Jump to content

Recommended Posts

Recyc-Québec

Les Québécois produisent moins de déchets

Agence QMI

Jean-Luc Lavallée

11/12/2012 17h49

 

 

 

Les Québécois ont produit 746 kg de déchets par habitant en 2011, une baisse significative de 14,5 % par rapport à 2008. Il s'agit de la diminution la plus importante observée depuis vingt ans.

 

Ces nouvelles statistiques réjouissent Recyc-Québec, qui a rendu public mardi son bilan 2010-2011 de la gestion des matières résiduelles. Trois ans plus tôt, à titre comparatif, les Québécois produisaient 872 kg de matières destinées à l'enfouissement ou à l'incinérateur par personne, soit 126 kg de plus.

 

En 2011, près de 5,9 millions de tonnes de matières résiduelles ont été éliminées au Québec. Ces chiffres incluent les déchets domestiques et les déchets humides (boues municipales). En tonnage brut, cela représente une baisse de 13 %.

 

«Nous devons être très fiers des progrès accomplis, cette baisse inédite confirme que le Québec poursuit la tendance de réduction», a dit la PDG de Recyc-Québec, Ginette Bureau.

 

L'objectif de 700 kg, fixé pour 2015 dans la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles semble à portée de main. Autre chiffre percutant : le nombre de lieux d'élimination en activité a diminué de 75 % depuis 2008.

 

Si les Québécois produisent moins de déchets, ils recyclent forcément davantage. En 2010, les 38 centres de tri de la province ont franchi le cap du million de tonnes (1 041 000 tonnes) de matières récupérées. Cela représente une augmentation de 13 % en deux ans.

 

Le taux global de mise en valeur des matières issues de la collecte sélective résidentielle a atteint 59 % (75 % pour le papier et le carton, 53 % pour le verre, 37 % pour le métal, 16 % pour le plastique). L'objectif est d'atteindre 70 % en 2015.

 

Seule ombre au tableau : les résidus verts et alimentaires prennent encore le chemin de la poubelle dans 88 % des cas. Ces matières compostables occupent toujours le haut du pavé au chapitre de l'élimination puisqu'elles représentent 41 % des matières destinées à l'enfouissement ou l'incinération.

 

Globalement, le taux de récupération des matières organiques (en incluant les boues) se situe à seulement 18 %, à des années-lumière de l'objectif ambitieux de 60 % pour 2015.

 

Recyc-Québec reconnaît d'ailleurs l'ampleur de la tâche. «C'est vraiment le défi des prochaines années pour le Québec que d'essayer de gérer ses matières organiques», a indiqué Erwanne Plisson, conseillère en communication chez Recyc-Québec.

Link to comment
Share on other sites

C'est effectivement une très bonne nouvelle, il y a donc moins de gaspillage de matières premières et surtout moins de sites officiels d'enfouissement. Une économie pour nos citoyens et moins de pollution dans l'environnement. Nous avons fait un bon bout de chemin depuis quelques générations, surtout qu'en zones agricoles notamment, on partait de loin. En ville c'était relativement facile de ramasser à moindre coût, à cause de la concentration de la population. Mais en campagne les distances et les coûts de transport ont longtemps empêché une collecte bien organisée.

 

C'est ainsi qu'au hasard de promenades sur des terres privées, on découvre dans les fonds de lots, d'importants dépotoirs personnels abandonnés, qui témoignent d'une époque où chacun faisait comme il pouvait. Ici dans Charlevoix, on se permet de circuler librement partout dans les champs et forêts sans que personne ne s'y objecte formellement. On tombe donc presqu'assurément sur ces zones oubliées qui détonnent dans la grande nature: carcasses de voitures, camions, autobus même, vieux appareils ménagers, et tout ce que l'on peut imaginer. Autant de dépotoirs que de propriétés, avant le dernier parcellement des terres.

 

Heureusement ces pratiques sont devenues interdites aujourd'hui, surtout que les collectes, rebuts et recyclages, sont maintenant tout aussi répandues et efficaces qu'en ville, et les écocentres bien établis. On parle même aussi de la prochaine collecte à venir pour les déchets de table, et la distribution des bacs bruns a commencé dans certaines villes et villages (Les Éboulements notamment). Mais le mal est fait dans plusieurs endroits et ces dizaines de milliers de dépôts "secrets" , à l'échelle de la province, prendront encore plusieurs générations avant de disparaitre complètement.

 

Certains mieux équipés, comme mon voisin, ont profité du prix des matières ferreuses pour ce faire un petit pécule, tout en nettoyant leur terrain, et le redonner à la nature. C'est ainsi que j'ai vu sa première voiture (qui lui a servi pour son voyage de noce il y a 50 ans) sortir du bois, aussi un camion digne d'un musée et étrangement tout aussi bien "conservé" malgré le temps. Et toute une suite de cuisinières, glacières et frigos, témoins de l'évolution technologique, qui sont réapparus le temps d'en disposer. Autant de dépotoirs, autant d'histoires à raconter...

 

Il y aurait presqu'une industrie à développer en région pour récupérer ces gros déchets qu'on ne voit pas, mais que la nature essaie tant bien que mal de digérer, à défaut de l'en libérer. L'industrie du recyclage serait bien sûr capable d'absorber, à terme, ces gros déchets domestiques et probablement seul un incitatif pécuniaire intéressant, relié au prix des métaux, pourrait favoriser une grande corvée. En attendant ce que l'on ne voit pas ne nous dérange pas, sauf pour le randonneur solitaire (à pied ou en raquette) qui s'aventure un peu partout et qui tombe sur ces navrantes déchetteries bien plus souvent qu'à son tour.

 

On ne refera pas le passé, bien qu'on puisse en atténuer les effets négatifs, mais on peut encore améliorer l'avenir. Il y a une tendance lourde qui va dans le bon sens (je m'en réjouis), et la conscience collective est davantage sensibilisée à la qualité de l'environnement. Encore un peu de temps et de patience et nous atteindrons nos objectifs, car ici le mouvement est bien enclenché et le temps, pour une fois, semble jouer en notre faveur.

Edited by acpnc
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value