Jump to content

Recommended Posts

Le marché de la revente demeure vigoureux en juillet

Île-des-Sœurs, le 6 août 2008 – En affichant une faible baisse de 1 % dans les transactions conclues sur le système MLS ® en juillet, le marché de la revente dans la région métropolitaine de Montréal continue d'aller à l'encontre de la tendance à la baisse observée dans les autres grandes villes canadiennes. La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a en effet enregistré 2 892 ventes le mois dernier, soit presque le même nombre qu'en juillet 2007, qui avait été le meilleur mois de tous les temps.

 

« Contrairement à la tendance ailleurs au Canada, le marché de la revente de la région métropolitaine de Montréal se porte bien », indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la CIGM. « Le ralentissement est en effet beaucoup plus marqué dans les autres grandes villes canadiennes, comme à Toronto où les ventes depuis le début de l’année sont en baisse de 14 %, à Calgary, en baisse de 32 %, et à Vancouver, en baisse de 20 %. »

 

Dans la région métropolitaine de Montréal, 2 641 maisons unifamiliales ont été vendues en mai, une baisse de 15 % comparativement à mai 2007. Les ventes de plex de 2 à 5 logements ont pour leur part diminué de 10 %. Seule la copropriété tire son épingle du jeu, avec une croissance des ventes de 5 %.

 

Pour la région métropolitaine de Montréal, 25 519 transactions ont été conclues par l’entremise du système MLS® au cours des six premiers mois de 2008, en baisse de 3 % comparativement aux 26 430 ventes pour la même période l’année dernière.

 

 

 

« La copropriété fait mentir la tendance enregistrée depuis le début de l’année 2008 avec un gain cumulatif des ventes de 7 %, comparativement aux six premiers mois de l’année 2007, alors que la maison unifamiliale enregistrait une baisse équivalente de 7 % », ajoute Michel Beauséjour.

 

Dans le secteur Vaudreuil-Soulanges, les ventes sont demeurées stables, alors qu’on enregistre sur la Rive-Sud et à Laval une légère baisse de 2 % et sur l’Île de Montréal, 3 %. La Rive-Nord enregistre depuis le début de l’année la plus forte baisse avec un recul des ventes de 7 %.

 

Les hausses de prix sont demeurées soutenues, en particulier pour la maison unifamiliale (+6 %) et les petits immeubles à revenu (+7 %). La croissance plus modérée du prix des copropriétés (+3 %) dans la région métropolitaine de Montréal depuis le début de l’année s’explique surtout par l’évolution de la composition géographique des ventes. En effet, les ventes de copropriétés sont de plus en plus nombreuses à l’extérieur de l’île de Montréal où leur prix est généralement plus abordable.

 

Hausse des ventes en juin

 

Le nombre de transactions conclues en juin est en hausse de 2 % comparativement à la même période en 2007, s’établissant à 3 757 ventes. Cette hausse est attribuable à une augmentation de l’activité en banlieue où les ventes enregistraient une hausse de 4 % sur la Rive-Sud, de 3 % sur la Rive-Nord et de 7 % dans le secteur Vaudreuil-Soulanges.

 

La copropriété s’est encore une fois avérée la seule catégorie de propriété à gagner en popularité par rapport à 2007, avec une progression de 9 % des ventes, alors que la maison unifamiliale a vu ses ventes diminuer de façon très minime (-1 %). De leur côté, les plex (2 à 5 logements) se sont transigés au même rythme que l’an dernier.

 

Au 30 juin 2008, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le réseau MLS® était en hausse de 9 % comparativement à la même date l’année dernière, donnant ainsi un peu plus de choix à l’acheteur, dans un marché qui demeure toujours à la faveur des vendeurs.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value