Jump to content

Recommended Posts

La caverne de Saint-Léonard deviendrait le «Centre de la Terre»

 

La caverne de Saint-Léonard pourrait devenir un site d’attraction scientifique et éducatif, dans la même veine que le Biodôme et le Planétarium, selon la Société de spéléologie du Québec qui compte faire de ce site le «Centre de la Terre».

 

«Alors que le Planétarium permet d’en apprendre davantage sur l’espace […] le « Centre d’interprétation de la Terre » aura comme mission d’expliquer aux visiteurs la formation des calcaires ordoviciens des basses-terres du Saint-Laurent et les mouvements de glaciers», explique le dossier de projet consulté par TC Media.

 

Formé il y a 10 000 ans, le site caverneux qui se trouve en plein cœur de la métropole est géré par la Société de spéléologie du Québec. Chaque année, 1500 à 2500 visiteurs explorent cette caverne longue de 35m. C’est ce succès que l’organisme souhaite utiliser comme rampe de lancement pour mettre en place un projet d’envergure.

 

«Au cours des dernières années, nous n’avons pas réussi à répondre à la demande. Nous voudrions faire quelque chose de plus gros pour mettre en valeur la grande histoire géologique du site», indique François Gélinas, directeur général de l’organisme.

 

 

La vision

 

Le nouveau centre d’interprétation serait ouvert à l’année et offrirait des salles présentant des expositions permanentes et temporaires.

 

Actuellement, le site n’est accessible que du mois de mai au mois d’août, en raison de la main-d’œuvre, qui est composée de guides étudiants, et des conditions météorologiques.

 

La neige et le froid ne permettent pas d’ouvrir la caverne par temps froid. De nouveaux aménagements, dont une salle étanche et l’agrandissement du pavillon du parc Pie-XII, devraient être réalisés pour permettre d’ouvrir plus de six mois par année.

 

«Il nous faut un sas afin d’éviter que des chocs thermiques cassent la roche de la grotte. De plus, avec l’agrandissement du pavillon, nous pourrions y déménager et y faire de l’animation», explique M. Gélinas.

 

D’autres cavernes qui demeurent inexploitées pour le moment à Saint-Léonard pourraient également être aménagées, dont celle de la rue du Saguenay.

 

«C’est une deuxième étape. La caverne Saguenay est située dans un secteur résidentiel, et nous voudrions sonder les voisins pour nous assurer de ne pas les déranger lors de nos visites», souligne le directeur général.

 

Le coût de la construction de cette structure n’est pas encore connu. Toutefois, l’organisme estime qu’il faudrait environ 250 000$ pour mettre en place les expositions et acheter de l’équipement. Ce montant n’inclut pas les travaux au pavillon ni la construction du sas.

 

 

Les premiers pas

 

Afin de réaliser son projet, la société souhaite y aller graduellement. Dès cet été, elle doublera son nombre de visites, passant de trois à six visites par jour. M. Gélinas espère atteindre les 30 000 visiteurs si le site est accessible à l’année.

 

L’organisme devrait rencontrer l’arrondissement de Saint-Léonard, notamment pour la question des travaux au pavillon, au cours des prochaines semaines. De plus, il compte également commencer les démarches pour trouver du financement.

 

«Si tout va bien, je nous donne cinq ans pour réaliser le projet», dit M. Gélinas.

 

TC Media a tenté de joindre l’arrondissement de Saint-Léonard, mais sans succès.

 

http://journalmetro.com/local/saint-leonard/actualites/919667/la-caverne-de-saint-leonard-deviendrait-le-centre-de-la-terre/

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

*** Modérateur *** Devrait-on déplacer ce fil de discussion dans celui de "Projets Immobiliers > Lieux de culture, sport et divertissement" et le renommer "Caverne Saint-Léonard" ? ^_^

Journal Métro  |  Saint-Léonard  |  10:20 4 décembre 2019  |  Par:  Félix Lacerte-Gauthier

Le projet de centre d’interprétation de la caverne Saint-Léonard se concrétise

Image5-illustration-projet-centre-I.png?
Photo: Courtoisie Société québécoise de spéléologie  |  Une projection de ce à quoi ressemblera le futur centre d'interprétation.

La découverte récente d’immenses galeries souterraines à la caverne de Saint-Léonard a permis au projet de construction d’un centre d’interprétation de la Terre de passer à la deuxième vitesse. La Société québécoise de spéléologie (SQS) espère ainsi transformer le site en un lieu touristique et éducatif d’envergure.

La SQS a donné un aperçu de ce à quoi ressemblera le futur centre d’interprétation, évoqué pour la première fois il y a près de quatre ans. Le site comprendrait notamment des salles d’exposition et de conférence, et serait bâti en partie dans le sol. Un ascenseur rendrait cette section accessible à tous et ferait face à un mur d’escalade pour l’entraînement des spéléologues.

« On veut pouvoir mettre un bâtiment plus adéquat dans l’entrée de la caverne, comme cela se fait dans autres sites ailleurs dans le monde. Ça nous permettrait aussi de contrôler l’entrée d’air, avec l’installation prévue d’un sas », résume Yves Dubois, président-directeur général de la SQS., qui explique que ces infrastructures permettraient aussi de protéger les lieux afin que son patrimoine puisse perdurer.

L’accès à la caverne n’est présentement bloqué que par une grille, cadenassée, mais qui se fait occasionnellement vandaliser. Un aspect qui serait également appelé à changer, rendant l’endroit plus sécuritaire.

Un fort potentiel

004A_2_photo-maquette-centre-de-IMG_0990
Une maquette du futur centre d’interprétation.

« Ce qui a accéléré la mise en place du projet est la découverte d’une seconde galerie, qui a multiplié par dix la taille de la caverne », révèle M. Dubois. Il prévoit d’ailleurs qu’éventuellement, une partie de celle-ci sera accessible au public.

Actuellement, environ 4 000 visiteurs s’y rendent chaque année. La caverne n’est cependant ouverte que pendant une période de trois mois, ce qui devrait changer. À terme, 30 000 personnes pourraient profiter annuellement du futur centre, selon les projections de la SQS

« Je crois que ça compléterait l’offre de service dans l’est de Montréal, où il y a un ensemble d’infrastructure qui amène des touristes, comme le Biodôme et le Jardin botanique, s’enthousiasme M. Dubois. On souhaite que le projet dépasse les frontières du Québec. »

Des démarches à poursuivre

La SQS et l’arrondissement de Saint-Léonard travaillent conjointement pour obtenir une dérogation de zonage auprès de la Ville de Montréal qui permettrait la construction du centre dans le parc Pie-XII, où est située l’entrée de la caverne. M. Dubois prévoit recevoir l’avis final en janvier.

Si cette dérogation est accordée, la prochaine étape sera de convaincre les différents paliers de gouvernement de s’impliquer dans le projet, dont les coûts sont estimés à environ 5 M$.

C’est en 2016 que l’idée du centre d’interprétation a commencé à germer. L’année suivante, un financement avait été octroyé pour la réalisation d’études de faisabilité.

L’année prochaine, la SQS fêtera son cinquantième anniversaire. M. Dubois espère pouvoir profiter de l’occasion pour faire une annonce officielle en juin prochain, dans le cadre du congrès mondial de spéléologie, qui se tiendra justement à Saint-Léonard.

Une grande découverte

En 2017, deux spéléologues amateurs avaient mis à jour de nouvelles galeries dans la caverne Saint-Léonard. S’étendant sur 400 mètres, celles-ci auraient été formées il y a 15 000 ans à la suite d’un déplacement de glacier. Des stalactites et stalagmites atteignant jusqu’à 20 centimètres de long y sont également apercevables. Une découverte majeure qui avait alors fait le tour du monde, la caverne de Saint-Léonard étant la plus grande connue en milieu urbain.

https://journalmetro.com/local/saint-leonard/2403055/le-projet-de-centre-dinterpretation-de-la-caverne-saint-leonard-se-concretise/

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Selon le site Spéléo Québec, la caverne est bien réouverte... ;)

Une réouverture imminente pour la caverne Saint-Léonard
Journal Métro  |  Saint-Léonard  |  11:44 26 juin 2020 | mise à jour le: 26 juin 2020 à 12:23 - temps de lecture: 3 minutes  |  Par:  Félix Lacerte-Gauthier, Métro

003A_R%C3%A9ouverture-caverne-stl1.jpg?w
Photo: Archives  |  Les visites de la caverne Saint-Léonard auront lieu entre le 11 juillet et le 7 septembre.

Fermée d’abord pour l’hiver, puis en raison de la pandémie, la caverne Saint-Léonard ouvrira finalement le 11 juillet. Un retour qui s’accompagnera de nouvelles façons de faire.

«On va appliquer les normes de la Santé publique, pour le lavage de mains, en demandant l’état de santé des participants, et en demandant aux visiteurs et à nos guides de porter le masque», énumère Yves Dubois, directeur général de la Société québécoise de spéléologie (SQS).

De même, les visites, autrefois effectuées en groupe de 16, seront dorénavant limitées à 10 personnes. Cela, alors que la distanciation peut difficilement être applicable sur le terrain. «C’est trop petit pour pouvoir respecter en tout temps la distanciation de deux mètres. Il y a des passages qui sont plus étroits», rappelle M. Dubois.

Depuis le 27 mai, le gouvernement permet la reprise des activités de spéléologie. Néanmoins, la réouverture de la caverne Saint-Léonard a dû attendre quelque peu.

«C’est le temps que ça prend pour se réorganiser, explique M. Dubois. La spéléologie n’a pas été permise en même temps que les autres activités de plein air, et on a pris du retard. On voulait aussi voir ce qui allait se passer avec les camps de jour, qui représentent la moitié de notre affluence.»

Malgré cela, il a bon espoir que le public soit au rendez-vous pour le retour des visites.

«On est passé par toutes sortes de sentiments, admet M. Dubois. Mais on se dit que c’est une opportunité, puisque les gens n’auront pas beaucoup de possibilités de loisirs. »

Un projet bien entamé

Proposé pour la première fois en 2016, le projet de centre d’interprétation de la caverne pourrait bien être sur le point de se concrétiser, selon M. Dubois.

En décembre dernier, la Société québécoise de spéléologie (SQS) avait présenté les maquettes de ce futur espace, lequel a reçu un second souffle grâce à la découverte de nouvelles galeries ayant multiplié par 10 la longueur de la caverne.

«Les travaux devraient théoriquement débuter dès que le 8 septembre, lorsque la caverne va fermer pour l’automne, révèle M. Dubois. Je vais avouer que c’est quand ils vont commencer que je vais vraiment y croire.»

Il espère néanmoins pouvoir accueillir les gens pour une visite plus substantielle dès la reprise des activités en 2021. Surtout que la SQS tiendra alors les célébrations reportées de son 50e anniversaire devant initialement avoir lieu cet été.

https://journalmetro.com/local/saint-leonard/2477574/caverne-saint-leonard/

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value