Jump to content

griffintown Activité commerciale dans Griffintown


IluvMTL

Recommended Posts

Je croyais que c'etait Provigo en negociation (bien que Loblaws possede Provigo)... Je trouve Loblaws plus high-end, don't ca serait vraiment parfait pour le Nordelec! Ce serait une excellent addition pour le Sud-Ouest, Nordelec, Redpath, Les Bassins, Le William et Le Canal. Il y aura probablement pres de 1000 unites construites pres de la.

 

Oui, c'est Provigo et pense ouvrir leur nouveau concept : Le Marché. Le projet (Le Nordelec) semble vraiment être bien partis! il y aurait egalement une pharmacie. On m a egalement indiqué que Joe Beef voudrait y ouvrir un nouveau restaurant. Echeancier : 2014.

Link to comment
Share on other sites

Je croyais que c'etait Provigo en negociation (bien que Loblaws possede Provigo)... Je trouve Loblaws plus high-end, don't ca serait vraiment parfait pour le Nordelec! Ce serait une excellent addition pour le Sud-Ouest, Nordelec, Redpath, Les Bassins, Le William et Le Canal. Il y aura probablement pres de 1000 unites construites pres de la.

 

Excellente addition pour tous ces projets en effet, sauf pour les Bassins car le pont pour s'y rendre est trop à l'ouest. Dans notre cas (j'ai acheté aux Bassins), ce sera plus proche de se rendre à un des deux Métro Plus du secteur (coin Notre-Dame/Lamontagne ou celui éventuel de la phase 3 du district Griffin au coin Peel/Ottawa) qui seront à égale distance de marche, soit 6-7 minutes.

Link to comment
Share on other sites

Oui, c'est Provigo et pense ouvrir leur nouveau concept : Le Marché. Le projet (Le Nordelec) semble vraiment être bien partis! il y aurait egalement une pharmacie. On m a egalement indiqué que Joe Beef voudrait y ouvrir un nouveau restaurant. Echeancier : 2014.

 

Est-ce possible de nous donner plus d'information (si vous en savez plus). A quel point ces projets sont sérieux? Seront-ils dans la phase I du Nordelec ou dans les phases suivantes? Merci. Je demande parce que je compte utiliser ces services!

Link to comment
Share on other sites

Est-ce possible de nous donner plus d'information (si vous en savez plus). A quel point ces projets sont sérieux? Seront-ils dans la phase I du Nordelec ou dans les phases suivantes? Merci. Je demande parce que je compte utiliser ces services!

 

Je n ai que les dires de la vendeuse mais elle me semblait credible. 45% des condos sont vendus( phase 1) . J ai tres bon espoir que d ici 1 an ou 1 an 1/2 nous pourrons aller faire notre epicerie :)

Link to comment
Share on other sites

Ça sera tout de même pratique. Il sera possible d'aller acheter ses bouteilles tout en allant faire l'épicerie.

Un avantage de taille: Une SAQ classique, ou mieux, une Sélection, offre plus de choix qu'une Express.

 

****

Mais pourquoi est ce que la SAQ va s'installer dans un quartier avec une population plutôt jeune et pour qui les journées ne terminent pas a 18h avec une succursale traditionnelle? Le prive garderait ça ouvert pas mal plus tard ...

 

We enjoy laughing at Ontario and the hassles to get a case of beer mais dans les faits leurs LCBOs sont ouverts jusqu’à 22h pas mal partout (tout bien ce que j'ai noté a Mississauga, Burlington et North York).

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/387636/le-1700-la-poste-le-reve-d-une-mecene

 

 

Un nouveau lieu pour l’art voit le jour dans Griffintown

17 septembre 2013 | Isabelle Paré | Actualités culturelles

 

 

image.jpg

 

Griffintown accueillera bientôt le 1700 La Poste, nouvel écrin pour l’art métamorphosé grâce à l’impulsion d’une Belge amoureuse de culture qui voit dans Montréal une ville « où l’on peut oser. »

 

Qu’est-ce qui peut bien pousser une richissime aristocrate belge à ouvrir à grands frais un temple dédié à la culture à Montréal ?

 

Une partie de la réponse se trouve dans le coup de coeur qu’a eu Isabelle de Mévius pour un lieu unique, celui d’un ancien bureau de poste dont les colonnes néoclassiques veillent depuis 100 ans cette année sur le bouillonnant quartier Griffintown.

 

Sis à l’angle des rues Notre-Dame et Richmond, ce bijou d’architecture néoclassique, construit par David Jerome Spence, renaîtra bientôt de ses cendres, après quatre ans de travaux acharnés et l’audace déployée par sa mécène et un architecte, Luc Laporte (décédée en 2012), qui n’aura pas eu la chance de voir le fruit de son travail achevé.

 

Endroit de tous les possibles

 

La femme derrière ce projet, c’est l’artiste et éditrice Isabelle de Mévius, membre d’une des trois familles belges détentrices d’un empire érigé sur la bière, qui a trouvé ici la bouffée d’air et le vent de liberté qui lui manquaient dans son pays d’origine.

 

« L’impression que j’ai eue en arrivant ici, c’est que c’était un endroit de tous les possibles. On est hors de la hiérarchie, des acquis, du convenu. J’étais à la recherche d’un lieu, je l’ai trouvé ici », insiste la dame, qui a découvert sa « nouvelle maison » en flânant chez les antiquaires de la rue Notre-Dame.

 

Ce lieu, elle l’a confié aux soins de Luc Laporte, architecte créateur de lieux emblématiques de Montréal, dont L’Express, Leméac, la SAT et plus encore. Après y avoir investi des sommes très importantes - qu’elle préfère taire -, Isabelle de Mévius offre à la métropole ce nouvel antre, qui sera ouvert au public, sauf à l’occasion d’événements privés. « Je voulais un lieu qui ne soit ni une galerie, ni un centre d’art, ni un musée, dit-elle. Un lieu de diffusion où la discussion et la réflexion sur l’art soient aussi possibles. »

 

Bijou architectural

 

Disons-le tout de suite, Luc Laporte laisse un bijou posthume : dalles de pierre polies à la main, coin bibliothèque paré de murs en noyer massif, mezzanine et escalier minimalistes, ascenseur fait sur mesure pour le transport d’oeuvres monumentales…

 

« Au début, je voulais tout conserver, mais Luc Laporte a vu l’espace autrement. J’ai apprécié son audace. Au Québec, on ose ! », dit-elle.

 

Le nouvel espace sera inauguré le 14 octobre. On prévoit y présenter prochainement le travail du graveur Louis-Pierre Bougie et du peintre-constructeur Michel Casavant, ainsi que celui d’artistes peu présents dans les galeries montréalaises.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...