ScarletCoral

Revitalisation du secteur de la station de métro Cartier

Recommended Posts

Pinned posts

Revitalisation du secteur du métro Cartier

Laval Cartier.jpg

Réaménagement des rues, la plantation d'arbres, la création de nouveaux édifices. Nouveau centre culturel et sportif, YMCA, cour municipale. Projet qui pourrait s'étendre sur une dizaine d'années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'administration Laval veut revitaliser le secteur autour du métro Cartier avec des commerces de quartier, axé sur le transport en commun ou le transport actif.

 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1100383/laval-veut-plus-etre-vu-comme-far-west-promoteurs

Laval ne veut plus être vue comme le far west des promoteurs

Publié le jeudi 10 mai 2018 à 19 h 48

La station de métro Cartier, à Laval, en mai 2017, où on voit une enseigne annonçant le stationnement incitatif, l'édicule de la station et un véhicule blanc arrêté devant.
Quelque 200 personnes ont participé à une consultation sur la revitalisation du secteur de la station de métro Cartier. Photo : Radio-Canada/Google Street View

Pour de nombreux visiteurs, Laval, troisième ville du Québec est dénuée de véritable centre-ville et demeure un synonyme de grands centres commerciaux en bordure d'autoroutes. L'administration du maire Marc Demers, au pouvoir depuis 2013, veut changer cette perception en accordant plus d'espace à la verdure et à la qualité de vie, et moins à l'automobile.

Un reportage de Benoît Chapdelaine

« Je crois que l'image de Laval comme un far west des promoteurs immobiliers et des grandes surfaces est révolue définitivement », lance le conseiller municipal de Duvernay-Pont-Viau et membre du comité exécutif de Laval, Stéphane Boyer.

L'approche qu'on prend maintenant est beaucoup plus axée sur le transport en commun, la mobilité active, aménager des places publiques, essayer d'encourager la création de commerces de proximité, densifier aussi la ville.

- Stéphane Boyer, conseiller municipal et membre du comité exécutif de Laval

Quelque 200 personnes ont notamment participé cette semaine à une consultation publique sur la revitalisation du secteur de la station de métro Cartier, au nord du pont Viau.

« Pour nous, précise Stéphane Boyer, le redéveloppement d'une partie du boulevard des Laurentides, surtout aux abords du métro, de l'entrée de ville et du pont, passe entre autres par le réaménagement des rues, la plantation d'arbres, la création de nouveaux édifices. »

« On regarde pour un nouveau centre culturel et sportif, un YMCA, on veut reconstruire pour nos besoins une cour municipale, mais on veut faire ces projets-là avec un concours d'architecture et en intégrant peut-être des immeubles à bureaux qui vont amener des emplois dans le quartier », explique le conseiller municipal.

La responsable de l'aménagement et du design urbain au service de l'urbanisme de Laval prononçait une conférence intitulée « Laval en route pour une intégration urbaine de sa composante commerciale », dans le cadre du 3e Rendez-vous Collectivités viables, un événement de l'organisme Vivre en ville qui a réuni environ 250 personnes, jeudi, au Centre des sciences, dans le Vieux-Port de Montréal.

« On est une ville, arrêtez de dire une ville de banlieue, on n'est pas la deuxième ou troisième couronne, explique en entrevue Djemila Hadj-Hamou. Il va falloir qu'on fasse des gestes dignes d'une ville, donc je pense qu'on entame plus d'urbanité. Ce n'est pas facile, on se bat encore avec certains promoteurs, c'est encore le stationnement en avant, des choses comme ça. »

Mme Hadj-Hamou ajoute que Laval ne se transformera pas du jour au lendemain. « Les efforts sont faits surtout en lien avec les aires de TOD [transit oriented development], la présence du métro, l'implantation d'un réseau de transport collectif et actif », énumère-t-elle.

La station de métro Montmorency, à l'extrémité de la ligne orange, est au coeur de cette transformation qui pourrait s'étendre sur une dizaine d'années.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fort potentiel dans ce secteur décrépit, le Griffintown de Laval. Outre le métro, la proximité de la rivière est un grand atout. Un secteur avec encore plus de potentiel serait celui le long de l'axe de la future branche ouest du métro à Laval :stirthepot:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca se voit déjà de façon organique autour de Cartier et Concorde. Beaucoup d’anciens chalets et petites maisons sont rasés pour laisser place à des petites tours à condos ou triplex. C’est deja bien en marche depuis un bon 5 ans. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par LeTravailleur
      La 6e tour des Marronniers coûtera 70 M$
      Stephane St-Amour
      Publié le 25 octobre 2018   La résidence pour retraités Les Marronniers mettra en chantier, le mois prochain, la 6e et dernière tour de ce qui deviendra le plus important complexe au pays avec 1800 résidents.
      Selon les projections, la nouvelle tour de 15 étages qui donnera sur le boulevard René-Laennec sera livrée au printemps 2020.
      Cette expansion se fera au coût de 70 M$, a indiqué Gaston Morzadec, président du Groupe Morzaco, l’entreprise familiale possédant Les Marronniers, lors d’un point de presse tenu le 23 octobre dans la salle de spectacle de la résidence.
      «Il est clair pour nous que ce n’est pas une finalité en soi d’être la plus grande résidence au Canada, a-t-il tenu à souligner. C’est davantage le résultat d’une promesse, celle de desservir notre clientèle de la meilleure façon possible.»
      À titre d’exemple, en plus des 228 appartements annoncés, la nouvelle tour abritera, entre autres, 77 unités de soins dont la gestion sera confiée à la Villa de Sainte-Rose. Il s’agit là d’une offre qui manquait aux Marronniers.
      Espaces communs
      Par ailleurs, les 1400 locataires des tours existantes profiteront directement de cette expansion, puisque la réalisation de la 6e phase disposera à elle seule plus de 50 000 pieds carrés d’espaces communs additionnels.
      Cela double la superficie totale de ces espaces actuellement recensés dans l’ensemble du complexe dont les tours sont toutes reliées les unes aux autres, explique Michaël Maisonneuve, responsable des projets spéciaux aux Marronniers.
      Un jardin intérieur de 7000 pieds carrés, 6 allées de quilles, 4 terrains de pétanque intérieurs, un terrain de shuffleboard, de nouvelles salles d’exercice et des aires de repos viendront bonifier les espaces existants dont certains seront agrandis, telles la salle à manger, la salle de billard et la bibliothèque.
      Une ville dans une ville
      Président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins a voulu mettre en perspective l’importance de ce complexe qui accueillera 1800 résidents d’ici l’été 2020.
      «Il y aura plus de gens ici que dans pratiquement 600 municipalités au Québec», a-t-il illustré, tout en qualifiant de «gens de cœur» la famille Morzadec qui a joint les rangs du regroupement il y a plus de 20 ans.
      Responsable des dossiers d’urbanisme au comité exécutif, Virginie Dufour a salué pour sa part les «grands bâtisseurs» que sont les Morzadec, précisant que l’ajout d’une nouvelle phase répondra «à un besoin réel».
      De fait, la population de gens âgés de 65 ans et plus doublera d’ici 2031 pour atteindre le plateau des deux millions de Québécois. «Une personne sur quatre sera un aîné», avait plus tôt fait valoir M. Desjardins.
      Incidemment, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) prévoit qu’au cours des 20 prochaines années, il faudra ajouter annuellement 5000 nouveaux logements pour répondra à la demande démographique, la dernière cohorte des baby-boomers ayant vu le jour il y a plus de 50 ans.
       
       Source : Courrier Laval
    • Par cgohier@gmail.com
      https://groupemontoni.com/fr/portfolio_page/teamster/
       



    • Par UrbMtl
      Équinoxe Daniel-Johnson

      Un GROS merci à @LeTravailleur pour ses efforts et ses infos!
    • Par LeTravailleur
      Les petits édifices à bureaux sont vraiment à la mode sur le boulevard Saint-Martin, et ça se poursuit avec un siège régional pour le groupe financier BMO sur les terrains de SmartReit (ou tout juste adjacent?). 
      Très semblable aux deux bâtiments juste à l'est : petit, relativement près du boulevard et cache un (autre... ) stationnement de surface à l'arrière. Au moins, on semble vouloir verdir l'ensemble! Et le bâtiment en soi est intéressant.
      Nouvel édifice au centre-ville de Laval