Search the Community

Showing results for tags 'résidence'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 48 results

  1. La tour 1 (sur Atwater, tour de 120m) sera une tour de 30 étages de logement pour personnes retraités, plus 7 étages de condos de luxes au dessus. Elle sera construite par Bâtimo.
  2. Projet du Groupe Maurice 3 à 12 étages Situé sur Crémazie pas loin de Papineau
  3. Ce projet est sorti de nulle part au cours des derniers jours, alors que le terrain est nettoyé et qu'ils ont, si je ne me trompe pas, commencé à creuser. Ça fait déjà jaser, dans une ville traumatisée par les projets en bordure de l'eau... Le permis a été acheminé avant que le contrôle intérimaire sur les hauteurs soit mis en place. Avec Aquablu 2 (21 étages) et Panorama (30 étages), Laval ajoute une hauteur encore jamais vue à son waterfront. La construction d'une tour de 26 étages suscite la grogne Une tour de 26 étages se construit à côté de chez elle C'est un des trois projets Équinoxe à Laval, avec celui au centre-ville (sur Daniel-Johnson, 16 étages, début de la construction cet automne) et celui sur Saint-Elzéar (19 étages, presque achevé). J'ai déniché un seul rendu sur LinkedIn. C'est littéralement une version sur stéroïdes de l'Équinoxe Saint-Elzéar. Massif. Pas super...
  4. Pas beaucoup d'info, mais je me disais qu'un fil pourrait être nécessaire pour suivre l'évolution du projet. En face du Village Olympique et près de l'Élogia, du Parc Olympique et des résidences Gouverneur, le projet va avoir un impact important et pourrait donner une image du développement futur de cette section de la ru Sherbooke. Carte : https://goo.gl/maps/QrSDb
  5. http://www.journaldemontreal.com/2018/07/06/reseau-selection-une-tour-de-30-etages-a-repentigny-1 Réseau Sélection: une tour de 30 étages à Repentigny GUILLAUME PICARD Vendredi, 6 juillet 2018 12:35MISE à JOUR Vendredi, 6 juillet 2018 12:35 REPENTIGNY - Réseau Sélection va entreprendre la construction d’une tour de 30 étages pour personnes retraités ou semi-retraitées à Repentigny, dans Lanaudière, une région où l’entreprise mène de front plusieurs projets importants. L’immeuble en hauteur, baptisé Sélection Repentigny Signature, sera situé sur le bord du fleuve Saint-Laurent et comprendra 289 unités, dont une trentaine dédiée aux soins. On y retrouvera une piscine, un gym, un grand salon, une salle à manger, un cinéma et un golf virtuel, sans oublier des terrasses au 4e et 6e étages. Des espaces commerciaux seront localisés dans les premiers étages, qui seront notamment occupés par une pharmacie, un salon de coiffure et un service de soins pour les pieds. L’investissement se chiffre à près de 80 millions $ et la livraison est prévue pour l’été 2020. La construction devrait générer 300 emplois, alors que les opérations devraient créer une quarantaine de postes permanents. «La tour, très contemporaine, passera le test du temps. Les espaces communs seront très luxueux et spacieux, et le terrain offrira des vues magnifiques sur le fleuve», a relaté Gaëtan Cormier, premier vice-président, Développement international de Réseau Sélection. Le projet Sélection Repentigny Signature s’inspire de Sélection Panorama, dont le groupe achève la construction à Laval. Il s’agit aussi d’un immeuble de 30 étages, qui a en quelque sorte pavé la voie au développement en hauteur pour l’entreprise, dont le plan quinquennal 2015-2020 prévoit des investissements de l’ordre de 2 milliards $. «Ç'a été un point tournant pour nous de designer, concevoir et construire un immeuble de 30 étages. Sélection Panorama aura été le premier, à Laval, puis il y aura celui de Repentigny et d’autres vont suivre à Ottawa et à Toronto, où l’on étudie la possibilité de construire une première tour faisant entre 50 et 60 étages», a expliqué M. Cormier. D’autres projets dans Lanaudière Toujours dans Lanaudière, Réseau Sélection a entrepris récemment la construction de l’immeuble Sélection Terrebonne Signature, au coût de 57,5 millions $. On y retrouvera dès l'été 2019 quelque 229 unités sur six étages, ainsi que les mêmes attraits et services qu’à Repentigny. L’autre projet de Réseau Sélection dans la région est le quartier intergénérationnel District Union, qui comprendra à terme 3500 unités d’habitation mariant tous les groupes d’âge. L’investissement atteint près de 1 milliard $. Réseau Sélection en chiffres: - 900 unités en construction en 2018 dans Lanaudière pour une valeur de 265 millions $ - 20 projets en construction ou livrés cette année au Québec pour une valeur de plus de 800 millions $ - 4500 employés, dont 1000 dans la division construction
  6. Un nouveau complexe résidentiel d’avant-garde pour personnes retraitées du Groupe Maurice va voir le jour au Carrefour Candiac. Les futurs résidents auront le choix d’y louer leur appartement, du studio au 5 ½, ou d’y acheter leur condominium, du 3 ½ au 5 ½, tout en disposant de magnifiques aires communes pour y vivre animations, découvertes et détente, selon leurs envies. Ils pourront également choisir à leur guise leurs services et leurs activités. En cas de problème de santé, le complexe permettra également à une vingtaine de personnes de recevoir des soins au sein d’unités spécialement conçues à cet effet. Une localisation idéale, proche de tout La résidence offrira un emplacement de choix aux personnes retraitées, à distance de marche de nombreuses enseignes comme Costco, Walmart, IGA, SAQ Sélection, Tim Hortons, Bâton Rouge, Bouclair, Réno-Dépôt, CIBC, TD, etc. Sans oublier la proximité immédiate de pistes cyclables, d’espaces verts préservés et d’accès directs aux autoroutes 15 et 30. «Créer un complexe résidentiel d’exception, c’est avant tout le créer à l’image de sa communauté. En phase avec sa population, son identité, ses traditions et sa nature. Voilà pourquoi Le Groupe Maurice choisit toujours les sites de ses projets en fonction du style de vie de ses futurs résidents et de leur voisinage. En un mot, nous ne construisons pas n’importe où et n’importe comment. Pour Candiac, nous avons donc choisi un parfait équilibre, directement au cœur d’une zone résidentielle de qualité, d’une offre commerciale de proximité diversifiée et d’un site naturel préservé. C’est ce qui distingue notre futur projet dans le Carrefour Candiac et le rend unique.» LUC MAURICE, PRÉSIDENT ET FONDATEUR DU GROUPE MAURICE Un projet qui s’intègre parfaitement dans son environnement Se sentir bien chez soi, c’est aussi se sentir bien autour de chez soi. Car le bien-être d’une personne âgée ne réside pas seulement dans son logement, mais aussi dans son quartier, ses commerces et son environnement, au quotidien. Pour Le Groupe Maurice, il est important qu’un aîné continue à être heureux quand il sort de sa résidence. Des aménagements urbains et paysagers élaborés, agréables à regarder et source de fierté pour la communauté, ainsi qu’une proximité immédiate avec les services et un environnement familier, contribuent à cette sensation de bonheur. L’implantation de ce projet présentera donc une belle occasion de bonifier ses proches alentours. Un programme de réaménagement paysager du boisé adjacent sera entre autres mis en œuvre afin de parfaitement intégrer la résidence au cœur du site, tout en améliorant la qualité de vie du voisinage. «Il est entendu qu’avec l’arrivée de ce projet, nous allons concevoir un réaménagement du voisinage immédiat, incluant les sites naturels alentours dont nous allons favoriser l’accessibilité, avec des installations pour la promenade, la détente et l’observation des oiseaux.» LUC MAURICE, PRÉSIDENT ET FONDATEUR DU GROUPE MAURICE Une expérience client unique à Candiac L’expérience client est au cœur de toutes les décisions et initiatives du Groupe Maurice. Elle passe par une satisfaction rationnelle et un engagement émotionnel de la part des résidents. La satisfaction rationnelle est rendue possible grâce à une connaissance approfondie de la personne âgée québécoise acquise depuis maintenant plus de 18 ans. Elle permet ainsi au Groupe Maurice de créer et développer des aires communes, des installations et des services innovants, en parfaite adéquation avec les attentes de la clientèle présente et future. Elle permet aussi de disposer d’un personnel de qualité, empathique et à l’écoute des résidents, avec lesquels ces derniers pourront nouer une relation privilégiée au quotidien. C’est en leur proposant les produits et les services que les personnes âgées désirent, que leur engagement émotionnel avec leur résidence et la bannière se renforce de jour en jour. Ce fort sentiment d’appartenance et cette fierté envers la marque permet ainsi au Groupe Maurice de jouir du plus haut taux d’occupation de l’industrie. Des retombées positives pour la communauté Premier projet du genre à Candiac, il constitue une grande source de fierté pour Le Groupe Maurice. Son équipe est convaincue que cette collaboration devrait répondre aux attentes de plus en plus grandissantes des retraités de la région et contribuer au développement du secteur, notamment par la création d’environ 65 emplois et d’activité commerciale, dès la mise en chantier et une fois la résidence ouverte. ----- Désolé si le texte fait très annonce, c'est le communiqué de presse
  7. Il n'y avait pas de fil spécifiquement pour ce projet. Le site web vient à peine d'être "ouvert". Le nombre de jardins est assez impressionnant.
  8. Halle Berry s'achète une résidence au Québec Le 21 octobre 2008 - 10:28 | Julie Rhéaume Halle Berry viendrait tout juste de s'acheter une résidence d'une valeur de 1,6 million $ sur le bord d'un lac privé de Saint-Hippolyte, dans les Laurentides. Ce domaine de près de 3 millions de pieds carré est situé à une heure de Montréal. Le Journal de Montréal fait part de l'information. La paroisse de Saint-Hippolyte est un petit village de 7 352 âmes, rappelle le quotidien. La maison, dessinée par un architecte en 1998, est située sur le bord du lac Molson. On peut notamment pêcher la truite dans ce lac privé de cinq acres. On trouve six pièces dont trois chambres, une salle d'eau et une véranda dans la résidence. Dans le site Internet Sotheby's, on demandait 1.850.000 $ pour la propriété. Celle-ci s'est plutôt vendue 1,6 million $ le 19 septembre selon le Registre foncier du Québec, indique le journal. L'achat s'est fait par l'entremise d'une compagnie à numéro québécoise. Le nom de Jeffrey Wolman est lié à cette société. L'homme agit comme conseiller financier auprès de Berry dans l'achat de propriétés, entre autres, rapporte le quotidien. «Je ne peux pas dévoiler de renseignements personnels sur mes clients», a répondu M. Wolman au Journal de Montréal, hier, lorsque joint à Los Angeles. Rappelons que Halle Berry fréquente le mannequin d'origine montréalaise Gabriel Aubry. Le couple a eu une fillette, Nahla Ariela Aubry, en mars. Ces dernières années, l'actrice a souvent accompagné son homme dans la métropole, là où il possède un condo. http://www.showbizz.net/articles/20081021102854/halle_berry_sachete_une_residence_quebec.html
  9. Le gérant de fonds, accusé d'une fraude de 50 milliards de dollars, est assigné à résidence et doit porter un bracelet électronique. Il doit aussi mettre ses maisons en garantie. Pour en lire plus...
  10. Londres à son big ben Montréal à son quai de l'horloge Laval et St-Léonard ont leurs horloges dans leurs résidences Soleil Et oui, il y aura une résidence soleil à Ste-Julie tout près de chez-moi, 500 appartements et c'est en construction et effectivement cette résidence sera équipée aussi d'une horloge, ce ne seras plus possible de manquer l'heure à Ste-Julie. 29 avril 2009 Le rendu (malheureusement je n'ai pas réussis à le grossir) C'est un gros projet pour une petite ville comme Ste-Julie mais comme c'est toujours le cas avec les résidences Soleil, l'architecture c'est toujours minable!
  11. Résidence pour semi-retraités à Outremont à côté du nouveau campus de l'U de M. 179 unités. En construction.
  12. All 8 combined total:$530,000,000 Floor space well over: 64,000 sq.ft Article Just imagine someone buys all 8 and asks them to reconfigure it to make it a large residence.
  13. Ariane Krol Si vous n’avez pas encore lu la lettre du maire de Vaudreuil-Dorion publiée dans nos pages, je vous incite vivement à le faire. Elle apporte un souffle d’air frais dans un débat de plus en plus vicié. Comme lui, j’ai été choqué par la réaction des citoyens d’un quartier de Beaconsfield, qui veulent bloquer la construction d’une résidence pour personnes âgées de deux étages. Deux étages! Des personnes âgées! Et que dire des arguments évoqués? «Le prix de nos maisons va chuter.» «Il y a déjà beaucoup trop de voitures qui circulent et beaucoup trop de problèmes de stationnement.» Le prix des maisons va chuter? Un centre d’injection supervisée ou une éolienne, je ne dis pas. Mais une résidence pour personnes âgées? C’est pousser très loin les limites du «pas dans ma cour». Et il y a pire. «Des citoyens viennent de s’opposer à la construction d’une école primaire dans leur quartier avec parc, jeux d’eau et mini-terrains de soccer. (…) Ils craignent la circulation automobile et la dévaluation de leur maison!», rapporte le maire de Vaudreuil-Dorion. Une école primaire? Un parc? N’est-ce pas le genre de services dont la proximité fait augmenter la valeur d’une maison? Les municipalités devraient peut-être revoir leurs critères de développement et miser sur les quartiers à accès contrôlé (gated communities)… Comme la plupart des gens qui ont acheté à Montréal au cours des dernières années, j’ai payé trop cher pour ma maison, et je détesterais la voir dévaluée. Mais je trouve qu’on est bien prompt à agiter cet épouvantail. C’est devenu un prétexte commode pour exclure l’autre, qu’il soit trop vieux, trop jeune ou Inuit, comme dans le quartier Villeray. Cela dit, les Villes ont leur part de responsabilité dans ces réactions extrêmes. Si les citoyens veulent bloquer un projet par crainte du trafic excessif, c’est qu’ils ne font pas confiance à leurs élus pour prévenir ou corriger la situation. Si la résidence pour personnes âgées ne compte pas assez de places de stationnement, si tous les parents amènent leurs enfants à l’école en auto en conduisant comme des débiles dans les rues adjacentes, c’est un réel problème. Sauf que les municipalités, obnubilées par la perspective de nouveaux revenus de taxation, se montrent souvent insensibles à ce genre de préoccupations. Elles en paient aujourd’hui le prix. http://blogues.cyberpresse.ca/edito/2010/08/16/pas-dans-ma-cour-de-quoi-a-t-on-si-peur/?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_bloguesaccueilcp_BO3_accueil_ECRAN1POS5
  14. Publié le 03 juin 2010 à 07h01 | Mis à jour le 03 juin 2010 à 07h06 (Montréal) Signe que le marché immobilier de luxe se porte bien à Montréal, un record vient d'être fracassé dans l'arrondissement d'Outremont. L'agente Marie-Yvonne Paint, de Royal LePage, a obtenu le prix le plus élevé jamais payé dans ce quartier pour une résidence située au 22, avenue Ainslie. La maison vient d'être achetée par un couple d'industriels français au coût de 5,3 millions après sept mois sur le marché. «À Westmount, on a déjà eu ce prix-là, mais pas à Outremont, a indiqué Mme Paint. On a vraiment créé un précédent.» > Suivez Maxime Bergeron sur Twitter Le prix d'origine de la somptueuse résidence - connue sous le nom de Maison Tourville - était de 6,2 millions, mais il a été abaissé en mars. La propriété de cinq chambres à coucher est évaluée à 3,6 millions par la Ville, et ses comptes de taxes municipales et scolaires s'élèvent à 43 693$ par année. Les acheteurs, qui arrivent directement de France, s'y installeront avec leurs cinq enfants. Ils ne manqueront pas d'espace, puisque la propriété compte aussi une maison secondaire pour les invités. Avant cette transaction, le prix le plus élevé jamais obtenu pour une résidence à Outremont était de 2,7 millions, selon les données de la Chambre immobilière du Grand Montréal. La transaction remonte à 2004. Marie-Yvonne Paint se dit très satisfaite du prix final ainsi que du délai de vente de sept mois, «qui n'est pas long pour cette gamme de prix». La maison a fait l'objet d'un total de trois offres au fil des mois, a-t-elle affirmé. Ce prix de vente, si élevé soit-il, est à des années-lumière de ce que tente d'obtenir un vendeur de l'Île-Bizard, dans l'ouest de Montréal. Il demande 27 millions pour sa propriété de neuf chambres à coucher, sise sur un terrain de 48 000 mètres carrés. Les taxes combinées coûteront 64 000$ par an au futur acheteur... s'il se manifeste. Le marché du haut de gamme dans son ensemble se porte très bien dans la métropole, selon des données obtenues récemment par La Presse Affaires. Quelque 64 maisons de plus de 1 million ont changé de main au premier trimestre, contre 27 pendant la même période en 2009. Le prix moyen de ces transactions était de 1,5 million, comparativement à 1,3 million l'an dernier. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/immobilier/201006/03/01-4286371-un-record-immobilier-fracasse-a-outremont.php
  15. Sans vouloir remettre de l'huile sur le feu, je trouve l'article intéressant et révélateur Publié le 07 juin 2013 à 06h19 | Mis à jour à 06h19 Francis Vailles, André Dubuc La Presse (Montréal) Jacques Villeneuve a récemment déclaré que l'impôt n'a rien à voir avec son départ du Québec. Pourtant, au fil des années, le coureur automobile n'a pas hésité à faire des détours par Monaco et Andorre, en passant par la Suisse, pour s'installer dans des lieux fiscalement accommodants. Même au Québec, qui n'est pourtant pas un paradis fiscal, la loi lui a offert des options intéressantes pour minimiser les impôts sur sa fortune, estimée à plusieurs dizaines de millions de dollars. Exemption sur la plus-value? Selon nos recherches, une disposition de la Loi de l'impôt permet à un contribuable, à certaines conditions, d'éviter l'impôt sur la plus-value de la plupart de ses placements s'il a été résidant moins de 60 mois durant les 10 dernières années. L'exonération s'applique sur l'essentiel des biens dont le contribuable était propriétaire à son arrivée et qu'il a conservés jusqu'au jour de son départ, explique André Lareau, professeur de fiscalité à l'Université Laval. Il n'est pas possible de connaître les dates d'arrivée et de départ qu'a déclarées Jacques Villeneuve au fisc. Toutefois, selon un document suisse obtenu par La Presse, Villeneuve a eu sa résidence principale dans la commune d'Ollon, dans les Alpes suisses, jusqu'au 30 juin 2007. Le document indique qu'il a alors déménagé dans un appartement terrasse du Vieux-Montréal. La règle de cinq ans pourrait donc avoir cessé de s'appliquer pour Jacques Villeneuve vers le 30 juin 2012. Selon nos informations, le pilote a mis en vente son chalet des Laurentides en février 2012 et sa maison de Westmount en 2012, également. Lui-même nous a confirmé avoir cessé d'être résidant en 2012, mais il n'a pas voulu préciser la date. Dès que l'échéance de 60 mois est franchie, le gain en capital de ce portefeuille devient pleinement imposable au Canada. Le moment où Jacques Villeneuve a cessé d'être résidant canadien pour devenir résidant d'Andorre est donc «très, très important», confirme Éric Labelle, fiscaliste chez Raymond Chabot Grant Thornton. S'il part officiellement avant le 60e mois, il ne paie pas d'impôt de départ sur le gain de ses avoirs. S'il part après, ses gains sur cinq ans deviennent pleinement imposés. Cette disposition concerne seulement l'impôt sur la plus-value de ses biens (gain en capital). Durant sa résidence au Canada, Villeneuve devait tout de même payer des impôts sur tous ses revenus mondiaux, même sur les intérêts et dividendes d'un portefeuille qui serait resté dans un paradis fiscal. Par contre, à l'avenir, il ne paiera pas d'impôt sur ses revenus et placements, puisqu'il n'y a pas de tels impôts dans la principauté d'Andorre, où Jacques Villeneuve est maintenant résidant. Un autre paradis fiscal Officiellement, Jacques Villeneuve a quitté la Suisse pour s'établir au Québec en 2007. Toutefois, le coureur automobile avait un pied-à-terre à Montréal dès 2003, a appris La Presse. L'ex-pilote de Formule 1 s'est alors acheté un penthouse par l'entremise d'une société des îles Vierges britanniques, paradis fiscal des Antilles. Cette société, baptisée Sapphire Blue Holdings, a comme adresse une boîte postale à Tortola, capitale des îles Vierges britanniques, où les entreprises ne paient pas d'impôts. Nulle part le nom de Jacques Villeneuve ne figure sur l'acte d'achat notarié de la transaction, en 2003, ni sur l'emprunt hypothécaire avec la Banque HSBC, en 2005. Sapphire était alors représentée par un avocat de Montréal. Une transaction subséquente précise cependant que Jacques Villeneuve est actionnaire à plus de 90% de Sapphire. Le condo a été acheté de sa soeur, Mélanie Villeneuve, en 2003. Sapphire l'a payé 400 000$, soit près de 300 000$ de moins que ce que Mélanie Villeneuve avait elle-même payé un an plus tôt. Les trois fiscalistes consultés par La Presse ne s'expliquent pas pourquoi une société des îles Vierges britanniques a été utilisée. Selon eux, Sapphire a probablement dû payer au Canada un impôt net de 25% sur le gain de 1,1 million réalisé à la vente du condo, en 2008, même si la société était incorporée dans un paradis fiscal. Résidence principale et secondaire Au Canada, Jacques Villeneuve a toujours deux propriétés connues situées à Westmount et à Harrington, dans les Laurentides. Le fisc permet au contribuable de choisir une propriété comme résidence principale, qui devient alors non imposable. La maison rénovée de Westmount, en vente à 7,5 millions de dollars, a été payée 3 millions, ce qui permet d'espérer un gain appréciable. La propriété de Harrington a été payée 1 million et elle est en vente à 5 millions. L'une des deux propriétés - idéalement celle qui procure le plus grand gain - sera non imposable, à titre de résidence principale. Quant à l'autre, elle pourrait également être exemptée d'impôts, selon l'historique fiscal de Villeneuve. En effet, selon les règles fiscales canadiennes, le pilote peut utiliser des pertes en capital réalisées au Canada ou ailleurs dans le monde durant son séjour ici pour réduire ou annuler le gain en capital qu'il réalisera à la vente de ses biens ici. «Il ne fait rien d'illégal. Au fond, il structure ses affaires pour payer le moins d'impôt possible, comme c'est le cas des autres coureurs automobiles», dit Éric Labelle. Son parcours fiscal Jacques Villeneuve a récemment déclaré que l'impôt n'a rien à voir avec son départ du Québec. La Presse a fait le tour de ses activités pour constater que les questions fiscales ont pourtant été bien présentes au fil de sa carrière. PRINCIPAUTÉ DE MONACO Ligne de départ Années de résidence: 1996-2002 0% Pas d'impôt sur le revenu des particuliers, ni sur les plus-values ni sur le capital. SUISSE, CANTON DE VAUD (OLLON) 1er virage Années de résidence: 2002-2007 Forfait fiscal Plutôt que de remplir un document dans lequel il déclare ses revenus et ses placements, le contribuable négocie une somme annuelle forfaitaire avec les autorités fiscales, calculée selon ses dépenses en Suisse. ÎLES VIERGES BRITANNIQUES Arrêt aux puits Année de création de la société d'investissement: 2003 0% Pas d'impôt sur le revenu des sociétés ni sur les gains en capital. «Dans les îles Vierges britanniques, c'est très facile de créer des sociétés-écrans. Ça coûte très peu cher, quelques centaines de dollars. Ça permet aux gens de faire des investissements et de détenir des comptes de façon anonyme, au moyen de prête-noms.» - Entretien téléphonique avec La Presse de Gabriel Zucman, chercheur à l'École d'économie de Paris et auteur de l'article «Missing Wealth of Nations», portant sur les paradis fiscaux. QUÉBEC La chicane Années de résidence: 2007-2012 49,97% Taux d'imposition marginal sur les revenus de 49,97%. Gain en capital imposé à 50%. Pleine exemption d'impôts sur la résidence principale. Exemption sur le gain en capital des avoirs étrangers pour les contribuables qui résident cinq ans ou moins. PRINCIPAUTÉ D'ANDORRE Ligne d'arrivée: Années de résidence: 2012 0% Aucun impôt direct ni sur les revenus de travail et de placements ni sur les successions pour les personnes physiques ayant leur résidence en Andorre.
  16. Bientôt en prévente! Où l'eau et le ciel se rencontrent: à la hauteur de vos attentes. Situé sur plus d'un acre de terrain parfaitement manucuré, en bordure de l'eau avec accès direct à la rivière, l'élégance et le charme des 75 nouveaux condominiums saura vous faire choisir votre résidence de rêve, au bord de l'eau
  17. Les projects Altoria et Waldorf Astoria Hotel sont mentionne dans cette article,que j'ai trouver tres interessante. MONTREAL – On the gutted eighth storey of the Ritz-Carlton Hotel, Andrew Torriani walks across white marble floors turned grey from dust. But despite the renovations under way, Torriani, president and CEO of the historic Ritz-Carlton Montreal, can imagine the hardwood floors, glass walls and marble finishes to come. After being delayed a year, and suffering $30 million in extra costs, he says, the Ritz's über-luxury residence and 130-room hotel project - when complete - will stand above the city's array of existing high-end condominiums. "It's the details - details you wouldn't have believed existed," Torriani said while touting the benefits of Ritz ownership to a reporter this week. The Ritz's 46-unit residence - to open about winter 2011 - follows the injection of nearly 280 other high-end condo units into the city since 2007. Plus, Monit Investments insists its plans for a $200-million downtown Waldorf Astoria Hotel & Residence, with 100 condos and 225 hotel rooms, will go ahead near the corner of Sherbrooke and Guy Sts. These condos, which can cost millions of dollars per apartment, are developers' response to a robust market, aging demographics and rock-bottom interest rates that have incited buyers to upgrade their homes. Some hail the trend as a boon for Montreal as it lures the elite back to the city. Former SNC-Lavalin Group Inc. CEO Guy Saint-Pierre bought one downtown, while Bombardier Inc. Chairman Laurent Beaudoin was considering a condo at the posh Sir George Simpson. But several real estate agents, brokers and developers interviewed by The Gazette question how many luxury condos Montreal can sustain above the key $500 a square foot price point. "We really believe there is a limit in Montreal to the sale of condos over $500,000," said Richard Hylands, president of Kevric Real Estate Corp. which is building the more modest 115-condo Altoria project near Old Montreal. "Basically we're offering a very good product. We're not selling indoor golf or an indoor theatre. The people we are selling to want quality but not high condo fees." Real estate observers say the proof is in the for-sale signs. Despite offering striking views, private terrasses and hotel-style amenities, half of the 10 penthouses at Le Roc Fleuri on Drummond St. are empty - even though most of the 140-unit building is sold out. Meanwhile, five of the 31 condos at the Sir George Simpson building are for sale. Since late 2008, the Ritz project has sold 17 of its 46 units. "I think there is an over-supply of high-end condos in Montreal," said Pierre Laliberté, a specialist in condos with the real estate consulting firm Altus Group Ltd. "When you try to sell a condo for $1 million for more, there aren't a lot of buyers." Veteran real estate agent, JJ Jacobs, president of JJ Jacobs Realty Inc., agreed: "The $1,000 a square foot market is a high market for Montreal," she said. "There have been some very big sales, but it's only so deep. "Personally I don't know how many more the city can hold." Condo prices haven't dropped, however, because Montreal developers tend to have deep enough pockets to absorb the cost of the empty units, Laliberté said. Recently, Montreal's high-end condo market has exploded with a handful of new buildings going up between 2006 and last year. Many were bought by aging empty nesters eager to exchange their houses for the convenience of a condo. "There's going to be a portion of those buyers who are going to enjoy the downtown and they have the resources to do it," said Alan Marcovitz, president and chairman of the Westcliff Group of Companies, which built the sold-out Beaux arts condominiums on Sherbrooke St. Even during a time of economic crisis, Montreal's resilient real estate market coupled with low interest rates, also motivated third and fourth time buyers to upgrade, Marcovitz said. And with the economy improving, demand hasn't dwindled despite plans to slowly raise interest rates, he said. "Your typical buyer is in a significantly better position today than a year ago." But most developers agree that few buyers of ultra high-end condos worry about interest rates. "The challenge is finding the right buyers," said Daniel Lalonde, sales and marketing director for Le Roc Fleuri. "We have a limited pool." In Montreal, wealthy buyers have a wide choice of homes - either condos or houses. "They (high-end condos) sell, but you must really satisfy the buyers and this is a very discriminating clientèle," said Normand Lépine, vice-president of Groupe Lépine, which built Sir George Simpson, among other high-end buildings. "The developer shouldn't under-estimate the amount of effort required. You must really have the right project." Among the basics, high-end condo buildings feature a 24-hour doorman, indoor pool, and spa or massage room. Residents of the Ritz, the Crystal de la Montagne, and the Roc Fleuri's penthouses, have the added option of ordering in room service, getting their dry cleaning delivered, or even having a light bulb changed. The Ritz project - which will cost up to $150 million including key indirect expenses - offers residents a private concierge. It also has a back-up power system able to run the building at virtually full capacity in the event of a electricity failure, said Torriani, whose Monaco Luxury Hotel Management Co. is a risk-sharing partner in the Ritz project. But sales at the Ritz - which closed as a hotel in 2008 - started slowly as the recession discouraged prospective customers. Both the Roc Fleuri and the Ritz have attracted a significant number of foreigners - and these buyers feared for their stock portfolios and the future of Montreal's real estate market. "They postponed their plans," said the Roc Fleuri's Lalonde. "It reduced the amount of visits I got from out of town buyers." Faced with the recession and unexpected construction problems - workers discovered asbestos deep within the Ritz's walls - Torriani decided to revamp his plans on a more grandiose scale. To boost sales he brought in Liza Kaufman, a star real estate agent and managing director of Sotheby's International Realty Québec. While 2009 started off slowly, Kaufman said business at the Ritz has picked up. "If the building was already constructed I would have sold out yesterday," she said. Kaufman, who has sold countless multi-million dollar homes said Montreal is more attractive to foreign buyers than locals realize. "I think the market is evolving," she said. "We have to understand that our city has a lot to offer." Torriani said he isn't worried about a lack of local buyers with the financial means to live at the Ritz, which has an 8,000 square foot penthouse listed for $12 million. Indeed, Torriani left his job as Air Canada's director of human resources, to run the Ritz, where he once worked summer jobs as a dishwasher and waiter. His family, including veteran hotelier Marco Torriani, has a vast stake in the project's success. Before leaving the Ritz's construction site this week, Torriani passes by a swathe of blue and cream brocade wallpaper and wood panelling outside the 98-year-old hotel's former boardroom. The room, along with the hotel's façade will be preserved - vestiges of the Ritz's opening in 1912, when the city was booming and its status as "the Paris of North America" wasn't yet a cliché. Torriani insists that today's economic climate - including the success of the Cirque du Soleil and "Quebec Inc." companies - is equally ripe for the Ritz's reopening, both as a high-end hotel and as a residence. "I think we've seen a resurgence in the last five years or so," he said. "Montreal has a lot more wealthy people than you would expect." [email protected] thegazette.canwest.com Join Allison Lampert at our blog Inc. Ink for a tour of the Roc Fleuri's most expensive condo and see what $9.5 million will buy. http://www.montrealgazette.com/story_print.html?id=2759239&sponsor=
  18. On parle ici d'une maison à Westmount, qui est qualifiée de "Number one home in Canada" dans un article du Architectural Digest. Je vous en recommande fortement la lecture. L'article dans Architectural Digest. La firme d'architectes: http://www.ericjsmitharchitect.com Designer d'intérieurs: http://www.davideastoninc.com/
  19. Le jeudi 9 octobre 2014, en présence de la mairesse de la Ville de Longueuil, Madame Caroline St-Hilaire, de Madame France Dubé, conseillère à la Ville de Longueuil, de Monsieur Mathieu Duguay, président Société de gestion Cogir, de l’équipe de Jazz Longueuil, des cadres de Société de gestion Cogir et des résidents de Jazz Longueuil, se tenait la cérémonie de pelletée de terre protocolaire marquant le début de la construction de la tour II de la résidence privée pour aînés JAZZ Longueuil. Du même coup, la capsule temporelle contenant divers objets et souvenirs des résidents actuels de Jazz Longueuil a été scellée officiellement. Cette capsule sera installée dans la structure de béton de la tour II avec à son bord, à tout jamais, une petite partie de l'âme des résidents de la phase I. Résidence importante située au cœur de Longueuil, Jazz Longueuil s’agrandit pour accueillir une clientèle d’aînés autonomes de l’agglomération et ses environs. En plus d’offrir plus de 180 nouveaux logements au look contemporain, cette nouvelle résidence offrira des services à valeurs ajoutées à sa clientèle existante et future. Ce projet d’agrandissement, nécessitant un investissement de près de 30 millions de dollars, créera jusqu’à 26 nouveaux emplois. Située face à l’Hôpital Pierre-Boucher et à proximité de tous les services, la résidence Jazz Longueuil était louée à pleine capacité depuis quelques années. L’ajout de la tour II permettra d’offrir des opportunités de location à plusieurs aînés de la grande région qui désirent goûter à l’expérience Jazz. La construction de cette nouvelle tour sera réalisée entièrement par Société de gestion Cogir, l’un des plus importants gestionnaires d’immeubles au Québec. http://www.jazzlongueuil.ca ----
  20. Le Mackay "revisité"..... http://www.journalmetro.com/linfo/article/610291--feu-vert-a-la-construction-d-une-residence-etudiante-sur-mackay Permettez un commentaire: PUTAIN D'OCPM! Ils auront réussi à transformer un projet qui avait de la gueule en tourette sans envergure.... C'est vrai que je n'ai pas vu les nouveaux rendus, mais de 34 à 23 étages, parions que ça va passer pas mal plus inaperçu! Surtout à cet endroit! Un vrai crime...
  21. Immobilier: Royal LePage ne prévoit pas d'effondrement 6 janvier 2009 - 09h39 Presse Canadienne
  22. Je n'arrive pas à trouver le lieu exact de ce projet mais il est quelque part dans le Sud-Ouest. Je n'arrive non plus à copier la photo donc voici le lien. SO Bourget, à deux pas... de tout Près du centre-ville, loin du stress de la ville. À deux minutes du bureau le matin, à deux pas du calme et de la verdure le soir. Voilà le concept des condos SO: une oasis de bien-être au coeur du nouveau quartier Sud-Ouest. Un investissement sans compromis pour un mode de vie unique ou comme deuxième résidence pour gens d'affaires. http://www.sobourget.ca/
  23. Finalement, la construction commence seulement maintenance pour la phase 3. via LinkedIn - Denis G. Tremblay Co-Propriétaire de TLA Architectes C'est un départ pour la construction du LUX phase 3, une résidence prestigieuse pour personnes aînées. 12 étages bétonnees, 20 lits pour soins assistés et 2 penthouses avec vue incroyable sur Montréal. La construction est confiée à EBC
  24. Phases 1 et 2 terminées en 2009 et 2010. Aucune information sur la phase 3... Sur Google Maps, on peut voir que la dalle de béton est coulée et ne semble qu'attendre l'érection que la troisième phase.
  25. Un nouveau projet signé Karl Fischer Architect Résidence pour aînés juifs, 126 unités sur 7 étages http://www.renwickdev.com/#!past/c12ks Ce sera construit dans le triangle entre le Centre commercial Côte St-Luc et les voies ferrées Début de construction au printemps 2016, fin de construction au printemps 2017 Détails: http://www.theseniortimes.com/bnai-brith-heeds-the-call-to-shelter-growing-community/