monctezuma

Tour des Canadiens 2 - 51 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Tour des Canadiens 2

TDC2.jpg

Citation

Nom: Tour des Canadiens 2
Hauteur en étages: 51 étages hors-sol (plus appentis au toit). Numéroté jusqu'à 54. Étages 13, 14 et 44 manquants.
Hauteur en mètres: 166
Coût du projet:
Promoteur: Cadillac Fairview
Architecte: Page + Steele/IBI Group Architects
Entrepreneur général:
Emplacement:
Début de construction: 2016
Fin de construction: 2018
Site internet: Projet | Condos Tour des Canadiens 2
Lien webcam: Webcam - Tour des Canadiens 2 (mis à jour 2017-10-19)
Autres informations: Initialement à 37 étages, finalement à 49 étages hors-sol. Il y aura une passerelle reliée au Centre Bell au-dessus de Saint-Antoine.
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet:
Maquette:
Autres images:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nom: Tour des Canadiens 2

Hauteur en étages: 38, 38

Hauteur en mètres: 120

Coût du projet:

 

Promoteur: Cadillac Fairview

Architecte:

Entrepreneur général:

Emplacement: Coin sud-est de l'intersection Saint-Antoine / de la Montagne

 

Début de construction:

Fin de construction:

 

Site internet:

 

Lien webcam:

 

Autres informations:

 

* 380 condos

* 230 cases de stationnement

* 86 cases de vélos

* Le 757 de la Montagne sera démoli (street view)

* Le 1240 Saint-Antoine sera démoli (street view)

 

Rumeurs:

 

* L'immeuble sera relié au RESO par une passerelle aérienne au dessus de la rue Saint-Antoine, près de l'intersection de la Montagne

* La passerelle sera de 9 mètres au dessus de la chaussée

 

Aperçu artistique du projet:

[ATTACH]13157[/ATTACH]

 

Maquette:

 

Autres images:

 

Vidéo promotionnelle:

Edited by SkahHigh

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce7255ecaaffc30ef19a9df92d73b503.jpg

http://www.lesaffaires.com/

 

Une deuxième «Tour des Canadiens» en vente dès l’automne

Hugo Joncas . les affaires.com . 02-04-2013 (modifié le 02-04-2013 à 16:11)

 

La Tour des Canadiens. Photo: Canderel

Sa Tour des Canadiens est vendue à 100%, et Cadillac Fairview veut mettre en marché un deuxième immeuble de condos d’envergure comparable dès cet automne, au sud du Centre Bell.

 

La seconde tour de copropriétés « sera en grande partie semblable » à la Tour des Canadiens, dit Wayne Barwise, vice-président directeur, Aménagement, chez Cadillac Fairview. « Elle est toujours sur la table à dessin » a-t-il ajouté, en marge de la cérémonie de la première pelletée de terre de la Tour Deloitte, un autre projet de la filiale immobilière du Régime de retraite des enseignants de l’Ontario dans le quadrilatère.

 

«Le site précis n'est pas encore choisi, mais l'immeuble sera situé sur nos terrains au sud du Centre Belle, rue Saint-Antoine, dit Sal Iacono, vice-président principal, Développement et gestion immobilière, Est du Canada, chez Cadillac Fairview. Les dimensions précises de la nouvelle tour restent également à préciser. «On est en train d’étudier ça présentement. On va faire quelque chose à l’échelle de ce que le marché nous permettra de faire.»

 

Sal Iacono précise que le nouveau gratte-ciel pourrait être aussi grand que la Tour des Canadiens, qui compte 50 étages et 552 unités, et qu’il aura lui aussi un accès direct au métro. «Selon nous, non, le marché ne ralentira pas pour ce type de projet», dit-il.

 

Cadillac Fairview et son partenaire constructeur Canderel mise sur des unités de luxe et mousse leur vente avec un marketing intense. La Tour des Canadiens, par exemple, a développé tout un plan d’avantages en collaboration avec les Canadiens de Montréal pour mousser la vente de ses copropriétés, comme du temps de glace au Centre Bell, un accès à des billets en prévente et des tirages pour des places en loge ou directement derrière le banc des joueurs.

 

Chez Altus, l’évaluateur Mathieu Collette croit que les projets avec des vues dégagées, avec un accès direct au métro, comme la Tour des Canadiens, continueront de bien se vendre. «Au dernier trimestre de 2012, 64 % des unités en projet au centre-ville, dans le Vieux-Montréal et dans Griffintown étaient déjà vendues », signale-t-il.

 

Deux tours de 500 000 pieds carrés

 

À l’est du Centre Bell, Cadillac Fairview a déjà excavé l’équivalent des trois étages de stationnement que comptera son autre projet en cours, la Tour Deloitte, un gratte-ciel de bureaux de 26 étages et 495 000 pieds carrés, dont le cabinet de comptables sera locataire principal.

 

Le promoteur a en outre donné peu de détails supplémentaires sur la deuxième tour de bureaux qu’il compte construire en face, de l’autre côté de la rue Saint-Antoine. Elle fera quelque 500 000 pieds carrés également, mais sera « différente » de la Tour Deloitte, dit Sal Iacono, qui n’a pas voulu donner plus de détails.

 

Selon nos sources, les courtiers immobiliers reçoivent déjà des appels de Cadillac Fairview pour sonder l’intérêt de gros locataires potentiels pour son deuxième immeuble de bureaux. « La raison d’être d’un promoteur, c’est toujours de vendre le prochain projet », dit Sal Iacono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

woohoo!! Excellent!

 

Sal Iacono précise que le nouveau gratte-ciel pourrait être aussi grand que la Tour des Canadiens, qui compte 50 étages et 552 unités

 

MMmmm, au sud du Centre Bell, il devra obtenir de bonnes dérogations... 2 x 30 étages?

 

hauteurs-sud-centre-bell.jpg

Edited by franktko

Share this post


Link to post
Share on other sites
Étrange, j'aurais cru que la limite des hauteurs aurait été plus haute, étant donné le niveau plus bas de la rue..

 

Mais il faut aussi ne pas avoir un clash entre le centre-ville et le secteur petite bourgogne, a l'ouest de la rue Lucien l'Allier, dont les batiments ont 3-4 étages persque partout. On pourrait aller vers du 120m et + jusqua l'ETS par contre, entre University et De la Montagne.

 

 

J'ai été drolement content de voir cet article ce matin!!! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grosso modo, il ne restera presque plus aucun terrain 200+ à développer à Mtl quand ceux autour du Centre Bell seront habités. De deux choses l'une dans un avenir plus ou moins éloigné, et quand la demande se manifestera: ou bien on révisera à nouveau les hauteurs à la périphérie du cv, ou bien on facilitera la destruction d'immeubles existants dans le cv pour les remplacer par du plus haut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By IluvMTL
      Vivez ou revivez le Panel Vision 2019 : La revitalisation du sud-est de Ville-Marie, un événement réunissant 3 des plus grands acteurs immobilier de Montréal et traitant des sujets les plus actuels de ce domaine qui nous unit ! 🎥🤩
      Merci encore à Vincent Chiara (MACH), Laurence Vincent (PRÉVEL) et à Patrick Lebire et Philippe Olivier Bouclin (Groupe Sélection) pour le partage généreux de leur vision, de leur expertise et de leur expérience. Nous en sommes ressortis inspirés !
      https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2223296981073308&id=108545022548525
      Inscriptions fermées
      EXCLUSIF AUX MEMBRES
      PANEL VISION : 
      LA REVITALISATION DU SUD-EST DE VILLE-MARIE, PROCHAIN PÔLE MAJEUR DE LA VILLE
      4 avril 2019
      Mentorat
      Des joueurs d'expérience et de grands bâtisseurs partageront leur vision de la revivification du sud-est de Ville-Marie, un secteur à l'aube de connaître un important essor et de devenir un pôle majeur de la Métropole.

      Nos invités et grands développements sous la loupe :

      Vincent Chiara, Président et fondateur, GROUPE MACH
      Quartier des lumières

      Laurence Vincent, Coprésidente, PRÉVEL
      Terrain voisin du Pont Jacques-Cartier

      Patrick Lebire, Directeur principal, Développement &
      Philippe Olivier Bouclin, Directeur immobilier, GROUPE SÉLECTION
      Brasserie Molson

      Au coeur des échanges :
      * Vision pour les derniers terrains d'envergure du Centre-Ville
      * Présentation des ambitieux projets qui y marqueront l'horizon
      * Dynamique du secteur
      * Enjeux : le 20 / 20 / 20, investissements locatifs vs revente
      * Design architectural, création de milieux de vie optimisés et inspirations internationales
      * Connexion avec le secteur du Vieux-Port
      * Nécessités en infrastructures 
    • By YMQ
      Accurso vend devant le Centre Bell
       
      Hugo Joncas . les affaires.com . 13-04-2012 (modifié le 13-04-2012 à 17:37)
       
      Les plans se précisent pour le développement de l’îlot situé devant le Centre Bell, entre la rue des Canadiens-de-Montréal et le boulevard René-Lévesque Ouest, au centre-ville de Montréal. L’homme d’affaires Tony Accurso vient de vendre la parcelle qu’il y détenait au propriétaire de la partie nord du lot, Giorgio Tartaglino.
       
      Le citoyen de Monaco termine ainsi l’assemblage de son terrain pour construire une éventuelle phase 3 à son projet de copropriétés Roccabella, annoncé le 3 avril.
       
      À 10,2 millions de dollars, la transaction revient à 567 $ le pied carré. Un prix plus élevé que celui de toutes les transactions conclues dernièrement dans le quartier, reconnaît Serge Labelle, vice-président aux finances de la société de Giorgio Tartaglino, MC Finance. « Mais on pense que ça représente les taux qui vont être payés dans les prochaines années au centre-ville de Montréal, dit-il. Les terrains vont se faire de plus en plus rares ces prochaines années si tous les projets annoncés se font. »
       
      Chez Altus, l’évaluateur Mathieu Colette que le prix reflète la nature de la transaction : un assemblage. « Si l’acheteur a payé son terrain au nord beaucoup moins cher parce qu’il l’a acheté depuis plusieurs années, qu’il y exploite un stationnement depuis longtemps, l’ensemble du terrain reconstituté lui revient moins cher », explique-t-il.
       
      Ce lot était au centre de toutes les convoitises. En janvier, le fonds torontois Cattera et le constructeur montréalais Broccolini ont acquis les lots du côté sud de l’îlot, directement en face du Centre Bell. Selon nos informations, il est ensuite entré en discussions avec Tony Accurso pour acheter son lot de 18 000 pieds carrés, rue de la Montagne, que Giorgio Tartaglino vient d’acheter.
       
      L’homme d’affaires Luc Poirier a aussi tenté de mettre la main sur le terrain. « Nous, on offrait huit millions », dit le promoteur, joint par LesAffaires.com. Fin décembre, ses partenaires et lui ont même fait une avance à Tony Accurso, pour lui démontrer le sérieux de leur proposition. « Il doutait de notre capacité de payer », explique Luc Poirier.
       
      Le Roccabella va de l’avant
       
      Giorgio Tartaglino ouvrira dès le début mai un bureau de vente pour les unités de la première des deux tours de 25 étages déjà prévues dans le projet Roccabella, sur les terrains qu’il détenait déjà, boulevard René-Lévesque. Les plans prévoient au total 512 unités de condos et 400 places de stationnement. MC Finance construira les deux gratte-ciel sur un basilaire commercial de 20 000 pieds carrés. « On aimerait y aménager une épicerie fine, avec une fromagerie, une charcuterie, une pâtisserie… » explique Serge Labelle, de MC Finance. Il évalue l’investissement total à 120 millions de dollars. Les travaux de la première tous devrait être terminés en 2015, estime-t-il.
       
      Sur le terrain racheté à Tony Accurso, le promoteur pourrait construire un autre immeuble d’ici une dizaine d’années. Mais à court terme, Giorgio Tartaglino l’a surtout acheté pour éviter qu’un autre gratte-ciel soit érigé et bloque la vue des acheteurs d’unités dans les premières phases. « On entendait toutes sortes de choses sur ce qui pourrait se faire sur ce terrain, et on n’aimait pas ça », explique Serge Labelle.
       
      Luc Poirier, qui convoitait aussi le lot, projetait d’y ériger une tour de 35 étages et 225 unités.
       
      http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/accurso-vend-devant-le-centre-bell/543282