Jump to content

Recommended Posts

Le Journal de Montréal

10/07/2007

Montréal n'aurait pas sa place dans le calendrier des courses de NASCAR.

 

C'est du moins ce qu'il faut croire si l'on se fie aux commentaires de Jerry Long, un ancien dirigeant chez J.R. Reynolds, la compagnie propriétaire de Winston, qui a longtemps commandité la principale série de NASCAR avant qu'elle ne soit remplacée par Nextel.

 

 

En entrevue au Winston-Salem Journal où il est question des décisions de marketing prises par NASCAR, Long écorche Montréal, qui doit accueillir une course de la série Busch, au circuit Gilles- Villeneuve, le 4 août.

 

 

Le principal intéressé est d'accord que la série prenne de l'expansion au-delà des frontières américaines, mais il croit que ses dirigeants font erreur en venant à Montréal.

 

 

«Je ne vois pas du tout Montréal comme une ville de NASCAR», a-t-il affirmé au quotidien de la Caroline du Nord.

 

 

«Reynolds était la compagnie de tabac numéro un là-bas et nous avions un bureau à Montréal, a-t-il poursuivi. J'étais au Québec il y a quelques semaines et j'ai constaté que les gens làbas pensent encore différemment.

 

 

«En 1983 ou en 1985, nous avions tout fermé là-bas; nous ne pouvions vivre avec ces gens», a ajouté celui qui a joué un gros rôle dans l'expansion phénoménale de la série.

 

 

Les New-Yorkais ne viendront pas

 

 

Selon lui, la série aurait mieux fait de tenter sa chance à Toronto.

 

 

«Nous avions tout déménagé à Toronto à l'époque et c'est l'endroit où aller; il y a tout là-bas», a dit celui qui ne comprend pas pourquoi la série s'acharne à diffuser ses courses sur plusieurs réseaux de télévision.

 

 

«Personne ne veut aller à Montréal, a-t-il ajouté. Si les dirigeants de NASCAR pensent que les gens vont conduire à partir de New York pour aller à Montréal, c'est ridicule. Mais si la course a lieu à Toronto, tu peux faire la route de Chicago ou de Detroit.

 

 

«Ils devraient oublier Montréal», a conclu celui qui ne porte vraisemblablement pas la métropole dans son coeur.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 41
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

non habsfan, il etait de Montreal, il le dit, j'ai tout fermé pour aller a toronto parcequ'il y a tout la bas...

 

«Reynolds était la compagnie de tabac numéro un là-bas et nous avions un bureau à Montréal, a-t-il poursuivi. J'étais au Québec il y a quelques semaines et j'ai constaté que les gens làbas pensent encore différemment.

 

 

«En 1983 ou en 1985, nous avions tout fermé là-bas; nous ne pouvions vivre avec ces gens», a ajouté celui qui a joué un gros rôle dans l'expansion phénoménale de la série.

 

Il n'a jamais vécu ici. tout ce qu'il dit c'est que Reynolds avait des bureaux ou une usine ici, et qu'ils ont fermé et déménagé à Toronto.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Moi le nous je le prends inclusive, il avait un bureau, donc il travaillait à ce bureau.

 

"Nous ne pouvions vivre avec ces gens", un autre signe qu'il a vécu ici.

 

De toute façon ça change rien, ça pue l'angryphone a plein nez.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Et bien, en voilà un autre qui aime pas Montréal et/ou les francophones et/ou le Québec et/ou les bars qui ferment tard et/ou l'attitude festive des montréalais et/ou etc...

 

Y'en aura toujours. Ma mere a dit que des gens comme ça, il faut les comprendre et les aimer, parce que ils ont pas beaucoup d'amis.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • Administrator

Nascar à Montréal: mission accomplie

Stéphanie Morin

La Presse

Ceux qui clamaient que le NASCAR ne trouverait jamais de public à Montréal devront se raviser.

Les spectateurs se sont présentés en masse lors des deux derniers jours au circuit Gilles-Villeneuve. Hier, ils étaient 68 150 autour du tracé, dont plusieurs qui ont acheté des billets d'admission générale à la porte. Pour les deux jours de compétition, c'est 129 473 personnes qui ont franchi les tourniquets.

 

«Le nombre de personnes a dépassé nos attentes, explique Martin Spalding, directeur général de Stock-car Montréal. Les gens ont décidé de rester avec nous jusqu'à la fin, même si la course s'est terminée à 19h20 un samedi soir!»

 

Joe Balash, directeur du championnat Busch, s'est dit ravi de voir les gradins remplis, même lors des séances d'essais privés. Sur les circuits américains, ces séances se déroulent presque toujours devant des sièges déserts. «C'était fantastique de voir les gens debout, à crier et à faire la vague. C'était une foule incroyable.»

 

Les succès des héros locaux, Andrew Ranger en NASCAR Canadian Tire et Patrick Carpentier en Busch ont grandement aidé à la frénésie de la foule. «Cette course a démontré tout le talent des pilotes d'ici. Heureusement qu'Andrew et Patrick n'ont pas gagné, sinon, nous n'aurions rien à améliorer pour l'an prochain», dit Spalding en riant.

 

Pour l'instant, l'avenir de Busch Series à Montréal n'est pas fixé. Le contrat entre NASCAR et les promoteurs de l'événement n'était prévu que pour une année (comme pour tous les circuits.) Martin Spalding a toutefois déjà entamés les discussions avec Mike Helton, président de NASCAR, et le vice-président de l'organisation des courses, Steve O'Donnell.

 

«Je pense qu'ils souhaitent revenir ici l'an prochain, estime-t-il. Brian France, président du conseil d'administration de NASCAR, m'a serré la main à la réunion des pilotes et il m'a dit : mission accompli. Il était très content.» Assez pour songer à envoyer un jour une course de Nextel au Canada? «Aucune course de Cup n'a été disputée hors des États-Unis et leur calendrier compte déjà 35 courses. On va d'abord songé à présenter une autre course de Busch.»

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value