Jump to content

Autoroute dans l'emprise de la Rue de la Commune - Vieux- Port (1959)


eastender85
 Share

Recommended Posts

Je n'avais jamais entendu parlé de ce projet j'ai vu cela en regardant les photos d'histoires de Montreal qui sont présentées près de la Place Jacques-Cartier dans le Vieux-Port.

 

Il y a déja eu un projet d'une autoroute à la fin des années 50 qui aurait traversée d'est en ouest le Vieux-Port , dans l'emprise actuelle de la rue de la Commune.

 

Selon la pancarte, des citoyens et un urbaniste de la Ville se serait objecter et le projet n'a jamais eu lieu. Quand meme fascinant de voir qu'on était prêt à tout détruire le patrimoine et couper l'accès au port pratiquement....

 

Désolé pour la photo de cellulaire

 

~6732993.JPG

Link to comment
Share on other sites

ouf, on l'a échappé belle, j'avais jamais imaginé de voir une autoroute à cet endroit. merci pour la photo.

 

Les urbanistes de Gênes, en Italie, ont osé et ont réalisé le même type de projet : un autoroute entre les quais du vieux-port et le vieux Gênes. Inutile de dire que le principal projet de la ville est de supprimer cette verrue...

Link to comment
Share on other sites

Possible que c'était toujours dans les plans au début des années 60. On ne le voit pas tres bien sur la photo, mais sur l'affiche, il est écrit que le Vieux-Port a été déclaré ''secteur historique'' en 1964 et qu'un tel projet n'aurait pu désormais être envisageable.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

La fois où le Vieux-Montréal a failli disparaître

 

 

Le Vieux-Montréal est sans contredit l’une des attractions touristiques les plus populaires de la métropole –et l’un des quartiers les plus chic où habiter.

 

La valeur patrimoniale accordée à ce secteur est toutefois récente.

 

En fait, le “Vieux” tel qu’on le connaît aujourd’hui a failli disparaître au début des années 1960.

 

Le quotidien The Gazette racontait ce week-end l’histoire passionnante d’un couple d’urbanistes considérés comme les sauveurs du Vieux-Montréal.

 

Blanche Lemco van Ginkel et son mari Daniel van Ginkel sont arrivés à Montréal en 1957, alors que le culte de l’autoroute était à son apogée.

 

À l’époque, les autorités municipales avaient échafaudé un plan pour transformer la rue de la Commune en autoroute reliée au pont Jacques-Cartier, comme le montre l’illustration ci-dessus.

 

Cette nouvelle route et ses rampes d’accès auraient détruit une bonne partie du Vieux-Montréal. Plusieurs ouvrages historiques, comme le Marché Bonsecours, auraient été rasés.

 

La ville aurait en outre été coupée de son accès au fleuve.

 

Grâce à un rapport dévastateur préparé par les van Ginkel en 1960 –et “coulé” dans les médias–, les plans du nouvel autoroute ont été mis au rancart.

 

L’autoroute Ville-Marie, en tranchée, a essentiellement remplacé la proposition initiale. Le Vieux-Montréal a ensuite été déclaré quartier historique en 1964, le protégeant de tels projets futurs.

 

Le dossier complet de la Gazette se trouve ici :

 

Le lien pour l,article de La Presse : [url=]http://blogues.lapresse.ca/lapresseaffaires/immobilier/2012/09/24/la-fois-ou-le-vieux-montreal-a-failli-disparaitre/

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value