Jump to content

Vers un développement axé sur les transports en commun à Montréal


loulou123
 Share

Recommended Posts

(Le mardi 10 avril 2007)La Ville de Montréal entend mettre en pratique les principes du TOD, acronyme pour Transit Oriented Development - en français «développement axé sur les transports en commun», pour développer les alentours des stations de métro et des gares de train de banlieue sur son territoire.

 

 

Le but: maximiser l'utilisation du transport en commun et freiner l'exode des urbains vers la banlieue.

 

«Le métro a fêté l'an dernier son 40e anniversaire, mais on semble parfois le tenir pour acquis. On oublie que chaque jour, il transporte plus de 800 000 passagers. Notre objectif est de repositionner cette infrastructure de transport au centre du développement de la ville. Certaines stations de métro, comme Saint-Laurent ou Préfontaine, sont carrément sous-utilisées», affirme André Lavallée, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable du transport collectif.

 

Le TOD est une approche urbanistique américaine qui prône un développement intégré de haute densité, mêlant résidences et commerces, articulé autour d'une infrastructure de transport, comme un métro ou une gare, et où le design urbain favorise les déplacements à pied plutôt que l'utilisation de l'automobile. Même si Montréal fut à l'origine un immense TOD, avec l'ouverture de nouveaux quartiers grâce au tramway, cette manière de faire a disparu avec la démocratisation de l'automobile. Seul le centre-ville applique une véritable approche TOD.

 

7c98a7d.jpgMontréal veut désormais appliquer les principes du TOD pour développer les abords des stations de métro et des gares de train. Un projet phare vise la mise en valeur des ateliers municipaux Rosemont, adjacents à la station de métro du même nom.

Link to comment
Share on other sites

Et il faudrait aussi leur faire comprendre aux autorités municipales que les résidents des HLM et des résidences pour personnes âgées, ce ne sont pas le plus grands utilisateurs du métro: c'est bien beau de faire du TOD, mais si c'est pour y placer des gens qui n'utilisent pas le transport en commun, qu'est-ce que ça donne?

 

Aviez-vous remarqué que la plupart des bâtiments construits au dessus ou proches des stations (comme à Beaubien, Jarry, Frontenac, et la nouvelle résidence de personnes âgées en construction à Jean-Talon) s'adressent à des clientèles qui ne fréquentent pas le métro? C'est quoi le but?

 

Ça me paraîtrait plus logique d'utiliser ces espaces pour construire des condos (avec le programme Accès-Logis peut-être) de petite et de grande superficie, pour accomoder les travailleurs et surtout les familles, qui bénéficieraient beaucoup plus de la proximité d'une station de métro.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value