Search the Community

Showing results for tags 'ventes'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 100 results

  1. Not sure where to post this mais le lot RL sud coin Guy cote est en face du Maritime Hotel est a vendre par Cushman Wakefield.
  2. Espace 8042: petit projet intime cherche acheteurs d’expérience GENEVIÈVE VÉZINA-MONTPLAISIR MÉTRO Publié: 25 janvier 2012 18:14 Mis à jour: 25 janvier 2012 18:24 Petit projet intime de 16 unités, Espace 8042 donnera un nouveau visage à l’ancien cinéma des années 1950 situé sur la rue Saint-Denis près de la rue Jarry, dans le quartier Villeray. Du bâtiment d’origine seront conservés les bandes rouges et les jeux de briques de la façade d’origine, ce qui donnera un aspect un brin rétro au projet de style contemporain. «On fait un petit clin d’œil au passé, tout en présentant un projet résolument moderne», affirme Luc Fournier, directeur des ventes et du marketing d’Espace 8042. Les unités, pour la plupart dotées de deux chambres, seront réparties sur trois étages. Les six unités du troisième étage posséderont pour leur part une mezzanine adjacente à une terrasse privée, avec vue panoramique sur le mont Royal, sur les lumières de la ville ou sur le Stade olympique. «La vue va dépendre de l’orientation de la terrasse, note Luc Fournier. Les terrasses seront par ailleurs faites de bois composite et auront une grande durabilité à vie.» Une cour intérieure sera également aménagée en plein milieu du bâtiment, permettant à plusieurs unités de profiter de plus de luminosité, en plus de donner un caractère unique à ce projet qui se veut différent de ce qui se retrouve présentement sur le marché. «L’approche du promoteur Espaceréalisation est de mettre sur pied de petits projets. Cela va complètement à contre-courant du marché, qui préconise présentement les gros projets, affirme le directeur des ventes et du marketing d’Espace 8042. Nous offrons une qualité d’insonorisation et de finition supérieure. Chez Espaceréalisation, on privilégie également une approche personnalisée. Chez nous, le client peut choisir les divisions de son condo et les dimensions de son walk-in ou de ses espaces de rangement. Il peut tout choisir, ce qui a pour effet de donner des unités beaucoup moins génériques que ce que l’on retrouve actuellement sur le marché.» Et pour faire tous ses choix, le client n’est pas seul. Il est accompagné tout au long de sa démarche par l’un des deux propriétaires d’Espaceréalisation, qui ira même jusqu’à aller magasiner avec lui ses armoires de cuisine! «Alain (Brunet) voyage partout dans le monde pour savoir ce qui est dernier cri, souligne Luc Fournier. Il aide chaque nouveau propriétaire à réaliser le décor de ses rêves. Il y a donc de véritables échanges entre le promoteur et le client.» Tout comme ces projets, les clients d’Espaceréalisation ne sont pas non plus «génériques», aux dires du directeur des ventes. Ceux-ci en sont souvent à leur troisième ou quatrième achat et ils connaissent bien le marché. Ils savent ce qu’ils veulent et posent beaucoup de questions. Ils ont souvent entendu parler d’Espaceréalisation par le bouche à oreille. C’est comme ça qu’on fait notre marketing!» C’est situé où? Sur la rue Saint-Denis dans le quartier Villeray À proximité de la station de métro Jarry Tout près du parc Jarry Près du boulevard Métropolitain Pour plus de renseignements, visitez le site d'Espaceréalisation. Les prix De 179 000 $ à 600 000 $ pour des unités de 488 pi2 à 1 400 pi2. Les quelques espaces de stationnement se détaillent 32 500 $.
  3. Un mois de septembre record pour l'immobilier à Montréal Publié le 07 octobre 2009 à 10h08 | Mis à jour à 10h11 Émilie Bilodeau lapresseaffaires.com Le nombre de transactions immobilières conclues dans la région métropolitaine de Montréal a augmenté de 5 % en septembre 2009, comparativement au même mois de l'année 2008. Un mois de septembre record s'est réjoui Michel Beauséjour, chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal, par voie de communiqué. «Septembre 2009 est le meilleur mois de septembre jamais enregistré sur le marché de la revente à Montréal. Les conditions de marché étant maintenant équilibrées, les acheteurs tout comme les vendeurs y trouvent leur compte», a-t-il indiqué. En termes de ventes, l'unifamiliale a mené le bal : les transactions ont connu une croissance de 8 % en septembre 2009 par rapport au même mois l'an dernier. Les ventes de copropriétés et celles de plex ont également augmenté de 1 % et 3 %. Le prix des propriétés a aussi continué de croître. Le prix médian des maisons unifamiliales et des copropriétés a haussé de 7%. Le prix des plex, eux, ont augmenté de 5 %. «La progression constante et graduelle du prix des propriétés dans la région démontre encore une fois que Montréal est non seulement un endroit où il fait bon vivre, mais aussi un excellent investissement pour les propriétaires», ajoute Michel Beauséjour. Le secteur de Vaudreuil-Soulanges s'est illustré avec une hausse des ventes immobilières de 40%, la meilleure performance de la région métropolitaine de Montréal.
  4. Les ventes d'automobiles chutent de 25% au Canada en janvier: GM affiche une baisse de plus de 46%, Chrysler de près de 34%, et Ford de plus de 14%. Des centaines de concessionnaires devront fermer. Pour en lire plus...
  5. Hausse des taxes sur l'alcool et crise économique ont fait chuter les ventes de bière au Royaume-Uni au quatrième trimestre 2008 à un rythme jamais vu pour cette période de l'année. Pour en lire plus...
  6. Rue Sainte-Catherine aussi, des détaillants renégocient à la baisse leurs loyers dans la foulée du ralentissement des ventes. Pour en lire plus...
  7. Publié le 22 avril 2009 à 05h00 | Mis à jour à 11h30 Une guerre du café à l'horizon Pierre Couture Le Soleil (Québec) Après la guerre des beignes, assisterons-nous à celle du café? McDonald's vient de lancer une vaste offensive sur Tim Hortons. Le but : gagner des parts dans le très lucratif marché des buveurs matinaux. Ne riez pas, de grosses sommes d'argent sont en jeu. L'an dernier, il s'est vendu au Canada plus de 1,8 milliard de tasses de café dans les restaurants et les établissements spécialisés. Les ventes de café ont ainsi progressé de 2 % (36 millions de tasses) par rapport à 2007. Selon un sondage commandé par la firme NPD Group, le café demeure le produit le plus prisé des Canadiens lorsqu'ils franchissent les portes d'un restaurant. Le tiers des ventes des restaurateurs sont associées au café. En calculant un profit net d'environ 85 % sur chaque tasse vendue, on comprend un peu mieux l'engouement des géants de la restauration rapide pour cette précieuse boisson chaude. Au Canada, Tim Hortons domine outrageusement la vente de café le matin. Ses parts de marché sont estimées à environ 70 %. À l'opposé, McDonald's ne contrôlerait que 10 % des ventes de café entre 6h et 10h30. L'an dernier, les 2917 succursales Tim Hortons ont généré beaucoup de fric, soit des revenus de 2 milliards $. Chez Tim Hortons, environ 50 % du chiffre d'affaires émane de la vente de café. Or, McDo pense qu'elle pourrait s'attirer de nouveaux clients dans ce marché au cours des prochains mois. Depuis lundi, et ce, jusqu'au 3 mai, la multinationale du hamburger offre le café gratuitement à tous les clients qui se présentent dans ses restaurants. Aucun achat n'est requis. Plusieurs analystes estiment que cette façon de faire est audacieuse et pourrait permettre à McDonald's de gagner de nouveaux adeptes (voire ravir des clients à Tim Hortons). On pense notamment aux irréductibles automobilistes qui n'hésitent pas à faire la file de longues minutes le matin chez Tim Hortons pour se procurer un café. McDo cherche depuis longtemps à rentabiliser ce service peu fréquenté le matin par ses clients. Il faut dire que Tim Hortons tire 60 % de ses revenus le matin. «Cette promotion vise essentiellement à mettre de la pression sur Tim Hortons», signale l'analyste Perry Caicco, de CIBC Marchés mondiaux, dans une note de recherche à ses clients. Car voilà, en pleine récession, McDonald's a tout à gagner. Et Tim Hortons, beaucoup à perdre. Tim Hortons demeure une marque très populaire auprès des Canadiens, mais il semble y avoir une limite à vendre des cafés, des muffins et des beignes le matin. On imagine d'ailleurs mal comment la chaîne de beigneries au nom du célèbre joueur de hockey pourrait faire mieux. Au petit déjeuner, Tim Hortons détient 65 % du marché de la vente de café, alors que près de 50 % de sa clientèle revient au moins quatre fois par semaine dans ses établissements. À moins d'ouvrir de nouveaux restaurants et de risquer de «cannibaliser» davantage ses franchisés actuels, Tim Hortons devra se résigner à des objectifs financiers plus modestes cette année et l'an prochain, pensent certains experts. Au dernier trimestre, Tim Hortons a notamment vu ses revenus grimper de 9,4 %, à 563,7 millions $, alors que ses profits nets ont glissé de 8,7 %, à 69,1 millions $. Alors que l'Association des restaurateurs prévoit une contraction des ventes de 1,8 % cette année dans le secteur de la restauration rapide, Tim Hortons pense toujours faire grimper ses revenus entre 3 et 5 %. Pour faire taire les rumeurs, Tim Hortons a décidé de hausser de 11 % son dividende annuel le mois dernier tout en s'engageant à racheter 5 % de ses actions en circulation en 2009. Chez McDo, l'offensive café devrait déboucher sur l'entrée progressive au Canada des McCafe. Une nouvelle section déjà introduite dans des restaurants de la chaîne en Europe et aux États-Unis. Les McCafe offrent des cappuccinos, des cafés lattés et des pâtisseries à des prix, dit-on, imbattables. Chemin faisant, l'analyste David Hartley, de BMO marchés des capitaux, s'attend à ce que le titre de Tim Hortons fasse du surplace cette année. Il croit que d'ici un an, l'action vaudra 31 $. Hier, le titre de Tim Hortons (TSX : THI) a terminé la journée à 30,64 $, en hausse de 17 ¢. Il y a un an, le même titre s'échangeait autour des 34 $. L'analyste de BMO note toutefois que le titre de Tim Hortons se transige ces temps-ci à des ratios plus élevés que la moyenne de l'industrie. À la Financière Banque Nationale, Jim Durran vient d'ailleurs de revoir à la baisse sa cible annuelle sur Tim Hortons, passant de 37 $ à 33 $. L'analyste redoute les effets de la récession et de la compétition ainsi que les faibles bénéfices dégagés par les succursales aux États-Unis.
  8. L'immobilier résidentiel poursuit sa remontée au Canada Publié le 14 juillet 2009 à 11h18 | Mis à jour à 11h26 La Presse Canadienne Ottawa Le marché de la revente au Canada a rebondi de façon marquée au cours du deuxième trimestre dépassant même les niveaux de la période correspondante de l'année dernière, selon les données publiées mardi par l'Association canadienne de l'immeuble. Selon les données de l'organisme, en chiffres réels, c'est-à-dire non ajustés, le nombre de ventes de résidences dans le réseau multi-agences MLS a été de 147 351 unités au cours de la période de trois mois terminée à la fin juin. Il s'agit du quatrième plus solide résultat trimestriel enregistré jusqu'à maintenant. Le nombre de ventes du deuxième trimestre de 2009 est de 1,4% supérieur à celui du trimestre correspondant de 2008. Il s'agit de la première augmentation trimestrielle d'une année à l'autre depuis le quatrième trimestre de 2007. Sur une base ajustée pour éliminer l'effet des saisons, le nombre de ventes s'est élevé à 114 173 au deuxième trimestre de l'année en cours. Il s'agit d'une augmentation record de 31,5% par rapport au trimestre précédent. La revente au deuxième trimestre a été haussière, sur une base désaisonnalisée, par rapport au premier trimestre, dans environ 85% des marchés locaux au Canada. À Toronto, la croissance a été de 45%, à Vancouver, de 77%, à Montréal, de 33%, à Calgary, de 66%, à Edmonton, de 39%. Ces cinq marchés ont été ceux qui ont le plus contribué à la performance enregistrée au cours du deuxième trimestre. Le prix moyen des résidences vendues au cours du deuxième trimestre a, par ailleurs, atteint 318 696 $, soit son plus haut niveau jamais observé. Pour le mois de juin, dernier mois du deuxième trimestre, pour lequel les chiffres ont également été dévoilés mardi, le nombre de résidences vendues a été de 41 304 sur une base désaisonnalisée, en hausse de 8,7% par rapport au mois de mai. En chiffres réels, le nombre de ventes en juin a été de 54 616, en hausse de 17,9% par rapport à juin 2008. Le prix moyen d'une résidence moyenne vendue en juin a été de 326 613 $, en hausse de 3,6% par rapport à juin 2008.
  9. Les gendarmes boursiers américain et britannique interdisent les ventes à découvert, qui auraient pu causer la chute des grands banques. Pour en lire plus...
  10. L'autorité financière britannique suspend les opérations de vente à découvert, accusées d'alimenter l'instabilité des marchés. Sa conseur américaine suspecte que des VAD frauduleuses auraient pu causer la chute des grands banques. Pour en lire plus...
  11. Dans l'ensemble, six provinces ont indiqué des hausses en juillet, soit le Nouveau-Brunswick, le Québec, l'Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta. Pour en lire plus...
  12. Uni-Select: à grande vitesse vers les États-Unis 8 septembre 2008 - 06h00 La Presse Réjean Bourdeau Le 31 août dernier, Uni-Select (UNS) a fêté un bel anniversaire: il y a 10 ans qu'elle est installée aux États-Unis. À l'époque, l'entreprise de Boucherville avait acheté un distributeur de pièces d'automobiles du Minnesota. Du coup, ses ventes au sud de la frontière avaient bondi à 60 millions US. Aujourd'hui, avec l'achat prévu de Parts Depot, sur la côte Est, son chiffre d'affaires américain s'élèvera à 800 millions US! Click here to find out more! Et ce n'est pas fini, précise le grand patron d'Uni-Select. "Pour les trois prochaines années, on veut ajouter 100 à 150 millions US de ventes par an grâce à des acquisitions", affirme Richard Roy. Belles occasions d'affaires Si c'est le cas, le distributeur québécois verra ses revenus grandir d'au moins 10% par année, si on ajoute 2% de croissance organique. Le marché américain lui offre de belles occasions d'affaires. "Le volume global des petits acteurs est d'au moins 15 milliards de dollars, constate le président. Il y a donc beaucoup d'espace." Même si les 13 plus grandes sociétés ont des ventes totales de 20 milliards US, le secteur des distributeurs de pièces d'automobiles reste très fragmenté. "Il y a de nombreuses sociétés qui ont moins de 100 millions de chiffres d'affaires, explique M. Roy. Ce sont celles qui nous intéressent." Un des défis opérationnels pour ces entreprises est de gérer la multiplication des stocks de pièces pour les autos et les camions. "Pour suivre, elles doivent investir dans les technologies, remarque le dirigeant. Certaines sociétés ont de la difficulté à le faire." Uni-Select n'a pas ce problème. Au cours des quatre prochaines années, elle prévoit investir environ 50 millions dans ses systèmes informatiques. L'outil de gestion Cette initiative lui permettra d'améliorer son service à la clientèle, de mieux gérer ses entrepôts et d'avoir la bonne information pour gérer efficacement. Il faut dire qu'il peut y avoir jusqu'à 350 000 pièces différentes par entrepôt! Le rôle d'Uni-Select est de regrouper toutes les pièces fabriquées par les manufacturiers et de les offrir à des grossistes, qui les vendront à des installateurs et à des garagistes. L'entreprise québécoise distribue 90% des pièces au secteur commercial. Le reste est pour les détaillants. L'ENTREPRISEDeuxième distributeur canadien de pièces de remplacement, équipement, outillage et accessoires pour véhicules automobiles et septième aux États-Unis. Son réseau sert plus de 2000 marchands indépendants et plus de 3000 points de vente en Amérique du Nord. Uni-Sélect emploie 5500 personnes et affiche des ventes de 1,4 milliard. Ses actions (UNS) sont échangées à la Bourse de Toronto.
  13. Les gros modèles du constructeur ont chuté de 32,3%, à 98 344 unités. Le plongeon atteint 53% pour les 4x4. Même les multisegments affichent un recul de 1,3% de ses volumes. Pour en lire plus...
  14. Les ventes de logements neufs sont reparties à la hausse en juillet aux États-Unis, progressant de 2,4% par rapport à juin pour s'établir à 515 000 unités. Pour en lire plus...
  15. Le premier distributeur mondial enregistre une hausse de 3% en juillet au sein de ses magasins comparables, si l'on exclut l'essence. Pour en lire plus...
  16. Défié par les problèmes de l'économie états-unienne, le groupe beauceron voit ses profits et ses ventes glisser légèrement au deuxième trimestre. Pour en lire plus...
  17. Stimulées par de récentes acquisitions, les ventes du distributeur de pièces d'automobiles de Boucherville ont progressé de 6,2% alors que les profits se sont élevés à 12,7 M$. Pour en lire plus...
  18. Les ventes du géant de l'automobile américain ont chuté de 15 % au cours du mois de juillet dernier par rapport aux ventes de l'an dernier. Pour en lire plus...
  19. Toutefois, le recul enregistré est moins important que prévu. La baisse a été de 0,6% alors que les ventes ont atteint 530 000 logements, dépassant légèrement les attentes. Pour en lire plus...
  20. La chaîne de restauration rapide est portée par ses ventes à l'international malgré la hausse des matières premières. Pour en lire plus...
  21. Le prix de l'essence et l'état morose de l'économie font mal. L'industrie des motorisés pourrait même faire face à sa pire performance depuis le début des années 1990. Pour en lire plus...
  22. Les ventes dans les stations-service font monter à 35,8 G$ les ventes des détaillants au pays, indique Statistique Canada. Pour en lire plus...
  23. Future Shop va presque tripler le nombre de ses ouvertures de magasins en 2008 au Québec et veut doubler sa part des ventes d'électroménagers. Pour en lire plus...
  24. Statistique Canada constate la plus forte hausse depuis mars 2007, avec un total de 51,4 G$ de ventes en dollars courants en mai. Pour en lire plus...
  25. Le leader mondial des microprocesseurs pour ordinateurs a lancé vendredi une mise en garde contre les possibles retombées négatives de la crise sur ses résultats, tout en maintenant ses prévisions de ventes pour le quatrième trimestre entre 10,1 et 10,9 G$ US. Pour en lire plus...