Thomas1702

Member
  • Content Count

    12
  • Joined

  • Last visited

  • URB$

    2,372 [ Donate ]

Community Reputation

13 Neutral

About Thomas1702

  • Rank
    Newbie

Personal Information

  • Location
    Village gay
  • Interests
    Informatique

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Eh oui effectivement, merci pour la correction. Donc un rendement très important et somme toute peu risqué.
  2. L'unité est désormais marquée vendue avec un prix listé à 490k$ https://duproprio.com/en/montreal/griffintown/condo-for-sale/hab-308-1606-rue-ottawa-864101 D'après mes notes (j'étais allé au bureau des ventes) le prix initial était de 388k taxes inclues, soit un profit d'environ 100k (si l'unité a effectivement été vendue 490k$). Toutefois le retour sur investissement pour le vendeur ne sera pas 100k$ -- il doit ou a du payer: 50% du profit à la SHDM (revente moins d'un an après l'achat), soit 50k Remboursement de la ristourne sur la TPS/TVQ (revente d'une résidence principale moins d'un an après l'achat) soit 6k Les droits de mutation, soit 3.6k Les frais de notaire, soit 1k Les taxes municipales et scolaires, les frais de condo et l'assurance pour les quelques mois où il a possédé la propriété Des intérêts hypothécaires, s'il a financé l'achat majoritairement avec de la dette (il était obligatoire de prendre une hypothèque pour acheter dans ce projet) Un coût de renoncement, s'il a financé l'achat majoritairement avec une mise de fonds Des pénalités de remboursement anticipé sur l'hypothèque Imposition de la plus-value, si le propriétaire n'a pas utilisé la propriété comme résidence principale Soit un profit net de 30-40k$ pour le vendeur. Après il y a aussi des raisons tout-à-fait légitimes pour revendre une propriété aussi rapidement (décès, divorce, naissance, maladie grave, nouvel emploi dans une autre région, perte d'emploi...) Étant donné le gain potentiel à long terme (le quartier est en plein développement) et les pénalités assez dissuasives que le vendeur a du payer je me demande si la recherche de profit a été l'unique élément ayant mené le propriétaire à décider de revendre la propriété. Si le propriétaire cherchait uniquement à se faire de l'argent, il aurait mieux fait d'attendre au minimum un an. On peut éventuellement se consoler en se disant que la SHDM a gagné 50k$ dans l'affaire et qu'elle pourra allouer cette somme à d'autres projets. Le profit net empoché par le vendeur est tout de même significatif et représente un rendement annualisé de 10-20%, alors il serait peut-être justifié pour la SHDM d'augmenter les pénalités en cas de revente anticipée.
  3. http://montrealgazette.com/business/local-business/real-estate/bidding-wars-multiple-offers-the-norm-in-montreal-real-estate-market Bidding wars, multiple offers 'the norm' in Montreal real estate market ORIGINALLY PUBLISHED: NOV 27, 2019 BY FRÉDÉRIC TOMESCO Real estate broker Nathalie Bégin can’t recall a time during her three-decade career that the local market has been so tilted toward sellers. Bégin, who runs RE/MAX’s Ahuntsic office, cites the recent case of a duplex in the neighbourhood that drew 15 offers in a mere four days. It eventually sold for $110,000 above the asking price, she said, declining to disclose the exact amount of the transaction. “It’s extremely difficult to be a buyer these days — but if you’ve got a house to sell and don’t need to buy a new one in the city, this is heaven,” Bégin, who is also chair of the Quebec Professional Association of Real Estate Brokers, said Tuesday in an interview. “It’s not rare to see more than 10 offers on a property. In all my years in the business, I’ve never seen a market like this one.” In fact, Ahuntsic didn’t even crack the Top 10 list of the city’s hottest real estate neighbourhoods during the past year, a Montreal Gazette analysis of QPAREB data shows. The bidding war crown belongs to Rosemont, where 35 per cent of all real estate transactions concluded during the year ended Sept. 30 resulted in selling prices that exceeded asking prices, according to the QPAREB data. That’s the highest proportion among Montreal Island neighbourhoods. QPAREB’s figures take into account the properties that were listed on the Centris system. Plateau-Mont-Royal, Sud-Ouest, Villeray and Nuns’ Island rounded out the Top 5 of Montreal’s hottest neighbourhoods — all with scores in excess of 25 per cent. Broker Romain Lecomte of Via Capitale du Mont-Royal, who covers central Montreal districts such as Plateau-Mont-Royal and Rosemont, said the vast majority of the transactions he has worked on of late have involved multiple offers. The most he has seen for a single property is 25, he said. “People want to be in the central districts, and there simply aren’t that many properties listed,” Lecomte said Tuesday in a telephone interview. “Multiple offers and bidding wars have become the norm. Things are moving extremely fast, and people don’t have much time to react.” Some buyers are so eager to close transactions they will often drop conditions or forgo the inspection altogether to improve their chances, Bégin and Lecomte both said. “People are going to great lengths to buy property, but they might regret this in a few years’ time when renovations are required,” Bégin said. “I’m finding this a little bit scary for the buyers.” When overbidding did occur, selling prices in the greater Montreal area exceeded asking prices by an average of 3.7 per cent, or $14,776, in the year to Sept. 30, the data show. The gap was even higher on the island of Montreal, at 4.4 per cent, or $20,596. If you were looking to sell a condominium during the past year, Rosemont was — again — the place to be. About 37 per cent of condo sales in Rosemont in the year to Sept. 30 resulted in bidding wars, QPAREB data show. Other hot neighbourhoods included Plateau Mont-Royal and Outremont, with 32 per cent each, and Sud-Ouest and Villeray, with 30 per cent each. Those last two areas provided the best environment for selling a house. Thirty per cent of all single-family property sales in Sud-Ouest and Villeray triggered bidding wars, the data show. Rosemont followed with 29 per cent, compared with 25 per cent for Pointe-Claire and 24 per cent for Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce. For plexes, Westmount led the way with half of transactions topping the asking price. Verdun/Nuns’ Island with 43 per cent, Rosemont with 33 per cent, Sud-Ouest with 30 per cent and Plateau Mont-Royal with 29 per cent also made the Top 5. Montreal is already the Quebec region with the highest proportion of bidding wars, and the trend is accelerating. About 15 per cent of all real estate transactions in the greater Montreal area resulted in selling prices that exceeded asking prices. In the year-earlier period, the figure was 11 per cent.
  4. +1, je trouve que c’est une bonne nouvelle que la ville clarifie comment prononcer le nom de cette rue. J’habite le quartier et je dois dire que Basin porte à confusion: les bus de la STM annoncent l’arrêt Des Seigneurs / Basin en prononçant « Bazin », certains de mes voisins prononcent « Bassin » et d’autres « Bazin ». Dans le cas de University et Beaconsfield il n’y a pas vraiment d’ambiguïté, on sait clairement comment les prononcer. Pour Basin ce n’était vraiment pas clair. Merci Ville de Montréal, ça va simplifier ma vie et sans doute celle d’autres résidents du quartier.
  5. Si la revente a lieu moins d'un an apres l'achat initial et que le proprietaire n'a pas occupe le condo, alors je crois qu'il devra aussi rembourser la ristourne de TPS/TVQ au gouvernement, ce qui va diminuer son profit. Cela dit, la ristourne de TPS/TVQ ne doit pas etre enorme comparee aux 100k$ (quelques milliers de dollars j'imagine).
  6. Depuis ce matin l'arrêt de bus sur Guy est annulé pour une durée "indéterminée", pour cause de "travaux". Peut-être un début de travaux prochainement?
  7. Quelqu'un a publié une carte ici où la station a été renommée Ottawa
  8. Je crois que le document que tu recherches est celui en pièce jointe. Des avis sur les matériaux ? devis_descriptif.pdf
  9. D'après ce commentaire le projet s'appelle "Maisons Tapajeurs" et traîne en longueur depuis quelques années Un appel d'offre a été lancé en juin https://www.seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/Categorie?ItemId=39b72e5b-1899-444d-af6f-ae0dcbc42fe5&SubCategoryCode=C01&callingPage=4&searchId=878fa2a8-a7a5-46cc-a6bb-90049a2cfcb6&VPos=0
  10. Ca ressemble pas mal à leur projet de maisons de ville à Lasalle https://vidalasalle.ca/community/townhomes/79/
  11. Coin Ontario/Visitation Cette semaine il y avait de l'activité sur le terrain au sud-est du coin Ontario / Visitation.Est-ce que quelqu'un est au courant ?
  12. Le terrain jouxte la fameuse école située à 200m d'un centre d'injection supervisée. Ca a fait pas mal de bruit lors de l'ouverture en octobre/novembre 2017, j'espère qu'au final le voisinage se passe bien... http://plus.lapresse.ca/screens/e6ebc541-2d00-478b-8208-1a5a5ab2e5d5__7C___0.html http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201710/09/01-5139444-site-dinjection-supervisee-pres-dune-ecole-des-parents-inquiets.php http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201710/10/01-5139534-service-dinjection-supervisee-des-parents-deleves-prets-a-recourir-aux-tribunaux.php http://www.tvanouvelles.ca/2017/10/26/une-surdose-responsable-du-deces-au-centre-ville https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/reportage/47134/centre-injection-supervisee-spectre-de-rue