loulou123

Membre
  • Compteur de contenus

    1 024
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

12 Good

À propos de loulou123

  • Rang
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    walid
  • Location
    montreal
  • Intérêts
    soccer,photographier,belotte un jeu de carte,vélo,les voyages
  • Occupation
    sécurité

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. c est pas ca qui va crée la richesse mais ca peut aider pareil.
  2. loulou123

    Modernisation rue Notre-Dame

    la vidéos qui montre le projet http://www.amazone-interactif.com/Notre-Dame/videoPlayer.html
  3. Journal de Montréal 19/01/2008 09h59 SOURCE http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2008/01/20080119-095903.html Anie Samson déborde d'enthousiasme pour le projet de Smart! Centres «qui répond, dit -elle, à un grand besoin de développement du quartier Saint-Michel». Dans une entrevue au Journal, la mairesse de l'ar- rondissement Villeray-Saint- Michel-Parc-Extension affirme que le promoteur veut réaliser son projet «avec la participation des organismes locaux, qui nourrissaient des inquiétudes». Elle indique que le projet des grandes surfaces commerciales et des zones récréatives créera 1500 emplois et que les gens de Saint-Michel, «à compétences égales, seront favorisés». Mme Samson assure qu'un comité d'embauche est actuellement en formation avec des groupes communautaires. Visiteurs Quant aux craintes des petits marchands, la mairesse soutient qu'une enquête a démontré qu'il y a fuite commerciale de 50 % et que «ce projet retiendra la clientèle, en plus d'attirer des milliers de consommateurs supplémentaires dans le quartier». Elle admet cependant qu'il faudra trouver des solutions pratiques pour la cohabitation des activités commerciales et de la chute à neige.
  4. loulou123

    STM: Remplacement des voitures du Métro

    09/01/2008 SOURCE http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/regional/archives/2008/01/20080109-213653.htmlQuébec et Bombardier Transport viennent de subir tout un revers dans le contrat du métro de Montréal. La compagnie française Alstom pourra participer à un appel d'offres pour le renouvellement de la flotte, selon un jugement rendu aujourd'hui par la Cour supérieure du Québec. Le gouvernement du Québec avait décidé d'accorder le contrat de plus de 1,2 milliard $ à Bombardier Transport, soi-disant le seul fournisseur de voitures de métro au Canada. L'usine de La Pocatière de Bombardier est située dans le comté du ministre Claude Béchard. Or, Alstom possède des installations à Sorel-Tracy et à Calgary. Québec fera connaître sa réaction demain.
  5. loulou123

    Modernisation rue Notre-Dame

    Mercredi 9 Janvier 2008 SOURCE http://montreal.24heures.ca/Actualite/2008/01/09/4759600-sun.html Le projet d'autoroute urbaine dans le plan de modernisation de la rue Notre-Dame soulève l'ire des représentants de la Coalition pour humaniser la rue Notre-Dame. Selon ce regroupement de citoyens de l'arrondissement Hochelaga/Maisonneuve, le gouvernement du Québec avait promis en juillet 2005 la réalisation d'un boulevard urbain sur ce tronçon est de la rue Notre-Dame. En décembre dernier, la Ville a refroidi l'ardeur de la Coalition en proposant un projet d'autoroute. Selon les experts de la Coalition, l'autoroute projetée ne s'intègre pas dans le tissu urbain existant. Cette voie rapide ne comporte pas de servitudes d'accès aux fonctions riveraines et sur un long tronçon, son allée urbaine devient une simple barrière de béton. Ils ajoutent que le boulevard urbain s'intègre davantage dans un environnement bâti et comprenant une allée centrale verte. " Le projet de la Ville prévoit huit voies en tranchée pendant le tiers du trajet. C'est vraiment le concept d'une autoroute urbaine " dénoncent les membres de la Coalition pour humaniser la rue Notre-Dame. La Coalition regroupe des citoyens et des organisations qui veulent mettre de l'avant une perspective à l'échelle humaine pour l'avenir de la rue Notre-Dame.
  6. La Presse Le mercredi 09 janvier 2008 source http://www.cyberpresse.ca/article/20080109/CPACTUALITES/801090674/5155/CPACTUALITES Le Conseil du patrimoine de Montréal descend en flammes l'ambitieux projet immobilier de «Village Griffintown», dans le Sud-Ouest. Un projet caressé par le maire Gérald Tremblay, notamment pour ses retombées municipales estimées à 33 millions par année. Dans un avis envoyé lundi et obtenu par La Presse, l'instance consultative en matière de patrimoine auprès de la Ville s'en prend à plusieurs facettes du projet, et dénonce la décision municipale de ne pas le soumettre à l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM). Tout en saluant l'idée de «requalification du quartier», le Conseil va jusqu'à dire que le projet met en jeu l'inscription de Montréal à titre de «ville du Patrimoine mondial», auprès de l'UNESCO. «Le maire et les élus de Montréal auraient intérêt à aller faire un tour dans le quartier pour en réaliser l'importance», a dit la présidente du Conseil du patrimoine, Marie Lessard, en entrevue avec La Presse. Elle rappelle que le promoteur prévoit démolir une trentaine de bâtiments «pour construire du neuf», en plus de supprimer certaines rues qui ont 200 ans. «Griffintown est le berceau de l'industrialisation au Canada, et le berceau des Irlandais à Montréal, rappelle Mme Lessard. Dans sa forme actuelle, on démolit trop. Nous ne sommes pourtant plus à l'époque de la construction du Stade olympique, où on rasait tout pour ensuite développer.» Le Conseil du patrimoine passe au peigne fin six enjeux du projet, soit la trame de rues et le tissu urbain, le patrimoine construit, les hauteurs, l'archéologie, le milieu de vie créé, la valorisation sociale et culturelle du quartier. Au sujet des hauteurs qui, dans certains îlots, sont de deux à trois fois la hauteur permise selon les règles d'urbanisme, le Conseil note qu'elles mettent en péril certaines vues vers le mont Royal et vers le fleuve, depuis la montagne. Des conclusions qui sont tirées après avoir épluché une dizaine d'études, précise la présidente du Conseil. «Task force»À la Ville de Montréal, où on a reçu l'avis du Conseil juste avant Noël, sans le rendre public, on explique que des efforts ont déjà été consentis par le promoteur Devimco, qui est aussi derrière le Dix30 à Brossard, pour bonifier le projet qui nécessite des investissements privés de 1,3 milliard. «J'accueille tous les commentaires qui sont constructifs de façon favorable, explique Alan DeSousa, responsable du projet Montréal 2025, au comité exécutif de la Ville. Mais il faut comprendre que Griffintown a déjà été soumis à un task force formé de spécialistes de Montréal, et que le travail a permis de diminuer le pourcentage commercial du développement.» Quant aux consultations publiques, M. DeSousa affirme que la Ville respecte la loi, et qu'elle va épauler l'arrondissement du Sud-Ouest qui a reçu le mandat de tenir des audiences sur le Programme particulier d'urbanisme (PPU), qui définit le projet. Et les organismes qui veulent y assister seront bienvenus, dit-il. Mais pas question d'aller à l'OCPM. Pendant ce temps, l'Association des sociétés de développement commercial (SDC) de Montréal, qui représente les gens d'affaires de 13 SDC, attend toujours une rencontre avec le maire de Montréal pour aborder ses inquiétudes face aux choix des commerces. Comme l'a déjà expliqué La Presse, l'Association craint l'arrivée des magasins à grande surface. Demain soir, de nombreuses personnes prévoient d'ailleurs assister à une conférence sur le projet, organisée par l'UQAM, et présentée par Serge Goulet, président de Devimco. Les inscriptions à la conférence sont tellement nombreuses que l'université a dû changer de salle.
  7. 5 janvier 2008 - source http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080105/LAINFORMER/801041343/5891/LAINFORMER01 Presse Canadienne et LaPresseAffaires.com Le détaillant spécialisé Mountain Equipment Coop a indiqué, vendredi, qu'il envisage d'ouvrir un second magasin dans la région de Montréal avant la fin de l'année. L'endroit précis où sera installé le second magasin montréalais n'a toutefois pas été précisé. Le seul magasin de la chaîne d'articles de plein air à Montréal est actuellement situé au Marché Central, près du rond-point l'Acadie. MEC devrait par ailleurs inaugurer un troisième magasin dans la région montréalaise d'ici quatre ans. Le marchand d'articles pour activités de plein air a également mentionné Toronto et Burlington, en Ontario, comme prochains lieu d'expansion de la chaîne, a indiqué vendredi son nouveau président David Labistour, qui vient de succéder à Peter Robinson. Propriété de ses membres réunis en coopérative, Mountain Equipment affichait au dernier bilan annuel connu, celui de 2006, un chiffre d'affaires de 222,8 M$ contre 195,8 M$ en 2005. En 2003, MEC a inauguré son premier magasin de la province, au Marché Central de Montréal. L'année suivante, la coopérative ajoutait un autre magasin dans la Vieille
  8. 31 décembre 2007 - SOURCE http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20071231/LAINFORMER/71231014/5891/LAINFORMER01 La Presse La prédiction a de quoi surprendre: l'agglomération de Calgary compte trois fois moins d'habitants que celle de Montréal. Et pourtant, fait valoir le consultant Rick Ericksson, analyste du secteur aéronautique, le principal aéroport albertain croît à un rythme jamais vu et ne montre aucun signe de ralentissement. «L'économie de l'Ouest est très robuste, résume-t-il en entrevue téléphonique. Et les Albertains ont tendance à voyager en avion beaucoup plus que les autres Canadiens.» Grâce à l'activité économique liée à l'exploitation pétrolière, nombre d'entreprises ont établi leur siège social dans la métropole albertaine. Et la population - aisée et instruite - voyage tant par affaires que par loisir. Résultat: le nombre de vols au Calgary International Airport a grimpé de 43% depuis 2002, de loin la plus forte hausse au pays.Le cap des 12 millions est franchi Aéroports de Montréal a pourtant connu une excellente année 2007. L'affluence a grimpé de 8% pour atteindre 12,4 millions de passagers. C'est la première fois que l'organisme franchit le cap des 12 millions. Mais la clientèle de l'aéroport de Calgary a crû de 10% pour atteindre 12,3 millions. Même si Pierre-Elliott-Trudeau perd sa troisième place au Canada - Toronto et Vancouver mènent le peloton - Rick Ericksson estime que l'avenir reste prometteur pour l'aéroport montréalais. «Les transporteurs aériens suivent leur clientèle, affirme-t-il. Montréal est une ville multiculturelle, et c'est un grand avantage. Dans l'Ouest, par exemple, nous n'aurons jamais un vol direct vers Athènes, en Grèce, pas plus que vers le Maroc ou vers Haïti.»
  9. loulou123

    Quartier 54, phases 1, 2 et 3 - 8, 8, 8 étages (2010, 2011 et 2013)

    SOURCE http://www.leplateau.com/article-170296-Projet-de-logements-sociaux-sur-le-site-de-la-STM.htmlle 28 décembre 2007 Le Comité logement du Plateau-Mont-Royal a dévoilé un projet de logements sociaux et d'aménagement sur le site de la Société de transport de Montréal, rue Fullum. Dans le cadre du lancement de sa campagne Mon logement et mon quartier, j’y suis! J ‘y reste!, le Comité logement du Plateau-Mont-Royal (CLPMR) a dévoilé son projet d’un nouvel aménagement pour le site de la Société de transport de Mont-Royal (STM) sur l’avenue du Mont-Royal. Pour Simon Dumais, coordonnateur du Comité logement, «ce projet se veut emballant, novateur et rassembleur. En effet, il est le résultat d’une opération populaire d’aménagement (OPA) auquel 450 personnes ont participé entre les mois d’avril et le mois de septembre 2007». Selon lui, «ce projet est le fruit d’une mobilisation citoyenne et de quartier». Il comprend la construction d’un vaste chantier de logement social d’environ 200 unités sous forme de coopératives d’habitation, d’organismes sans but lucratif (OSBL) et de HLM. Pour les participants de l’OPA, il est essentiel que ce projet réponde aux besoins exprimés par les familles, les femmes, les communautés immigrantes, les personnes seules et les personnes âgées, et ce, dans une perspective de mixité sociale. D’un point de vue écologique, ce projet comprend également la création d’un espace vert contenant une aire de repos, une fontaine, des tables de pique-nique et un jardin collectif communautaire. Enfin, ce projet veut protéger le caractère patrimonial du bâtiment de l’avenue Mont-Royal. En effet, les participants de l’OPA ont proposé que des organismes communautaires puissent avoir pignon sur rue dans le bâtiment construit en 1924. Cet édifice regrouperait un centre de la petite enfance, des organismes intervenant en environnement, des micro-entreprises, etc. «Ce projet possède tous les attraits pour un développement social juste et équitable. Il possède également une valeur économique. En ce sens, il est un atout pour le quartier, non seulement pour les citoyens, mais pour les commerçants», fait remarquer M. Dumais. Bien entendu, ce projet ne pourra voir le jour que lorsque la Société de transport de Montréal déménagera ses opérations, dans un avenir plus ou moins rapproché. Entre-temps, le Comité logement poursuit ses interventions et recherche des appuis auprès des élus de l’arrondissement et de la Ville. La démarche reçoit déjà l'appui d'Action Solidarité Grand Plateau (ASGP), d’intervenants de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) et de plusieurs commerçants de l’avenue du Mont-Royal.
  10. loulou123

    McGill Ouest - 9 étages