Jump to content

Recommended Posts

http://www.tastet.ca/2014/10/22/ouverture-de-balsam-inn-exclusivite/

 

balsam-inn-restaurant-montreal-tastet.png

 

Quand on entre dans le nouvel établissement d’Alexandre Baldwin, d’Alexandre Wolosianski et de Nicole Lemelin (Whisky Café, Baldwin Barmacie, Taverne Square Dominion), d’Éric Dupuis (chef du Dominion et maintenant du Balsam Inn), de Virginie Bergerot, Benoit Essiambre (Taverne Square Dominion), on sent que tous les efforts de ces jeunes (et un peu moins jeunes) gens à rendre le lieu magique ont fait leur effet. Connus pour créer des endroits qui deviennent des classiques intemporels à Montréal, ils ont encore une fois réussi à concevoir un espace qui se démarque et donne envie de rester.

 

Balsam est une sorte de sapin Baumier, arbre typique du Québec, fier ambassadeur de notre plus belle province.

 

Inn, c’est parce que lorsqu’ils ont récupéré l’espace, situé dans un ancien hôtel-restaurant qui date de 1927 — la Taverne Square Dominion et l’hôtel Square Dominon qui ont résisté à la Grande Dépression, mais qui ont été éradiqués par un incendie qui les a réduit en cendres — les propriétaires ont réalisé que le premier étage de la bâtisse était à l’époque la cuisine de l’hôtel Square Dominion. Le « Inn » est donc un hommage au contexte historique rattaché à l’immeuble. En plus, c’est assez joli.

 

À la porte d’à côté de la Taverne Dominion, le restaurant Balsam Inn ouvrira donc officiellement ses portes au début de novembre. Magnifique décor sorti essentiellement de l’imagination explosive du jeune Baldwin, la source d’inspiration principale du décor du Balsam Inn est celle d’une brasserie des années 40. Tout le local a été construit durant les rénovations à l’exception d’un magnifique four à bois de l’époque. Beaucoup de détails frappent: les plafonds de 14 pieds de haut, les anciennes banquettes du feu Chez Gauthier, splendides tabourets vert forêt du bar, le repose pieds en laiton du bar qui est une ancienne rampe de l’Oratoire St-Joseph, l’armoire de bar qui vient d’un vieux magasin général, les luminaires élégants qui rappellent une vieille brasserie ou même les portes vitrées donnant sur la cuisine qui proviennent d’une antiquité industrielle sur l’Avenue du Parc. Monsieur Baldwin, il a l’œil pour ce genre de choses.

 

En salle, on compte environ 80 places, un espace restaurant tables assises et un espace tables hautes, qui évoque l’ambiance d’un bar. Cocktails aux saveurs plus sautillantes que ce qu’on a l’habitude de déguster; un peu du goût de la forêt, du balsam nous dit-on. Le bal de salle sera dirigé par Benoît et Léa Wolosianski, la magnifique fille du propriétaire, qui est aussi très allumée, ne vous inquiétez pas. Le restaurant commencera seulement avec un service de soir, lunchs à venir incessamment.

 

Aux fourneaux, puisque c’est toujours ce qui nous excite le plus les papilles chez les Tastet, le chef Éric Dupuis concocte un menu en sept actes; pains plats cuisinés au four à bois — délicate alternative au pain ou à la pizza — élément du menu qui permet de lier le reste des plaisirs; salades, viandes, poissons, pâtes et/ou fromages. Finissez avec un gâteau à l’orange, un tiramisu ou autre péché sucré si vous le désirez.

 

À tous les amateurs de hockey, tout comme le Dominion, qui sont tous deux à 5 minutes de marche du Centre Bell, le restaurant offre une formule rapide et délicieuse pour les soirées de match.

 

Étant donné que le centre-ville de Montréal n’offre pas une panoplie de très bons endroits où aller prendre une bouchée de qualité, nous vous conseillons de retenir l’adresse.

 

Longue vie à vous.

 

— Élise Tastet

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value