Jump to content

Recommended Posts

Après avoir été à la traîne de l’économie canadienne durant la majeure partie de 2012, l’économie du Québec a amorcé 2013 du bon pied. La croissance s’est accélérée à un rythme nettement plus élevé que dans le reste du pays en janvier.

 

Au cours du premier mois de 2013, le PIB du Québec a progressé de 0,9%, par rapport à une hausse de 0,2% dans l’ensemble du Canada, révèle mardi l’Institut de la Statistique du Québec.

 

Ce bond de la croissance fait oublier le recul prononcé de 0,6% observé au cours du dernier mois de 2012.

 

Sur une base annuelle, le PIB de la province a augmenté de 1,9% en janvier par rapport au même mois de 2012. Au Canada, la progression a été de 1%.

 

Gains chez les manufacturiers

 

Bonne nouvelle pour le secteur manufacturier, les fabricants ont enregistré une hausse de la production de 1,8% en janvier. Ce résultat fait suite à un repli de 0,3% observé en décembre.

 

Les services publics ont pour leur part affiché une hausse de 1,5%. L’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse ont noté une observation de 1,6%.

 

En revanche, le secteur de la construction a accusé une baisse de 0,2%. Les ressources naturelles, l’extraction minière, l’exploitation de carrières et l’extraction de pétrole et gaz ont aussi enregistré une baisse de production, de 1,6%.

 

Les ventes au détail progressent

 

Le commerce de détail prend également du mieux dans la province. Statistique Canada a annoncé mardi que les ventes au détail ont augmenté de 0,7% au Québec entre janvier et février. Lisez notre texte pour les résultats de février.

 

Cela fait suite à une hausse de 2,1% observée en janvier dans la province.

 

La performance du secteur du détail au cours des deux premiers mois de 2013 est rassurante, car les commerçants de la province avaient connu un dur mois en décembre. Les recettes des détaillaints avaient en effet fléchi de 2,5% au cours du dernier mois de 2012.

 

La santé du secteur du détail est d'autant plus importante, car d'autres secteurs clés de l'économie, la construction et les exportations, notamment, montrent des signes de faiblesse. Vendredi, l'économiste Hélène Bégin, de Desjardins, a signalé que faute d’une embellie des exportations avant l’an prochain, l’économie du Québec doit compter sur les consommateurs et les entreprises pour maintenir sa croissance.

 

«Les dépenses de consommation et les investissements des entreprises joueront un rôle important afin de maintenir l’économie du Québec en territoire positif», écrit-elle dans une note.

 

http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/l-economie-du-quebec-a-amorce-2013-en-lion/556660#.UXaRs0qWW3N

 

 

 

Etonnant pour le secteur de la construction,vu le nombre de grues à Montréal..mais bon ce n'est pas Montréal partout au Québec non plus...ce chiffre va surement s'améliorer avec le début des gros projets au printemps.

Edited by yulymx
Link to comment
Share on other sites

Sauf erreur, il n'y a pas de ralentissement pour l'ensemble de l'année, mais il y en a eu un en décembre, ce qui explique le rebond plus important en janvier. Donc, pour 2012: croissance faible et moins de recettes que prévu au budget. Je ne sais pas si ça répond à ta question.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value