Jump to content

Recommended Posts

Affaires

Compétitivité des coûts: Montréal en tête

23 mars 2012 | 13h30

ARGENT

Montréal arrive en tête de 30 grandes agglomérations canadiennes et américaines sur le plan de la compétitivité des coûts, selon une étude réalisée par le cabinet KPMG.

 

 

 

 

Argent

Montréal arrive en tête de 30 grandes agglomérations canadiennes et américaines sur le plan de la compétitivité des coûts, selon une étude réalisée par le cabinet KPMG.

 

Montréal devance Toronto, qui arrive deuxième, Cincinnati (3e), Vancouver (7e), Chicago (21e), Philadelphie (23e), Boston (27e) et New York (29e), dans cette étude intitulée «Choix concurrentiels 2012».

 

L'enquête repose sur l'analyse de 26 facteurs de coûts, tels que la main-d'œuvre, le fardeau fiscal, l'immobilier et les services publics.

 

«À Montréal, les coûts du transport sont relativement faibles; les loyers des locaux industriels sont modérés, et l'électricité ne revient pas très cher, ce qui attire de nombreuses entreprises », explique Denis Lacroix, associé, Fiscalité internationale, KPMG au Canada.

 

En outre, les sociétés bénéficient d'un vaste éventail d'incitatifs, notamment en recherche et développement, pour le commerce électronique, en production de médias numériques, pour les activités financières mondiales et en fabrication.

 

Selon M. Lacroix, ces incitatifs constituent autant d'atouts pour la métropole montréalaise, «car ils se traduisent par un allègement du fardeau fiscal.»

 

Montréal se démarque notamment de l'ensemble des villes du monde par la production vidéo. À ce chapitre, la ville se classe septième parmi 103 agglomérations urbaines de neuf pays arrivés à maturité.

 

Au Canada, parmi 16 villes de diverses tailles, Montréal arrive toutefois au septième rang.

 

L'agglomération de Trois-Rivières, qui détient le meilleur score au Québec, se classe au quatrième rang au Canada, derrière Moncton, Frederiction et Halifax. Moncton est au tout premier rang canadien, en raison des coûts de main-d'œuvre avantageux et du fardeau fiscal plutôt faible, indique KPMG.

 

La Ville de Québec, qui est la seule autre ville québécoise à apparaître au palmarès, devance Montréal, au sixième rang.

 

Enfin, KPMG estime que le Canada arrive au troisième rang mondial, parmi les marchés à maturité, pour les coûts d'exploitation, après le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

 

Les États-Unis arrivent au septième rang, après la France et l'Italie, mais avant l'Allemagne, l'Australie et le Japon.

 

 

http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2012/03/20120323-133024.html

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Countup


×
×
  • Create New...