en commun, aussi appelé Transit-Oriented Development (TOD).

«Nous voulons un vrai TOD, pas seulement autour du résidentiel et des déplacements pendulaires [domicile-travail], indique la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville. Nous souhaitons construire un milieu de vie complet, pour tous les déplacements et corriger les erreurs du passé.»

Au-delà de réunir autour d’un projet le nord et le sud de la gare Bois-Franc, physiquement séparés par la voie de chemin de fer, l’objectif est de promouvoir la mobilité durable. «Il est impossible que tous les usagers viennent à la gare en auto. Il faut aménager pour qu’ils arrivent à pied, en vélo, en taxi ou en transport collectif», ajoute Mme Thuillier.

Pour le maire de Saint-Laurent, il s’agit bien de maximiser les principes de développement durable. «Chaque occasion est une opportunité pour des rues sécuritaires ou des toits verts, par exemple. Nous voulons une communauté qui a accès à tous les services.»

La véloroute Saint-Laurent s’inscrit dans cette continuité. Le tronçon entre le boulevard Toupin et la gare a été construit en 2016. M. DeSousa prévoit le prolongement de la piste cyclable jusqu’au parc du Bois-de-Liesse, à l’ouest, et vers la gare du Ruisseau, à l’est.

Pour connaître les besoins des résidents, les deux mairies tiendront une consultation publique le 30 avril, suivie d’atelier d’idéation. «Tout reste à étudier. Nous espérons avoir un rapport pour début 2020 afin de l’insérer dans notre plan d’urbanisme», ajoute M. DeSousa.

Agir sur le zonage
Les alentours de la gare Bois-Franc sont déjà en grande partie construits et, surtout, privés. Les municipalités peuvent donc principalement agir sur le zonage, soit les activités autorisées.

«Il s’agit de voir quel est le potentiel à développer et quels terrains sont sous-utilisés, explique Mme Thuillier. Sur le boulevard Laurentien, nous pourrions adopter un zonage mixte, pour enlever certains garages par exemple.»

Les élus souhaitent ainsi déterminer en amont les besoins et la densité voulus pour le secteur. Le but est d’éviter d’être «à la remorque» des promoteurs lorsqu’ils arrivent avec un projet.

Station de métro
La gare, présentement un arrêt du train de banlieue Deux-Montagnes, est appelée à se modifier avec l’arrivée du REM. Pour M. DeSousa, Bois-Franc aurait pu devenir une station intermodale complète en y ajoutant le métro.

«Avec la station Côte-Vertu en travaux, c’est une opportunité manquée, déplore le maire de Saint-Laurent, qui siège dans l’opposition à la ville-centre. Il reste 1,2 km de tunnel à creuser pour atteindre Bois-Franc. Selon tout critère objectif, en termes de coût, d’achalandage et autres, il s’agit du projet le plus rentable.»

Selon Mme Thuillier, qui est membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et de Projet Montréal, la mairesse Valérie Plante a demandé à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) d’étudier tous les projets sur la table. «Il faut que plusieurs projets se fassent en même temps et certains sont plus rapides, comme Bois-Franc», conclut-elle en évoquant la ligne rose notamment.

La consultation publique aura lieu le 30 avril, à 19 h (accueil à partir de 18 h 30), au Centre des loisirs de Saint-Laurent (1375, rue Grenet). Inscription: [email protected] ou 514 855-6000, poste 4261.

Edited by Chuck-A
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Chuck-A a dit :

Agir sur le zonage
Les alentours de la gare Bois-Franc sont déjà en grande partie construits et, surtout, privés. Les municipalités peuvent donc principalement agir sur le zonage, soit les activités autorisées.

«Il s’agit de voir quel est le potentiel à développer et quels terrains sont sous-utilisés, explique Mme Thuillier. Sur le boulevard Laurentien, nous pourrions adopter un zonage mixte, pour enlever certains garages par exemple.»

Les élus souhaitent ainsi déterminer en amont les besoins et la densité voulus pour le secteur. Le but est d’éviter d’être «à la remorque» des promoteurs lorsqu’ils arrivent avec un projet.

Je ne comprends pas trop comment on peut monter un TOD simplement en agissant sur le zonage post développement. C’est déjà bâti aux alentours (résidentiel et relativement neuf). On parle d’agir en amont, mais la majorité du territoire concerné est déjà développé ou en construction. Est-ce que quelqu’un connaît des bon exemples qui illustrent ce qu'on tente de faire ici?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, mk.ndrsn a dit :

Je ne comprends pas trop comment on peut monter un TOD simplement en agissant sur le zonage post développement. C’est déjà bâti aux alentours (résidentiel et relativement neuf). On parle d’agir en amont, mais la majorité du territoire concerné est déjà développé ou en construction. Est-ce que quelqu’un connaît des bon exemples qui illustrent ce qu'on tente de faire ici?

Ils parlaient d'essayer de remplacer les garages comme celui-ci (et il y en a beaucoup dans le secteur!) par quelque chose de plus dense. 

Link to comment
Share on other sites

12 hours ago, mk.ndrsn said:

Je n’avais pas réalisé que même le tunnel de stationnement actuel était si proche de Marcel-Laurin. Même sans tunnelier ou haveuse, un prolongement par cut-and-cover serait assez réaliste non?

Trop profond (25m), et le cut and cover, ça  ne se fait plus de ces jours parce qu'il est plus facile d'éviter les utilités publiques en allant en profondeur. De plus, c'est vraiment dérangeant pour les résidents du secteur. Juste les chantiers de reconstruction de rues dérangent déjà beaucoup, et franchement, ils y a beaucoup d'améliorations possible pour réduire la durée de ces chantiers dans le temps.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...