Jump to content

Recommended Posts

  • Administrator

Le nouveau casino dans la Cité-du-havre?

 

François Cardinal

 

La Presse

 

D’importants promoteurs comme la Caisse de dépôt tentent actuellement de relancer le projet de déménagement du Casino de Montréal. Le bassin Peel étant maintenant exclu, tous les yeux se tournent vers la Cité-du-Havre, non loin d’Habitat 67.

 

Selon les informations obtenues par La Presse, les rencontres qui ont eu lieu à ce sujet cet automne se sont toutes conclues par un non catégorique de Loto-Québec, qui refuse de se lancer à nouveau dans une telle aventure sans le Cirque du Soleil.

 

« Il y a beaucoup de monde qui nous propose toute sorte de choses, a confié en entrevue le président de Loto-Québec, Alain Cousineau. Il y a par exemple des gens intéressés par le salon de jeu sur la couronne nord qui ont rencontré des gens chez nous. Lors de cette rencontre où il y avait des gens d’Ivanhoé, il a été question de la volonté de CADIM de développer le terrain en question (dans la Cité-du-Havre). »

 

 

 

CADIM est le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec, alors qu’Ivanhoé est sa filiale de gestion des centres commerciaux. Le porte-parole de la Caisse, Gilles des Roberts, a refusé de commenter « toute rumeur de transaction ».

 

Des représentants des filiales de la Caisse ont donc rencontré Loto-Québec pour leur vanter les mérites d’un vaste terrain vierge appartenant en partie à la Caisse. Campé entre les bureaux administratifs du Port de Montréal et le complexe résidentiel Profil O, non loin de l’autoroute Bonaventure, le terrain visé est en friche depuis la fin d’Expo 67.

 

À l’heure actuelle, une mésentente sur les titres de propriété de ce terrain partiellement fait de remblais nuit à sa mise en valeur. La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) et la Caisse de dépôt se disputent en effet ce terrain d’une superficie de plus d’un million de pieds carrés.

 

Mais peu importe le propriétaire, M. Cousineau n’est pas intéressé. « Il n’est pas question de ça, a-t-il dit. Il n’y a pas de plan B, pas de projet de déménagement. Ce n’était pas la localisation qui était l’enjeu, c’était d’avoir un projet suffisamment fort pour rencontrer nos objectifs. »

 

Du bout des lèvres, il précise qu’une seule chose l’inciterait à se relancer dans une telle aventure : le retour du Cirque du Soleil. « La seule façon d’avoir un projet suffisamment fort, c’est d’avoir une association, un branding qui nous donnerait le potentiel de compétitivité dont on a besoin pour se démarquer dans un marché qui est en ébullition dans le nord-est des États-Unis. (…) J’ai toujours dit que le matin où on revient avec un branding comme ça, on va regarder ce qui est sur la table.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value