Jump to content

rive-sud Réaménagement de la route 132 entre Delson et la 730


mtlurb
 Share

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

Le réaménagement de la route 132 entre la rue Principale à Delson et l’autoroute 730 à Sainte-Catherine et à Saint-Constant :

 Ce tronçon de la route 132 comprend une emprise initialement prévue pour un projet autoroutier. Le caractère actuel de la route a pour effet de déstructurer les territoires des trois villes;

 Une étude menée par le MTQ en 2011 relevait un taux d'accident considérablement supérieur au taux critique des routes nationales comparables. La conception actuelle avec une voie de virage à gauche dans les deux sens était désignée comme une source de conflits;

 Un comité, mis en place en 2018 par le MTQ, travaille présentement, en collaboration avec ses partenaires, à élaborer une vision commune du redéveloppement de cette route et vise l’adoption d’un plan directeur d’aménagement pour 2020.

https://www.tresor.gouv.qc.ca/fileadmin/PDF/budget_depenses/19-20/fr/8-Infrastructures_publiques_Quebec.pdf (p. 55)

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

On en parle depuis 2002, au gré des gouvernements (PLQ et PQ) qui se sont succédés.  Je pense que la question du partage des coûts entre le MTQ et les municipalités concernées devrait être abordée tôt ou tard, sinon le plan directeur d'aménagement promis pour 2020 risque de rester un plan sans suite.  Quand le gouvernement de Jean Charest avait opté définitivement pour le "Tracé Sud" pour le prolongement de l'A-30, on avait eu l'impression que le réaménagement de la route 132 en "boulevard urbain" faisait partie du "deal".  

Est-ce que cette fois sera la bonne?  --C'est le genre de question qui revient souvent.  Le prolongement de la Ligne Bleue du métro en fait foi.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • 5 months later...

À force de brasser des idées et de réaliser de nouvelles études, j'ai peur que la sauce se gâte... et que les délais s'éternisent. :stirthepot:

Une nouvelle étude sur l’urbanisation de la route 132 sera réalisée

Le Reflet  |  Le 9 juillet 2020 — Modifié à 11 h 56 min le 9 juillet 2020  |  Temps de lecture : 2 min 30 s  |  Par Audrey Leduc-Brodeur

rf-09092015-route-132-sainte-catherine-1
(Photo : Le Reflet - Archives)

L’épineux dossier de l’urbanisation de la route 132 franchira une nouvelle étape. Les Villes de Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine souhaitent retenir les services d’une firme de consultants. Son mandat sera d’élaborer «une planification détaillée» du réaménagement de cet axe routier en tenant compte du déploiement du REM et du transport en commun.

Selon une résolution adoptée lors de la séance extraordinaire du conseil de Saint-Constant le 2 juillet, la Ville de Delson sera responsable de faire l’appel d’offres conjoint.

«Les trois Villes souhaitent que cette étude soit déterminante en présentant un consensus dans le milieu et auprès des partenaires. Elle aura une approche innovatrice sur les principes du développement durable», indique Manon Mainville, responsable des communications de la Ville de Saint-Constant.

Collaboration entre partenaires

La nouvelle étude fera suite à celle réalisée en 2018 par la firme BC2. Celle-ci traitait des retombées économiques et fiscales d’une éventuelle urbanisation de la route 132.

«En près de 40 ans, le réaménagement de la route 132 semble vouloir passer du rêve à la réalité.» - Lucie Bisson, directrice du Service de l’aménagement du territoire de Delson

Un an après la réalisation de cette analyse, le projet a été inscrit au Plan québécois des infrastructures du ministère des Transports du Québec (MTQ). Cet ajout issu d’une promesse électorale du premier ministre François Legault a offert de nouveaux avantages aux acteurs impliqués, souligne la Ville de Saint-Constant.

«Les trois Villes ont l’opportunité de travailler avec différents partenaires comme exo, le MTQ et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), afin de dégager une vision pour un projet structurant pour les Villes», affirme Mme Mainville.

Financement

À propos de cette collaboration, la responsable des communications rappelle le financement de 300 000$ octroyé aux Villes par la CMM dans le cadre de son Programme à la conception de l’aménagement des aires TOD. L’axe de la route 132 qui traverse les trois villes a été désigné comme une aire TOD, «puisqu’il s’agit d’un corridor de transport en commun d’intérêt métropolitain», ajoute pour sa part la Ville de Delson.

Celle-ci souligne que la nouvelle étude «permettra d’accélérer la réalisation du réaménagement de cet axe. Elle sera par la suite utilisée par le gouvernement du Québec, afin de réaliser une étude d’opportunité, soit la seconde étude nécessaire pour permettre au Conseil des ministres de mettre en branle le projet», indique Lucie Bisson, directrice du Service de l’aménagement du territoire de la Ville de Delson.

https://www.lereflet.qc.ca/une-nouvelle-etude-sur-lurbanisation-de-la-route-132-sera-realisee/

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Chuck-A a dit :

À force de brasser des idées et de réaliser de nouvelles études, j'ai peur que la sauce se gâte... et que les délais s'éternisent. :stirthepot:

Une nouvelle étude sur l’urbanisation de la route 132 sera réalisée

Le Reflet  |  Le 9 juillet 2020 — Modifié à 11 h 56 min le 9 juillet 2020  |  Temps de lecture : 2 min 30 s  |  Par Audrey Leduc-Brodeur

rf-09092015-route-132-sainte-catherine-1
(Photo : Le Reflet - Archives)

L’épineux dossier de l’urbanisation de la route 132 franchira une nouvelle étape. Les Villes de Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine souhaitent retenir les services d’une firme de consultants. Son mandat sera d’élaborer «une planification détaillée» du réaménagement de cet axe routier en tenant compte du déploiement du REM et du transport en commun.

Selon une résolution adoptée lors de la séance extraordinaire du conseil de Saint-Constant le 2 juillet, la Ville de Delson sera responsable de faire l’appel d’offres conjoint.

«Les trois Villes souhaitent que cette étude soit déterminante en présentant un consensus dans le milieu et auprès des partenaires. Elle aura une approche innovatrice sur les principes du développement durable», indique Manon Mainville, responsable des communications de la Ville de Saint-Constant.

Collaboration entre partenaires

La nouvelle étude fera suite à celle réalisée en 2018 par la firme BC2. Celle-ci traitait des retombées économiques et fiscales d’une éventuelle urbanisation de la route 132.

«En près de 40 ans, le réaménagement de la route 132 semble vouloir passer du rêve à la réalité.» - Lucie Bisson, directrice du Service de l’aménagement du territoire de Delson

Un an après la réalisation de cette analyse, le projet a été inscrit au Plan québécois des infrastructures du ministère des Transports du Québec (MTQ). Cet ajout issu d’une promesse électorale du premier ministre François Legault a offert de nouveaux avantages aux acteurs impliqués, souligne la Ville de Saint-Constant.

«Les trois Villes ont l’opportunité de travailler avec différents partenaires comme exo, le MTQ et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), afin de dégager une vision pour un projet structurant pour les Villes», affirme Mme Mainville.

Financement

À propos de cette collaboration, la responsable des communications rappelle le financement de 300 000$ octroyé aux Villes par la CMM dans le cadre de son Programme à la conception de l’aménagement des aires TOD. L’axe de la route 132 qui traverse les trois villes a été désigné comme une aire TOD, «puisqu’il s’agit d’un corridor de transport en commun d’intérêt métropolitain», ajoute pour sa part la Ville de Delson.

Celle-ci souligne que la nouvelle étude «permettra d’accélérer la réalisation du réaménagement de cet axe. Elle sera par la suite utilisée par le gouvernement du Québec, afin de réaliser une étude d’opportunité, soit la seconde étude nécessaire pour permettre au Conseil des ministres de mettre en branle le projet», indique Lucie Bisson, directrice du Service de l’aménagement du territoire de la Ville de Delson.

https://www.lereflet.qc.ca/une-nouvelle-etude-sur-lurbanisation-de-la-route-132-sera-realisee/

Ça fait des décennies qu'on en parle. Le prolongement de la 30 entre Candiac et la 730 a eu un effet bénéfique sur la circulation, mais les problèmes sont restés. C'est un endroit horrible pour n'importe quel autre moyen de transport à part l'automobile, très dangereux pour les vélos. La voie centrale n'est vraiment pas adaptée pour un trafic si important, il en résulte plusieurs accidents à chaque année et souvent plusieurs par mois. 

Pendant les heures de pointe, les feux de circulations provoquent d'importants embouteillages, mais ils surviennent également le samedi, puisque tous les commerces y sont concentrés. 

L'important dégagement entre la chaussé et les commerces est non seulement très peu esthétique mais surtout très sous-exploité. Ce sont parmi les derniers terrains vierges de la zone. Pour la ville de Sainte-Catherine, par exemple, il ne reste qu'un seul autre terrain, en bordure du quartier industriel, qui peut accueillir un projet domiciliaire (démarches d'ailleurs en cours, c'est le Pôle Léo). La ville de Saint-Constant a presque atteint sa saturation avec les nouveaux développements en bordure du Lac des Fées et de la 730. Seul Delson a réellement été visionnaire et commencé à densifier le quartier à l'entour du Terminus Georges-Gagné. 

Les effets bénéfiques d'un réaménagement de la 132 sont inestimables, puisqu'elle est présentement un frein au développement durable des trois villes voisines. Le secteur exo Roussillon est celui qui a le plus faible taux d'utilisation du TEC parmi tous les secteurs du Grand Montréal. 

J'ai bien hâte de voir un secteur mixte commercial-résidentiel dense aux abords de la 132 ainsi qu'un service de TEC adapté et efficace. Mais bon, je m'imagine déjà les nimby qui vont s'opposer farouchement à la densification, en argumentant qu'on est pas à Montréal ici…

Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, Wave Arts a dit :

Ça fait des décennies qu'on en parle. Le prolongement de la 30 entre Candiac et la 730 a eu un effet bénéfique sur la circulation, mais les problèmes sont restés. C'est un endroit horrible pour n'importe quel autre moyen de transport à part l'automobile, très dangereux pour les vélos. La voie centrale n'est vraiment pas adaptée pour un trafic si important, il en résulte plusieurs accidents à chaque année et souvent plusieurs par mois. 

Pendant les heures de pointe, les feux de circulations provoquent d'importants embouteillages, mais ils surviennent également le samedi, puisque tous les commerces y sont concentrés. 

L'important dégagement entre la chaussé et les commerces est non seulement très peu esthétique mais surtout très sous-exploité. Ce sont parmi les derniers terrains vierges de la zone. Pour la ville de Sainte-Catherine, par exemple, il ne reste qu'un seul autre terrain, en bordure du quartier industriel, qui peut accueillir un projet domiciliaire (démarches d'ailleurs en cours, c'est le Pôle Léo). La ville de Saint-Constant a presque atteint sa saturation avec les nouveaux développements en bordure du Lac des Fées et de la 730. Seul Delson a réellement été visionnaire et commencé à densifier le quartier à l'entour du Terminus Georges-Gagné. 

Les effets bénéfiques d'un réaménagement de la 132 sont inestimables, puisqu'elle est présentement un frein au développement durable des trois villes voisines. Le secteur exo Roussillon est celui qui a le plus faible taux d'utilisation du TEC parmi tous les secteurs du Grand Montréal. 

J'ai bien hâte de voir un secteur mixte commercial-résidentiel dense aux abords de la 132 ainsi qu'un service de TEC adapté et efficace. Mais bon, je m'imagine déjà les nimby qui vont s'opposer farouchement à la densification, en argumentant qu'on est pas à Montréal ici…

Les nimby vont devoir s'y faire, on as déjà densifié la majorité des grandes artères du Roussillon, aux dernières nouvelles Jocelyne Bates (La mairesse de ville Sainte-Catherine) a laisser sous-entendre que la ville planifiait y construire quelques 4500 unités résidentielles supplémentaires sur son territoire d'ici 10 ans. Reste a voir pour les autres municipalités mais j'imagines que c'est aussi ambitieux.  

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value