Jump to content
publicité

Recommended Posts

Croissance surprenante du PIB québécois

 

Les analystes ont été surpris par la hausse du PIB québécois en août. Cette nouvelle donnée vient remettre l’économie du Québec sur les rails.

 

Le PIB du Québec a bondi de 0,4 % en août, un gain qui s’ajoute à l’augmentation de 1,5 % en juillet, et qui se compare à une progression de 0,3 % à l’échelle canadienne. Ce faisant, pour les huit premiers mois, la progression du PIB québécois s’inscrit à 1,1 % par rapport aux mêmes mois de 2012, comparativement à 1,5 % au Canada, selon les données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

 

« La hausse du PIB du mois d’août est généralisée dans presque tous les grands secteurs d’activité économique », a souligné l’ISQ. Cette activité a toutefois été plombée par un recul de 0,5 % dans le secteur de la construction.

 

Compte tenu de la faiblesse des derniers trimestres, ce rapport est le bienvenu, a écrit Matthieu Arseneau, économiste principal à la Financière Banque Nationale. « L’activité économique atteint un niveau record dans le secteur des services, et la production industrielle affiche un second gain mensuel consécutif, une première en 2013. » L’analyste met cependant en exergue le poids du recul de l’activité dans la construction et son effet d’entraînement sur les dépenses de consommation. À ses yeux, la performance d’août ne devrait pas être suffisante « pour empêcher l’économie de décélérer pour une troisième année consécutive en 2013 ».

 

Au Mouvement Desjardins l’économiste principale, Hélène Bégin, a précisé que la statistique d’août excède les attentes. « Les diverses statistiques mensuelles publiées récemment par Statistique Canada étaient plutôt mixtes, ce qui ne laissait pas présager un résultat aussi positif. L’activité économique au Canada, qui a progressé de 0,3 % en août grâce à l’impulsion du secteur de l’énergie, plaçait la barre haute pour le Québec. » Le Québec devait au moins récupérer le terrain perdu au fil de 2013, « c’est maintenant fait ».

 

Mme Bégin va plus loin. Au-delà de l’effet de surprise, le gain mensuel est significatif. « Il permet de solidifier les bases de l’économie qui semblaient chancelantes depuis quelque temps. L’acquis de croissance du PIB réel pour le troisième trimestre se situe à 3,3 %, ce qui remettra le Québec sur les rails. » L’analyste maintient sa prévision de croissance du PIB québécois pour 2013 à 1,2 %.

 

http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/393907/croissance-surprenante-du-pib-quebecois

Link to comment
Share on other sites

publicité
  • Replies 25
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

On verra si ça dure. On le souhaite. Mais prévoyez les interventions des mêmes déprimés qui vont traiter cette nouvelle comme insignifiante, alors que de l'autre côté, ils acclament comme parole divine chaque détail négatif sur le Qc....:rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Pendant ce temps dans la riche Ontario http://www.lactualite.com/actualites/quebec-canada/lontario-ne-coupera-pas-dans-les-services-pour-eliminer-son-deficit/ on se paie un déficit au moins 4 fois plus élevé et avec un retour à l'équilibre en 2017-18 selon les prévisions optimistes. En fait, seule la Saskatchewan au Canada, évitera l'abîme budgétaire. Un autre article assez éloquent sur le sujet http://www.huffingtonpost.ca/2013/08/25/provincial-debt-deficits-canada_n_3797431.html

 

Même la richissime Alberta http://www.huffingtonpost.ca/2013/03/06/alberta-budget-2013-highlights_n_2824234.html fait face à un énorme déficit, presqu'autant qu'au Québec, elle qui est pourtant la puissance économique du pays avec son or noir. Comme quoi tout est relatif dans la vie, et qu'il est bien plus facile de s'auto-flageller en ignorant ce qui se passe ailleurs. C'est ce comportement agaçant et récurrent que je dénonce moi-même si souvent, et qu'il faudrait un jour corriger pour certains membres un peu trop démagogiques sur ce forum.

 

Finalement on dirait que tout le monde a "pogné" la maladie du PQ, pourtant le seul que l'on blâme pour tous les maux du pays. Quel théâtre absurde!

 

Bien sûr il faudra prendre les moyens pour résorber le déficit et rembourser nos dettes, mais tous gouvernements confondus, le résultat est demeuré le même. Et en dépit des bonnes années de croissance, le PLQ en une décennie n'en n'a même pas profité. Alors nos détracteurs nationaux peuvent bien chiâler, plus personne ne les écoute.

 

Quand on se regarde on se désole, mais quand on se compare on se console.:neenerneener:

Link to comment
Share on other sites

La Bourse québécoise au sommet des indices nord-américains.

 

Après 11 mois en 2013, la Bourse québécoise brille de tous ses feux et affiche un rendement supérieur aux principaux indices nord-américains.

 

L’indice Morningstar Banque Nationale, principal repère de la Bourse québécoise, a grimpé de 29% à ce jour en 2013, comparativement à 7,74% pour la Bourse de Toronto et à 26,6% pour le S&P 500 et à 22,8% pour le Dow Jones à New York.

 

Seul l’indice des titres technologiques, le Nasdaq, fait meilleure figure avec une progression de 34,5% à ce jour cette année.

 

Le fonds négocié en Bourse (FNB) qui reproduit l’indice québécois, First Asset Morningstar Banque Nationale Québec, a pour principal titre Alimentation Couche-Tard.

 

La chaîne de dépanneurs représente 5,44% du fonds. Or, le détaillant a connu un autre excellent mois avec un gain de près de 11%.

 

La société dirigée par Alain Bouchard a dévoilé un bénéfice supérieur aux prévisions à son deuxième trimestre et a annoncé qu’elle bonifiait son dividende pour un deuxième trimestre consécutif.

 

Les investisseurs spéculent également sur la possibilité que l’exploitant de dépanneurs, trentième capitalisation à la Bourse de Toronto, soit inclus dans l’indice S&P/TSX 60.

 

En outre, la société se dit bien positionnée financièrement pour réaliser une acquisition qui pourrait atteindre 2G$.

 

Le FNB qui reproduit la Bourse québécoise a également profité de l’ascension du transporteur ferroviaire Canadien National, qui a gagné 3,84% au cours du mois. Il se retrouve près de son sommet historique de 120,69$. Le CN est le deuxième titre en importance dans le fonds, avec un poids de 5,26%.

 

Les deux prochains titres du fonds sont Power Corp. et sa filiale Power Financial. Ils ont progressé de 7% et 5,9% respectivement, à la suite de résultats trimestriels qui ont été appréciés des investisseurs.

 

Les acquisitions contribuent à la hausse.

 

Les acquisitions d’entreprises ont également contribué à la hausse du fonds. Les deux sociétés spécialisées dans les produits pharmaceutiques et naturels, Laboratoires Paladin et Atrium Innovations, ont accepté une offre d’achat d’une société étrangère.

 

 

Le titre du distributeur montréalais Paladin a grimpé de 81% dans la foulée de son acquisition par l’américaine Endo Health Solutions, dans une transaction évaluée à 1,6G$ US. Paladin ne représente toutefois que 1,16% du FNB. À lire: Laboratoires Paladin vendue à une américaine

 

Puis, vendredi, le fabricant de produits naturels Atrium Innovations, a annoncé avoir accepté une offre d’achat du fonds européen Permira, dans une transaction évaluée à 1,1G$. Atrium, qui représente 0,47% du fonds, a bondi de 28% en novembre.

 

Enfin, soulignons la progression de 12% du Groupe CGI au cours du mois. Le géant informatique montréalais, septième titre en importance dans le FNB, a dévoilé une forte croissance de son bénéfice au quatrième trimestre à la mi-novembre.

 

http://www.lesaffaires.com/bourse/revue-des-marches/la-bourse-quebecoise-au-sommet-des-indices-nord-americains/564281

Link to comment
Share on other sites

Un autre article intéressant qui dresse un tableau plus optimiste de la réalité économique québécoise. Il ne s'agit pas ici de mettre des lunettes roses et dire que tout va bien dans le meilleur des mondes. On connait nos faiblesses tout autant que les solutions. Mais on est loin des lunettes noires que certains portent en permanence. L'objectivité conduit à la crédibilité. Alors, avis aux oiseaux de malheur qui planent comme des vautours sur une proie loin d'être agonisante. On vous tirera dessus à chaque occasion, si nécessaire.

Link to comment
Share on other sites

Ben voyons donc 1.1% c'est déprimant comme croissance. Je comprends pas pourquoi vous êtes si excités.

 

Le forum à assez d'historique pour ressortir des vieux articles qui décrivent la croissance de "morose" pour ce qui est en bas de 2%.

 

Là un maigre 1.1% vous excite le poil des jambes???

 

C'est pas avec ça qu'on va se construire des infra de qualité.

 

 

Sent from my iPhone

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


publicité


×
×
  • Create New...