Jump to content

le-plateau-mont-royal Édicule du métro Mont-Royal


Mokita

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

Édicule de la station de métro Mont-Royal

metro mont-royal.jpg

Travaux débutant au printemps 2018 et qui dureront 3 ans. Projet de 20 millions de dollars.
«Le nouvel édicule sera plus grand que l’actuel, il sera coiffé d’une toiture végétalisée et ses murs transparents laisseront entrer davantage de lumière. Une œuvre d’art public ornera le bâtiment. Un concours a été lancé à cette fin en mars dernier.» La station aura des ascenseurs. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...
Un bel exemple de réussite est la Place-d'Armes qui n'a que très peu d'arbre ce qui était controversé. Finalement, ça permet de dégager les vues sur les bâtiments patrimoniaux! Et de pavé les rues donne vraiment la sensation du place beaucoup plus grande où le piéton a la priorité, comme en europe!

 

Mais j'avoue que quelques arbres positionnés stratégiquement seraient les bienvenues.

 

Il y a des arbres à la Place d'Armes. Il faut juste leur laisser le temps de grandir un peu :-)

Link to comment
Share on other sites

Notez que ce plan n'est pas celui de l'arrondissement mais d'un groupe indépendant. Comme le mentionne Ferrandez "Nous en approuvons l'ambition mais pas le détail. Pas question de couper des arbres. Nous voudrions en planter plus.".

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous!

 

De mon point de vue, la place actuelle a des problèmes assez importants pour la modifier, mais certainement pas de là à la métamorphoser drastiquement tel que le propose ce regroupement.

 

Pour l'avoir étudié, c'est une place orientée sur le transit et l'attente, avec un flux de passants très élevé, rythmé selon les départs et arrivées de bus et de métro. Peu de gens y vont pour seulement y être, comme c'est le cas notamment avec l'esplanade de la Place Ville-Marie, le Square Saint-Louis ou la Place George-Étienne Cartier ou encore la Place d'Armes elle-même, en plein coeur du quartier le plus touristique de la ville. Il y a très peu de comparaisons à effectuer entre ces deux endroits tellement leur contexte diffère.

C'est aussi une place où l'espace a été mal conçu pour se plier à ce flux de passants : le gazon est dans un état lamentable puisqu'il est constamment piétiné : on peut y déceler très clairement les multiples parcours de terre battue qui se transforment rapidement en boue sous la pluie puis en glace bien lisse l'hiver.

La circulation à la sortie de la station vers Mont-Royal direction Est et Ouest y rend l'aménagement d'endroits verts ardue puisque les parcours sont multiples et c'est ceux-ci qui priment sur l'élément repos ou détente. L'emplacement des arbres doit être bien étudié, tout comme l'emplacement de zones gazonnées, et leur niveau par rapport à la dalle, pour s'assurer qu'ils ne soient pas constamment piétinés ou qu'ils n'entravent pas trop les allers et venues.

 

Par contre, cette place en est une de rassemblement social et d'attente. Beaucoup de personnes s'y laissent après un souper ou s'y rencontrent avant d'aller se promener, et plusieurs organismes y tiennent des rassemblements populaires comme des levées de fonds, des interventions de sensibilisation, etc. C'est aussi une place qui voit se déverser un flot non négligeable de musiciens en herbe ou aguerris et jeunes de la région tous les dimanche de l'été en raison de la proximité entre la station et le Mont-Royal où se tiennent les traditionnels tam-tams. Il faut donc un dispositif qui puisse accueillir ces gens et leur permettre de s'approprier la place pour y demeurer. Présentement, les "murets" et les bancs de la place sont à mon avis très peu invitants pour ce genre de rencontre, d'autant plus qu'ils jouxtent cet espace gazonné massacré quotidiennement.

 

Finalement, la place a un léger dénivelé vers la station Mont-Royal qu'il serait bon, je crois, d'exploiter, en tant qu'amphithéâtre naturel. Pour ce qui est de l'arrière de la station de métro, je le laisserait aux bus car même en les enlevant et en aménageant minimalement l'endroit, personne ne s'y rendra. C'est toujours vide, c'est un non-lieu, puisque le pôle d'intérêt se trouve uniquement vers la rue Mont-Royal. À la rigueur, il serait possible d'y aménager un imposant parking de vélos... mais l'éloignement de la rue et des endroits passants n'en ferait pas le plus sécuritaire non plus...

 

Je crois que cette place mérite des arbres. Les arbres existants ne sont pas nécessairement à un mauvais endroit, quoiqu'ils sont orientés de manière à projeter beaucoup d'Ombre sur la place.

Je crois que cette place mérite des espaces verts propices à la lecture et au loisir de moyenne et longue durée qui ne soient pas massacrés par les piétons. Cela implique un réaménagement plus que nécessaire de l'espace actuel prévu à cet effet. Et bloquer le passage aux piétons ne servirait, je crois, à rien : il y a déjà plusieurs limites et les gens les contournent quand même.

 

Mais par dessus tout : cette place a besoin d'un dispositif - une sculpture emblématique, une fontaine monumentale, que sais-je - qui pourrait attirer les gens vers quelle pour ce qu'elle est, et non simplement pour l'étape que la place est, en tant que point B entre A et C. Les tentatives d'art éphémère déjà entreprises par le passé ont connu des succès mais pas assez je crois pour la valeur que cette place pourrait avoir dans son environnement.

 

Pour terminer, je suis en désaccord avec la proposition de détruire tous les arbres et de remplacer le tout avec un immeuble - peu importe sa mission - à cet emplacement. Il réduit considérablement l'espace appropriable, il bloque les passages naturels, créera beaucoup d'ombre en après-midi et en fin de journée sur la place... Et son toit vert (inaccessible et invisible depuis la place, donc sans intérêt pour les passants, tout comme celui - encore plus hypothétique - sur l'édicule du métro) ne rend pas son existence plus justifiée...

 

Une place en Y où le tronc représente le lien vers la Station et les deux branches représentent les axes se dirigeant vers l'ouest et l'est sur Mont-Royal, avec un élément majeur placé entre les deux branches, pourrait être une piste de réflexion intéressante selon moi.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Dans le journal Métro ce matin, entrevue avec Luc Ferrandez à propos de laplace Gérald-Godin :

 

16/04/2014 Mise à jour: 16 avril 2014 | 19:27

 

 

Luc Ferrandez contre vents et marées

 

 

Par Marc-André Carignan

Métro

 

Pour avoir interviewé des dizaines de politiciens ces dernières années, je peux dire que le maire du Plateau est l’un de ceux qui m’interpellent le plus lorsque vient le temps de discuter de design urbain et d’architecture.

Pourquoi? Parce que Luc Ferrandez a beaucoup voyagé. Il est allé un peu partout en Europe, notamment en Allemagne et en Scandinavie, et ne s’est pas contenté des attractions touristiques. Il a pris le temps de sortir des sentiers battus et d’observer la conception de certains quartiers, ce qui l’inspire beaucoup lorsque vient le temps de prendre des décisions éclairées pour son arrondissement.

 

Je l’ai constaté une fois de plus lors de la réflexion publique sur le réaménagement de la place Gérald-Godin, qu’il appelle «le cœur du Plateau». Pas question pour lui de se satisfaire du minimum et de faire ce qu’on fait malheureusement trop souvent à Montréal: revitaliser pour revitaliser, sans trop réfléchir à la façon de bonifier l’espace public.

 

«Partout dans le monde, les villes se réinventent et s’éclatent dans la créativité, m’explique-t-il. Il n’y a plus de limite. On tente de créer de plus en plus de rencontres citoyennes, d’améliorer la déambulation dans les quartiers, de retenir les gens en ville plutôt que de les voir s’évader à l’extérieur pour le week-end. On peut faire ça, nous aussi, à Montréal.»

 

Pour M. Ferrandez, il est grand temps que la place Gérald-Godin se définisse autrement que comme un simple lieu de passage pour accéder au métro ou pour attendre un ami. Le site doit devenir un lieu de destination où on se rend pour passer du bon temps. «Une place publique attirante offre un moment de poésie, de détente et de plaisir, poursuit-il. Quand les gens font un détour dans leur quotidien pour venir sur une place publique, c’est signe que c’est réussi.»

 

C’est pourquoi il compte évaluer, au cours des prochains mois, toutes les options possibles pour marquer le territoire à l’approche du 375e anniversaire de la métropole. Peut-on prolonger le site sur les rues adjacentes et le piétonniser? Doit-on repenser les circuits d’autobus de la STM autour de l’édicule? Serait-ce une bonne idée d’ajouter de petits commerces éphémères ou un «beer garden» pour attirer les gens? Peut-on faire de l’agriculture urbaine en hauteur ou créer un circuit artistique? Bref, la seule limite, pour le moment, reste notre imagination collective.

 

Et pour tous ceux et celles qui se demandent si les budgets du Plateau permettront réellement de laisser place à l’audace dans l’éventuelle proposition, M. Ferrandez reste confiant. «Argent n’égale pas automatiquement audace. Trouvez-vous que la place des Festivals, qui a coûté plus de 200M$, est audacieuse? […] On va faire des ateliers de coworking et un concours de design pour stimuler la créativité tout au long du processus. On ne peut tout simplement pas se permettre de rater ce projet.»

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Dans le journal Métro ce matin

 

25/06/2014 Mise à jour: 25 juin 2014 | 5:00

 

Et si l’édicule du métro Mont-Royal était fait de verre?

 

Par Laurence Houde-Roy

Métro

 

Transformer l’édicule du métro Mont-Royal en une structure transparente en verre est l’une des idées envisagées jusqu’à maintenant par le comité chargé de réfléchir à la transformation de la place Gérald-Godin.

Le groupe, composé d’urbanistes et d’architectes paysagistes mandatés par l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, soutient qu’une entrée de métro faite de verre et aux courbes dynamiques permettrait aux usagers sur la rue d’apprécier les activités au sous-sol de l’édicule en plus de faire réfléchir la lumière pour un plus beau paysage nocturne.

 

Inspirés par d’autres initiatives à l’étranger, les spécialistes réunis en comité de création depuis avril dernier ont également soulevé l’idée de recouvrir entièrement la place publique d’un tapis coloré qui permettrait d’«étendre l’impression de grandeur» de la place et de défaire ses limites.

 

«Actuellement, la place Gérald-Godin est davantage un lieu de transition pour les Montréalais, regrette Michaël Tremblay, l’un des urbanistes prenant part aux comités de création. On veut plutôt que le terme «place publique» y prenne tout son sens, qu’elle devienne une place de destination et d’animation», a-t-il indiqué à Métro.

 

L’ajout de mobilier urbain ou de structures en escalier qui s’élèvent du niveau du sol «depuis le quai du métro, jusqu’au toit des édifices, en passant par la place», font également partie des idées qui ressortent de leur réflexion préliminaire.

 

Le comité doit présenter leur rapport final en septembre prochain, avec possiblement quelques schémas qui traduiront concrètement leurs propositions. Après une première présentation au public de leurs idées la semaine dernière, les spécialistes doivent poursuivre leur réflexion au cours de l’été.

 

«Actuellement, on est plus dans l’idéation, mais plus on avance dans la réflexion, plus on entre dans le concret», soutient M. Tremblay.

 

Le financement de ces propositions n’est toutefois pas assuré actuellement. «On commence à réfléchir à la question», précise M. Tremblay, qui tient toutefois à avoir une liste d’idées à proposer pour assurer la transformation de la place. Il ne ferme pas l’idée que l’arrondissement puisse y investir un montant.

 

La Société de transport de Montréal (STM) a déjà annoncé son intention d’effectuer des travaux sur l’édicule du métro Mont-Royal pour le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite. L’arrondissement du Plateau avait profité de ces futurs travaux pour lancer en avril cette réflexion sur la place Gérald-Godin dans l’objectif d’améliorer du même coup son offre au public. Les élus considéraient notamment que la qualité de ses aménagements laisse à désirer et que son attractivité y amène son lot de problèmes sociaux.

Link to comment
Share on other sites

C'est d'un débile profond d'envisager une reconstruction complexe à grand frais de la Place Gérald-Godin (l'état n'est pas si mauvais) quand l'état du simple revêtement d'asphalte de l'avenue mont royal est tout croche.

Link to comment
Share on other sites

C'est d'un débile profond d'envisager une reconstruction complexe à grand frais de la Place Gérald-Godin (l'état n'est pas si mauvais) quand l'état du simple revêtement d'asphalte de l'avenue mont royal est tout croche.

 

C'est quoi le rapport entre la Place Gérald Godin et l'asphalte de l'avenue Mont-Royal? Aucun rapport!

Link to comment
Share on other sites

Le rapport est que l'arrondissement songe à mettre de l'argent dans la place et que l'entretien des rues de quartier (dont fait partie mt royal) est de la responsabilité de l'arrondissement. On parle de travaux d infrastructure dans les deux cas. D'ailleurs le plateau proposait dans son simulateur budgétaire un choix entre la réfection de la place et diverses refections routières.

Edited by Arn_DC
Link to comment
Share on other sites

Rien n'empêche de refaire les deux. De toute manière, la place va être grandement perturbée par les changements à l'édicule du métro pour y mettre des ascenseurs, tant qu'à démolir, autant repenser la reconstruction avec les normes de 2014, pour une place publique réussie. Il va falloir investir de toute manière. Je crois que le but premier de l'exercice est aussi de modifier sa fonction pour rendre cet espace public plus attrayant, et non de réparer du béton. C'est vrai qu'en ce moment ça ne sert pas à grand chose, en dehors du petit marché, ou pour attendre des amis.

Link to comment
Share on other sites

Les places publiques ont une fonction sociale importante dans la ville: elles permettent la rencontre des gens, le tenu d'événements ponctuels et favorisent des activités qui permettent les échanges entre gens du même quartier. Pour l'instant cette petite place ne remplit pas son plein rôle, les gens n'y faisant principalement que passer. Alors comme dit vincethewipet, il faut profiter du brouhaha avec les travaux prévus pour remodeler l'endroit et en faire un lieu nettement plus convivial. Et tant qu'à refaire l'endroit par des travaux de mise à niveau, autant en profiter pour déborder dans la rue au moins tout autour du périmètre. On évitera ainsi de déranger le secteur une autre fois, avec tous les inconvénients et les nuisances que cette opération entraîne, et en plus trop souvent sur une longue période.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...