Recommended Posts

Ne confondez pas, cette section n'est pas concernée par le projet de la Ville de Montréal. Les travaux prévus à cet appel d'offres sont entièrement situés dans la portion fédérale de l'autoroute Bonaventure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est la partie après le futur boulevard qui sera réparé. Il aurait pu bonifier le plan du boulevard et le faire aller plus loin, donc ne pas dépenser de l'argent sur ces sections, mais bon, il est possible que c'est le genre de travaux qu'il faut faire pour pas que la structure tombe, boulevard ou pas. ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par nephersir7
      Je n'ai pas trouvé de fil existant, alors j'en crée un.
       
      Issu du document du PTI 2016-2018 de la Ville de Montréal:
       
      Le projet comprend le réaménagement de l'échangeur Sherbrooke, l'ajout d'une piste multifonctionnelle en direction nord, la démolition du pont de Boucherville Nord, le prolongement de la voie de service sud, le prolongement de la 3e voie rapide en direction sud, le réaménagement de la voie de service nord et des murs antibruit côté est et l'aménagement de nouveaux accès au port de Montréal.
       
      Justifications et bénéfices du projet:
      Échangeur Sherbrooke:
      Amélioration de la sécurité et confort des piétons par l'aménagement d'intersections en «T» et l'installation de feux de circulation Réduction de la circulation sur les rues locales par la réouverture de la bretelle A‐25 sud et l'ajout de bretelles vers et depuis Notre‐Dame
       
       
      Démolition du pont De Boucherville
      Le pont a atteint sa durée de vie, économie de coûts d'entretien de la structure à long terme
       
       
      Prolongement de la voie de service sud:
      Réduction de la circulation sur les rues locales, configuration plus conforme aux attentes des usagers
       
      Prolongement de la 3e voie rapide de la A‐25
      Augmente la sécurité routière en éliminant la zone de convergence actuelle
       
      Réaménagement de la voie de service nord et du mur antibruit
       
       
      Plans et Devis
      2014 à 2015 (Plans et devis completés à 95 %)
       
      Travaux
      2015 à 2017
    • Par ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • Par mtlurb
      Voir le pdf attaché pour le plan.
    • Par mtlurb
      Le gouvernement Charest a donné le feu vert aux études pour le prolongement de l'autoroute 19 dans la région de Montréal.
       
       
      Le nouveau tronçon reliera Laval à Bois-des-Fillion. Le projet prévoit l'élargissement de la route 335 de deux à quatre voies, de même que la construction de nouvelles bretelles d'accès à l'autoroute 640.
       
      Les travaux devraient débuter cet été et coûteront 6,5 millions de dollars.
      Les propriétaires des terres devant servir au prolongement de cette autoroute ont été expropriés il y a 30 ans.
      La route 335, l'actuel prolongement de la 19, accueille chaque jour autant d'automobilistes que l'autoroute Bonaventure au centre-ville.
    • Par mtlurb
      Modernisation de la rue Notre-Dame doit attendre
       
      André Beauvais
      Le Journal de Montréal
      09/07/2006 08h49
      Le dossier n'avance pas vite, car ils sont parfois une douzaine d'intervenants autour de la table à défendre des positions opposées.
       
      Même si le premier ministre Jean Charest a annoncé le choix du concept novateur de la modernisation de la rue Notre-Dame, il y a un an, la Ville et le ministère des Transports sont encore loin de s'entendre sur ce fameux concept routier.
       
       
       
      Claude Paquet, chef du service des projets pour la région de Montréal, au ministère des Transports, a confirmé hier qu'on est encore loin de lancer des appels d'offres pour les secteurs Hochelaga-Maisonneuve et Sainte-Marie.
       
      Mais il en est autrement pour le secteur Souligny (de Dickson à la 25). M. Paquet soutient que les appels d'offres pour cette partie de la rue Notre-Dame seront lancés dans quelque six mois.
       
       
       
      Il reconnaît que les deux autres secteurs qui traversent des quartiers plus populeux font toujours l'objet de discussions sur l'intégration des normes de l'hôtel de ville sur la volonté de construire un boulevard urbain et des normes du ministère qui favorisent toujours une circulation rapide à «saveur» d'autoroute.
       
       
       
      «C'est pas facile, dit-il, surtout quand on considère que, dans Sainte-Marie, la rue Notre-Dame devient le prolongement vers l'est de l'autoroute Ville-Marie.»
       
       
      Sécurité
       
       
       
      On devine dans les propos de M. Paquet que les deux parties ne partagent toujours pas une même solution qui puisse répondre aux besoins de diverses clientèles routières et à la grande volonté de l'administration de Montréal de réaliser une telle voie, rapide ou pas, sur une base de sécurité à toute épreuve.
       
       
       
      «On continue de chercher des solutions dans nos rencontres, qui sont quasi quotidiennes. Mais il y a beaucoup d'intervenants et, certains jours, on se retrouve une bonne douzaine de personnes autour de la table à faire valoir différents points de vue», affirme Claude Paquet.
       
       
       
      Il évalue actuellement le projet de la rue Notre-Dame à 600 millions, dont 500 proviendront de Québec et 100 de la Ville. Il n'est donc pas tellement difficile de comprendre que le ministère des Transports a le gros bout du bâton.
       
       
      Le ministère des Transports est propriétaire de 90 % de la superficie nécessaire au projet. Il négocie encore l'expropriation de terrains commerciaux, côté sud de Notre-Dame, dans Hochelaga.
       
       
       
      Les premières expropriations et démolitions de centaines de logements pour le projet de la rue Notre-Dame ont été réalisées au début des années 1970! Les travaux devaient débuter dans les années suivantes.