Jump to content

griffintown Activité commerciale dans Griffintown


IluvMTL

Recommended Posts

Il y en une autre petite à la gare centrale, mais une nouvelle SAQ dans l'une des tours du district Griffin serait la bienvenue.

 

Sur facebook:

District Griffin

June 26 at 10:00am

Bientôt dans un quartier près de chez vous: la SAQ s’installe dans votre voisinage dès l’automne 2015.

 

Voilà une bonne raison de célébrer! District Griffin accueille la SAQ aux phases 3 & 4 de District Griffin Sur Peel.

 

 

 

Malheureusement ce ne sera pas un SAQ Express. J'habite à côté de celui dans le marché Atwater et je ne comprends pas pourquoi il doit fermer à 17h le samedi

Link to comment
Share on other sites

http://www.montrealgazette.com/life/Stylish+West+chain+opens+outlet+Montreal/8593175/story.html

 

8593177.jpg?size=620x400s

West Elm’s 51st retail location opened this month on Griffintown’s Wellington St. It’s the fourth in Canada.

 

Has wide range of harmonious goods

 

MONTREAL - There are coffee beans in a jar near the espresso machines and a bowl filled with cereal looks as if someone is about to tuck into it. Cookbooks are stacked artfully near the pots and pans.

 

It’s inviting. This is West Elm, a homeware and décor store launched a decade ago in Brooklyn: Its 51st retail location opened this month on Griffintown’s Wellington St. It’s the fourth in Canada.

 

The coffee beans aren’t for sale, but the espresso machine near it is. You can’t buy Cheerios here, but you can buy the bowl into which they have been poured. Or check out any number of bowls and plates in shades of cream or grey or soft robin’s egg blue and end up, if that’s what you want, with a mix-and-match personalized set of dishes.

 

The design vibe of the 15,000-square-foot space is contemporary, with a splash of rustic and a swirl of hipster. Clean lines and natural textures rule and, as in many West Elm stores, there is a curated collection of items crafted by local artists and artisans: I spotted some lovely and delicate ceramic dishes by Elisabeth Desjardins of Montréal Bobo, for instance, styled like pie plates with crimped sides.

 

During a visit soon after the June 20 opening, I browsed the kitchen section and found such recent cookbooks as Deborah Perelman’s Smitten Kitchen and Heidi Swanson’s Super Natural Every Day stacked near displays of Greenpan pots and pans: The cookware features a mineral-based non-stick ceramic coating rather than a chemical coating, so no toxic fumes are released at high temperatures.

 

Some products are identified as West Elm Green, which means they’re organic, recycled, non-toxic, responsibly produced or rapidly renewable. As well, such green materials as low-energy lighting and reclaimed fixtures were used in the store’s design.

 

I liked how objects are arranged intuitively: Where knives were displayed, for instance, there was a book about roasts. Nearby was a display of wood cutting boards, along with bottles of mineral oil with which to treat the board. I admired a display of white enamel plate and mugs and a row of striped canvas tote bags. Stripes were repeated in some of the bedding and in dish towels: There is something pleasing to the eye about stripes.

 

Meander over from there to the dining section and check out dining tables and chairs, and from there to sections set up as living-room spaces, with end tables and area rugs, with floor lamps and cushions. Decorative accessories such as frames, glass vases and jewelry boxes are displayed nearby. In the bedroom spaces, beds are made up with samples of sheets and duvet covers stacked on nearby shelves and for sale.

 

The store, all on one level, is divided according to colour palette, so that anything in a given section goes with everything else in that section. Harmonious. One-on-one home-stylist services are available at no charge: creating a floor plan, for instance, choosing paint colours and palettes and mixing new articles with what you already own. The location also features a shop inside a shop known as the West Elm Marché, a space reminiscent of a general store of yore. It features everything from cleaning products made with materials formulated to be gentle on the environment to gardening products, first-aid kits and a book by wilderness survivalist Bradford Angier called How to Stay Alive in the Woods. (“All birds are good to eat,” he observed.)

 

And there is a coffee counter, run in partnership with the Philadelphia-based La Colombe Torréfaction.

 

West Elm is at 995 Wellington St., just east of Peel St. Open from 8 a.m. daily except Sunday, when opening is at 10 a.m. Open to 7 p.m. Monday through Wednesday, 9 p.m. on Thursday and Friday, 6 p.m. Saturday and 5 p.m. Sunday. Visit westelm.com. A blog, Front & Main, is at blog.westelm.com.

 

[email protected]tter: susanschwartz

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Dans La Presse ce matin :

 

Centre-ville de Montréal: plus de monde, assez de bouffe?

 

Pas moins de 54 immeubles comptant plus de 3500 unités résidentielles sont en construction au centre-ville de Montréal. D'après les calculs de la Ville, il y aura donc 5200 bouches additionnelles à nourrir dans le quartier d'ici quelques années. Un bond considérable qui s'ajoute à la hausse de 6,5% de la population que connaît l'arrondissement de Ville-Marie depuis 2006. L'offre alimentaire suit-elle la cadence?

 

L'épicier Adonis (majoritairement détenu par le géant Metro) s'est justement installé, la semaine dernière, près de l'ancien Forum pour profiter de la manne. «On a décidé de s'établir ici parce qu'il n'y a pas beaucoup d'épiceries au centre-ville. Avant, il n'y avait pas beaucoup de résidants, mais il y en a de plus en plus. Avec tous les condos qui se construisent, ce n'est plus juste un lieu de travail, mais aussi un lieu de vie», souligne Elie Cheaib, cofondateur et copropriétaire de l'entreprise.

 

Spécialisé dans les aliments méditerranéens, le marché Adonis se trouve à mi-chemin entre la Place Alexis-Nihon, qui abrite un IGA sur le point d'être rénové, et un supermarché Provigo (à 200 m). À quelques pas de là se trouve aussi le supermarché indépendant PA, établi dans une ancienne salle de quilles de la rue du Fort depuis 2001. «Il y a une grande densité autour de notre épicerie, se réjouit son copropriétaire, Sam Erimos. Le ghetto du Fort, comme on l'appelle, est le quartier de Montréal le plus dense. Et il va y avoir de plus en plus de monde!» Un autre indépendant, Mourelatos Gourmet, se trouve quelques rues à l'est.

 

Tous les secteurs de Montréal ne sont pas aussi bien desservis. Aucun des trois grands acteurs présents au Québec (Loblaw, Sobeys, Metro) n'est présent dans le kilomètre carré au coeur duquel se trouve la Place Ville Marie, où plusieurs tours sortent de terre. La dernière ouverture à proximité des tours de bureaux, celle d'un Metro Plus rue Notre-Dame Ouest (angle de la Montagne), remonte à 2008.

 

À 17 minutes de marche de l'emblématique gratte-ciel en croix, l'épicerie du quartier Griffintown est un peu loin pour aller chercher une portion de pâté chinois pour le dîner. Idem pour le Provigo sur l'avenue du Parc au nord de Sherbrooke, à 14 minutes de marche.

 

«Nous avons été chanceux de pouvoir acheter un immeuble pas trop cher. Mais pour des épiceries qui ont de petites marges, les loyers au centre-ville sont trop élevés. C'est pour ça que les grandes chaînes préfèrent la banlieue. Adonis va trouver ça plus difficile de faire des affaires [rue Sainte-Catherine] qu'ailleurs», croit Sam Erimos, qui déplore l'absence de concept urbain à Montréal comme on en voit à Toronto (Sobeys Urban Fresh, par exemple), Londres (Tesco express) et Paris (Monop').

 

Nouvelles habitudes

 

«On voudrait davantage d'épiceries au centre-ville, mais il y a de moins en moins de place pour construire des commerces urbains», note JoAnne Labrecque, experte en commerce de détail à HEC Montréal. Elle prévoit néanmoins une augmentation du nombre de points de vente urbains étant donné que les habitudes de consommation ont «beaucoup changé depuis une décennie».

 

Outre l'accroissement de la population en partie attribuable au retour en ville des baby-boomers, les valeurs écologiques encouragent les consommateurs à faire leurs courses à pied et les jeunes travailleurs ne s'attablent plus autant dans les restaurants que les générations précédentes pour manger le midi, car ils préfèrent demeurer devant leur ordinateur, énumère l'universitaire.

 

«Rappelez-vous quand IGA a ouvert au Complexe Desjardins, en 2001, dit-elle. C'était révolutionnaire. On se demandait si ça allait survivre!» Le commerce a si bien fonctionné que sa propriétaire Louise Ménard en a ensuite ouvert un similaire dans la Place Dupuis.

 

Les épiceries changent elles aussi. Elles offrent désormais un vaste éventail de repas chauds, de sandwichs gourmets et de sushis qui leur permet de concurrencer les restaurants et rend leur présence en ville pertinente. D'ailleurs, Adonis a pris bien soin d'exposer son offre de prêt à manger dans l'entrée de son commerce de la rue Sainte-Catherine Ouest, vu le potentiel de cette catégorie. Son voisin Provigo a aussi placé ses fruits coupés, ses salades et ses pizzas dans les premiers mètres après la porte.

 

Dans le quartier Griffintown, en pleine explosion, les résidants auront prochainement accès à une deuxième épicerie du groupe Metro, rue Peel. Le président Éric Richer La Flèche a affirmé à La Presse Affaires ne pas savoir encore si elle adoptera les couleurs de Metro ou d'Adonis. Elie Cheaib dit qu'il veut «voir les résultats de l'épicerie de la rue Sainte-Catherine avant de décider» et que le choix sera fait «en partenariat avec Metro». IGA et Loblaw (Provigo et Maxi) n'ont pas annoncé de nouveau projet dans ce quartier ni au centre-ville.

 

Par contre, Loblaw vient d'acquérir la chaîne Pharmaprix. «Ça lui donne de nombreux emplacements au centre-ville. Je ne vois pas pourquoi ils n'y vendraient pas plus de nourriture, surtout qu'ils veulent prendre un virage santé. Les concurrents devront réagir. Avec tous les projets au centre-ville, ça vaut le coût d'y ouvrir une épicerie», souligne JoAnne Labrecque.

Link to comment
Share on other sites

J'ai ouÏ dire que Loblaw, le Marché est en négociation avec le Nordelec. Ça serait une excellente nouvelle! La nouvelle m'a été confirmé au bureau des ventes ce week end

 

Ça ne ferait pas de tort, le seul supermarché que compte actuellement Pointe-Saint-Charles est le IGA de la rue Charlevoix, un peu loin pour ceux qui habitent l'est du quartier et surtout de la nouvelle clientèle apportée par les développements de Griffintown.

Link to comment
Share on other sites

J'ai ouÏ dire que Loblaw, le Marché est en négociation avec le Nordelec. Ça serait une excellente nouvelle! La nouvelle m'a été confirmé au bureau des ventes ce week end

 

Je croyais que c'etait Provigo en negociation (bien que Loblaws possede Provigo)... Je trouve Loblaws plus high-end, don't ca serait vraiment parfait pour le Nordelec! Ce serait une excellent addition pour le Sud-Ouest, Nordelec, Redpath, Les Bassins, Le William et Le Canal. Il y aura probablement pres de 1000 unites construites pres de la.

Link to comment
Share on other sites

Je croyais que c'etait Provigo en negociation (bien que Loblaws possede Provigo)... Je trouve Loblaws plus high-end, don't ca serait vraiment parfait pour le Nordelec!.

 

Probablement un Provigo Le Marché car les Loblaws au Québec seront renommés Provigo, il n'y aura plus de Loblaws.

Link to comment
Share on other sites

Probablement un Provigo Le Marché car les Loblaws au Québec seront renommés Provigo, il n'y aura plus de Loblaws.

 

En autant que ce ne soit pas un Maxi...

Le Loblaws de mon quartier est devenu un Maxi & Cie et la qualité des produits frais a bcp diminué.... Même chose pour le Métro Plus devenu Super C

Link to comment
Share on other sites

En autant que ce ne soit pas un Maxi...

Le Loblaws de mon quartier est devenu un Maxi & Cie et la qualité des produits frais a bcp diminué.... Même chose pour le Métro Plus devenu Super C

 

 

Coudonc, c'est quel quartier qui se "dé-gentrifie" comme ça?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...