Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'actuellement'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec
    • Reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


À propos de moi


Biographie


Location


Intérêts


Occupation


Type d’habitation

35 résultats trouvés

  1. Une autre perte pour Sainte-Catherine Ouest. Source: Montréal Express Le siège social d’Astral Media, qui se trouve actuellement au 2100 Sainte-Catherine Ouest, déménagera lundi prochain au 1800, avenue McGill College. L’édifice, qui s’appelle actuellement la Place Montréal-Trust, aura désormais pour nom Maison Astral. Ce changement de nom n’affecte toutefois pas la portion centre commercial du bâtiment. La tour à bureaux, qui compte 30 étages, accueillera 400 des 2800 employés de l’entreprise. On ignore ce qui adviendra du 2100 Saint-Catherine Ouest, une propriété du Collège Lasalle.
  2. Le gouvernement portugais a annoncé dimanche qu'il allait nationaliser BPN (Banco Portugues de Negocios), une petite banque qui a enregistré des pertes d'environ 700 millions d'euros (1,08 milliard $ CAN)durant la crise financière et qui fait actuellement l'objet d'une enquête pour mauvaise gestion. Pour en lire plus...
  3. La hausse escomptée de la demande pour les obligations, en raison de la possibilité que la Réserve fédérale américaine rachète des titres à longue échéance, semble être le facteur dominant du marché obligataire actuellement. Pour en lire plus...
  4. Très bonne nouvelle! Québec veut favoriser le bois dans la construction Dans l'espoir de donner un coup de pouce à l'industrie forestière, le gouvernement Couillard permettra aux entrepreneurs d'avoir recours au bois massif lorsque viendra le temps d'ériger des immeubles de 12 étages ou moins dans la province. Le premier ministre Philippe Couillard a annoncé lundi le lancement d'un ouvrage sur le sujet produit par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) en collaboration avec l'institut de recherche sans but lucratif FPInnovations. «Pour le marché américain seulement, et de façon très conservatrice, on parle d'un marché de 1 milliard $, a-t-il affirmé en conférence de presse. C'est une grande quantité d'emplois et d'occasions d'affaires pour nos entreprises. C'est clair que tout le monde attendait cela dans le secteur de la forêt.» En agissant de la sorte, le Québec devient la première province à tracer des lignes directrices visant à encadrer la construction en bois pour les édifices d'au plus 12 étages. Les modifications réglementaires apportées en 2010 encadraient les édifices pouvant aller jusqu'à six étages, comme c'est actuellement le cas en Ontario et en Colombie-Britannique. Ailleurs au Canada, on permet le bois pour les immeubles de quatre étages et moins. L'ouvrage d'une soixantaine de pages détaille entre autres les éléments à prendre en compte, comme le type de bois - principalement de l'épinette noire - à utiliser, la résistance au feu, les calculs de structure, les détails d'ancrage ainsi que l'entretien. «Nous avons mené et supervisé des tests sismiques, de feu et de portée pour s'assurer qu'ils répondent au code du bâtiment», a expliqué en entrevue téléphonique le président et chef de la direction de FPInnovations, Pierre Lapointe. En conférence de presse à Dolbeau-Mistassini, au Lac-Saint-Jean, M. Couillard a estimé qu'il s'agissait d'une «avancée importante» qui permettra de «dynamiser» et de faire rayonner le secteur forestier. «J'étais en France, il y a quelques mois, dans (la région de) l'Aquitaine, où l'on demande l'expertise du Québec, a-t-il dit. Voilà certainement un domaine où l'on va rayonner.» Dans la province, M. Couillard a rappelé qu'un projet de tour de 13 étages (12 en bois) et de 94 logements, estimé à 25 millions $, verra le jour à Québec. «Aussi bon» que le béton ou l'acier, le bois se démarque entre autres par sa légèreté et sa résistance aux tremblements de terre, a souligné le président et chef de la direction de FPInnovations. «Nous avons effectué des tests à une magnitude de 6,8 sur l'échelle de Richter, a précisé M. Lapointe. Puisque le bois ondule, on peut réutiliser l'édifice, contrairement au ciment ou l'acier.» Si le premier ministre Couillard a fait valoir que l'Université Laval et l'Université du Québec à Chicoutimi offraient actuellement aux architectes et étudiants une formation tenant compte des nouvelles normes, le dirigeant de l'institut de recherche a estimé qu'il y aura du travail à faire de ce côté. «La majorité des cours donnés depuis des années porte sur des infrastructures d'acier ou de ciment, a dit M. Lapointe. C'est là où il va y avoir de la pédagogie à faire. Les consommateurs sont déjà ouverts au bois.» L'annonce du gouvernement Couillard survient alors que s'étire notamment depuis le mois de juin la crise forestière sur la Côte-Nord, où les industriels forestiers ont suspendu leurs activités, ce qui prive de travail actuellement plusieurs centaines de personnes. Pour le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec, André Tremblay, le nouveau cadre réglementaire représente un «symbole» pour l'industrie. «Nous sommes les premiers, comme juridiction, à le faire, a-t-il expliqué au cours d'un entretien téléphonique. On vient d'ouvrir une porte additionnelle. Les architectes et ingénieurs vont pouvoir user de leur créativité.» M. Tremblay a également souligné que dans certains cas, l'utilisation du bois pourrait accélérer le processus de construction d'édifices en plus d'offrir des prix concurrentiels. http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201508/17/01-4893281-quebec-veut-favoriser-le-bois-dans-la-construction.php
  5. Adopter une résolution autorisant la démolition du bâtiment existant situé aux 2148-2150, rue de la Montagne ainsi que la construction d'un bâtiment commercial sur le lot 1 341 026, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble Une demande de projet particulier a été déposée le 6 mai 2015 afin d’évaluer la démolition du bâtiment existant ainsi que des dérogations relatives à la hauteur minimale prescrite, à la superficie maximale du commerce et à l’unité de chargement dans le cadre de la construction d’un édifice commercial bordant la rue de la Montagne. Cette demande peut être effectuée en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (CA-24-011). DÉCISION(S) ANTÉRIEURE(S) n/a DESCRIPTION Description du site La propriété est située dans l’ouest de l’arrondissement dans le secteur animé de Bishop/Crescent entre la rue Sherbrooke et le boulevard De Maisonneuve. L’emplacement, d’une superficie de 267 m², est actuellement occupé par un bâtiment de 3 étages plus soussol construit en contiguïté avec les 2 bâtiments voisins. Ledit bâtiment a été construit vers 1866 et a été agrandi en 1969 dans la cour avant jusqu'à la limite d’emprise de la rue de la Montagne. Cet agrandissement est venu masquer et/ou enlever la plupart des caractéristiques architecturales d’origine. Le bâtiment est actuellement vacant. Il comportait un restaurant au rez-de-chaussée, une boutique de chaussures au sous-sol et 3 logements aux étages supérieurs. Selon une inspection de juin 2013, les logements sont vacants depuis cette date. Enfin, une ruelle publique donne accès à l’arrière de la propriété. Le programme Le requérant désire démolir le bâtiment existant et le remplacer par un nouveau bâtiment commercial. Tous les planchers, la toiture ainsi que le 3e étage (avec toit mansard) seraient démolis. Seul les fondations et une partie du mur arrière seraient conservées. Le nouveau bâtiment aurait 2 étages plus sous-sol et 11,79 mètres de hauteur, donc moins haut, en mètres, que le bâtiment existant. L’ensemble du bâtiment serait occupé par une boutique de vêtements de 520 m2. Au niveau stationnement, il y aurait 1 unité pour auto et 5 unités pour vélo situées à l’extérieur dans la cour arrière. L’accès à ces stationnements se ferait par la ruelle publique à l’arrière. Enfin, il n’y aurait aucune unité de chargement et les livraisons se feraient par cette même ruelle. sent via Tapatalk
  6. Plusieurs firmes pharmaceutiques négocient actuellement pour acheter ViroChem, notamment Vertex, Roche, Merck et Gilliad. Pour en lire plus...
  7. Les économistes du Mouvement Desjardins estiment que le Québec résistera mieux que les autres provinces à la crise qui s'abat actuellement sur l'économie mondiale et qu'il devrait éviter de tomber en récession. Pour en lire plus...
  8. L'entreprise investit donc dans un centre de données Internet en banlieue nord de Montréal. Telus gère actuellement huit centres de données au Canada. Pour en lire plus...
  9. Zimmer achète Orthosoft 24 août 2007 - 11h14 Presse Canadienne Agrandir Le docteur Louis Philippe Amiot est un des grands patrons d'Orthosoft. La montréalaise Orthosoft (OSH) sera vendue à l'américaine Zimmer Holdings (ZMH). Les deux parties ont signé une entente, ont-elles annoncé jeudi. La société spécialisée en logiciels et instruments pour la chirurgie orthopédique par ordinateur a vu son titre bondir de plus de 60% vendredi matin à la Bourse de croissance TSX. Zimmer entend maintenir les activités actuelles d'Orthosoft à Montréal. La société américaine intégrera l'entreprise achetée dans sa structure existante. Orthosoft, dont le siège social est situé dans le Vieux Montréal, compte actuellement 81 employés, la plupart affectés à la vente et au développement de produits. De son côté, Zimmer est basée à Warsaw, en Indiana. Elle est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d'implants orthopédiques de reconstruction et d'implants rachidiens, d'appareils de traumatologie et de produits chirurgicaux orthopédiques connexes. Zimmer est active dans plus de 24 pays, et vend des produits dans plus de 100 pays. En 2006, le chiffre d'affaires de Zimmer s'est établi à environ 3,5 G$.
  10. Le premier ministre juge que les politiques économiques américaines ont contribué à engendrer la crise qui secoue actuellement les marchés financiers. Pour en lire plus...
  11. Une fois mis en oeuvre, l'accord éliminera les droits de douane sur la majorité des marchandises. Les échanges entre les deux pays sont actuellement limités. Ils ont atteint 76 M$ l'an dernier. Pour en lire plus...
  12. Nom: CLSC des Faubourgs Hauteur en étages: 6 Hauteur en mètres: Coût du projet: Promoteur: Architecte: Entrepreneur général: Montoni Emplacement: Coin Sainte-Catherine Est et Berger, Ville-Marie Début de construction: Mai 2014 Fin de construction: Printemps 2015 Site internet: Lien webcam: Autres informations: * Déménagement sur ce site du CLSC des Faubourgs qui loge actuellement dans des locaux de l’UQAM * RDC commercial (Tim Hortons) * Le nouveau bâtiment n’occupera qu’une partie du stationnement Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  13. Selon l'Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC) du Royaume-Uni, plus de 2000 avions commerciaux sont actuellement en attente d'être démantelés à l'échelle du globe. Pour en lire plus...
  14. Que fera Jean Coutu avec Rite Aid? Jean Coutu a une décision à prendre avec Rite Aid qui symbolise sa «perçée» sur la scène internationale. Rite Aid n’apporte plus aucune valeur à Jean Coutu, selon les calculs de l’analyste Keith Howlett, de Desjardins Valeurs Mobilières. À son cours actuel, l’action de Jean Coutu est même sous-évaluée d’au moins 10%, affirme l’analyste. Rappelons que Jean Coutu détient une participation de 30% dans le pharmacien américain Rite Aid. M. Howlett estime que les activités de Jean Coutu au Canada ont une valeur de 9,50$ par action actuellement. L’action de Jean Coutu ne cesse de perdre de la valeur depuis un an ayant terminé la semaine à 8,38$ vendredi à la Bourse de Toronto. Le titre a même touché un nouveau plancher à 8,30$ en cours de journée vendredi. Rite Aid, dont le titre a perdu 22% de sa valeur jeudi pour clôturer à un creux de 1,35$ à la Bourse de New York, est devenu un boulet pour Jean Coutu. (Rite Aid a rebondi pour gagner 10% vendredi en Bourse) Le redressement des ventes dans les pharmacies Eckerd et Brooks aux États-Unis est un défi de taille que tente de relever Rite Aid. Plusieurs scénarios s’offrent à Jean Coutu pour la gestion de sa participation dans Rite Aid. Scénario no1 Injecter davantage d’argent dans Rite Aid dans l’optique d’obtenir un rendement raisonnable éventuellement. M. Howlett soutient que cette éventualité est peu probable étant donné que les dirigeants de Jean Coutu ont une tolérance limitée pour le risque excessif. Surtout après la mésaventure qui a mené à la vente des pharmacies Brooks et Eckerd à Rite Aid. Il ne faut pas oublier que Rite Aid est actuellement la seule avenue possible pour Jean Coutu si le pharmacien montréalais souhaite encore devenir un acteur important dans le secteur des pharmacies en Amérique du Nord. Scénario no2 Importer la marque Rite Aid au Canada. L’Ontario et l’Ouest canadien sont deux marchés qui pourraient être réceptifs à la venue de Rite Aid, croit M. Howlett. Scénario no3 Distribuer la participation dans Rite Aid directement aux actionnaires. Scénario no4 Vendre les actions de Rite Aid. Conclusion Peu importe le scénario, Keith Howlett ne s’attend pas à ce qu’une décision soit prise par Jean Coutu avant la fin de l’an prochain. Si Jean Coutu conserve ses actions de Rite Aid ou injecte davantage d’argent dans Rite Aid, la direction devra être convaincue que Rite Aid peut se mesurer à Walgreens, CVS et Wal-Mart. Ce qui n’est pas une mince affaire. Une réponse est attendue d’ici 18 mois. http://blogues.cyberpresse.ca/lapresseaffaires/dufour/?p=427
  15. Longueuil veut sa propre Place-des-arts Sarah-Maude Lefebvre 06/10/2010 14h09 La Ville de Longueuil veut se doter de sa propre Place-des-Arts. La mairesse Caroline St-Hilaire a dévoilé mercredi l’emplacement retenu pour la construction d’un complexe dédié aux arts de la scène. Le centre multidisciplinaire comprendra deux nouvelles salles de spectacle, de 1200 et 400 fauteuils. D’autres infrastructures, dont un centre d’exposition en art actuel, seront également déployées à l’intérieur de l’édifice qui, promet la Ville, sera doté d’équipements à la fine pointe de la technologie. Le terrain sur lequel sera bâti le complexe est situé dans le quadrilatère formé par les rues Saint-Charles Est, Bord-de-l’eau, d’Auvergne et par le boulevard Roland-Therrien. Ce secteur du Vieux-Longueuil fait actuellement l’objet d’une étude de redéveloppement en vue de sa revitalisation. « L’annonce d’aujourd’hui constitue la preuve de notre volonté de collaborer à la réalisation de ce grand projet qui consiste à doter Longueuil d’un complexe culturel moderne, emblématique de la vision d’avenir qui nous anime », souligne la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire. Partenariat avec le Théâtre de la Ville Pour cet ambitieux projet, Longueuil s’associera au Théâtre de la Ville, un diffuseur professionnel pluridisciplinaire situé actuellement sur le campus de Longueuil du Collège Édouard-Montpetit. Très populaire sur la Rive-Sud, le Théâtre de la Ville attire chaque année 200 000 personnes à ses quelque 60 spectacles. Diane Dufresne, Patrick Norman, Fred Pellerin, Michel Tremblay, Chloé Sainte-Marie, Oliver Jones, Dumas, Wajdi Mouawad, Dobacaracol, Daniel Bélanger et Ariane Moffatt ont été tour à tour des têtes d’affiche du Théâtre de la Ville au cours des dernières années. On ne connaît pas encore les coûts du futur complexe culturel à ce stade-ci. D’autres études, préalables à la décision de construire, auront lieu dans les prochaines semaines pour déterminer la faisabilité du projet. [email protected] http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/archives/2010/10/20101006-140949.html
  16. Le système politique québécois et canadien nous prépare mieux à faire face à une éventuelle crise financière comme celle qui frappe actuellement les États-Unis, estime le premier ministre. Pour en lire plus...
  17. Vendre Hydro, la SAQ et Loto-Québec? 08/03/2010 L’Ontario étudie sérieusement la possibilité de créer une super entité, d’y transporter ses principales sociétés commerciales, et d’émettre une partie des actions au public. Idée dont devrait s’inspirer le Québec? Le Toronto Star rapportait cette fin de semaine que le gouvernement ontarien pourrait bientôt créer une super société dans laquelle il transporterait Hydro One, l’Ontario Lottery & Gaming Corp, et la LCBO. Cette super entité pourrait valoir entre 50 et 60 G$. Elle serait ensuite en partie vendue à des investisseurs privés ce qui permettrait de faire rentrer entre 18 et 25 G$ dans les coffres de la province. On s’est demandé ce que l’exercice pourrait donner au Québec. La valeur d’Hydro La société d’État a dégagé l’an dernier (2008) un bénéfice avant intérêts, impôt et amortissement (BAIIA) de 8,8 G$. Gaz Métro se négocie à environ 8 fois le BAIIA, mais on va être un peu plus généreux et appliquer un multiple de 10, qui correspond au multiple moyen du secteur des utilités et des producteurs d’énergie des firmes d’investissement Cormark et Desjardins. Cela veut dire 88,8 G$. Il faut retrancher la dette de 36,4 G$. On en arrive à une valeur de 52,4 G$ pour Hydro. La valeur de Loto-Québec On a évalué le BAIIA de la dernière année à environ 1,7 G$. Bien que sa rentabilité soit actuellement sous pression, Loto-Québec a la chance d’évoluer dans un secteur où les investisseurs sont actuellement prêts à payer plus cher pour des actifs que dans d’autres secteurs. L’univers de la maison Oppenheimer se négocie autour de 14-15 fois le BAIIA. On va prendre 14 fois. Moins la dette de un peu plus de 1 G$. C’est une valeur de 22,8 G$ pour Loto-Québec. La valeur de la SAQ Un BAIIA autour de 842 M$. Une dette de 545 M$. Optons pour un multiple de 10, ce qui est à prime sur l’univers des sociétés d’épicerie de Banque Nationale Groupe financier, mais en ligne avec la fiducie Liquor Stores. Valeur : 7,8 G$. Bon pour le Québec? En additionnant la valeur de chacune des société, on en arrive à une super entité qui devrait valoir autour de 83 G$. S’il faut en croire les chiffres du Star, le gouvernement ontarien songerait à céder 35-40% de la super société. Allons-y avec 40%. C’est dire que l’on pourrait retrancher 33,2 G$ à la dette de la province (134 G$). Toute chose étant relativement égale, le service de la dette (actuellement à 6,5 G$) baisserait d’environ 1,6 G$. Il faut cependant aussi retrancher 40% du bénéfice que le gouvernement a actuellement dans ses livres, puisque l’on n’y aurait plus droit. Si l’on retranche 40% de ce que le gouvernement attend de ses sociétés d’état dans le dernier budget, on se retrouve avec un manque à gagner de 1,9 G$. Quoiqu’il rentrerait probablement autour de 600 M$ en impôt (11,9%) que les sociétés se mettraient à payer. Ca fait donc un manque à gagner de 1,3 G$. Au final On se retrouve donc avec un gain de 1,6 G $ et une perte de 1,3 G $, pour un avantage réel de 300 M$. Évidemment, il y a un peu de pommes et d’oranges dans notre calcul, avec des années fiscales qui ne courent pas toujours sur la même période, des écritures qui pourraient parfois être adaptées, des taux d’intérêt qui peuvent grimper et des multiples qui prêtent à discussion. Mais, très sommaire soit-il, l’exercice permet quand même ce constat : il n’y a pas un très fort signal pour une opération du genre. En tenant compte des coûts de transaction, on ne semble pas loin de changer quatre trente sous pour une piastre.
  18. Les grandes places boursières européennes et asiatiques chutent dans la crainte d'une aggravation de la crise financière qui frappe actuellement les États-Unis. Pour en lire plus...
  19. Le câblodistributeur qui a décidé de ne pas se doter d'un réseau cellulaire, n'exclut pas de revendre les services de téléphonie sans fil d'autres fournisseurs, comme le fait actuellement Vidéotron. Pour en lire plus...
  20. Le géant du courtage, de la finance et des services d'investissement Merrill Lynch estime que le Canada pourrait se diriger vers une débâcle de ses secteurs de l'habitation et des prêts hypothécaires semblable à celle qui ébranle l'économie américaine actuellement. Pour en lire plus...
  21. La banque publique sud-coréenne confirme des pourparlers pour l'achat d'une participation dans la banque d'affaires américaine, actuellement en difficulté. Pour en lire plus...
  22. Heurtés de front par une économie mondiale en récession, les cours du pétrole ont perdu plus de 60% de leur valeur lors du dernier trimestre. Pour en lire plus...
  23. La crise financière à laquelle est actuellement confrontée l'Amérique va persister pendant un certain nombre de mois, mais l'économie va rebondir, a déclaré à New York le secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson. Pour en lire plus...
  24. D'ici 5 ans, ce secteur devra bientôt faire face à un manque de main-d'oeuvre, alors que le tiers de ses travailleurs est actuellement âgé de 45 ans et plus. Pour en lire plus...