Jump to content

le-plateau-mont-royal Parc Lafontaine - Discussion générale


IluvMTL

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

Parc Lafontaine

À court terme (0-5 ans)

Aménagement du Pôle-Famille
Reconstruction du théâtre de Verdure
Ré́habilitation de la fontaine
Réaménagement des abords du Centre Calixa-Lavallée
Déplacement de la piste cyclable

À moyen terme (5-10 ans)

Réaménagement des sentiers de l’est et du nord
Réhabilitation des bassins
Aménagement de la promenade Calixa-Lavallée et du parc-école

À long terme (10-15 ans)

Aménagement de la promenade Émile-Duployé
Déplacement et réfection de la vespasienne
Réfection de la plaine de jeux libres

 

Citation

Images

Théâtre de Verdure (par Lemay)

image.png

image.png

image.png

image.png

image.png

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7377,94551572&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=78&sc=5

 

Coordonnées

 

Bistro culturel Espace La Fontaine

3933, avenue du Parc-La Fontaine, Montréal

514 280-2525

 

 

Stationnement:

Sur les rues avoisinantes.

 

Horaire:

Les grands parcs sont ouverts au public de 6 h le matin à minuit et de 7 h jusqu'au coucher du soleil dans les parcs-nature. À l'exception des parcs René-Lévesque et des Rapides qui ferment à 23 h. En dehors de ces heures, il est interdit de se trouver dans un grand parc, y compris dans un stationnement. Toutefois, des permissions spéciales peuvent être accordées lors de la tenue d'événements.

 

Pour s'y rendre

En voiture

 

Arriver par la rue Sherbrooke Est, l'avenue Papineau, la rue Rachel ou l'avenue du Parc La Fontaine.

En transport en commun

 

Station Mont-Royal - ligne orange Station Sherbrooke - ligne orange

Autobus 24

À vélo :

 

Piste cyclable

Piste verte au coeur du parc La Fontaine, pistes cyclables sur la rue Rachel et sur la rue Cherrier

 

Superficie

34 hectares

 

Carte de la Parc Lafontaine:

http://montreal2.qc.ca/rep_parcs/media/documents/application/pdf_doc_carte_ete_lafontaine_id21.pdf

 

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=2497,3090586&_dad=portal&_schema=PORTAL

Le parc Lafontaine

 

 

ph_chm_lafontain.jpg

Étang et fontaine du Parc Lafontaine, date inconnue. Centre d'histoire de Montréal.

 

Depuis sa création, le parc Lafontaine est l'un des parcs montréalais les plus populaires. Inauguré en 1874, en pleine époque victorienne, il s'inscrit dans la phase d'aménagement des grands parcs naturels de la ville, comme le parc du Mont-Royal et l'Ile Sainte-Hélène. Ilot de verdure et de loisirs, ce parc est fortement ancré dans l'âme des habitants du plateau Mont-Royal et est devenu un lieu de rassemblement familial et populaire.

 

Le parc Lafontaine est situé sur les terrains de l'ancienne ferme Logan. Cette terre, cédée en 1845 au Gouvernement du Canada, sert alors de site militaire. Les soldats de la garnison britannique y logent et s'y entraînent en pleine nature.

 

À partir de 1874, la ville loue une partie de la ferme Logan pour créer un parc. Les premiers grands travaux d'embellissement et d'aménagement sont entrepris au nouveau parc en 1888. Deux ans plus tard on y déménage les serres du Carré Viger. C'est là que sont produites, jusqu'en 1952, toutes les fleurs qui orneront la ville. En 1900, deux bassins sont creusés au centre du parc. On y rajoute aussi une fontaine illuminée (1929) qui fera l'admiration de tous. Bien que dans les faits, le parc Lafontaine ne soit plus utilisé à des fins militaires depuis 1874, le gouvernement fédéral a conservé jusqu'en 1991 un droit d'utilisation militaire dans la partie est du parc.

 

pf_chm_lafont2.jpg

Étang et chalet du parc Lafontaine, 1925. Collection privée.

 

Occupant une place de plus en plus importante dans le coeur de la population canadienne-française, le parc Logan est rebaptisé La Fontaine en hommage au premier ministre francophone du Canada-Uni. Le « baptême » se fera lors de la parade de la Saint-Jean-Baptiste de 1901. Cette appropriation du parc par les résidents de l'est montréalais va se refléter dans son utilisation comme lieu de rassemblement lors des fêtes populaires et par l'érection de différents monuments: Dollard-des-Ormeaux, Sir-Louis-Hippolyte-Lafontaine, et plus récemment Félix-Leclerc et Charles-de-Gaulle. L'écrivain Michel Tremblay évoque fréquemment cette appartenance du parc à la culture canadienne-française de Montréal dans ses chroniques du Plateau Mont-Royal : « Le parc était immense...mais pour « jouer », selon les critères de Marcel, il fallait entrer dans l'aire de verdure qui longeait la rue Calixa-Lavallée... là où se trouvaient tous les jeux, cette partie du parc Lafontaine qu'on appelait aussi « le parc ». Extrait de La grosse femme d'à côté est enceinte, Éditions Leméac, 1986.

Link to comment
Share on other sites

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=20960&ret=http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/url/page/prt_vdm_fr/rep_annonces_ville/rep_communiques/communiques

 

27 mai 2013

 

Montréal, le 27 mai 2013 – Mme Josée Duplessis, responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, et M. Luc Ferrandez, maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, tiennent à remercier les Montréalais et amoureux du parc La Fontaine de leur patience durant les travaux de l'étang du parc.

 

« Si l'étang est actuellement vide, c'est pour procéder à des travaux d'amélioration de manière à éviter une problématique récurrente de prolifération d'algues et de plantes envahissantes. Nous avons opté pour des solutions préventives, à la fois novatrices et durables dans le but d'offrir des installations de qualité aux résidents qui fréquentent cet îlot vert au cœur de la ville », a déclaré Mme Duplessis.

 

« Le parc La Fontaine est un véritable poumon pour Le Plateau, il permet aux citadins un contact rare avec la nature en ville. Malgré nos efforts des dernières années, la prolifération des algues dans l'étang demeure un grand enjeu. Nous sommes heureux de l'annonce d'aujourd'hui qui permettra à tous les utilisateurs du parc de mieux profiter de la fraîcheur du plan d'eau et d'en admirer la beauté » a déclaré le maire de l'arrondissement, Luc Ferrandez.

 

Les interventions visent donc à intervenir sur les sources responsables de la prolifération, soit l'oxygénation, la luminosité et les apports de nutriments.

 

Dans un premier temps, ce printemps, un système d'aération sera installé pour améliorer l'oxygénation et le mouvement de l'eau de l'ensemble de l'étang. Ensuite, des bâches de recouvrement seront mises en place sur les plantes envahissantes présentes actuellement au fond de l'étang du secteur sud. Ces bâches permettront de limiter la croissance de ces plantes. Des sacs filtres de récupération de végétaux et de sédiments seront également installés dans les puisards en périphérie de l'étang afin de limiter les rejets de nutriments directement dans l'étang.

 

Dès l'été, l'arrondissement assurera l'entretien de l'étang grâce à un véhicule amphibie appelé faucardeur. Il permettra de récupérer les algues et autres végétaux afin de limiter les dépôts de la matière organique au fond de l'étang, nuisibles à sa santé.

 

Un colorant organique sera également employé afin d'augmenter l'opacité des eaux et ainsi limiter la lumière disponible pour la croissance des algues.

 

Finalement, l'installation d'îlots flottants végétalisés dans l'étang est actuellement envisagée afin de créer un milieu aquatique optimisant la décomposition de la matière organique et ainsi réduire leur disponibilité pour la croissance des algues.

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7297%2C75318432&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=9422&ret=%2Fpls%2Fportal%2Furl%2Fpage%2Farrond_pmr_fr%2Frep_annonces%2Frep_actualites%2Fcoll_actualites Conférence sur l'avenir du parc La Fontaine23 mai 2014Le parc La Fontaine vous fait rêver? Le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, vous invite à une première conférence sur sa mise en valeur, sa protection et son développement. Cette première conférence portera en particulier sur la zone des étangs pour laquelle il partagera avec vous une vision d'embellissement appuyée sur une lecture historique du site et une approche paysagère. Mercredi le 28 mai prochain, à 17 h 30, à l'Espace La Fontaine. Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

C'est un mini Central Park qu'on a trop longtemps négligé, surtout vers la rue Sherbrooke et l'école Le Plateau. Assez étonnant d'ailleurs qu'en plein coeur d'un quartier aussi dense, on n'accorde pas plus d'importance à l'aménagement de chaque mètre carré de cet espace vert. C'est effectivement un joyau qui dans certain cas est retourné à l'état brut. J'ai donc espoir qu'une intervention sérieuse lui redonnera tout son charme. On a déjà amélioré certaines parties autour des étangs, mais c'est véritablement un aménagement global qu'il lui faut pour lui redonner son lustre d'antan.

 

Je me rappelle mes visites durant mon enfance, c'était comme la campagne en ville. On faisait des tours en faux petits bateaux à aube, il y avait les petits trains type balades qui parcouraient les sentiers, le mini zoo et tout plein d'animation. Bien sûr on était en plein baby-boom et il y avait des enfants partout. Aujourd'hui la ville est moins dense en population qu'à cette époque, mais les besoins sont tout aussi criants avec le stress de nos vies trop trépidantes. Les terrains de jeux rétrécissent mais les espaces de détentes prennent la place et doivent devenir des oasis de tranquillité et de beauté inspirante.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

via le Journal Métro :

 

 

04/04/2016 Mise à jour : 4 avril 2016 | 17:16

Parc La Fontaine: Vers une reconfiguration majeure?

 

Par Catherine Bouchard

TC Media

 

Les abords du parc La Fontaine, actuellement bordés de boulevards, pourraient être complètement reconfigurés à la suite des consultations publiques au sujet de l’espace vert qui auront lieu à la fin avril.

 

Le responsable au comité exécutif du dossier des grands parcs, Réal Ménard, indique qu’une reconfiguration majeure sera envisagée pour les entrées des rues Sherbrooke, Cherrier, Rachel et l’avenue du Parc-La Fontaine.

 

«On imagine mal garder le statu quo. Il y a un enjeu de sécurité des rues vers le parc, particulièrement pour la frange Ouest. On s’attend à ce que les citoyens réclament que ce soit plus convivial et sûr. On s’attend aussi à ce qu’on nous réclame une reconfiguration majeure des entrées. On est prêt à l’étudier dans le cadre des limites budgétaires, si c’est ce que la population désire», affirme M. Ménard.

 

Piétons Québec abonde dans ce sens.

 

«On sent une volonté des divers intervenants de revoir les abords et c’est encourageant. Il y a des défis de cohabitation entre les divers usagers de la route, mais aussi entre le transit et les utilisateurs du parc», mentionne le porte-parole du regroupement citoyen, Félix Gravel.

 

Ce dernier croit que la marche doit être valorisée au centre de cet espace.

 

«Je crois qu’il y a moyen de sécuriser les entrées et abords du parc tout en gardant la fluidité de la circulation», souligne le président des Amis du parc La Fontaine, Claude Gagnon.

 

Beaucoup de potentiel

 

Le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, espère lui aussi une reconfiguration autour du parc La Fontaine.

 

Il estime que l’espace vert pourrait être repensé de fond en comble.

 

«Actuellement, les gens vont seulement à l’étang. Un parc de cette importance a le potentiel d’attirer beaucoup de gens sur son ensemble si on a une vision. Il faut repenser les sentiers, par exemple, pour avoir une meilleure cohabitation entre les marcheurs, joggeurs et cyclistes», soutient M. Ferrandez.

 

Théâtre de verdure

 

Le sort du Théâtre de verdure, une scène extérieure dans le parc, n’est pas encore joué, mais «on veut continuer d’avoir des spectacles à cet endroit», souligne M. Ménard.

 

Les Amis du parc La Fontaine déplorent pour leur part l’immobilisme dans ce dossier.

 

«Ça fait trois ans qu’il est fermé et qu’on le laisse aller. On n’a pas d’information de la ville-centre. Pour nous, il faut le préserver et le mettre en valeur», revendique M. Gagnon.

 

Près de 12 M$ ont été investis depuis 2012 par la ville-centre dans le parc. Ces investissements comprennent l’aménagement du très populaire terrain de mini-soccer et les problématiques d’algues de l’étang. La canopée a été maintenue avec la plantation de 300 arbres, alors que certains frênes ont dû être abattus.

 

La première assemblée publique débutera autour du 25 avril. Deux autres séances auront lieu en mai. Un rapport de sera produit en juin, puis le plan découlant des consultations sera présenté en août.

 

«On devrait avoir un rapport plus final vers septembre. Par la suite, nous devrons en discuter en comité exécutif et prévoir les montants à allouer pour les trois prochaines années», conclut M. Ménard.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Je fais confiance à la ville mais je trouve vraiment triste que l'on doive couper ces arbres centenaires ...

 

Entretien des arbres du parc La Fontaine

 

13 mai 2016

imgnouvelle14659.jpgPeupliers du parc La Fontaine

 

Le parc La Fontaine a été fondé en 1901 et compte plus de 2500 arbres. Différents facteurs tels que la pollution urbaine, les conditions climatiques extrêmes, comme le verglas de 1998, ainsi que l'utilisation accrue du parc génèrent des stress importants aux arbres.

 

En 2015, des branches charpentières de trois peupliers ont subitement cassé, entraînant des dommages, mais heureusement pas de victime. Deux d'entre eux ont dû être abattus pour des raisons de sécurité. Cette année, les trente peupliers centenaires restant au parc ont été évalués et cinq d'entre eux montrent des signes de dépérissement avancés et ils constituent un danger pour la sécurité du public de telle sorte, qu'ils seront abattus dans les plus brefs délais.

 

Des consultations sur l'avenir du parc La Fontaine auront lieu les 16 et 18 mai prochain à Espace La Fontaine, les citoyens sont invités à venir s'exprimer sur leur vision du parc La Fontaine de demain. realisonsmtl.ca/parclafontaine

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Le Devoir 21 juillet 2017 |Marco Fortier | Montréal

Citation

Un Théâtre de Verdure «romantique» pour le parc Lafontaine

 

image.jpg

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les plans proposés ont été dessinés par l’architecte Paul Laurendeau, qui a conçu le fameux amphithéâtre en plein air de Trois-Rivières.

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a proposé un plan pour remplacer le vieux Théâtre de Verdure, véritable institution du parc La Fontaine fermée depuis trois ans à cause de la décrépitude des lieux : il s’agit d’un nouveau bâtiment plus bas, décrit comme mieux intégré au paysage en bordure de l’étang nord.

Ce projet, dont l’esquisse a été obtenue par Le Devoir, permettrait de relancer les spectacles dans ce lieu en plein air qui faisait salle comble depuis sa fondation, en 1956. La Ville de Montréal a dû fermer le théâtre en 2014 à cause de l’état lamentable du bâtiment. Le théâtre, qui peut accueillir 3000 spectateurs, a besoin de rénovations estimées à 1,6 million.

Le Théâtre de Verdure est une institution parce qu’il offrait depuis plus d’un demi-siècle des spectacles de qualité — et gratuits — à des gens qui n’auraient pas nécessairement les moyens de payer pour voir ces concerts, ces films ou ces représentations de danse en plein air.

La Ville a proposé de reconstruire le bâtiment en 2013, mais le projet a été rejeté deux fois par le Conseil du patrimoine, qui jugeait les plans mal ancrés dans le paysage et l’histoire du parc La Fontaine.

La direction de la culture de la Ville prépare une nouvelle version du Théâtre de Verdure, indique-t-on à l’Hôtel de Ville. Ce projet fera partie du plan directeur du parc La Fontaine, qui est aussi en préparation après une vaste consultation tenue au cours des derniers mois.

Selon nos sources, une version préliminaire du plan directeur pour l’ensemble du parc a été soumise récemment au Conseil du patrimoine, pour consultation informelle.

Tout le monde est conscient qu’il ne faut pas rater notre coup cette fois
Luc Ferrandez, maire de Plateau-Mont-Royal

 

Un lieu romantique

Le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, avait aussi rejeté les plans de la ville-centre pour le nouveau Théâtre de Verdure : « Trop lourd, trop gros, trop massif », dit-il. Il insiste pour que le bâtiment respecte l’esprit champêtre, naturel et même romantique du parc.

C’est pour cette raison qu’il a commandé des plans à l’architecte Paul Laurendeau, qui a conçu le fameux amphithéâtre en plein air de Trois-Rivières. Luc Ferrandez dit avoir bon espoir que la prochaine version du bâtiment proposée par la Ville répondra aux critères du Conseil du patrimoine et aux attentes de son arrondissement.

Fait rare, il dit être satisfait du travail du maire Denis Coderre dans ce dossier. Il estime que le maire et lui, généralement à couteaux tirés, sont sur la même longueur d’onde à ce sujet. « Tout le monde est conscient qu’il ne faut pas rater notre coup cette fois », dit-il.

L’esquisse commandée par le Plateau-Mont-Royal a l’avantage de s’intégrer au paysage, estime Luc Ferrandez.

Le plan prévoit un mur amovible, au fond de la scène, pour laisser voir l’étang du parc lorsqu’il n’y a pas de spectacle. Pour rendre possible cette version basse à toit plat, l’architecte Paul Laurendeau a prévu de placer les loges des artistes et les autres locaux de production au sous-sol du bâtiment.

« Présentement, le Théâtre de Verdure n’est utilisé que deux mois par année et n’est accessible au public que durant les soirées de représentations. Des clôtures restreignent l’accès durant les dix autres mois. Cette situation doit être repensée pour en faire un lieu intégré à la vie du parc. Le Théâtre de Verdure doit être un lieu accessible et accueillant autant durant les deux mois de spectacles que durant les dix autres mois », indique le plan soumis par la firme Atelier Paul Laurendeau.

Cure de rajeunissement

Des sources à l’Hôtel de Ville s’attendent à ce que le plan directeur du parc La Fontaine soit annoncé en grande pompe au cours des prochaines semaines, juste à temps pour les élections municipales de cet automne.

Le maire du Plateau rappelle que la vaste consultation menée par la Ville a donné lieu à un consensus en faveur du respect du caractère naturel de ce grand parc, un des premiers créés à Montréal à la fin du XIXe siècle.

« C’est un grand parc romantique comparable au parc Montsouris de Paris, créé à la même époque. Il faut respecter l’esprit des lieux et y mettre les moyens financiers. On ne doit pas se contenter de faire du “patchage” », dit Luc Ferrandez.

La fontaine a besoin d’une bonne cure de jouvence. Il faut assainir les étangs, qui restent envahis par le myriophylle à épi, une plante envahissante. Luc Ferrandez souhaite aussi que l’accès au parc soit rendu plus sûr du côté des rues Sherbrooke, Rachel et Papineau.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value