Recommended Posts

Pinned posts

Projet de déménagement du Musée McCord

Actualités:

Citation
Le Musée McCord-Stewart souhaite déménager dans un nouvel édifice

image.jpg

 

Dans un document ayant circulé en interne au Musée McCord, on évoquait la création possible d’un nouveau musée, qui aurait été construit dans l’espace de stationnement compris entre l’avenue du Président-Kenney et le boulevard De Maisonneuve, et entre les rues De Bleury et Jeanne-Mance.

Les musées McCord et Stewart, qui ont fusionné en 2013, cherchent un site, idéalement dans le Quartier des spectacles, pour construire un tout nouveau musée qui pourrait abriter les collections réunies des deux institutions.

 

C’est ce que Monique Jérôme-Forget, la présidente du conseil d’administration du Musée McCord-Stewart, a révélé mardi, en marge d’une table ronde organisée par le CORIM (Conseil des relations internationales de Montréal) sur les musées montréalais, à laquelle elle participait.

 

L’idée, c’est de « construire un nouveau musée », dit-elle. « On a une collection [celle du Musée Stewart] qui est à l’île Sainte-Hélène et une collection au Musée McCord. Ça fait deux ans qu’on a fusionné. Il faudrait qu’on mette nos deux collections ensemble, et on ne peut pas là où on est, sur Sherbrooke. »

 

Persévérer

 

L’ancienne présidente du Conseil du trésor du gouvernement du Québec évalue à « plus de 100 millions » les coûts qu’entraînerait un tel projet. Elle entend poursuivre des demandes auprès des deux ordres de gouvernement pour mener à bien le projet, ainsi qu’auprès du secteur privé. « Cela demande des investissements dans les infrastructures. Avec l’arrivée du Parti libéral fédéral qui dépense dans les infrastructures, ça va peut-être aider », a-t-elle dit. Au sujet de son propre Parti libéral provincial, elle a reconnu qu’il était « plutôt chiche » par les temps qui courent. « C’est pour ça qu’il faut persévérer », a-t-elle dit.

 

« On pourrait toujours garder les deux édifices, mais c’est très coûteux. En matière d’administration, c’est plus coûteux d’avoir deux édifices », poursuit-elle.

 

« Je n’ai pas d’échéancier » pour la réalisation de ce projet, dit Mme Jérôme-Forget, « je suis à la merci des gouvernements. » S’il est vrai que le site du Musée Stewart, sur l’île Sainte-Hélène, est magnifique, l’endroit n’attire pas beaucoup de visiteurs, pas plus de 15 000 par année. Le Musée McCord, rue Sherbrooke, reçoit pour sa part des centaines de milliers de visiteurs par année.

 

Le Musée Stewart a été fondé en 1955 par David Macdonald Stewart et est présentement logé dans un ancien dépôt militaire britannique fortifié de l’île Sainte-Hélène. Le musée McCord, fondé en 1921 par David Ross McCord, est pour sa part installé dans un immeuble de la rue Sherbrooke qui appartient à l’Université McGill.

 

Il y a plusieurs mois, un document avait circulé en interne au Musée McCord évoquant la création possible d’un nouveau musée, qui aurait été construit dans l’espace de stationnement compris entre l’avenue du Président-Kennedy et le boulevard De Maisonneuve, et entre les rues De Bleury et Jeanne-Mance. Ce nouveau musée aurait repris la mission historique du Musée McCord, mais aurait été désigné davantage comme un musée montréalais.

 

 

 

Même mission

 

La mission du nouveau musée demeurerait fondamentalement la même, expliquait mardi Mme Jérôme-Forget, qui rappelle que les collections amérindienne, française et anglaise ainsi que la collection Notman du Musée McCord en font sa particularité.

 

Lors de la table ronde, qui réunissait aussi les présidents des conseils d’administration des musées Pointe-à-Callière, du Musée d’art contemporain et du Musée des beaux-arts de Montréal, Mme Jérôme-Forget a dit ne pas avoir reçu tant de demandes des différentes institutions muséales, alors qu’elle dirigeait le Conseil du trésor du Québec. Elle a par ailleurs relevé la nécessité pour Montréal d’avoir un musée phare, qui attire des visiteurs à Montréal par sa seule présence. Le président du conseil d’administration du Musée des beaux-arts, Brian Levitt, disait par ailleurs que le tiers des visiteurs de ce musée venait de l’étranger, et que le tiers de ce tiers était venu à Montréal spécifiquement pour aller au MBAM.

 

La discussion, animée par Marie-France Bazzo, a aussi porté sur le financement mixte des musées, dont les budgets proviennent à la fois de collectes privées et des fonds publics. Alexandre Taillefer, président du conseil d’administration du Musée d’art contemporain, a fait valoir que l’État ne devrait pas se retirer dès qu’une institution muséale devient plus autonome. Monique Jérôme-Forget a noté que les musées européens s’appuient presque entièrement sur du financement public, tandis que les musées américains sont plutôt financés par le privé.

http://www.ledevoir.com/culture/arts-visuels/453065/le-musee-mccord-stewart-souhaite-demenager-dans-un-nouvel-edifice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans toutes vos mesures de terrain, avez-vous pensé à ajouter la superficie des maisons à l'arrière du musée ? 

Les maisons appartiennent au musée depuis plusieurs années déjà. Je suis certain que dans leur calculs comparatifs le musée inclue cette surface dans ses projections. 

Le bâtiment actuel du musée n'est pas la référence. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extrait d'un article de Radio-Canada: Mme Plante a également révélé que son administration avait entamé des démarches pour faire l'acquisition de la portion sud de l'îlot Voyageur, qui appartient au gouvernement du Québec. La mairesse estime que l'immeuble a un grand potentiel avec la présence du parc Émilie-Gamelin, de la Bibliothèque nationale et de la station de métro Berri-UQAM.

Fin de la citation.

Initialement je me suis demandé s'il y avait un lien avec le McCord. Mais après réflexion je ne crois pas. Car la mairesse parle du potentiel de l'édifice et non pas du terrain. Mais sait-on jamais, peut-être que les voeux de acpnc ont été entendus aux plus hautes instances gouvernementales. 😊

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1117810/quebec-gouvernement-tele-quebec-montreal-immobilier-siq-pierre-arcand-valerie-plante

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Proposition:  
      A feasibility study to consider the addition of various options in proximity to McTavish Street to facilitate access to the Belvedere Kondiaronk/Chalet and other areas up the hill from downtown, especially for seniors and the mobility/physically challenged, but also to serve other users.
      Objective
      Making the Mont-Royal and other points up the hill more accessible 
      As it now stands, as far as reaching the lookout or chalet is concerned, the Peel steps and various inclines encountered are out of the question for many, including families. The closest alternate route by public transit is via Guy, plus 2 buses and a walk. That is not very convenient for many. Another important consideration is that there are no elevators in the Guy metro for people who need them.  The McTavish route could let people off in the Allan Memorial Institute parking lot, a few steps from the  Route Olmstead which has a much gentler slope for going the rest of the way to the lookout. If a bus route is the option selected, the service could be seasonal, or only in service on week-ends, holidays and special events. Other options for the mountain could be a funiculaire or an electric shuttle that would travel on the Olmstead Road at a reduced speed about once an hour.  Advantages
      A more convenient route would be an enticement to visit the mountain, and more often, since it would be much simpler and quicker for tourists and montrealers to reach the lookout. It would also ensure that the chalet be better utilized since it would be so much easier to get to, no matter the season. More concerts and special events could be held there throughout the seasons. Since the McTavish line would run though the McGill Campus, it would also be a N-S shuttle of sorts, getting McGill students and employees between the various campus buildings and the REM/Metro/downtown. This line could also be used for residents in the Square Mille, McGill Ghetto as well people going to games at Molson stadium or the other McGill athletic facilities. Being part of the Fleuve-Montagne makes it an natural draw for tourists and this line is only steps away from the main tourist office on Square Dorchester as well as Sainte-Catherine and may major hotels. People could also transfer to the ave des Pins bus for other points east and west. The line is a short hop from McGill Metro, the REM and Central Station, making it part of the hub. The route could be extended further southward to the Tourist office at Dorchester or  widened to cover a broader area if need be. This line would be an alternative to the bus lines that run north, on Guy and du Parc. Easier public access means fewer private cars and tour busses traveling to the mountain, and fewer vehicles on the road. The Kondiaronk summit on Mont-Royal is a major tourist attraction,
      Let's facilitate access for all groups.
      McTavish Bus Route (in orange) & Funicular to provide option of not taking the Grand Escalier 



    • Par Marc90
      Une petite vision volumétrique très sommaire pour l'emplacement d'un potentiel gratte-ciel "slim" à Montréal, dans l'axe de McGill College, derrière le Reine-Elizabeth. Il deviendrait un élément phare du Skyline depuis la future place McGill et depuis le Mont-Royal. Il impliquerait de transformer (et démolissant) l'hideux parking de la Gare Centrale et le building Stantec pour faire une place + parc sur Robert-Bourassa, améliorant le verdissement du secteur. L'intervention permettrait de dégager le bâtiment originel de la Gare Centrale et la façade De La Gauchetière de la Place Bonaventure. La rue DLG serait beaucoup plus accueillante, pouvant à terme devenir un lien piéton ou partagé complet depuis le Quartier Chinois jusqu'au Centre Bell, incluant les interventions liées aux futurs HEC Centre-Ville. 

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/6ae8dd35-0e0b-48e3-b1cb-dec9a5e92473%7CHFo3prp1wfb0.html
       
      Édition du 8 août 2015,
       
      UNE NOUVELLE BRASSERIE À MONTRÉAL
       
      À titre de président du conseil de Molson Coors, Geoff Molson aura une fin d’année bien remplie alors qu’il confirme que l’entreprise brassicole est à compléter une étude qui déterminera si elle construira une nouvelle usine ou rénovera ses installations de la rue Notre-Dame.
       
      Une chose est certaine : le statu quo n’est plus possible et, selon Geoff Molson, la brasserie bicentenaire devrait normalement déménager dans des installations le plus modernes possible. On parle d’investissements qui pourraient dépasser les 300 millions.
       
      « Il faut moderniser notre production et surtout augmenter notre capacité d’embouteillage. Notre brasserie de Montréal ne peut pas produire de la bière en cannettes, et c’est une tendance lourde du marché que l’on observe aux États-Unis. »
       
      — Geoff Molson
       
      « On pourrait construire une nouvelle usine sur nos terrains à proximité de notre centre de distribution de la rue Dickson et vendre nos installations de la rue Notre-Dame à une tierce partie, à la condition que l’on ouvre le site sur le fleuve.
       
      « Ce serait une façon extraordinaire de faire exploser le Vieux-Port de Montréal et de donner, à partir du pont Jacques-Cartier, une belle vitrine sur le fleuve à la population de Montréal », évoque Geoff Molson.
       
      Chose certaine, il n’est pas question que Molson Coors quitte le site qui a vu naître les activités du groupe il y a 230 ans sans y laisser une marque commémorative indélébile.
       
      « On pourrait y construire une microbrasserie, ce qui laisserait l’empreinte de Molson sur le site et perpétuerait l’activité qu’on y pratique depuis plus de deux siècles », propose le président du conseil de Molson Coors.
       
      On saura au début de 2016 si le conseil d’administration disposera de la proposition et de la vision que vient de partager avec nous son président.
       
      sent via Tapatalk
    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL

      COMITE CONSULTATIF D'URBANISME
      13 septembre 2018
      3001459117 et 3001431020
      4.6.39

      DEMANDE  DE CERTIFICAT  D'AUTORISATION DE  DEMOLITION ET DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION
      639-643,rue Notre-Dame Ouest
      La demande  vise a autoriser Ia demolition du batiment ainsi que Ia construction  d'un  hotel de  5  etages  comprenant   21  chambres   et  un restaurant au rez-de-chaussee.
      Le toil,  les  planchers  ainsi que  toute Ia structure  du batiment  existant seront  demolis.    
      Les fac;ades avant  et  arriere  seront  conservees, mais plus de 40% du volume hors-sol sera demoli, done le projet doit etre traite comme   une   demolition   et  une   nouvelle   
      construction.   II  s'agit   d'un immeuble  de 3 etages hors sol, avec une fac;ade de pierre grise, construit en 1891.  Les 2e et 3e etages ainsi que son couronnement  ant conserve leur integrite.  La vitrine commerciale  du rez-de-chaussee ainsi que Ia fac;ade arriere ant ete largement modifiees.

       
    • Par monctezuma
      400 René-Lévesque Ouest
      (Aucun rendu pour le moment)