Pylône

Member
  • Content Count

    226
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

286 Excellent

About Pylône

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    Intérêt pour l'urbanisme et les transports
  • Location
    Montréal
  • Interests
    Architecture, aménagement
  • Occupation
    Ingénieur

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Toutes les parties ont un intérêt à ce que le nouveau pont soit mis en service le plus tôt possible. Ça va donc s'arranger.
  2. Merci AMTFan1 pour ces informations et cette vidéo. Les locomotives électriques que l'on voit datent des débuts du tunnel. On voit en effet des GP9 passer par le tunnel mais en étant tirées par les locomotives électriques. On ne voulait pas de fumée dans le tunnel. Le plus surprenant c'est donc de voir, à la fin de la vidéo, une loco Via FP7 entrer dans le tunnel sans traction électrique. Je n'ose même pas imaginer la qualité de l'air dans le tunnel s'il avait fallu évacuer. La tolérance au risque n'est plus la même aujourd'hui. Les normes non plus, et celles-ci sont appelées à devenir de plus en plus sévères. Par ailleurs, le risque d'accident augmente à mesure que le trafic s'intensifie. Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de permettre la circulation de locomotives transportant du diesel dans un tunnel aussi long que celui du mont Royal. On aura beau dire que la station Édouard-Montpetit offrira une sortie de secours en tunnel, il reste que cette station sera extrêmement profonde.
  3. Sur ce sujet des incendies, je n'ai jamais compris la logique de faire passer dans le tunnel des locomotives bi-modes qui contiennent une grande quantité de diesel. Vive le REM tout électrique !
  4. Peu de montréalais savent qu'il y a un tunnel ferroviaire vieux de 100 ans sous le mont Royal. Faut dire qu'il est assez discret... 😉
  5. Pour les usagers de la station Viau, les désagréments pendant les travaux sont négligeables. Par contre, une fermeture de la station, ce serait tout autre chose.
  6. Merci Samstar, je comprends maintenant. C'était donc un gros malentendu. Je suis toutefois surpris de recevoir des "down votes" pour ça.
  7. Ce que vous appelez un "cabanon" date de 1943 et a été l'une des plus importantes tours d'aiguillage en Amérique du Nord. C'est là pour rester. Malheureusement, le passage surélevé des voies du REM juste à côté démontre un certain manque de respect pour cet élément du patrimoine industriel. https://ville.montreal.qc.ca/memoiresdesmontrealais/la-tour-daiguillage-wellington
  8. 7 avril 2019 Sur la première photo, j'ai essayé d'être à 90 degrés par rapport à l'extrémité du pont tournant pour vérifier s'il pourrait toujours tourner. Le pilier est proche du pont mais ça semble bel et bien passer.
  9. Merci Philippe pour cette photo. C'est incroyable la quantité de voies ferrées et de cours de triage qu'on pouvait trouver à Montréal en 1947.
  10. Quand je lis ou entends un journaliste faire du sensationnalisme à propos du stade et de ses coûts, j'essaie de l'imaginer en train d'argumenter la théorie qu'il sous-tend. Il a alors toujours l'air un peu crétin. Par exemple, "le stade a coûté cher à construire". Est-ce que le journaliste propose quelque chose pour remédier aux coûts de construction ? Non, ce qui est fait est fait. Finalement, c'était une vieille nouvelle ! Il parle alors de la possibilité de le démolir. Mais est-ce que la démolition du stade ferait baisser son coût de construction ? Difficile à imaginer. On ajouterait des coûts de démolition aux coûts de construction... et on n'aurait plus de stade. Pas fort. Si ce journaliste avait acheté une maison et l'avait payé trop cher, sa solution serait de la démolir ? Un peu crétin. Le journaliste parle alors des coûts d'entretien et de réinvestissement comme si c'était un scandale. Entretenir un bâtiment ? Quelle hérésie ! Donc le journaliste laisse entendre qu'il ne faudrait pas entretenir le stade. Faudrait faire comme les écoles à Montréal : laisser les choses se dégrader petit à petit, laisser les moisissures s'installer pour finalement perdre le bâtiment. Laisser les équipements du stade sombrer dans la désuétude pour que personne ne veuille les utiliser. Un stade inutilisable et inutilisé, c'est donc ce qu'il propose. J'espère que ce journaliste n'est pas propriétaire de sa maison ! J'imagine un toit qui coule, des moisissures partout, un système de chauffage en panne, une installation électrique dangereuse... Un peu crétin. Mais on dirait que ça marche toujours pour une certaine tranche de la population. C'est probablement ce vieux complexe de "né pour un p'tit pain" qui perdure chez plusieurs. Se faire dire qu'on n'a pas les moyens de ses ambitions, il y a des gens qui aiment ça. Moi, je n'aime pas le défaitisme. Primo, le stade, il est exceptionnel. Secundo, il est payé. Tertio, comme société riche, on a les moyens de l'entretenir, de le mettre en valeur, de l'améliorer et de développer tout son potentiel. On peut en être fier et on en sera encore plus fier à mesure qu'il se développera.
  11. Merci Jerry ! Sur la première photo, on voit bien la pente du nouveau viaduc. Ça semble vouloir continuer à monter en direction sud. Est-ce que c'est pour prendre de la hauteur pour permettre de traverser les voies ferroviaires plus loin ?
  12. Faudra rebaptiser la tour d'aiguillage : les trains passeront plus haut que la tour !
  13. Vidéo intéressante sur l'Expo Express.
  14. Les escaliers sur la dernière photo, on dirait que c'est la croix du mont Royal. 😇