Jump to content

Recommended Posts

Une excellente nouvelle! Le cinéma québécois est en feu.

 

Lien: http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/16513-iMonsieur-Lazhari-aux-Oscars.html?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1

 

Le mardi 24 janvier 2012

La Presse

 

Le film Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau ira à la soirée des Oscars qui aura lieu le 26 février prochain à Los Angeles.

 

Le long métrage québécois a en effet été sélectionné parmi les cinq finalistes encore en lice pour l'obtention de l'Oscar du meilleur film tourné dans une autre langue que l'anglais. Les membres de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences viennent d'en faire l'annonce à Hollywood.

 

Les autres films en nomination dans cette catégorie sont Bullhead de Michael R. Roskam (Belgique), Une séparation de Asghar Farhadi (Iran), Footnote de Joseph Cedar (Israel) et In Darkness de Agnieszka Holland (Pologne).

 

Par ailleurs, deux films canadiens produits par l'ONF, Dimanche de Patrick Doyon et Une vie sauvage de Amanda Forbis et Wendy Tilby sont également en nomination dans la catégorie «Courts métrages d'animation».

 

Le réalisateur suit donc les traces de Denis Villeneuve qui, l'an dernier, s'était hissé jusqu'à l'ultime soirée avec son film Incendies. La statuette avait finalement été remportée par la Danoise Susanne Bier avec l'oeuvre intitulée In a Better World.

 

La présence du film de Falardeau aux Oscars constitue également une superbe récompense pour Kim McCraw et Luc Déry de la maison de production micro_scope. C'est aussi cette boîte qui était derrière Incendies l'an dernier.

 

L'oeuvre, rappelons-le, raconte la vie d'un immigrant algérien (Fellag) qui prend à pied levé une classe de jeunes du primaire dont l'enseignante s'est enlevée la vie.

 

Le parcours de Monsieur Lazhar vers les Oscars a débuté à l'automne lorsque le film a été choisi pour représenter le Canada. Au départ, 63 films en provenance d'autant de pays étaient dans la course à l'Oscar du meilleur film étranger. Ce nombre a été réduit à neuf la semaine dernière et maintenant à cinq finalistes.

 

M. Falardeau, qui est actuellement au festival de Sundance en Utah, s'entretiendra avec les médias plus tard ce matin. Nous y reviendrons.

Link to comment
Share on other sites

Lien: http://blogues.cyberpresse.ca/moncinema/lussier/2012/01/24/monsieur-falardeau-sen-va-aux-oscars/

 

Mardi 24 janvier 2012 | Mise en ligne à 10h38

 

Monsieur Falardeau s’en va aux Oscars…

 

C’est maintenant officiel. Monsieur Lazhar a été retenu parmi les cinq finalistes qui se disputeront l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Philippe Falardeau rejoint ainsi le club très sélect des cinéastes québécois et canadiens ayant eu l’honneur d’inscrire un film dans cette catégorie. Ils sont maintenant quatre…

 

Compte tenu de la nature plus discrète, plus délicate du film, l’exploit est remarquable. D’ici le 26 février, le Québec entier retiendra son souffle, exactement comme l’an dernier. Jusqu’au soupir de déception collectif entendu au moment où In A Better World a finalement eu le meilleur sur Incendies. Sans jouer les rabat-joies, restons quand même réalistes. Les chances réelles que Monsieur Lazhar obtienne la précieuse statuette sont minces. Et savez quoi? Ce n’est pas grave du tout.

 

Qu’il gagne ou pas, Philippe Falardeau entre aujourd’hui, comme Denis Villeneuve l’an dernier, dans le cercle des cinéastes dont tout le monde connaîtra désormais le nom. Monsieur Lazhar sera vu par les plus importants intervenants du milieu. Scorsese va voir son film. Spielberg aussi. Peut-être même Malick. Le «buzz», ce fameux «buzz» après lequel tout le monde court, a maintenant atteint les bonzes du cinéma américain. Monsieur Lazhar a été ovationné au Festival de Sundance il y a quelques jours. Falardeau fait maintenant partie des cinéastes auxquels on s’intéresse. C’est plus précieux que n’importe quelle statuette.

 

En toute honnêteté, on voit mal comment l’oscar pourrait échapper à Une séparation (à l’affiche chez nous le 24 février). D’autant que le sublime film d’Asghar Farhadi est aussi en nomination dans la catégorie du meilleur scénario original. C’est dire que le candidat iranien bénéficie déjà d’un très grand appui au sein même de l’Académie. Fort de son Ours d’or au Festival de Berlin, et de plusieurs distinctions déjà glanées aux États-Unis (dont le Golden Globe), Une séparation est aussi soutenu par le distributeur Sony Pictures Classics, celui-là même qui, l’an dernier, avait misé sur le lauréat In A Better World, de même que sur Incendies. Cette année, SPC compte pas moins de trois candidats dans la course : Une séparation (Iran), Footnote (Israël), et In Darkness (Pologne – à l’affiche chez nous le 17 février). Monsieur Lazhar est distribué aux États-Unis par une petite société dynamique, Music Box Films, dont l’expérience dans ce genre d’exercice reste quand même limitée. Si l’info inscrite dans la fiche de imdb.com est exacte, Rudskop (Bullhead), le candidat belge, n’aurait pas encore de contrat de distribution aux États-Unis. Cela ne saurait tarder.

 

Est-ce à dire qu’une surprise est impossible? Non. Si Une séparation part largement favori dans cette course, l’histoire nous a quand même appris que le vote des académiciens reste parfois imprévisible. Il y a trois ans, le film japonais Departures avait coiffé à l’arrivée les deux favoris : Entre les murs (France) et Valse avec Bachir (Israël). L’année suivante, Le ruban blanc (Allemagne) et Un prophète (France) semblaient se livrer une lutte épique. Or, c’est le film argentin Dans ses yeux qui l’a emporté.

 

Pour le reste, vous aurez bien entendu droit à de multiples analyses. Je dirai simplement qu’il est à mon sens incompréhensible que Michael Fassbender, dont la composition dans Shame est extraordinaire, ait été ignoré.

 

Saluons par ailleurs la sélection de Dimanche, du Québécois Patrick Doyon, dans la catégorie du meilleur court métrage d’animation. Bravo.

Link to comment
Share on other sites

Unfortunately it has no shot against A Separation (2011) but I am so excited to see it nominated. Canada has now had 6 nominated films (5 from Quebec) in the Best Foreign Language category, with one win. :D

 

Interessant, quel est le film hors Québec dans cette catégorie?

Link to comment
Share on other sites

Ah oui c'est bien vrai, je ne l'ai pas vu mais je sais que ce fut toute une histoire pour une femme que de tourner ce film en Inde. Ca dérangeait bien du monde. Il y a une drole anecdote en fait. Lors du tournage, un homme tenta de suicider en protestation contre les arguments avancés par le film et dérailler son tournage pour de bon. On se rendit compte plus tard qu'il s'était fait engagé par des opposants au film et qu'il avait plusieurs fois fait semblant de se suicider.

Link to comment
Share on other sites

Canada has now had 6 nominated films (5 from Quebec) in the Best Foreign Language category, with one win. :D

 

Oserais-je ajouter que cela prouve bien que sans le Québec, le cinéma canadien serait pratiquement inexistant? Voilà c'est dit....

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...