Jump to content

Résidences étudiantes ÉTS, phase 3 - 8 étages - 40M$


mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Replies 129
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Administrator

ets2if3.jpg

La demande vise à autoriser, à certaines conditions, la construction d'un projet mixte qui comporte la construction de

résidences étudiantes pour l'école de technologie supérieure avec rez-de-chaussée commercial sur l'îlot délimité par

les rues Notre-Dame, De la Montagne, Eleanor et Barré.

 

Le Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble permet

d'autoriser des projets non conformes à la réglementation, tout en respectant les objectifs du Plan d'urbanisme.

Le territoire concerné par ce projet particulier comprend les zones visées 0424, 0430 et 0433 ainsi que les zones

contiguës à celle-ci, lesdites zones visées étant délimitées comme suit :

Description approximative des zones visées :

 

Zone 0424

Délimitée par la rue Murray, la limite arrière des propriétés du côté nord de la rue Notre-Dame, la rue De la Montagne

et la rue Notre-Dame.

 

Zone 0430

Délimitée par la rue De la Montagne, la limite arrière des propriétés du côté sud de la rue Notre-Dame, la rue Murray, la

rue William, la rue Young, la rue Ottawa, la rue Murray et la rue Wellington.

 

Zone 0433

Délimitée par la rue Eleanor, le prolongement de l’axe de la rue Lansdowne, la limite arrière des propriétés du côté

ouest de la rue Eleanor et la limite arrière des propriétés du côté sud de la rue Notre-Dame.

 

Lors de cette assemblée publique de consultation, la mairesse de l’arrondissement, ou tout autre membre du conseil

désigné par cette dernière, expliquera le premier projet de résolution ainsi que les conséquences de son adoption et

entendra les personnes qui désirent s’exprimer à ce sujet.

 

Avis de démolition - 1278-1282 rue Notre-Dame Ouest

Le Sud-Ouest

 

 

 

Avis de démolition - 1230-1240 rue Notre-Dame Ouest

Le Sud-Ouest

 

 

 

Avis de démolition - 1245, rue Barré

Le Sud-Ouest

 

 

 

Avis de démolition - 1275, rue Barré

Le Sud-Ouest

 

 

 

Avis de démolition - 1287 à 1291, rue Barré

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

D'autres projets de développement sont présentement à l'étude. «Nous estimons que nous devrions pouvoir offrir au moins 1000 places en résidences étudiantes. Il faudra donc en ajouter environ 600.»

 

En prévision d'une éventuelle expansion de ses aménagements, l'ETS a acquis l'ensemble des terrains et des bâtiments où logeaient les installations brassicoles. L'ETS est donc propriétaire de tout le quadrilatère délimité par les rues Peel, Notre-Dame, William et de la Montagne. De plus, elle est propriétaire du bâtiment et du terrain situés à l'angle sud-est des rues Notre-Dame et Peel.

 

«Pour le moment, tous les scénarios sont sur la table.» Résidences étudiantes, futurs pavillons institutionnels, aménagements paysagers, même un marché d'alimentation à l'intention des étudiants, bref, tout est en place pour doter enfin l'ETS d'un véritable campus universitaire.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

ÉTS : Montréal autorise la démolition des deux taudis

 

23 novembre 2006

 

André Dubuc, Journal LesAffaires

 

ÉCRIRE À L'AUTEUR | IMPRIMER L'ARTICLE | ENVOYER L'ARTICLE

 

 

TOUTES LES NOUVELLES

 

 

Le Conseil d'arrondissement du Sud-Ouest de Montréal a autorisé l'École de technologie supérieure (ÉTS) à démolir les deux maisons du 1230 et 1240, rue Notre-Dame, pour autant que certains de leurs éléments soient intégrés à son projet de résidences étudiantes.

 

Cette décision renverse celle rendue le 11 octobre par le Comité d'étude des demandes de permis de démolition qui avait demandé à l'ÉTS d'intégrer à coût raisonnable les deux maisons en piteux état, en invoquant leur valeur patrimoniale. L'ÉTS voyait alors compromettre son projet de 40 M$ consistant à bâtir une résidence de 450 lits et un supermarché de 33 000 pi2 dans le quartier Griffintown.

 

Le refus essuyé au Comité d'études avait soulevé l'ire des dirigeants de l'institution universitaire. Son directeur de l'administration, Robert Nelson, a témoigné de son exaspération dans le dernier numéro du journal LES AFFAIRES.

 

Une semaine plus tard, M. Nelson reçoit favorablement la décision du Conseil d'arrondissement rendue le 14 novembre, en appel de la décision du Comité d'études. " J'aurais aimé que ce soit tout simplement la démolition, mais nous allons supporter la décision ", dit-il. Un comité de quatre personnes doit être mis sur pied, qui définira les éléments à intégrer dans le hall d'entrée. " Ma position est toujours la même : nous sommes prêts à investir jusqu'à 200 000 $ de plus, mais pas plus ", précise M. Nelson.

 

Huit conditions à respecter

 

Le Conseil d'arrondissement énnonce une série de huit conditions à respecter avant de délivrer le permis de démolition. L'arrondissement demande notamment à l'ÉTS d'intégrer des éléments des deux maisons en évoquant la volumétrie de la maison de bois (1230, rue Notre-Dame). Il demande aussi le dépôt d'un devis technique décrivant la méthode de déconstruction retenue.

 

De plus, les élus du Sud-Ouest exigent la proposition d'un concept de mise en valeur de l'histoire du site et le dépôt d'une garantie financière qui sera établie en fonction d'une estimation réalisée par un professionnel.

 

Robert Nelson demandera avis aux conseillers juridiques de l'ÉTS. Il espère qu'il sera possible de s'entendre avec l'arrondissement sur une limite raisonnable, autour de 200 000 $.

 

Il reste à se représenter devant le Conseil consultatif d'urbanisme de l'arrondissement pour qu'il recommande au Conseil d'arrondissement d'approuver le projet de résidences de l'ÉTS en deuxième lecture. Après quoi, il y aura ouverture d'un registre puisque le projet déroge de la hauteur maximale permise sur la rue de La montagne. Si le nombre de signatures est suffisant, un référendum sera organisé.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Administrator

bon.... le projet est encore sur la table!

--------------------------

 

SECOND PROJET DE RÉSOLUTION - DATE LIMITE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE :

19 FÉVRIER 2007.

SECOND PROJET DE RÉSOLUTION INTITULÉ : «ADOPTION, EN VERTU DU

RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE

MODIFICATION OU D'OCCUPATION D'UN IMMEUBLE, D'UNE RÉSOLUTION

AUTORISANT LA CONSTRUCTION D'UN PROJET MIXTE QUI COMPORTE LA

CONSTRUCTION DE RÉSIDENCES ÉTUDIANTES POUR L'ÉCOLE DE TECHNOLOGIE

SUPÉRIEURE AVEC REZ-DE-CHAUSSÉE COMMERCIAL SUR L'ÎLOT DÉLIMITÉ PAR LES

RUES NOTRE-DAME OUEST, DE LA MONTAGNE, ELEANOR ET BARRÉ».

1. Objet du projet et demande d’approbation référendaire

À la suite de l’assemblée publique de consultation tenue le 30 août 2006, le Conseil de

l’arrondissement a adopté le second projet de la résolution ci-dessus mentionnée lors de sa

séance du 7 février 2007.

La demande vise à autoriser, à certaines conditions, la construction d'un projet mixte qui

comporte la construction de résidences étudiantes pour l'école de technologie supérieure avec

rez-de-chaussée commercial sur l'îlot délimité par les rues Notre-Dame Ouest, de la Montagne,

Eleanor et Barré.

 

http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_avis/pdfav4352.pdf

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

je trouve que cela fait laboratoire phama sur la TransCanadienne dans l'ouest - genre Kirkland.

C de valeur - j'aurais crus que selon le plan d'urbanisme - les plus hautes tour était pour être construite sur la rue Peel en descendant vers le bassin Peel. Que cela était pour devenir le centre-ville de Montreal pour ce nouveau millénaire.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value