Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'tables'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 5 results

  1. http://www.tastet.ca/2014/10/22/ouverture-de-balsam-inn-exclusivite/ Quand on entre dans le nouvel établissement d’Alexandre Baldwin, d’Alexandre Wolosianski et de Nicole Lemelin (Whisky Café, Baldwin Barmacie, Taverne Square Dominion), d’Éric Dupuis (chef du Dominion et maintenant du Balsam Inn), de Virginie Bergerot, Benoit Essiambre (Taverne Square Dominion), on sent que tous les efforts de ces jeunes (et un peu moins jeunes) gens à rendre le lieu magique ont fait leur effet. Connus pour créer des endroits qui deviennent des classiques intemporels à Montréal, ils ont encore une fois réussi à concevoir un espace qui se démarque et donne envie de rester. Balsam est une sorte de sapin Baumier, arbre typique du Québec, fier ambassadeur de notre plus belle province. Inn, c’est parce que lorsqu’ils ont récupéré l’espace, situé dans un ancien hôtel-restaurant qui date de 1927 — la Taverne Square Dominion et l’hôtel Square Dominon qui ont résisté à la Grande Dépression, mais qui ont été éradiqués par un incendie qui les a réduit en cendres — les propriétaires ont réalisé que le premier étage de la bâtisse était à l’époque la cuisine de l’hôtel Square Dominion. Le « Inn » est donc un hommage au contexte historique rattaché à l’immeuble. En plus, c’est assez joli. À la porte d’à côté de la Taverne Dominion, le restaurant Balsam Inn ouvrira donc officiellement ses portes au début de novembre. Magnifique décor sorti essentiellement de l’imagination explosive du jeune Baldwin, la source d’inspiration principale du décor du Balsam Inn est celle d’une brasserie des années 40. Tout le local a été construit durant les rénovations à l’exception d’un magnifique four à bois de l’époque. Beaucoup de détails frappent: les plafonds de 14 pieds de haut, les anciennes banquettes du feu Chez Gauthier, splendides tabourets vert forêt du bar, le repose pieds en laiton du bar qui est une ancienne rampe de l’Oratoire St-Joseph, l’armoire de bar qui vient d’un vieux magasin général, les luminaires élégants qui rappellent une vieille brasserie ou même les portes vitrées donnant sur la cuisine qui proviennent d’une antiquité industrielle sur l’Avenue du Parc. Monsieur Baldwin, il a l’œil pour ce genre de choses. En salle, on compte environ 80 places, un espace restaurant tables assises et un espace tables hautes, qui évoque l’ambiance d’un bar. Cocktails aux saveurs plus sautillantes que ce qu’on a l’habitude de déguster; un peu du goût de la forêt, du balsam nous dit-on. Le bal de salle sera dirigé par Benoît et Léa Wolosianski, la magnifique fille du propriétaire, qui est aussi très allumée, ne vous inquiétez pas. Le restaurant commencera seulement avec un service de soir, lunchs à venir incessamment. Aux fourneaux, puisque c’est toujours ce qui nous excite le plus les papilles chez les Tastet, le chef Éric Dupuis concocte un menu en sept actes; pains plats cuisinés au four à bois — délicate alternative au pain ou à la pizza — élément du menu qui permet de lier le reste des plaisirs; salades, viandes, poissons, pâtes et/ou fromages. Finissez avec un gâteau à l’orange, un tiramisu ou autre péché sucré si vous le désirez. À tous les amateurs de hockey, tout comme le Dominion, qui sont tous deux à 5 minutes de marche du Centre Bell, le restaurant offre une formule rapide et délicieuse pour les soirées de match. Étant donné que le centre-ville de Montréal n’offre pas une panoplie de très bons endroits où aller prendre une bouchée de qualité, nous vous conseillons de retenir l’adresse. Longue vie à vous. — Élise Tastet
  2. Montreal Croupiers Take Electronic Poker Table Battle to Court by PokerPages.com Mon, Jan 28th, 2008 @ 12:00am Three unions representing 1,450 croupiers at Quebec area casinos lodged a request with Quebec Superior Court to force the board that regulates gambling in the province, the Regie des alcools des courses et des jeux, to address complaints that the 25 automated electronic Texas Hold'em poker tables installed Jan. 18 at the Montreal Casino are illegal. The croupiers, who have been without a contract since Dec. 21, 2006, are in ongoing discussions with the Societe des casinos du Quebec. The croupiers say the tables are illegal and charmless. The PokerPro tables, made by PokerTek, a North Carolina USA-based company, do not meet Quebec's legal requirement that slot machines be pure games of chance, said Jean-Pierre Proulx, a spokesperson for the croupiers union, affiliated with the Quebec Federation of Labour. Proulx maintains that poker has a large element of strategy as well as chance, so should not be treated the same as a slot machine. The union has been waiting for a ruling from the Regie on the legality of the machines. 43 Electronic Tables Already Installed Besides the 25 automated poker tables installed at the Montreal, 13 have been installed at Lac Leamy in Gatineau and 5 in Charlevoix. According to Vito Casucci, a spokesman for Pokertek, the machines can deal 50 per cent faster than human dealers, allowing customers to spend their money faster. The union is concerned that casino staff may consequently lose their jobs and that the new poker rooms represent a trend toward more electronic games. According to a union spokesperson, the Regie has steadfastly refused to meet with them or confirm that a complaint against the introduction of the dealer-free machines has been lodged. The union filed a complaint with Quebec's alcohol and gaming regulator Dec. 7, arguing that the absence of a human dealer makes the tables illegal under Quebec law. "We are asking the court to make a ruling that the Regie has to meet with us," union spokesperson Jean-Pierre Proulx said. "They have not responded to our demands, they put our lawyer on hold and said they have no file of our complaint. Technically, the Regie is not doing their job." He said the croupiers' unions, affiliated with the Quebec Federation of Labour and representing workers from Montreal, Gatineau and Charlevoix, complained to the Regie twice in December and twice this month. Regie spokesperson Rejean Theriault said receipt of the complaints was acknowledged but the situation could not be analyzed until the machines were opened Jan. 18. "It's like investigating a murder when there's no body," Theriault said. http://www.pokerpages.com/poker-news/news/montreal-croupiers-take-electronic-poker-table-battle-to-court--30339.htm
  3. Source: The Gazette New city guide puts Montreal on the geotourism map By MONIQUE BEAUDIN, The Gazette, June 16, 2009 It's a tourist map with a difference. Along with the usual destinations, such as Little Italy and Mount Royal, you'll find more unusual ones, like a series of "green" alleyways in the Plateau Mont Royal and a boutique that makes clothes from recycled materials. Unveiled yesterday by Mayor Gérald Tremblay, the new map promotes geotourism - that is, tourism that protects and preserves the geographic character of a destination, such as its heritage, culture, environment and well-being of its residents. The map was the brainchild of the U.S.-based National Geographic Society, with whom Montreal was the first city in the world to sign an agreement in 2007 promising to adhere to 13 principles of geotourism. "You live in a magnificent and sophisticated city," said Jonathan Tourtellot, the director of National Geographic's Centre for Sustainable Destinations in Washington, D.C. "Tourists should leave here knowing they have visited a city that is unique in Canada, unique in North America, unique in the world. That's geotourism." Creating the map - the first of its kind in the world for a city - took months of consultation with conservation and community groups, as well as the input of residents, who suggested more than 400 locations that scream out "Mont-real." Some that made the cut include Habitat 67, Promenade Bellerive in Montreal's Mercier district and Le Cartet in Old Montreal where visitors can "break bread at communal tables with real-life Montrealers." The map encourages people to visit the city by bicycle, métro or on foot saying "this is one city where you can see almost everything without setting foot in a car." Historical information includes the fact that St. Laurent Blvd. was "reputed for risqué nightlife during the city's heyday as an inland seaport." Other areas with similar geotourism maps include Norway and the Mexican state of Baja California. You can check it out online at www.montrealgeo.com
  4. Avis aux gens de Longueuil, Saint-Hubert, n'importe qui en réalité : Le Dooly's Longueuil - chemin de chambly pas loin de l'aéroport Saint-Hubert, en face du "Bunker" (Projet Les Fontaines - 7É) Entièrement renové de A à Z cet hiver. J'allais là tout le temps avant mais j'ai arrêté depuis un bout et là tantôt j'ai été... wow. Quelle transformation. J'ai pris quelques photos; je vais les poster bientôt. L'éclairage, le bar, les tables, les bancs, des TVs au bouts des bancs, des écrans partout, des tables de pool, de la bonne musique, et bien sur les serveuses obligatoirement en mini-jupe The place was run down before, a little decrepit, but now.. it's amazing. Give it a try. Even if you don't play pool, just go for the bar/restaurant. Renovation incroyable!
  5. Parc à côté du Walter! via La Voix Pop : 08/04/2016 Mise à jour : 8 avril 2016 | 7:00 Le parc Madeleine-Parent prendra forme cet été Par Jean-François Villeneuve Le terrain du nouveau parc Madeleine-Parent sera un peu moins triste lorsque l'aménagement de celui-ci sera complété plus tard cet été. Le nouveau parc nommé en l’honneur de Madeleine Parent, situé entre la rue Saint-Patrick et le canal de Lachine, à proximité du marché Atwater, profitera d’un investissement de plus de 425 000 $ de la part de l’arrondissement du Sud-Ouest Figure syndicaliste et féministe d’envergure, Madeleine Parent a marqué le Québec des années 40 dans l’industrie du textile, participant à plusieurs grèves d’ouvriers de la Dominion Textile, dont l’une des usines se trouvait dans Saint-Henri. «C’est un conflit qui s’est répandu partout dans les quartiers avoisinants, souligne le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais. On voulait quelqu’un d’associé à la fois au mouvement industriel et syndical, mais aussi rendre hommage à une femme». Son engagement social était tel que le premier ministre Maurice Duplessis l’a fait arrêter en 1947 pour des conspirations séditieuses. Retraitée, la syndicaliste s’est jointe à la Fédération des femmes du Québec et a participé au débat public jusque dans les années 2000. Elle est décédée en 2012, à l’âge de 93 ans. Des colonnes rappelant sa vie et son œuvre agrémenteront ce nouvel espace vert du quartier Pointe-Saint-Charles. Lieu de détente Du mobilier fait sur mesure sera à la disposition des citoyens, incluant des bancs, un brumisateur et de l’éclairage supplémentaire, des supports à vélo et des tables de pique-nique ainsi que des tables de ping-pong. Des arbres y seront aussi plantés. Le parc sera accessible aux personnes à mobilité réduite. L’espace occupé par le parc porte encore les fondations du bâtiment de l’entreprise Les produits Seracon Inc., qui se trouvait jusqu’en 2009 sur ce terrain. Ces vestiges ne seront pas retirés du site. Une place publique en pavé de béton sera construite sur les lieux, tout comme un muret de pierres naturelles, pour les recouvrir. Les travaux devraient commencer en mai et se terminer vers la fin de l’été, en août. L’arrondissement avait lancé un appel d’offres au début du mois de mars pour la réalisation des travaux. L’entreprise Techniparc a remporté celui-ci avec la plus basse soumission. Sur StreetView [ATTACH]26116[/ATTACH]
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value