Jump to content

mont-royal Complexe sportif de Mont-Royal


Normand Hamel
 Share

Recommended Posts

Pinned posts

La construction d’un vaste complexe sportif divise la population de Mont-Royal

La petite ville cossue de Mont-Royal fait face au premier référendum de son histoire récente, concernant la construction d’un complexe sportif et communautaire. Ce projet, dont le coût estimé a crû de 47 % depuis son lancement en 2016, soulève des inquiétudes dans la population.

Katleen Lévesque - La Presse

Le centre de loisirs actuel date de 1962. Le bâtiment est vétuste : il ne respecte plus les normes de construction et connaît des problèmes d’infiltration d’eau, explique la Ville. En 2016, le projet a commencé à prendre forme. Il était alors question d’un investissement de 33 millions. Aujourd’hui, le coût du complexe, qui comprendra notamment un gymnase double, trois piscines, des vestiaires et des locaux multifonctionnels, s’élève à 48,6 millions. Cela représente une hausse de 47 % par rapport à l’estimation précédente. Le montage financier prévoit un emprunt de 27,8 millions. 

C’est ce dernier élément qui a soulevé l’ire de nombreux contribuables : ils ont été 938 à exiger un référendum en signant le registre municipal, l’automne dernier. Ainsi, dimanche et lundi, les citoyens sont appelés à se prononcer sur ce règlement d’emprunt lors d’un vote par anticipation. Ils pourront aussi choisir de le faire lors du scrutin prévu dimanche prochain.

En juin 2018, le conseil municipal a attribué un mandat à un consortium d’architectes composé des cabinets Poirier Fontaine et Riopel et Associés pour mener le dossier. Le cabinet Poirier Fontaine a travaillé sur d’autres projets municipaux qui incluaient des piscines intérieures, notamment dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie. 

Or, en février dernier, le Bureau de l’inspecteur général (BIG) de Montréal s’est penché sur le projet dans Rosemont–La Petite-Patrie et a conclu que l’appel d’offres avait été rédigé de manière à favoriser un constructeur de piscines qui était seul à pouvoir respecter les exigences techniques. Le cabinet Poirier Fontaine a rédigé cet appel d’offres en collaboration avec la firme de génie GBi Experts-conseils.

Manque de transparence reproché

Outre l’enjeu financier, les opposants au projet de Mont-Royal soutiennent que l’administration du maire Philippe Roy manque de transparence. « Depuis le début du projet en 2016, la Ville s’appuie seulement sur les résultats d’un sondage et sur le point de vue des groupes ciblés, restreints et des gens qu’elle a choisis. De plus, il n’y a pas de traces, de documents et de suivis de ces rencontres », affirme Barbara Lapointe, une citoyenne qui suit de près les activités de la municipalité.

Il n’est donc pas question de donner un chèque en blanc. - Barbara Lapointe, citoyenne de Mont-Royal

Si Mme Lapointe dit ne pas s’opposer à la construction d’un nouveau complexe sportif et communautaire, elle estime toutefois que le projet actuel est « démesuré ». 

De son côté, le maire défend avec force le projet, qui fait partie de ses engagements électoraux de 2013. Il reconnaît toutefois que la population n’a peut-être pas été informée adéquatement. « Mea culpa. Peut-être qu’on a mal communiqué le projet, qui est super, selon nous, pour la communauté. Ce référendum est donc une campagne d’information », dit-il en soulignant qu’il s’appuie sur « une trentaine d’ambassadeurs » qui soutiennent la campagne du Oui. 

M. Roy soutient que Mont-Royal possède une marge de manœuvre financière suffisante pour construire le nouveau complexe. Il prévient, par ailleurs, que le projet ne sera pas modifié si le règlement d’emprunt est refusé par voie référendaire. « On n’a pas l’intention de présenter un plan B le cas échéant. […] Ce qu’on a annoncé, c’est qu’on va devoir rénover le vieux centre des loisirs, ce qu’on estime à 4 à 6 millions », explique le maire.

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/202002/08/01-5260177-la-construction-dun-vaste-complexe-sportif-divise-la-population-de-mont-royal.php

2724de85-4af1-11ea-82bb-0eda3a42da3c.jpeg

Link to comment
Share on other sites

Quelle ironie, la population d'une ville parmi les les plus riches de Montréal refuse de s'offrir des infrastructures sportives de qualité pour ses propres citoyens, jeunes et moins jeunes. Décidément VMR nous surprendra toujours pour les mauvaises raisons....

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, acpnc a dit :

Quelle ironie, la population d'une ville parmi les les plus riches de Montréal refuse de s'offrir des infrastructures sportives de qualité pour ses propres citoyens, jeunes et moins jeunes. Décidément VMR nous surprendra toujours pour les mauvaises raisons....

En effet TMR compte parmi les villes les plus nanties de l'Ile de Montréal après Westmount, Beaconsfield, Kirkland et Côte St-Luc.

Link to comment
Share on other sites

Avec les nouvelles recettes foncières du RoyalMount qui s’en viennent... ils ont l’air cheap.

Y’accepte un centre commercial ultra cher qui n’est « pas vraiment » dans le secteur, encaisse le $, s’en sortent au niveau des inconvénients, puis refusent d’emprunter 30M pour un centre communautaire pour les familles, dans quel monde on vit. Et le maire est pas mieux, orgueilleux en chef de TMR, ne fera bien sur aucun compromis, pfff.....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Decel a dit :

TMR dernièrement exhibent le parfait NIMBY: Pas de REM, pas de complexe sportif, pas de résidences pour RoyalMount...

Voilà un bel exemple de la mauvaise gouvernance de Montréal (avec les défusions) qui a permis à une petite ville égocentrique de tirer le meilleur profit de ses choix urbanistiques, en laissant les autres entités municipales se débrouiller avec les conséquences.

Sur le plan environnemental nous partageons le même territoire et rien de majeur (aux conséquences régionales) ne devrait être développé sans le consensus global de l'ensemble de la population concernée. On parle ici de plus d'un million de citoyens à qui on nie un droit de parole, d'action et de représentation.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1525811/ville-mont-royal-complexe-sportif-referendum

Feu vert à un important complexe sportif à Mont-Royal

ville-mont-royal-complexe-sportif.jpg
Le futur complexe sportif de Ville Mont-Royal doit comprendre plusieurs piscines et une glissade d'eau, notamment.
PHOTO : VILLE MONT-ROYAL

Radio-Canada
Publié à 9 h 13

Les résidents de Mont-Royal ont voté dimanche en faveur de la construction d'un complexe sportif, un projet évalué à 48,7 millions de dollars.

Vanté comme le premier bâtiment municipal bâti sur le territoire en un demi-siècle, le projet comprend trois piscines, une glissade d'eau, un gymnase double, des studios consacrés à la danse et aux arts, une piste de course intérieure, ainsi qu'une salle de musculation.

Quelque 39 % des électeurs inscrits ont participé au référendum tenu dimanche; 57,5 % d'entre eux ont voté en faveur du projet, contre 41,9 % qui s'y sont opposés.

En novembre, 938 résidents de la municipalité cossue avaient forcé la tenue d'un référendum sur les plans du projet, en signant un registre nécessitant un minimum de 931 noms.

Les opposants au projet ont dit craindre que le complexe soit plus grand que nécessaire pour répondre aux besoins des 21 000 habitants de la ville.

Le plan entraînera également la disparition de certains espaces verts, et mènera à une hausse des taxes foncières.

Le maire Philippe Roy fait campagne depuis les tout débuts en faveur du projet, affirmant que le centre récréatif et la piscine utilisés par ses citoyens sont en mauvais état et ne sont pas adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Le référendum portait spécifiquement sur un règlement municipal qui aurait permis à la ville d'emprunter 27,8 millions destinés à la construction du complexe.

En tenant compte de surplus budgétaires et du financement provincial, la demande d'emprunt a été revue à la baisse, à 20,3 millions, a fait savoir la Ville.

Cette dernière prévoit qu'il en coûtera environ 1,7 million par année pour exploiter le nouveau complexe sportif.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, ScarletCoral a dit :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1525811/ville-mont-royal-complexe-sportif-referendum

Feu vert à un important complexe sportif à Mont-Royal

ville-mont-royal-complexe-sportif.jpg
Le futur complexe sportif de Ville Mont-Royal doit comprendre plusieurs piscines et une glissade d'eau, notamment.
PHOTO : VILLE MONT-ROYAL

Radio-Canada
Publié à 9 h 13

Les résidents de Mont-Royal ont voté dimanche en faveur de la construction d'un complexe sportif, un projet évalué à 48,7 millions de dollars.

Vanté comme le premier bâtiment municipal bâti sur le territoire en un demi-siècle, le projet comprend trois piscines, une glissade d'eau, un gymnase double, des studios consacrés à la danse et aux arts, une piste de course intérieure, ainsi qu'une salle de musculation.

Quelque 39 % des électeurs inscrits ont participé au référendum tenu dimanche; 57,5 % d'entre eux ont voté en faveur du projet, contre 41,9 % qui s'y sont opposés.

En novembre, 938 résidents de la municipalité cossue avaient forcé la tenue d'un référendum sur les plans du projet, en signant un registre nécessitant un minimum de 931 noms.

Les opposants au projet ont dit craindre que le complexe soit plus grand que nécessaire pour répondre aux besoins des 21 000 habitants de la ville.

Le plan entraînera également la disparition de certains espaces verts, et mènera à une hausse des taxes foncières.

Le maire Philippe Roy fait campagne depuis les tout débuts en faveur du projet, affirmant que le centre récréatif et la piscine utilisés par ses citoyens sont en mauvais état et ne sont pas adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Le référendum portait spécifiquement sur un règlement municipal qui aurait permis à la ville d'emprunter 27,8 millions destinés à la construction du complexe.

En tenant compte de surplus budgétaires et du financement provincial, la demande d'emprunt a été revue à la baisse, à 20,3 millions, a fait savoir la Ville.

Cette dernière prévoit qu'il en coûtera environ 1,7 million par année pour exploiter le nouveau complexe sportif.

Vu la relative proximité du futur complexe avec les arrondissements limitrophes, je crois qu'il attirera bien plus que les seuls habitants de VMR.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value