Jump to content

mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Administrator

Pénurie de médecins

Le Collège assouplit ses règles

 

Plus d'info

Audio et Vidéo

 

 

 

071016medecins-cdp_n.jpg

Conférence de presse des médecins

 

Le Collège des médecins du Québec a décidé d'assouplir ses règles pour les médecins formés à l'étranger.

 

Les médecins détenteurs d'un permis restrictif pourront désormais avoir un permis régulier au bout de cinq ans.

 

Actuellement, un médecin diplômé à l'étranger et titulaire d'un permis restrictif ne peut travailler que dans un établissement qui le parraine et doit renouveler son permis chaque année.

 

Il y a actuellement 389 médecins diplômés à l'étranger et titulaires d'un permis restrictif. Cent soixante-quinze d'entre eux pourront bientôt faire une demande de permis régulier, puisqu'ils ont déjà renouvelé leur permis restrictif cinq fois.

 

071016lamontage-yves_n.jpg Yves Lamontagne, président du Collège des médecins

 

Selon le Collège des médecins, cet assouplissement permettra aux médecins de travailler à l'extérieur de l'établissement où leur pratique professionnelle était limitée et leur permettra d'offrir davantage de soins à la population.

 

« Ça ne comblera pas la pénurie de médecins, a déclaré le Dr Yves Lamontagne, président du Collège, en conférence de presse mardi matin, mais ça rendra ces médecins plus accessibles ».

 

Concrètement a-t-il déclaré, « cela veut dire qu'un cardiologue diplômé à l'étranger titulaire d'un permis restrictif pourra offrir, s'il obtient son permis régulier, ses services aux Québécois à l'extérieur de l'établissement où il exerce et même dans le cadre dedépannage en région. »

 

Vous avez devant vous un médecin heureux — Jean-Luc Monfrais, président de l'Association des médecins à permis restrictif

 

 

Selon le Dr Lamontagne, il était temps de changer la situation.

 

Plusieurs médecins titulaires d'un permis restrictifenseignent actuellement dans les facultés de médecine du Québec. « S'ils sont jugés compétents pour cet enseignement, ils le sont assez pour pratiquer sur tout le territoire québécois, c'était illogique, inhumain, et c'est un peu une reconnaissance », a déclaré le Dr Lamontage en entrevue à Simon Durivage, à RDI, mardi.

 

Deux autres mesures

 

Le Collège des médecins a aussi décidé que les médecins résidents en médecine interne et en pédiatrie n'auront plus besoin du permis d'une autre juridiction canadienne pour obtenir le permis temporaire.

 

Les examens de médecine interne et de microbiologie médicale et d'infectiologie sont aussi harmonisés à ceux du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value